Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Comment Ryad finance l’effort de guerre anti-Iran d’Israël

La visite effectuée il y a quelques mois en Arabie saoudite par Donald Trump a, on s’en souvient, donné lieu à la signature d’un faramineux contrat d’achat d’armement étasunien par la monarchie wahhabite, mais aussi à la promesse faite par le roi Salman et son fils Mohamed, prince héritier, que le royaume investira dans le partenariat économique américano-saoudien un pactole financier de l’ordre de 300 milliards de dollars. En visite à son tour aux Etats-Unis où il a rencontré le président des EU, Mohamed Ben Salman a de nouveau sorti le chéquier et signé son à-valoir de 10 milliards de dollars en paiement d’un supplément d’armement à vendre par les Américains à son pays.

On fera remarquer qu’après chacune de ces visites, Washington a fait l’annonce d’octroi de nouvelles aides financières à l’Etat hébreu. Peu après la visite de Donald Trump à Ryad d’où il est d’ailleurs reparti directement en Israël, l’administration des EU a en effet annoncé que l’Etat sioniste allait bénéficier d’une rallonge financière à hauteur de trente milliards de dollars. Après celle de Mohamed Ben Salman en Amérique, il a été annoncé par Washington qu’Israël recevra 700 millions de dollars pour mettre à niveau et parfaire son système électronique de détection et de protection antimissile.

Que conclure sur cette concomitance réitérée entre des accords qui procurent aux EU une pluie d’argent saoudien et le fait qu’Israël obtienne l’augmentation des aides financières que lui accordent les Etats-Unis sinon qu’il a été convenu entre Washington et Ryad que l’Arabie saoudite contribue à l’effort de guerre qu’entreprend l’Etat sioniste en prévision d’une intervention militaire contre l’Iran. Financer l’effort de guerre israélien qui donne lieu à des préparatifs militaires contre l’ennemi commun qu’est l’Iran pour l’Etat sioniste et la monarchie wahhabite n’a probablement soulevé aucune opposition parmi les Al Saoud qui paniquent aux succès que cet ennemi a remportés sur le royaume sur tous les fronts où ils se font la guerre par procuration. Pour eux, s’assurer que la machine de guerre israélienne soit en capacité d’entreprendre l’intervention militaire qu’ils ne cessent de réclamer à l’Amérique, cela justifie que la monarchie ouvre ses coffres-forts à l’Etat sioniste, ce qu’ils ne peuvent néanmoins assumer ouvertement et explique la façon détournée qu’ils ont eu de lui faire parvenir leurs subsides financiers. Plus personne n’est dupe pour ignorer qu’Israël et la monarchie wahhabite ont scellé un pacte anti-iranien en contrepartie duquel cette dernière s’est engagée à graduellement normaliser ses relations avec l’Etat sioniste et surtout à entraîner l’ensemble du monde arabe sur la même voie. Une voie qui implique le sacrifice par ce même monde arabe de la cause palestinienne. En même temps qu’il a fourni à Donald Trump le nerf de la guerre dont une partie est destinée à l’Etat sioniste, le prince héritier saoudien a probablement donné aussi son onction à l’ « accord du siècle » dont le président des EU s’apprête à en divulguer la teneur. Les révélations ayant filtré sur cette teneur ont dévoilé que ce plan de « paix » étasunien pour le conflit israélo-palestinien ne sera rien d’autre qu’un processus destiné à enterrer définitivement la solution à deux Etats revendiquée par les Palestiniens et défendue par la communauté internationale. Pour les Al Saoud, l’alliance anti-Iran avec Israël a rendu pour eux « halal » tous les revirements et trahisons.

Kharroubi Habib

URL de cet article 33130
   
LA FIN DU CAPITAL - Pour une société d’émancipation humaine
André Prone
Le capitalisme fait subir aux peuples sa crise mondiale. Mais derrière les terribles épreuves de ses ruses alternatives pour en sortir et malgré l’échec douloureux des pseudo-socialismes laissant place à un entredeux mondes, se construit pas à pas une nouvelle conscience sociale qui apprend, dans la révolte parfois désespérée ou la révolution, à combattre la corruption et les dérives mafieuses d’un système profondément gangrené. Les deux conflits mondiaux au nom de l’Empire et de la Barbarie, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Quand l’ordre est injustice, le désordre est déja un commencement de justice.

Romain ROLLAND


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
91 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
41 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.