RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Accord et objections avec Gregoire Lalieu et son campisme.

Quel anti-impérialisme ? Le campisme, en point introductif rapide, caricature la lutte macro-politique entre deux grands blocs géographiques - Est-Ouest jadis, (avant 1989-91) et Nord-sud maintenant - en ne voyant pas qu’il y a des dominants au « sud » et des dominés au « Nord » .

C’est pourquoi nous défendons les peuples-classe 99% multicolores. En outre les dominés au plan économique et politique peuvent être d’atroces oppresseurs dans d’autres domaines, qui ne sont pas sans importance, qui ne sont pas à camoufler par des arguties de distinctions de courants hitorico-religieux comme c’est le cas ici avec l’auteur cité (1).

Nous sommes globalement d’accord avec M G Lalieu sur la première partie de son analyse (1) qui montre que le « Nord » est en guerre depuis longtemps contre le « sud » et notamment contre cette région du Moyen-Orient (mais aussi en Afrique). Il y a bien un impérialisme multiforme dur qui perdure et qui provoque une riposte du « sud ». Il faudrait, à gauche, pouvoir arrêter cet impérialisme. Lire « Guerre à la guerre : dix thèses contre la peur » de Roger Martelli (regards.fr) en ajoutant que « les bases humaines de la mondialité » ne peuvent s’accommoder des intégrismes religieux.

Pour autant on ne reprendra pas son refus de distinguer islam et islamisme au prétexte qu’il y aurait du flou sur la frontière (trop facile) ou qu’il y a plusieurs courants à considérer (le « complexe » comme écran) . Je vais d’ailleurs plus loin que çà, car il y a bien un rapprochement pertinent (un amalgame juste) à faire entre terrorisme et intégrisme musulman (malgré la différence évidente) et qui concerne leur haine commune très profonde et de tous les instants des femmes peu couvertes (les femmes hypotextiles).

M Lalieu cite Mohamed Hassan qui « distingue cinq courants islamistes. Il les situe chacun dans des contextes historiques et politiques différents, avec des intérêts parfois contradictoires : 1. les traditionalistes qui, entre les 19e et 20e siècles, ont utilisé la religion pour combattre le colonialisme à l’image de l’émir Abdelkader en Algérie ou d’Omar al-Mokhtar en Libye. 2. les réactionnaires d’Arabie saoudite, érigés en « papes » de l’islam avec l’aide des Etats-Unis. 3. les Frères musulmans, courant politique majeur visant l’islamisation des pays arabes, mais qui est passé par différentes phases tout au long de son histoire et qui compte encore aujourd’hui des tendances diverses. 4. les islamo-nationalistes qui, du Hezbollah libanais au Hamas palestinien, sont engagés dans une lutte de libération nationale. 5. ceux qu’on appelle les « jihadistes » et qui ont pris leurs distances avec les Frères musulmans pour privilégier la lutte armée. » Et alors ! Et alors ! On pourrait trouver une autre classification historique que cela ne changerait rien au fait qu’aujourd’hui un contre-mouvement réactionnaire et intégriste, massif et puissant, qui n’est cependant pas tout l’islam, sévit violemment, et de façon transversale aux divers courants et aux frontières de pays et de blocs, contre les femmes, musulmanes ou non. Et ce n’est pas rien !

Le problème, qu’on ne saurait cacher, sous couvert d’impérialisme ou de frontière définitionnelle ou d’islamophobie, le fait qu’il y a bien une sous-culture intégriste et sexoséparatiste massive dans ces courants et même ailleurs (les juifs haredim sont sexo-separatistes ) et le fait de ne pouvoir les compter « scientifiquement » ne doit pas surtout pas empêcher de dire que cet intégrisme sexoséparatiste est très nuisible. Une oppression sexiste de masse !

Il n’y a pas que le prisme économique (le rôle des FMN) et politique (les interventions des Etats du Nord et leurs élites plus les bourgeoisies compradores du « sud » complices ou alliees) à considérer lorsqu’on evoque les diverses dominations de masse !

Chritian DELARUE

1) Pourquoi nous avons perdu la bataille contre le terrorisme. Comment nous pouvons la gagner - Gregoire Lalieu Investig’Action
http://www.michelcollon.info/Pourquoi-nous-avons-perdu-la.html

URL de cet article 30147
  

Même Thème
Islamophobie. Comment les élites françaises construisent le "problème musulman"
A. Hajjat et M. Mohammed
Les connaissances sur l’islam produites par différents acteurs appellent généralement une action politique pour « résoudre » le « problème musulman ». En ce sens, les conditions de production des connaissances sur l’islam peuvent être déterminées par la « solution » envisagée, et cette « solution » peut varier considérablement en fonction du diagnostic que l’on fait de la réalité sociale. Les mythes propagés par les experts sécuritaires et certains intellectuels médiatiques s’accompagnent souvent d’appels au (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

2% de la population réfléchit.
3% croit qu’elle réfléchit.
Et 95% préférerait mourir plutôt que de réfléchir.

George Bernard Shaw

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.