RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Pour Florence Parly, il y a sanctions et sanctions

Sur les sites Internet de BFM-TV, de Valeurs actuelles et de France Info, j’ai lu que la ministre de la Défense Florence Parly n’avait pas exclu que l’Union européenne prenne des sanctions contre l’Iran après la suspension par Téhéran de certains de ses engagements au titre de l’accord sur le nucléaire de 2015.

Remarque 1. Je me suis étonné, en écoutant les journaux d’information de France Inter, de France 2 ou de France 3, qui sont des médias largement écoutés et vus, que cette information n’ait pas été davantage reprise et commentée, et largement commentée, car c’est tout de même, à maints égards, une information de première importance.

Remarque 2. C’est une information de première importance car Florence Parly, en évoquant cette possibilité, a inversé, de façon sidérante, l’ordre des responsabilités : en effet, si l’Iran a suspendu certains desdits engagements, c’est parce que, préalablement, le 8 mai 2018, c’est-à-dire il y a exactement un an, Donald Trump avait dénoncé cet accord signé par son prédécesseur – alors que, précisément, l’Iran respectait les termes de l’accord ! Le président des EU, cherchait délibérément l’affrontement – comme il le fait, conformément à ses vues et à son idéologie, à l’égard de Cuba et du Venezuela – pour ne rien dire de la Palestine...

Il est donc pour le moins étrange de faire porter la responsabilité de la crise sur l’Iran alors que cet État a attendu un an pour réagir et qu’il donne aux autres signataires de l’accord (parmi lesquels les Européens) 60 jours pour sauver l’accord de 2015. Les médias parlent "d’ultimatum" en évoquant les 60 jours de délai, en "oubliant" les 365 jours précédents durant lesquels les Iraniens ont patienté !

Tout se passe comme si les Européens, pour camoufler leur soumission, leur servilité, leur couardise à l’égard des États-Unis considéraient fictivement que la crise n’a débuté que depuis que les Iraniens se sont retirés de l’accord, comme si ce retrait était un effet sans cause. Ou plutôt, comme on le devine entre les lignes, comme si cette cause était la perversité foncière de la République islamique d’Iran, sa volonté "d’exporter" le djihadisme, le terrorisme, la charia et autres abominations. Et du coup – hop ! – les agissements de boutefeu de Donald Trump passent à la trappe...

Remarque 3. Florence Parly est coutumière de ces travestissements de la réalité, notamment lorsqu’elle feint l’innocence en prétendant qu’elle n’a "aucune preuve" [sic] que les armes vendues par la France à l’Arabie saoudite sont utilisées contre des civils. Comment cela, "aucune preuve" ? Comment la ministre peut-elle imaginer que l’Arabie saoudite, pays actuellement en guerre contre les Yéménites, achète des armes juste pour les exhiber dans un musée local de l’Armée, dans une espèce d’Invalides du désert ? En particulier les canons de 155 mm Caesar, très mobiles, puisque montés sur un camion, d’où leur nom (camion équipé d’un système d’artillerie). La portée de ces canons va jusqu’à 50 km lorsqu’ils sont équipés d’obus-roquettes. Et il ne s’agit là que d’un seul exemple des armes vendues par la France à l’Arabie saoudite...

PS (LGS) : Florence Parly a amassé une fortune de plus de 200 SMIC en seulement 6 mois de travail à la SNCF. Et 200 SMIC supplémentaires en indemnités. Une rémunération totale de 52.000€ par mois ! 312.000€ en tout.

URL de cet article 34897
  

Même Thème
La Machine de guerre américaine
Peter Dale SCOTT
« J’avais dit du précédent livre éblouissant de Peter Dale Scott traitant de ce sujet, (Drugs, Oil and War) "qu’il faisait passer la plupart des explications journalistiques et universitaires concernant nos interventions passées et présentes pour une propagande gouvernementale écrite pour les enfants’. Son dernier ouvrage est encore meilleur. Lisez-le ! » - Daniel ELLSBERG, « l’homme qui fit tomber Nixon », auteur de Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagone Papers Ce livre stimulant et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La mort de la démocratie ne sera probablement pas le résultat d’une embuscade. Ce sera une lente extinction par apathie, indifférence et privation.

Robert M. Hutchins

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.