RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Un point sur l’engagement étudiant qui s’étend tout autour de la planète

Après 7 mois du génocide des Palestiniens à Gaza, les étudiants se mobilisent, enfin. Un mouvement parti de l’université Columbia aux Etats-unis, s’est rapidement étendu à travers le pays rappelant par son ampleur, les mouvements d’étudiants étasuniens lors de la guerre du Viêt Nam, avant de se répandre à travers le monde. "Enfin !", serait-on tenté de dire, vu le prix exorbitant déjà payé par la population gazaouie épuisée, prisonnière, encagée depuis 17 ans par le régime terroriste israélien.

Dans plusieurs Etats des Etats-unis, les campus universitaires sont en effervescence et soutiennent la résistance palestinienne contre l’occupation du régime colonial sioniste, malgré de fortes répressions policières. La dynamique s’est propagée à l’extérieur du pays et est remontée au Canada, puis a très vite touché les pays européens où la France, l’Italie, l’Espagne, l’Irlande, le Danemark, la Belgique, l’Allemagne, la Hollande la Grande-Bretagne et même la Suisse ont embrayé et se solidarisent avec la Palestine, au grand dam des autorités des pays concernés. Il est aussi question de pays comme la Corée du Sud et le Japon où des manifestations d’universitaires prennent forme. Le mouvement semble continuer à s’étendre et il faut s’en féliciter.

Le monde, estomaqué, assiste à un rapport de forces inédit, entre l’une des armées les plus puissantes qui soit contre une résistance populaire qui s’est patiemment organisée pour y faire face. Et malgré le soutien massif des puissances occidentales au gouvernement de ce régime colonial hors-la-loi, ce dernier est ébranlé comme jamais, au point de vacillement de sa pérennité. Et n’a trouvé par la voix de son 1er ministre Benyamin Netanyahou que la pitoyable réponse habituelle d’un ‘antisémitisme à grande échelle’ à travers un travail de sape d’agents arabes dormants.

Un lambeau de terre de 365km² (soit environ 9km de large sur 40km de long), à l’extrême Sud-Ouest de la Palestine occupée, le long de la méditerranée, peuplé d’environ 2,3 millions individus n’ayant nulle part où fuir ni s’abriter, est bombardé jour et nuit par le dernier régime colonial occidental, au motif de ’terrorisme’, dans cet art de ’l’inversion accusatoire’ mis au point par ce régime tortionnaire qui, en tant qu’occupant se fait passer pour la victime. En effet, le récit qui nous en est présenté et relayé massivement par l’ensemble des médias dominants nous raconte les ’horreurs’ du soulèvement du 7 octobre 2023 lorsqu’une douzaine de factions de la résistance palestinienne emmenées par le Hamas, ont battu en brèches l’inviolabilité des terres palestiniennes volées par la colonie ’Israël’ et l’absolue suprématie militaire israélienne qui s’est littéralement effondrée. Faisant ainsi l’impasse sur les décennies de vols, meurtres, assassinats, dévastations et ’horreurs’ aussi multiples que diverses pratiquées sans que personne ne s’insurge - sinon quelques militants esseulés et que personne n’a écoutés - et oblige les autorités israéliennes à stopper leur génocide lent commencé depuis 75 ans à l’encontre des populations palestiniennes, laissées pour compte.

A ce sinistre tableau d’abandon et d’oubli d’un peuple martyr, peu peuvent prétendre à quelque honneur et dignité. Tant les autorités des pays occidentaux que la plupart de celles des pays arabes. Toutes sont passées maîtres en communications verbales, sans le moindre espoir de lendemains meilleurs pour les victimes d’une occupation brutale mise en place et peaufinée au fil des ans. Aucune ne s’est distinguée par un quelconque courage de dire ’STOP’ à cette entreprise criminelle, où un peuple s’est retrouvé par un enchaînement d’éléments qui le dépassaient, livré à son sort. Le maître de cet échiquier mortel étant les Etats-unis d’Amérique qui avançaient leurs pions dans une région riche en hydrocarbures essentiels pour poursuivre leur développement et affirmer leur hégémonie sur l’ensemble des continents.

Le solde ’moral’ de l’Occident global auquel s’ajoutent les pays arabes qui ont accepté la ’normalisation’ avec ce régime de toutes les horreurs est catastrophique. Et ce qui se déroule sous nos yeux, sans qu’aucun de ces gouvernements n’ait agi à la mesure de ce qu’il eût fallu faire depuis longtemps, a pour conséquences que toutes les grandes institutions mises en place au nom de ce slogan d’après-guerre ’Plus jamais ça !’, s’effondrent. C’est tout le système construit péniblement année après année qui vacille. Et au vu des injustices flagrantes que ce système a produit, mis en place et soutenu, l’on ne peut que s’en réjouir. Il n’y a jamais eu de Justice, digne de ce nom !

Voilà des décennies que ce ’système’ inique qui préside à la destinée des nations est décrié par une minorité de voix diverses, mais toujours émanant de personnes ayant gardé le sens des valeurs et n’ayant pas sacrifié leur intégrité au ’tout à l’argent’ que promeut le capitalisme acharné et dévastateur pour tout ce qu’il contamine. Voilà des décennies que des manifestations populaires qui dénoncent ce ’système’ sont brimées et parfois même brisées de manière brutale par les nervis au service de la caste au pouvoir. Voilà des décennies que l’on nous endort avec la théorie du ’ruissellement’ des plus nantis vers les moins favorisés, mais dans les faits, chacun voit que ces slogans sont aussi vides de sens qu’inopérants, et vont tout à l’inverse de cette propagande mensongère. Le magistral coup de pied dans le nid de frelons sionistes de la part des Palestiniens ouvre la voie à un basculement de cet ordre du monde injuste. Raison pour laquelle, sans doute, les chancelleries de l’Occident global retiennent leur souffle et se font discrètes - tout en restant complices - attendant de voir qui l’emportera dans ce bras de fer infernal : si le régime colonial l’emporte, ce sera au prix d’un sacrifice humain plus lourd encore que celui d’aujourd’hui et l’on parlera de centaines de milliers de victimes civiles palestiniennes, puisque même l’odieuse arme de la famine est utilisée par ce régime et ses soutiens. Si c’est la résistance palestinienne qui l’emporte, ce sera au prix de l’effondrement de ce système et son ordre inique vomi par tant de familles et d’individus qui surnagent dans la précarité, au profit d’un ordre nouveau où les pays émergents et leurs peuples trouveront enfin la place qui leur revient.

Que les jeunes en prennent toute la mesure, afin de mener à bien leur soutien à la résistance des Palestiniens, et qu’ils ne se laissent pas ’acheter’ par les manœuvres dont sont capables les tenants du pouvoir dont on sait qu’ils ne reculent devant rien pour préserver leurs privilèges et leur suprématie. Que les universités continuent leurs actions de sensibilisation et soient rejointes par les syndicats et autres organisations détentrices de leviers essentiels pour paralyser ce ’système’ éhonté qui n’est à l’avantage de quelques uns au détriment du plus grand nombre. Et que tous ces mouvements de résistance soient prudents et fassent très attention à la capacité de nuisance du ’système’ qui n’hésitera pas à les infiltrer pour tenter de les diviser, comme on le voit souvent.

Au Mouvement Citoyen Palestine, nous réaffirmons notre soutien à la résistance palestinienne, sans réserve. Elle et elle seule a toute autorité et toute légitimité pour le choix de sa stratégie. De même, nous réaffirmons que ce n’est pas à des pays tiers d’intervenir pour la énième fois, et décider de ce qu’il en sera de l’avenir de la Palestine et de sa population. En Palestine, la justice émergera ou elle sera définitivement écrasée sous les bombes et les bulldozers sionistes pour rejoindre les charniers et leurs victimes découverts jour après jour à Gaza, au risque qu’en tant que militants pour un monde plus juste, nous en faisions bientôt aussi partie.

Daniel Vanhove -
10 mai 2024

URL de cet article 39577
  

Même Auteur
Si vous détruisez nos maisons vous ne détruirez pas nos âmes
Daniel VANHOVE
D. Vanhove de formation en psycho-pédagogie, a été bénévole à l’ABP (Association Belgo-Palestinienne) de Bruxelles, où il a participé à la formation et à la coordination des candidats aux Missions Civiles d’Observation en Palestine. Il a encadré une soixantaine de Missions et en a accompagné huit sur le terrain, entre Novembre 2001 et Avril 2004. Auteur de plusieurs livres : co-auteur de « Retour de Palestine », 2002 – Ed. Vista ; « Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes », 2004 (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin.

Henry Ford (1863-1947)

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.