RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
12 

Face à la cohérence destructive des projets Macron, construire l’opposition populaire et patriotique

En tous domaines, la grande bourgeoisie fédérée par Macron passe à l’offensive contre les travailleurs et la nation :

sur le plan fiscal, d’énormes cadeaux sont consentis au 1% de foyers les plus riches aux dépens des dépenses sociales de nouveau dans le collimateur de Bruxelles ;
les ordonnances sur le travail sont clairement destinées à détruire les conventions collectives et le droit du travail des salariés du privé ;
les travailleurs du public sont visés par une série d’attaques frappant leurs salaires, leurs pensions, leur statut et le sens même de leurs missions ;
les collectivités territoriales héritées de la Révolution française sont harcelées avec l’objectif de leur substituer des mastodontes euro-formatés dont la finalité sera avant tout de favoriser le financement public massif des monopoles capitalistes ;

plus structurellement encore, le pouvoir travaille à la destruction de ce qui subsiste de l’Etat-nation français :

Liquidation en vue du bac comme premier grade universitaire et mise en place d’une Université censitaire à l’américaine ;
fin de l’idée même d’une défense nationale avec tout à la fois la montée des dépenses guerrières exigées par l’OTAN et liquidation de tout ce qui peut effectivement servir à protéger le territoire national,
chaque jour qui passe apportant son lot de nouvelles dénominations anglo–américaines de compagnies publiques françaises (Naval Group, Boost, etc.)

Tout cela s’accompagne d’une nouvelle avancée vers l’Etat policier avec la légalisation définitive des dispositions liberticides de l’état d’urgence ;

Enfin, sur le plan international Macron humilie la patrie de Robespierre en courtisant servilement les pires potentats réactionnaires de la planète, de Trump à Netanyahu en passant par les Émirats et par les maîtres de l’impérialisme allemand.

Face à cette entreprise de casse généralisée l’heure n’est sûrement pas à l’enfumage de pseudo-négociations auxquelles se prêtent certains dirigeants syndicaux qui tournent le dos aux luttes contre la loi Travail. Plus que jamais le PRCF invite les communistes, les travailleurs et les patriotes progressistes à préparer ensemble la résistance en dénonçant globalement le pouvoir illégitime de ce “président” du MEDEF et de L’Europe atlantique, en appelant ensemble notre peuple à refuser frontalement l’euro-dictature du capital financier, à préparer le tous ensemble des travailleurs actifs, retraités et privés d’emploi, à construire l’unité d’action de la jeunesse populaire et de la nation laborieuse contre un pouvoir destructif qui dissimule sa haine de classe contre notre peuple derrière une façade faussement moderniste.

Georges GASTAUD

Secrétaire national du PRCF

»» http://https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/face-a-coher...
URL de cet article 32105
  

Propagande impériale & guerre financière contre le terrorisme
Ibrahim WARDE
« Après chaque attentat, des experts autoproclamés dénoncent les réseaux de financement du terrorisme. Les enquêtes ont beau démontrer que ces attentats nécessitent en réalité très peu de fonds, pour les idéologues endurcis qui forment les bataillons des "guerriers de la finance", l’absence de preuve ne signifie rien : il faut multiplier les attaques contre l’argent caché des terroristes. Or les frappes financières, si elles sont le plus souvent sans effets réels sur leurs cibles officielles, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Analyser la réussite ou l’échec du modèle économique cubain en faisant abstraction d’un blocus criminel de plus de 50 ans, est une pure hypocrisie. N’importe quel pays capitaliste d’Amérique Latine, soumis à un blocus similaire, s’effondrerait en quelques mois.

Rafael Correa
ancien président de l’Equateur

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.