RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Et moi qui pensais que le monde n’était plus qu’un "petit village" tranquille !

Il m’arrive très souvent de me sentir "parano" mais je me console en me disant que je ne suis pas le seul.

LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE EST RESPONSABLE DE 7 MILLIONS DE MORTS, EN 2012 !! (World Health Organisation).

Qu’on vienne pas me dire que c’est le prix à payer pour notre "qualité" de vie, le "progrès".

J’imagine qu’il n’y a rien de trop absurde, d’impensable et d’horrible que le "capitalisme" ne puisse "fabriquer" et provoquer pour se protéger et promouvoir les intérêts (profit) des privilégiés. "La stratégie du choc" de Naomi Klein me vient à l’esprit mais j’imagine encore pire que ça.

L’événement de "globalisation" et la chute "de l’empire du mal", l’URSS et le bloc "socialiste", nous ont été présentés comme l’élimination potentiel d’un confit mondial, de paix, de "démocratie" et de prospérité économique dans le monde. Pourtant, depuis, les souffrances, conflits et guerres, seraient trop nombreuses pour être énumérés ici, mais il suffit de dire que celles-ci ont été instigués et orchestrés directement par nos "démocraties" occidentales.

Et tant que les instances internationales, (ONU, FMI, Banque mondiale, Européenne, etc.) restent au service et dominés par les "grandes puissances", et "leurs" intérêts, il n’y a aucune raison pour que les choses changent.

Plus j’observe le monde du "capitalisme global" plus je me rend compte de l’hypocrisie et duplicité aberrante du système et ceux qui nous l’imposent. Car en réalité, ce n’est pas "le bien-être" ou le bonheur et la paix des peuples qui les préoccupe mais le contraire, car :

"C’est dans le sentiment d’incertitude, insécurité, conflit et guerre, que le capitalisme fructifie et prospère le mieux" :

Ceci, en grande partie, grâce à la crédulité des masses, en rallumant sans cesse les vieilles divergences "historiques", culturelles, religieuses, et nationalistes, pour mieux se faire manipuler.

Et qu’on ne vienne pas me dire que si je critique les uns c’est que je soutien les "autres" et vice-versa. Car le point commun dans tous ces "conflits", c’est le "capitalisme" et la défense des intérêts avares d’une élite privilégiée, contre l’intérêt des peuples.

De ma vie, il m’est difficile de me rappeler une époque avec autant de "dirigeants" aussi dépourvus d’envergure, d’imagination ou de vision. Jamais de ma vie je n’ai vu tant de désinvolture et de complicité flagrante envers les privilégies, les oligarques et les ploutocrates et autant de mépris pour les peuples.

Jusqu’où sont-ils capables d’aller dans leur folie ? Est-ce que le pire qu’on puisse imaginer ne serait pas en fait fort possible ?

"Mais il faut espérer, qu’en fin compte, "l’esprit humain", triomphe" ?

Lequel ? Celui de la "raison", le fin de l’exploitation capitaliste ? De la compassion, générosité, égalité et justice sociale ? Celle de la paix et de la démocratie pour tous ?

Ou bien celui de Dieu et des religions, des "Jeux", du meilleur, des idoles, des héros, dictateurs et despotes, des drapeaux, des médailles et des coupes, du chauvinisme, nationalisme, individualisme, de la haine et de la violence, la crédulité et l’ignorance, de la frivolité et de la superficialité ?

Parce que, de ma "tour d’observation", c’est cet "esprit humain" là qui domine et qui est encouragé, qu’on exploite et dont nous serons tous, éventuellement, les victimes.

Dieu n’étant plus notre obsession dans la recherche de l’absolu, les nouvelles structures "capitalistes" n’ont fait que remplacer les vieilles obsessions "spirituelles" par la "rationalité" économique, "l’ogre insatiable", qu’est le capitalisme global.

Ce qui implique que tout événement à travers le monde peut nous affecter directement, à tout moment. Nous avons besoin d’élargir notre perspective, perceptions et analyse politique et sociale, au delà de notre environnement immédiat car jamais le monde et les peuples n’ont été aussi intrinsèquement liés par un destin commun, "global".

"L’international" est plus que jamais d’actualité.

ADSkippy

URL de cet article 25012
  

CHE, PLUS QUE JAMAIS (ouvrage collectif)
Jean ORTIZ
Recueil d’interventions d’une vingtaine d’auteurs latino-américains et européens réunis à Pau en avril 2007 pour un colloque portant sur l’éthique dans la pratique et la pensée d’Ernesto Che Guevara, une pensée communiste en évolution, en recherche, qui se transforme en transformant, selon les intervenants. Quatrième de couverture On serait tenté d’écrire : enfin un livre sur le Che, sur la pensée et la pratique d’Ernesto Guevara, loin du Che désincarné, vidé d’idéologie, doux rêveur, marchandisé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les philosophes n’ont fait qu’interpréter diversement le monde, il s’agit maintenant de le transformer.

Karl Marx

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.