Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

65 
Encouragés par un journaliste israélien, des Internautes s’enthousiasment à l’idée de violer et tuer Ahed Tamimi

La violer ou pas ?

L’adolescente palestinienne Ahed Tamimi était poursuivie pour avoir frappé un soldat étranger qui s’était introduit dans la cour de sa maison en Cisjordanie. Arrêtée quelques jours plus tard à 4 heures du matin, extirpée de son lit par l’armée israélienne, conduite menottée en Israël, elle est devenue un symbole de la résistance contre l’occupation. Elle a été condamnée à 8 mois de prison après avoir accepté de plaider coupable. Faute de quoi, elle risquait jusqu’à sept ans de prison.

Je vais vous parler d’un pays où Elor Azrya, un soldat franco-israélien de l’armée d’occupation qui a liquidé d’une balle dans la tête un arabe gisant à terre (à 0.39 mn), a fait moins de prison qu’une adolescente de 17 ans qui a giflé chez elle un intrus armé.

Mais d’abord, le contexte

En mars 2008, Matan Vilnaï, le vice-ministre de la défense israélien a prévenu que les opérations militaires israéliennes contre la bande de Gaza allaient exposer les Palestiniens à une « shoah » (il a dit « shoah »).

En mars 2015, Avigdor Lieberman, ministre de la Défense, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien vice-Premier ministre d’Israël a menacé de « décapiter à la hache » (il a dit ça) les citoyens arabes israéliens s’ils ne manifestaient pas une absolue fidélité à « l’État juif ». Il a préconisé le nettoyage ethnique (il a dit « ethnique ») des citoyens palestiniens.

En avril 2016, un député israélien a prôné la séparation des femmes juives des Arabes dans les maternités (sans prononcer le mot « apartheid », et sans coller un panonceau « Interdit aux arabes »).

En octobre 2016, le maire-adjoint de Jérusalem a comparé les Palestiniens à des « animaux » (il a dit « animaux).

En décembre 2017, le ministre de l’Éducation israélien, Naftali Bennett a déclaré à propos d’Ahed Tamimi : « Elle devrait finir ses jours en prison. » En prison à vie, pas même décapitée ? Nourrie logée, peinarde ? Ah que non ! C’est une fille, jeune et jolie, et Tsahal a beau être « l’armée la plus morale du monde » (ils disent ça), ses soldats ont des gonades gorgées de testostérone.

Donc…

L’avocate d’Ahed Tamimi, Gaby Lasky, a déposé une requête auprès du ministère de la Justice israélien précisant que l’enquêteur du renseignement militaire qui a interrogé Ahed Tamimi lui aurait dit les phrases du genre : « Tu as un visage d’ange, les yeux bleus, des boucles blondes » ou « d’autres expressions similaires qui peuvent être considérées comme des manifestations de harcèlement sexuel de la part de l’enquêteur et ce qui a mis ma cliente mal à l’aise ».
Il a dit : « Tu as un visage d’ange, les yeux bleus, des boucles blondes ». Il n’a pas dit : « J’ai un début d’érection ».

Ben Caspit, influent analyste israélien a écrit (19 décembre 2017) : « Concernant les filles à Nabi Salah, [où habite Ahed Tamimi. Note de MV] le prix devrait être perçu à une autre occasion, dans le noir, sans témoins ni caméras ». Il a dit « noir », mais il n’a pas prononcé les mots « cave » et « tournante ».

Sur le site JSSNews, qui se prétend « 1er média israélien en langue française en termes d’audience - spécialiste de diplomatie et de géopolitique internationale », des lecteurs de Ben Caspit appellent en toute impunité au viol.

Florilège (Ils ont écrit tout ça sans émouvoir le modérateur.) : « ...La culotte “petit bateau” arrachée ! trés mimi ! … la fausse pucelle foufoune a l’air….. la possession des femmes de l’ennemi vaincu c’est une règle absolue ! Que ces pétroleuses soient violées n’est qu’une infime punition devant leur malfaisance, alors, OUI !! viol des femmes voulant se mesurer à Tsahal, cela seul "revilisera” l’armée israélienne… à Alger, à la sinistre prison de la “villa Susini, [les femmes algériennes] étaient sauvagement violées et toujours exécutées une fois réduites à l’état de loques… je suis d’accord avec Ben Caspit, il faut les violer hors caméra et sans témoin ».

S’ils n’ont pas écrit : « Et on les finira au gaz Zyklon » c’est pour ne pas risquer une faute d’orthographe.

Mais ils osent aussi : « Azriya doit être décoré : point final, dédommagé et gratifié d’un grade supérieur (1) ».

Ils ont dit animaux, décapitation, nettoyage ethnique, shoah (extermination systématique d’un peuple). Ils préconisent de réduire à l’état de loques, violer et exécuter les femmes des vaincus. Ils attaquent ou ont attaqué la plupart des pays de leur région. Ils ont volé des territoires à plusieurs. Ils ont inventé un camp de concentration à ciel ouvert. Ils bombardent sans discernement pour terroriser les populations qu’ils contrôlent.

Est-ce que voir une ressemblance avec des méthodes naguère en vigueur en Europe serait pertinent ou dangereux (ou les deux) ? Parfois les gens honnêtes ont peur devant les violences des défenseurs français du gouvernement israélien. Nous sommes quelques-uns à envisager de quitter la France. On n’est pas en sécurité dans ce pays. Même sans arborer de signes ostentatoires d’athéisme, on est menacé et insulté dans les marches pacifiques en plein Paris.

Tout le monde a peur. La preuve

Imaginons des appels jubilatoires au crime sur un site français assez téméraire pour préconiser, en retour, le viol et l’exécution de femmes juives de 17 ans. Devinez si le site sera fermé et ses administrateurs traduits en justice, juste après la crise d’apoplexie de Caroline Fourest, William Goldnadel, Manuel Valls, Alain Finkielkraut, et du crypto-colonialiste pro-israélien Francis Kalifat qui usurpe le titre de représentant des israélites de France pour mieux les grimer en agents dormants ou en armée de réserve d’un pays étranger et faire ainsi monter l’antisémitisme mieux que le FN (que ses nervis protègent).

Jean-Luc Mélenchon a bien raison de dire : « Kalifat et la LDJ ont fait plus pour l’antisémitisme à cette occasion [par la déclaration contre la présence de JLM à la « marche blanche » pour Mireille Knoll et par les incidents provoqués. Note de MV.] que des dizaines de basses besognes des vecteurs antisémites ».

Silence ou discrétion des mouvements féministes, des défenseurs des droits humains, des #balancetonporc, des journalistes et éditorialistes vertueux, du DECODEX du Monde, des autorités gouvernementales, de la Justice, des champions de la cause féminine et de l’écriture inclusive (ce leurre déguisé en fer de lance de la libération de la femme !).

Silence du CRIF et de sa branche violente interdite aux USA et même en Israël : la Ligue de défenses juive (LDJ) pour qui toute critique d’Israël est émise par des « pédés et des enculés ».

Chacun a compris, à lire et entendre cette clique de… (salopards, dites-vous ? Bon, je prends) de salopards qu’une armée ça détruit, ça tue, ça extermine, ça viole et que tout cela est mal, SAUF si elle est la béquille d’un Etat religieux peuplé de citoyens dont certains ont des ancêtres qui ont subi la même chose en Europe sous la moustache d’Hitler. Ces salopards (je garde le mot, mais ce n’est pas trop dans le style de ce site) et les taiseux qui en sont complices semblent acharnés à démontrer que la théorie selon laquelle les anciens enfants battus deviennent des bourreaux d’enfants ne souffre pas d’exception.

Les soutiens français de la politique criminelle d’Israël sont les antisémites décomplexés du 21 ème siècle. En justifiant le massacre d’un peuple ils préparent le malheur de celui dont ils se réclament.

Paradoxalement, c’est le succès de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions) qui, en poussant Israël à un comportement plus humain et moins dominateur, fera reculer l’antisémitisme.

En attendant, les dirigeants israéliens et leur thuriféraires se conduisent comme des judéo-nazis tandis que, ainsi que l’a écrit dans Haaretz le 20 décembre 2017 le journaliste israélien Gideon Levy « Ahed Tamimi est une héroïne, une héroïne palestinienne ».

Maxime VIVAS

Note (1) Elor Azrya est un soldat franco-israélien qui a tiré une balle dans la tête d’un palestinien blessé, gisant immobile à terre. On le voit ici, hilare et béat, à son procès et (à 0.39) commettant son assassinat.. Il a été condamné à 18 mois de prison. Sa peine (essentiellement passée « aux arrêts ») et non en prison, a été réduite d’un tiers. Il a été libéré. On ignore s’il est en France à présent.

URL de cet article 33172
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
Même Auteur
La face cachée de Reporters sans frontières - de la CIA aux faucons du Pentagone.
Maxime VIVAS
Des années de travail et d’investigations (menées ici et sur le continent américain) portant sur 5 ans de fonctionnement de RSF (2002 à novembre 2007) et le livre est là . Le 6 avril 2006, parce que j’avais, au détour d’une phrase, évoqué ses sources de financements US, RSF m’avait menacé dans le journal Métro : " Reporters sans frontières se réserve le droit de poursuivre Maxime Vivas en justice". Au nom de la liberté d’expression ? m’étonné-je. Quoi qu’il en soit, j’offre aujourd’hui au libre débat (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous sommes gouvernés, nos esprits sont moulés, nos goûts formés, nos idées suggérés, en grande partie par des gens dont nous n’avons jamais entendu parler.

Edward Bernays


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.