Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Retour sur le bide de Lomé

L’annonce la semaine dernière par les autorités togolaises du report « sine die » du sommet israélo-africain qui devait se tenir dans la capitale de leur pays Lomé du 23 au 27 octobre relativise la « percée » africaine qu’Israël serait parvenu à opérer dans le sillage des visites effectuées à deux reprises sur le continent noir par son Premier ministre Benjamin Netanyahu au cours des 16 derniers mois.

Ce sommet israélo-africain devait en effet dans l’esprit de ceux qui en ont eu l’idée à Tel-Aviv être la traduction du résultat triomphal de l’offensive diplomatique menée en Afrique par l’Etat sioniste et l’occasion pour Netanyahu de faire la démonstration qu’il est parvenu à réaliser l’objectif qu’il s’est fixé en matière de politique étrangère sur le continent qu’il a résumé comme devant aboutir au « retour d’Israël en Afrique et de celle-ci en Israël ». Le report du sommet leur a causé du désenchantement car provoqué par une levée de boucliers sur le continent contre sa tenue qui a refroidi même des dirigeants d’Etats ayant initialement donné leur accord au projet du sommet, et le président togolais lui-même qui s’est pourtant prêté au jeu diplomatique israélien en offrant d’organiser le sommet dans la capitale de son pays Lomé.

Israël a comme bien entendu mis la décision du chef de l’Etat togolais du « report » de la rencontre au compte des pressions arabes qui se seraient exercées sur lui et certains de ses homologues. Ce dont l’Etat sioniste feint d’en ignorer l’existence est que dans leur majorité les Etats africains n’ont pas été dupes des réelles intentions de l’offensive diplomatique en leur direction qui sont de casser le soutien qu’ils prodiguent aux Palestiniens dont Israël occupe et colonise les territoires et celui qu’ils apportent à leur autorité dans les enceintes et forums internationaux. Même ceux d’entre les Etats qui ont de prime abord convenu avec Israël de leur participation au sommet de Lomé, appâtés par les promesses miroitées par lui d’aides généreuses et désintéressés, ont reculé à sauter le pas d’un revirement de leur position sur le conflit israélo-palestinien qui risquait de briser l’unité continentale dont l’UA est le creuset et la gardienne des fondamentaux dont celui que la conduite de ses Etats membres concernant les problèmes de politique internationale reflète celle qui est arrêtée par leur union continentale.

En fait de point d’orgue triomphant à sa diplomatie africaine que devait être le sommet de Lomé pour Benjamin Netanyahu, son annulation car il ne s’est pas agi d’autre chose, malgré les dénégations spécieuses et celles des diplomates israéliens, c’est un bide retentissant qu’il a récolté. Pour aussi fondées que sont les raisons qui poussent les pays africains à exploiter toutes les opportunités en mesure de leur permettre d’établir des liens de coopération et de partenariat profitables à leur développement, ils n’en sont pas à se renier pour un « plat de lentilles ». Le Maroc et Israël en ont fait l’expérience.

URL de cet article 32315
   
Même Thème
Être palestinien en Israël – Ségrégation, discrimination et démocratie
Ben WHITE
La Guillotine est heureuse de vous proposer sa deuxième publication. Après Europe-Israël : Une alliance contre-nature de David Cronin, traitant des relations ambivalentes entre l’Europe et Israël, cette fois il s’agit d’une investigation abordant un autre sujet peu éclairé. Alors que les Palestiniens en Israël s’imposent comme une composante incontournable de la réflexion politique et de l’action pour libérer la Palestine de l’apartheid et de la domination militaire sionistes, aucun livre en français (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je suis pour la vérité, peu importe qui le dit.
Je suis pour la justice, peu importe en faveur ou au détriment de qui.

Malcolm X


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
41 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.