RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Interview à Michel Warshawski, par Michelangelo Cocco pour il manifesto

« Une seule voie pour la paix : que le monde arrête Israël »

En Italie pour une série de débats sur le conflit israélo-palestinien (occupation et crimes de guerre israéliens depuis 1948, NDT), Michael Warshawski dénonce l’escalade israélienne à Gaza qui a fait en quelques jours 120 victimes palestiniennes (population civile, NdT). Nous avons parlé de la situation sur le terrain israélien et palestinien avec le fondateur de l’Alternative information center.

Les agences humanitaires disent que la situation à Gaza est la pire qu’on ait connue depuis 40 ans. Pensez-vous qu’Israël va faire quelque chose pour l’améliorer ?

Cela va dépendre de la situation internationale. S’il n’y a aucun signe dans ce sens de la part de l’Europe et des Etats-Unis, Israël va continuer sa politique contre la population palestinienne dans la Bande.

L’establishment militaire est déjà en train de discuter de la possibilité d’utiliser l’artillerie contre des zones à forte densité de population civile, si des missiles « Qassam » continuent à être tirés sur Israël.

Utiliser l’artillerie contre des zones à densité de population civile élevée est une obsession de Ehud Barak (ministre de la défense), qui a demandé à ses conseillers politiques si une opération de ce type serait interdite par le droit international. Il s’agit d’une option qui est examinée très sérieusement à la fois par le gouvernement et par l’armée qui sont déjà , en partie, en train d’employer cette tactique. Le problème est de savoir s’ils vont l’utiliser à une échelle encore plus vaste.

Après les derniers massacres israéliens (à Gaza, NdT) on a parlé de « shoah » et de génocide. Du point de vue du droit international, comment les opérations de l’armée israélienne contre la Bande de Gaza peuvent-elles être jugées ?

Le terme « shoah » a été évoqué par un ministre israélien. Moi je n’aime pas utiliser ces superlatifs (mais cette fois, l’emploi de ce terme par des gens qui s’en réclament d’habitude comme victimes, est paradoxal et inquiétant, et MW évite de le souligner en répondant de cette façon, NdT). Je pense que la situation est tellement grave qu’elle requiert l’emploi de termes appropriés. Nous sommes devant une violation systématique du droit international et devant des crimes de guerre commis par l’armée israélienne. Attaquer des zones habitées par des civils en utilisant la force de façon disproportionnée représente un crime de guerre. Voilà ce que dit le droit international. Et l’armée israélienne a employé ces méthodes de façon systématique, en particulier la semaine dernière.

Comment réagissent l’opinion publique et les pacifistes israéliens devant cette escalade ?

D’un côté l’opinion appuie ces attaques contre Gaza, parce qu’elle les perçoit comme des représailles contre les tirs de Qassam sur les villes israéliennes de Sderot et Ashkelon. Mais d’un autre côté, selon le dernier sondage effectué, la majorité de cette même opinion publique est favorable à l’ouverture de négociations avec le Hamas. Pour ce qui concerne le camp de la paix, nous n’avons pas plus avancé depuis la situation qui s’était ouverte en 2000. Il y a une minorité qui est toujours active -ces derniers jours nous avons fait des manifestations à Jérusalem et Tel Aviv- mais qui reste une minorité. Il ne s’agit plus du grand camp de la paix qu’il y avait jusqu’à il y a dix ans, mené par Peace Now (sur le « camp de la paix », voir aussi
http://www.ism-france.org/analyses/Uri-Avnery-le-camp-de-la-paix-israe... , pour une autre analyse critique, Nd
T)

En réponse au siège de Gaza, il y a eu dernièrement des mobilisations palestiniennes non seulement en Cisjordanie, mais même à l’intérieur d’Israël. Croyez-vous que quelque chose de nouveau est en train d’émerger ?

J’ai été heureux de voir des manifestations populaires de masse à l’intérieur des Territoires occupés, chose qui est rarement arrivée ces dernières années. Mais il est encore trop tôt pour savoir si on est en train d’entrer dans ce que les médias israéliens appellent « troisième Intifada », un nouveau soulèvement de masse qui dure et ne soit pas qu’une réaction de rage provoquée par les massacres israéliens.

Après la victoire électorale du Hamas en 2006 (janvier 2006, NdT), Israël a intensifié la guerre contre la Bande de Gaza, et la colonisation en Cisjordanie. Quel effet cela peut-il avoir sur la perception d’Israël dans le monde ?

Malgré les crimes (de guerre, NdT) qu’il est en train de commettre, Israël a une image bien meilleure que celle qu’il avait jusqu’à ces dernières années. Ni la communauté internationale ni l’opinion publique internationales ne le critiquent comme à l’époque de Sharon. Parce que la perception mondiale de l’islam comme menace à l’égard de l’occident prévaut (voir note de la traductrice ci dessous en 1). Dans ce contexte, les millions d’hommes et de femmes qui ont élu démocratiquement le Hamas sont perçus et traités comme des sous-hommes.

Edition de vendredi 7 mars 2008 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/oggi/art48.html
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

1 Grâce ou plutôt à cause du travail de propagande du lobby sioniste ; mais aussi, et de nos « côtés », grâce à l’exacerbation irresponsable des communautarismes jusque dans des associations qui se disent de gauche et laïques mais, assez curieusement, ne renoncent pas à rappeler leur appartenance « ethnique » ou « raciale » même dans leur intitulé.

Grâce ou à cause aussi, dans nos pays européens, des manipulations dangereuses -conscientes et inconscientes- des menaces d’antisémitisme toujours brandies par une certaine gauche, et aboutissant, d’un point de vue médiatique et juridique, à restreindre la liberté d’expression, et cela seulement -toujours- au détriment de l’islam, Nd T.

Sur le « camp de la paix », lire le

Témoignage de David Paenson de Francfort, davepolit@yahoo.de, sur

[http://www.ism-france.org/analyses/Uri-Avnery-le-camp-de-la-paix-israe...]

et
" Une réponse à Uri Avnery - Menés en bateau par la Gauche israélienne ", analyse de Steven FRIEDMAN et Virginia TILLEY, traduit par Michel Ghys, qu’on peut contacter à  : m.ghys@scarlet.be

URL de cet article 6146
   

Même Thème
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Le Maire Daley et d’autres officiels du gouvernement pendant les émeutes des années 60 ont prouvé leur préférence pour la propriété plutôt que l’humanité en ordonnant à la police de tirer pour tuer sur les pilleurs. Ils n’ont jamais dit de tirer pour tuer sur des assassins ou des trafiquants de drogue"

Dick Gregory (1932-2017)

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.