Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

Encore un intellectuel français piégé dans une dictature antique...

Edgar Morin au Qatar...

C’est étonnant… Pourtant il est très connu, et aimé, et « émérite » même ; et personne n’a publié la nouvelle : le 29 octobre 2013, le philosophe, sociologue et historien Edgar Morin s’est suicidé. En public dans la salle du « Centre de la Charia et de la vertu islamique » à Doha…. Présent auprès de lui le révérent père Tarik Ramadan -plutôt que de le dissuader de son geste fatal- lui a tendu la cigüe.

Que ceux qui aimaient, ou aiment encore Edgar Morin se rassurent, sauvé in extremis le philosophe, sociologue et historien respire encore. Au bout du compte -celui qui s’égraine jusqu’à dix et marque le K.O.- le magicien Ramadan a su invoquer un être suprême qui, bien luné, a laissé la vie au néo-suicidé. En fait l’homme exemplaire n’a fait que flinguer sa bonne réputation.

Vous ne rêvez pas, Edgar Morin, l’ami de la liberté s’est rendu au Qatar pour y cautionner un barnum baptisé « Wise 2013 », qui est à l’éducation, disent ses promoteurs, ce que Davos est à la finance. Notons le parallèle : Davos, le cercle de ceux qui dirigent le monde et le tuent, l’affament… Ainsi, assis dans un angle de vision balisé par les longs cils de la cheikha Moza, nous avons pu voir Morin et Ramadan, ce dernier heureux et discret comme un chat qui sait qu’il mangera la souris. Morin a glosé sur la nécessité de ne plus former, des profs ou des instits mais des « mondiologues ». Allons bon. Contre le prix de son billet d’avion et de son séjour, il fallait bien que le maître globalisé (philosophe, sociologue, historien), inventât un concept. Face au frère Tarik qui riait sous cape dans sa barbe intérieure, le label Morin de la « complexité » a accouché : « Plus largement, l’école doit faire réfléchir aux vertus et aux carences de la civilisation occidentale dominée par un individualisme forcené, qui envahit le monde. Sans cette formation, nous sommes désarmés » … « Si on n’est pas capable de comprendre les problèmes sociaux, on ne peut pas élaborer une pensée qui puisse lutter contre les risques de ce monde », prophétise-t-il. Remerciez moi d’abréger la citation tant le propos tient de la recette de la barbe à papa, gros à l’extérieur mais avec du vent au dedans. Le vieil oracle, qui ignore visiblement qu’à Doha il est au cœur du servo- commande de la « civilisation occidentale », a aussi délivré quelques bons points. Au Maroc par exemple. Qui « est unique dans sa réaction au printemps arabe » … « Où l’activisme civil réformiste est à son apogée n’a eu d’égal que l’interaction positive et rapide de l’État avec ses revendications, ce qui a fini par faire éclore un modèle marocain unique en son genre dans le monde arabe. »

Cet épisode de la vie de la pensée, qui masque si mal le visage de la dictature qatarie, cet engagement de Morin -qu’on a connu, du combat contre les nazis à son soutien au sort des palestiniens, courageux et lucide- ne peut rester sans explications. La première, Ramadan étant face à lui, on a fait croire à Edgar, si distrait, qu’il était en Suisse… Ou encore à Oxford où frère Tarik enseigne la charia dans une chaire financée par le Qatar. A savoir aussi qu’Edgar, trop coquet, hésite à porter ses lunettes. Cela peut expliquer une involontaire fausse route. Si vous vous souvenez ce magnifique film allemand, « Good Bye Lénine » vous comprendrez : personne n’a osé dire à Morin qu’il se trouvait assis dans les sofas d’une dictature.

Cher et bien aimé Edgar, savez-vous qu’à quatre kilomètres du « Centre de la Charia et de la vertu islamique » - condamné à vie (peine ramenée à 15 ans)- dort en prison le poète Mohamed Al-Ajami ? Savez vous que sous les fenêtres de votre hôtel près de deux millions de travailleurs immigrés sont traités en esclaves et que, si le rythme des morts au travail continue, on atteindra les 4 000 cadavres pour l’ouverture du Mondial de foot en 2022 ? Savez-vous que l’enseignement au Qatar –même celui des universités américaines implantées ici pour éviter que les USA n’aient à accueillir trop d’étudiants bronzés sur leur territoire-, que l’enseignement est filtré à l’étalon de la règle islamique ? Savez-vous que, contre leur gré, des hommes et des femmes, sans raison sauf celle du prince, sont retenus depuis des années ? Savez-vous que ce pays ne connait ni le droit ni la comptabilité publique ? Savez-vous que le Qatar, en Afrique et ailleurs, après avoir étranglé les révoltes égyptienne et tunisienne et pillé la Libye, finance des djihadistes fort peu soucieux du droit humain ? Savez-vous qu’en Afrique encore, le Qatar que vous cautionnez, achète des milliers d’hectares de terre, transformant ainsi les paysans pauvres, exploitants coutumiers de ces surfaces, en paysans sans terre ? Avant de prendre l’avion on vous a sûrement informé que le Qatar, au classement des démocraties dans le monde, évolue à la 138 éme place au coude à coude avec la Belarusse ?

Merci donc, cher Edgar Morin, puisque chez vous l’engagement et l’acte ne font qu’un, d’avoir montré où pouvait s’exercer harmonieusement le pouvoir des « mondiologues » : à Doha dans ce doux paradis de fer. Mais, attention, si demain un autre prêcheur parvient à vous convaincre de participer à un autre « Wise » -cette fois à Pyonyang- réfléchissez, cette charmante ville n’est pas en Belgique mais en Corée du Nord.

Jacques-Marie Bourget

espritcorsaire.com (13/11/2013).
.__________________

Conseil du GS, lire :

URL de cet article 23705
   
Cuba Miracles
Ramon CHAO
(précipitez-vous pour acheter Cuba Miracles, cet "objet -livre", merveille de couleurs, d’odeurs et de musiques) Le « dictateur » cubain Fidel Castro vient de passer les rênes de l’Etat à son frère Raúl. C’est bien la première fois qu’un chef d’État abandonne ses fonctions motu proprio. Un certain nombre d’hommes politiques n’ont pas, eux, daigné se démettre de leur fonction avant de mourir. Souvenons-nous par exemple des longues agonies des entubés Georges Pompidou, François Mitterrand, ou Jean-Paul II, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Les Français savent que la Russie soviétique a joué le rôle principal dans leur libération. »

phrase prononcée par De Gaulle à Moscou en 1966.


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.