RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Qui replantera l’olivier ?

Ziad Abou Eïn, 55 ans, ministre chargé du dossier de la colonisation au sein de l’autorisation palestinienne est mort. Le 10 décembre 2014, le ministre palestinien était allé manifester avec plusieurs personnes à Turmus Ayya, village proche de Ramallah contre l’installation d’un avant-poste illégal de colons israéliens. Alors que les manifestants avaient entamé une marche pour planter des oliviers près de la colonie d’Adei Ad, ils ont été pris à partie par l’armée israélienne. Les soldats ont porté des coups et aspergé aux gaz lacrymogènes les manifestants. Ziad Abou Eïn succombera de ses blessures dans l’ambulance qui l’emmenait à l’hôpital de Ramallah.

L’autopsie du ministre montre qu’il a été frappé au visage. Ses dents de devant ont été cassées. Il a subi une strangulation. Il a subi des pressions et des coups sur sa poitrine et les gaz lacrymogènes qu’il a inhalés ont mené à sa mort. L’autopsie balaye de fait le communiqué du ministère israélien de la Santé qui affirmait que « la mort a été causée par l’obturation de l’artère coronaire », l’une des artères qui alimente le cœur en sang, due à une hémorragie et qui peut-être causée par le stress.

Autre point noir sur le tableau, selon le ministre des Affaires civiles palestinien, Hussein Al-Sheikh et d’après l’équipe de médecins jordanien, palestinien et israélien qui a ausculté le corps, « les occupants (ont) empêché qu’il soit transporté à l’hôpital à temps pour être sauvé ».

Au niveau officiel, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a déclaré qu’il s’agissait d’ »un acte barbare ne pouvant être toléré ». Le porte-parole du gouvernement palestinien, Ehab Bessaisso a tenu Israël « pour entièrement responsable du meurtre » de Ziad Abou Eïn. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, quant à lui, a envoyé un message via un de ses conseillers à M. Abbas, « soulignant la nécessité de calmer les choses et d’agir de façon responsable ».

Disparité, inégalité, fraternité

Au niveau des réactions dans le monde, la France a envoyé un communiqué officiel du Quai d’Orsay qui ne manque pas...de diplomatie. Il débute en ces mots : « La France condamne les violences qui ont conduit à la mort de Ziad Abu Eïn ». Le communiqué parle de violences pour qualifier l’assassinat d’un haut responsable politique. Et il va à rappeler : « La France appelle toutes les parties à l’apaisement et à la responsabilité ». Par cette phrase, le gouvernement français ne veut condamner en aucun cas l’assassinat et va même à prévenir les Palestiniens de ne pas se lever contre cette injustice. Aucun commentaire n’a été émis sur l’attitude agressive de l’armée de Tsahal.

Et si l’on transposait cette tragédie en nos terres ? Imaginons un peu, un ministre belge décéder à la suite de « heurts » lors d’une manifestation pacifique ? Aurions-nous eu la même indulgence dans le communiqué du Quai d’Orsay ? À vous de juger...

La France a voté la reconnaissance d’un État palestinien à l’Assemblée nationale ainsi qu’au Sénat. Ce vote a sonné comme une lueur d’espoir pour toute personne qui se lève contre toute forme d’injustice. Mais ce vote n’est pour l’heure qu’un symbole, car il attribue la reconnaissance d’un État, mais ne remet pas en question les problèmes cruciaux à savoir la colonisation et l’occupation militaire des territoires palestiniens.

Des milliers de personnes ont afflué pour rendre un dernier hommage à la dépouille d’un vétéran de la lutte palestinienne. L’heure est à la mobilisation. Qu’ont-ils mérité pour hériter de cette pâle estime de la part de l’occupant ? Un grand poète palestinien Mahmoud Darwish disait : « Nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’espoir ». Et cet espoir de paix ne pourra émerger sans justice.

»» http://alohanews.be/politique/replantera-loliver
URL de cet article 27583
  

Même Thème
Boycott d’Israel. Pourquoi ? Comment ?
Nous avons le plaisir de vous proposer cette nouvelle brochure, conçue pour répondre aux questions que l’on peut se poser sur les moyens de mettre fin à l’impunité d’Israël, est à votre disposition. Elle aborde l’ensemble des problèmes qui se posent aux militants, aux sympathisants, et à l’ensemble du public, car les enjeux de la question palestinienne vont bien au-delà de ce que les médias dominants appellent le "conflit israélo-palestinien". Dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le fait de se définir Blanc ne s’est pas construit à travers des séances d’œnologie ou de dégustations de glaces entre amis, mais sur le saccage de la vie, de la liberté, du travail et des terres ; sur la lacération des dos ; l’enchaînement des membres ; l’étranglement des dissidents ; la destruction des familles ; le viol des mères ; la vente des enfants ; et tant d’autres actions destinées avant tout à nous refuser à toi et moi le droit de protéger et de disposer de nos propres corps. »

Ta-Nehisi Coates

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.