RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Au Venezuela, le dépassement de l’ignoble

Le scoop ne vient pas du ’Drapeau Rouge’. C’est le quotidien de la bourse américaine ’The Wall Street Journal’ qui ce vendredi 25 en faisait la révélation dans un article présenté en première page titrant : ’Pence promet un soutien américain à la veille de la décision du chef de l’opposition vénézuélienne [1] où il est fait état d’un coup de téléphone du Vice-président des Etats-Unis Mike Pence à Juan Guaido la nuit précédant l’auto-proclamation de ce dernier comme Président du Venezuela. Et le quotidien des affaires, peu suspect de chavisme, de préciser : ’Le plan secret de l’administration Trump de soutenir l’opposant Guaido avait été soigneusement coordonné et préconçu’.

A noter également qu’on n’avait jamais vu un tel empressement dans l’histoire de la diplomatie internationale pour la reconnaissance d’un nouveau ’mandataire’. En effet, la Maison Blanche a tardé 3 minutes pile pour reconnaître son poulain comme nouveau ’président’. Dans cette course contre la montre, l’Organisation des Etats Américains (OEA ; organisme crée par les Etats-Unis du temps de John Foster Dulles) a été un peu plus lente : 4 minutes [2]. On peut les excuser de ce retard : ils attendaient peut-être la voix du maître. En tout cas, on est tenté de croire que l’impatience est forte chez ceux qui ne supportent plus que l’héritage chaviste puisse encore rester vivant. De toute façon, diplomatie ou pas, le même Pence avait appelé auparavant les militaires vénézuéliens à la désobéissance

D’un autre côté, l’agence Bloomberg spécialisée dans la finance internationale rapporte que la Banque d’Angleterre a refusé de rendre au Venezuela les réserves d’ord’une valeur de 1,2 milliards de dollars, sollicitées par le pays propriétaire, et que cette banque détient dans ses caves. Le refus, dixit Bloomberg, fait suite à une demande des Etats-Unis. Mais le plus ignoble n’est pas encore là. La prime revient à la jeune marionnette Guaido qui a applaudi sans réserves l’attitude néocoloniale de la banque anglaise et de ses mentors au Pentagone. Il s’est réjoui de cette abjecte appropriation attendant, lui, de profiter des lingots retenus.

Ainsi, la violente agression contre le pays de Bolivar ne connaît pas de limites. Le porte-parole du Ministère de la défense Eric Pahon a déclaré sur CNN que dans le cadre de la situation vénézuélienne, ’le Pentagone élaborait des plans d’actions pour des situations d’urgence et était prêt à soutenir les efforts de l’administration visant à défendre les intérêts nationaux et ceux des citoyens américains

Tous ces ignobles comportements n’émeuvent pas Monsieur Macron connu pour être plus ’pentagoniste’ que le Pentagone lui-même, comme les événements en Syrie le prouvent. Il s’est associé à Mme Merkel et au ’socialiste’ espagnol Sanchez pour envoyer un ultimatum à Nicolas Maduro selon lequel si ce dernier ne convoque pas des élections dans les 8 jours, ils reconnaîtront le jeune vassal autoproclamé comme président du Venezuela. Décision qui, venant de Merkel et Macron ne devrait pas nous étonner ni, tout compte fait, du ’socialiste’ Sanchez qui comme bon social-démocrate finira toujours par se plier aux ordres.

Heureusement en tout cas que l’honneur n’est pas perdu partout. Ni l’humour. Dans un tweet envoyé à Macron, le président Maduro commine à son tour le Français à ’convoquer des élections dans les 8 jours autrement le Venezuela reconnaîtra Eric Drouet (militant Gilets jaunes) comme nouveau président français’. Chiche !!

Vladimir Caller

[2Cathy Dos Santos (humanité.fr)


URL de cet article 34472
  

Même Thème
Chroniques bolivariennes : Un voyage dans la révolution vénézuelienne
Daniel Hérard, Cécile Raimbeau
Après la mort d’Hugo Chávez, que reste-t-il de la révolution vénézuélienne, de ce « socialisme du XXIe siècle » ? Ses obsèques grandioses, pleurées par des foules pendant plusieurs jours et honorées par de nombreux chefs d’État, ont contrasté avec les critiques virulentes dont il avait fait l’objet dans les médias occidentaux. Cécile Raimbeau et Daniel Hérard nous entraînent au cœur de cette révolution pacifique, à la rencontre de la base, des supporters de Chávez. Ils les écoutent et les photographient, en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Etre radical, c’est prendre les choses par la racine. Et la racine de l’homme, c’est l’homme lui-même.

Karl Marx

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.