RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Ca m’énerve : le fait-divers de l’élite est trop important pour ne pas être médiatisé.

On le sait à présent, les bobos parisiens, dont l’exemple le plus médiatique est l’époux de la Léa de la télé, celui qui a plus d’amis de week-end à New-york que dans l’hexagone, ont une vie à part.

Donner des leçons d’écologisme à ces gueux qui roulent au diesel en fumant des gitanes, du haut de son vélib, oui, cramer en un vol autant de carbone qu’un gilet jaune en toute une vie, re-oui.

Dans cette vie où le week-end débute par un vol transatlantique, quoi de plus commun que de rencontrer pendant ce même week-end, celui ou celle qui sera sa moitié ?

C’est tellement commun de se fiancer dans son pays, dans sa région, alors dans sa commune : « Je vous dis pas ma chère, ces gilets-jaunes sont d’un commun ! ». Or, la crise pandémique prévisible, marché planétaire et économie mondialisée obligent, est venue comme un chien dans un jeu de quilles perturber la belle harmonie d’un système qui servait si bien ceux qui en ont déjà trop. Situation donc prévisible mais imprévue par les têtus bêtes qui nous dirigent et conséquence pour les amoureux adeptes du déplacement en avion comme toi tu prends le métro 8 mois sans se voir. Première réflexion, couillonne, si tu avais choisi ton amoureux en France tu n’en serais pas là.

Alors comme dans le monde médiatique, la terre s’arrête aux frontières du périphérique et ne reprend qu’outre-atlantique, que les préoccupations de l’élite doivent être celles de l’ensemble de la population et qu’il n’y a bien entendu rien de plus important à traiter, on nous fait pleurer dans les chaumières sur ces malheureux fiancés des 2 côtés de l’Atlantique qui se voyaient avant tous les mois (empreinte carbone irréprochable) et n’ont pas pu se voir. Alors généreux avec les forts, le pouvoir nous annonce que des mesures dérogatoires vont leur être accordées.

Conclusion : luttons luttons contre le Covid, surtout si les contraintes sont strictes.... pour les gueux.

IRAE

URL de cet article 36356
  

Même Thème
Michel Boujut : Le jour où Gary Cooper est mort.
Bernard GENSANE
Le jour de la mort de Gary Cooper, Michel Boujut est entré en insoumission comme il est entré dans les films, en devenant un cinéphile authentique, juste avant que naisse sa vocation de critique de cinéma. Chez qui d’autre que lui ces deux états ont-ils pu à ce point s’interpénétrer, se modeler de concert ? Cinéma et dissidence furent, dès lors, à jamais inséparables pour lui. Il s’abreuva d’images « libératrices », alors qu’on sait bien qu’aujourd’hui les images auraient plutôt tendance à nous « cerner ». (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin.

Henry Ford (1863-1947)

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.