RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
22 
Tant pis si les pacifistes ouïghours s’entrainent avec Daesh

Rangez les stylos, sortez les bombes et les fusils

On trouve dans plusieurs pays des Instituts Confucius, établissements culturels publics à but non lucratif qui dispensent des cours de chinois sous l’inspection des ministères de l’éducation des pays hôtes. Il existe également des Instituts Goethe pour l’allemand, ou Cervantes, pour l’espagnol, l’association Dante pour l’italien, etc.

Dans une charte (copie ci-après) dont le ton est une déclaration de guerre à un pays ennemi, des élus français demandent la suppression des subventions dont bénéficient les Instituts Confucius.

Quand j’entends le mot culture…

En parfaite ignorance des conséquences (cf. l’enseignant Samuel Paty) de l’admission en France, sans le moindre contrôle, de 50 à 60 000 Tchétchènes dont beaucoup étaient des combattants islamistes fanatisés, les signataires de la charte s’engagent à tout mettre en œuvre pour protéger, soutenir financièrement et politiquement, les associations de la diaspora ouïghoure.

L’argent de la culture, de la paix, du rapprochement entre les peuples, doit passer sans contrôle dans les poches de possibles islamistes politiques qui ont échoué à faire triompher la charia dans leur pays. Nulle part en effet il n’est prévu la moindre investigation sur leur passé, leur séjour éventuel chez Daesh, les faits qui leur sont reprochés en Chine.

Les signataires de la charte sèment des graines dont nous reparlerons quand elles auront germé.

En voici quelques-unes qui se forment et se formatent en Syrie :

Les fous de dieu qui, comme leurs coreligionnaires en Tchétchénie, n’auront pas réussi à imposer la charia au Xinjiang, trouveront la France comme terre où éventuellement poursuivre la lutte.

Continuer à recevoir des Ouïghours sans aucun contrôle, à cause d’un imaginaire « génocide » et d’une réelle hostilité à la Chine, promettre de les choyer, s’attaquer aux Instituts Confucius, c‘est ranger les stylos sans vouloir regarder si des couteaux s’aiguisent.

Maxime VIVAS

URL de cet article 36820
  

Même Auteur
Les Chinois sont des hommes comme les autres
Maxime VIVAS
Zheng Ruolin (Ruolin est le prénom) publie chez Denoël un livre délicieux et malicieux : « Les Chinois sont des hommes comme les autres ». L’auteur vit en France depuis une vingtaine d’années. Son père, récemment décédé, était un intellectuel Chinois célèbre dans son pays et un traducteur d’auteurs français (dont Balzac). Il avait subi la rigueur de la terrible époque de la Révolution culturelle à l’époque de Mao. Voici ce que dit le quatrième de couverture du livre de ZhengRuolin : « La Chine se (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.