Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

11 

Face à la cohérence destructive des projets Macron, construire l’opposition populaire et patriotique

En tous domaines, la grande bourgeoisie fédérée par Macron passe à l’offensive contre les travailleurs et la nation :

sur le plan fiscal, d’énormes cadeaux sont consentis au 1% de foyers les plus riches aux dépens des dépenses sociales de nouveau dans le collimateur de Bruxelles ; les ordonnances sur le travail sont clairement destinées à détruire les conventions collectives et le droit du travail des salariés du privé ; les travailleurs du public sont visés par une série d’attaques frappant leurs salaires, leurs pensions, leur statut et le sens même de leurs missions ; les collectivités territoriales héritées de la Révolution française sont harcelées avec l’objectif de leur substituer des mastodontes euro-formatés dont la finalité sera avant tout de favoriser le financement public massif des monopoles capitalistes ;

plus structurellement encore, le pouvoir travaille à la destruction de ce qui subsiste de l’Etat-nation français :

Liquidation en vue du bac comme premier grade universitaire et mise en place d’une Université censitaire à l’américaine ; fin de l’idée même d’une défense nationale avec tout à la fois la montée des dépenses guerrières exigées par l’OTAN et liquidation de tout ce qui peut effectivement servir à protéger le territoire national, chaque jour qui passe apportant son lot de nouvelles dénominations anglo–américaines de compagnies publiques françaises (Naval Group, Boost, etc.)

Tout cela s’accompagne d’une nouvelle avancée vers l’Etat policier avec la légalisation définitive des dispositions liberticides de l’état d’urgence ;

Enfin, sur le plan international Macron humilie la patrie de Robespierre en courtisant servilement les pires potentats réactionnaires de la planète, de Trump à Netanyahu en passant par les Émirats et par les maîtres de l’impérialisme allemand.

Face à cette entreprise de casse généralisée l’heure n’est sûrement pas à l’enfumage de pseudo-négociations auxquelles se prêtent certains dirigeants syndicaux qui tournent le dos aux luttes contre la loi Travail. Plus que jamais le PRCF invite les communistes, les travailleurs et les patriotes progressistes à préparer ensemble la résistance en dénonçant globalement le pouvoir illégitime de ce “président” du MEDEF et de L’Europe atlantique, en appelant ensemble notre peuple à refuser frontalement l’euro-dictature du capital financier, à préparer le tous ensemble des travailleurs actifs, retraités et privés d’emploi, à construire l’unité d’action de la jeunesse populaire et de la nation laborieuse contre un pouvoir destructif qui dissimule sa haine de classe contre notre peuple derrière une façade faussement moderniste.

Georges GASTAUD

Secrétaire national du PRCF

»» http://https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/face-a-coher...
URL de cet article 32105
   
Même Thème
« Les déchirures » de Maxime Vivas
Maxime VIVAS
Sous ce titre, Maxime Vivas nous propose un texte ramassé (72 pages) augmenté par une préface de Paul Ariès et une postface de Viktor Dedaj (site Le Grand Soir).. Pour nous parler des affaires publiques, de répression et d’impunité, de management, de violences et de suicides, l’auteur (éclectique) convoque Jean-Michel Aphatie, Patrick Balkany, Jean-Michel Baylet, Maïté Biraben, les Bonnets rouges, Xavier Broseta (DRH d’air France), Warren Buffet, Jérôme Cahuzac, Charlie Hebdo, Jean-François Copé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Des millions de gens ont vu tomber une pomme, Newton est le seul qui se soit demandé pourquoi.

Bernard Baruch


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
115 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.