Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Syrie : Une seconde bataille pour Deir Ez-Zor se profile

Parvenue à briser le siège imposé par l’Etat islamique aux quartiers de la ville de Deir Ez-Zor dans lesquels un certain nombre de ses soldats ont résisté à ses assauts pendant près de trois années, l’armée syrienne est en voie de reprendre le contrôle de pratiquement l’ensemble de la cité. Ce qui enlève tout crédit à la raison invoquée par les groupes armés rebelles stipendiés par la coalition menée par les Etats-Unis pour justifier l’offensive qu’ils prétendent vouloir déclencher en vue de chasser l’Etat islamique de Deir Ez-Zor.

En fait, le véritable but de leur branle-bas guerrier est celui de tenter d’empêcher les forces gouvernementales d’asseoir leur contrôle sur la ville qui contrarie le plan pour cette ville et sa province élaboré par la coalition consistant à les maintenir en dehors de l’autorité du régime de Damas. Il est clair que si ces groupes rebelles persistent dans leur intention, ils entreront inévitablement en confrontation avec les troupes loyalistes, ce qui pourrait donner lieu à un imprévisible développement du conflit syrien du fait de la présence parmi eux de contingents de forces spéciales militaires de certaines puissances membres de la coalition dont les Etats-Unis plus spécialement.

Cette seconde bataille pour Deir Ez-Zor, si elle doit se produire, le régime l’entreprendra pour faire échec à une entreprise vouée à contester à l’Etat syrien son droit souverain à réinstaurer son autorité sur toutes les parcelles de son territoire lui ayant échappé à un moment ou à un autre prises sous son contrôle par l’Etat islamique autoproclamé. Il en résultera inéluctablement de nouvelles souffrances pour la population de Deir Ez-Zor et de sa province qui lui seront infligées au premier chef par la coalition sous conduite des Etats-Unis dont les groupes armés en charge de l’offensive préméditée ne seront que les exécutants subalternes.

Si les évènements devaient prendre une telle tournure à Deir Ez-Zor alors que l’armée syrienne l’aura libéré du joug inhumain de l’organisation terroriste, il faudra s’attendre à une frénétique campagne médiatico-diplomatique contre les forces du régime de la part des clubs et autres groupes internationaux s’autoproclamant cyniquement « amis de la Syrie et de son peuple ». Leur compassion pour ce pays et son peuple est en effet à géométrie variable car elle ignore les cruautés et crimes qu’ils endurent dont est responsable la prétendue rébellion qu’ils sponsorisent et à laquelle ils dictent ses objectifs. La prise de contrôle de Deir Ez-Zor et de sa province par leurs « protégés » est la dernière carte dont disposent ces milieux pour pouvoir persister dans leur projet de démembrement de la Syrie. Les avancées militaires de l’armée syrienne et de ses alliés sur tous les fronts sont en train de le rendre caduc par le retour progressif sous l’autorité de Damas des régions du pays que ses concepteurs ont choisies pour assiettes territoriales aux entités ethniques et communautaristes qu’ils veulent substituer à la nation syrienne.

Kharroubi Habib

»» http://www.lequotidien-oran.com/
URL de cet article 32314
   
Sélection naturelle. Un roman capitaliste.
Alexandre Grondeau
John, Yan et Jean ont des quotidiens et des parcours professionnels très différents, mais ils arrivent tous les trois à un moment clef de leur vie. John est un avocat d’affaires sur le point de devenir associé monde dans un grand cabinet. Yan, un petit dealer toujours dans les embrouilles et les galères. Jean, enfin, est un retraité qui vient d’apprendre que ses jours sont comptés. Malgré leurs différences, ces trois antihéros se débattent dans les contradictions de la société de consommation, seuls (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je n’ai aucune idée à quoi pourrait ressembler une information de masse et de qualité, plus ou moins objective, plus ou moins professionnelle, plus ou moins intelligente. Je n’en ai jamais connue, sinon à de très faibles doses. D’ailleurs, je pense que nous en avons tellement perdu l’habitude que nous réagirions comme un aveugle qui retrouverait soudainement la vue : notre premier réflexe serait probablement de fermer les yeux de douleur, tant cela nous paraîtrait insupportable.

Viktor Dedaj


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
39 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.