RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Syrie : Une seconde bataille pour Deir Ez-Zor se profile

Parvenue à briser le siège imposé par l’Etat islamique aux quartiers de la ville de Deir Ez-Zor dans lesquels un certain nombre de ses soldats ont résisté à ses assauts pendant près de trois années, l’armée syrienne est en voie de reprendre le contrôle de pratiquement l’ensemble de la cité. Ce qui enlève tout crédit à la raison invoquée par les groupes armés rebelles stipendiés par la coalition menée par les Etats-Unis pour justifier l’offensive qu’ils prétendent vouloir déclencher en vue de chasser l’Etat islamique de Deir Ez-Zor.

En fait, le véritable but de leur branle-bas guerrier est celui de tenter d’empêcher les forces gouvernementales d’asseoir leur contrôle sur la ville qui contrarie le plan pour cette ville et sa province élaboré par la coalition consistant à les maintenir en dehors de l’autorité du régime de Damas. Il est clair que si ces groupes rebelles persistent dans leur intention, ils entreront inévitablement en confrontation avec les troupes loyalistes, ce qui pourrait donner lieu à un imprévisible développement du conflit syrien du fait de la présence parmi eux de contingents de forces spéciales militaires de certaines puissances membres de la coalition dont les Etats-Unis plus spécialement.

Cette seconde bataille pour Deir Ez-Zor, si elle doit se produire, le régime l’entreprendra pour faire échec à une entreprise vouée à contester à l’Etat syrien son droit souverain à réinstaurer son autorité sur toutes les parcelles de son territoire lui ayant échappé à un moment ou à un autre prises sous son contrôle par l’Etat islamique autoproclamé. Il en résultera inéluctablement de nouvelles souffrances pour la population de Deir Ez-Zor et de sa province qui lui seront infligées au premier chef par la coalition sous conduite des Etats-Unis dont les groupes armés en charge de l’offensive préméditée ne seront que les exécutants subalternes.

Si les évènements devaient prendre une telle tournure à Deir Ez-Zor alors que l’armée syrienne l’aura libéré du joug inhumain de l’organisation terroriste, il faudra s’attendre à une frénétique campagne médiatico-diplomatique contre les forces du régime de la part des clubs et autres groupes internationaux s’autoproclamant cyniquement « amis de la Syrie et de son peuple ». Leur compassion pour ce pays et son peuple est en effet à géométrie variable car elle ignore les cruautés et crimes qu’ils endurent dont est responsable la prétendue rébellion qu’ils sponsorisent et à laquelle ils dictent ses objectifs. La prise de contrôle de Deir Ez-Zor et de sa province par leurs « protégés » est la dernière carte dont disposent ces milieux pour pouvoir persister dans leur projet de démembrement de la Syrie. Les avancées militaires de l’armée syrienne et de ses alliés sur tous les fronts sont en train de le rendre caduc par le retour progressif sous l’autorité de Damas des régions du pays que ses concepteurs ont choisies pour assiettes territoriales aux entités ethniques et communautaristes qu’ils veulent substituer à la nation syrienne.

Kharroubi Habib

»» http://www.lequotidien-oran.com/
URL de cet article 32314
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

« Marine Le Pen amène le pire » (*)
Maxime VIVAS, Frédéric VIVAS
(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet. Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui. Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs. Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"La science permet de savoir comment faire fonctionner un train, l’histoire de savoir qu’il peut parfois aller à Auschwitz."

Jean-Christophe Defraigne, professeur, Université de Louvain

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.