Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

13 

Tunisie : La Dictature Théocratique Brune-Verte était planifiée

1. Remarques préliminaires

a. Quelques incidents parmi les derniers forfaits de ces fous de Dieu

Les Salafistes tunisiens sont apparus, au grand jour, après la chute du dictateur Ben Ali. Et, depuis, encouragés par le laxisme, pour ne pas dire la complicité, du Pouvoir actuel, ils s’adonnent, régulièrement, à des actes d’intolérance et de violence, allant crescendo, contre la société tunisienne, actes restés, jusqu’à ce jour, impunis !

Ainsi, des Salafistes, accompagnés d’un avocat et d’un huissier de justice, se sont présentés, dans la matinée du dimanche 10 juin 2012, à la Galerie d’Arts du Palais « El Ebdellia », situé à la Marsa, dans la banlieue nord de Tunis, où se tient, actuellement, une exposition d’oeuvres d’art, à l’occasion de l’édition 2012 du Printemps des Arts, Manifestation qui existait, déjà , à l’ère Ben Ali. Les deux Hommes de Loi ont dressé un Constat des oeuvres exposées dont certaines ont été prises en photo. En plus, avant leur départ, les Salafistes ont exigé que certaines oeuvres soient retirées de l’exposition, en précisant, qu’ils seraient de retour dans l’après-midi.

Dans le Gouvernorat de Jendouba, situé au nord-ouest de la Tunisie, des attaques, par des Salafistes, ont été perpétrées, aujourd’hui mardi 12 juin 2012 : ils ont incendié des sièges de l’Union Régionale du Travail, du Parti Démocratique Progressiste, du Parti le Congrès Pour la République et du Mouvement des Patriotes Démocrates. Ils ont incendié, également, un camion chargé de boissons alcooliques en provenance d’Aïn Draham.


b. La Troïka pour les nuls

Lors des élections d’octobre dernier pour l’Assemblée Nationale Constituante (ANC), organisées neuf mois après la chute du Régime Ben Ali, le Parti Islamiste Tunisien Ennahdha fut le premier vainqueur, mais sans obtenir la majorité absolue. Pour pouvoir former un Gouvernement de coalition majoritaire (i.e. jouissant d’une majorité absolue de sièges à l’ANC), il s’est allié à deux formations, dont le positionnement idéologique se situe au centre gauche, qui sont le Congrès pour la République (CPR), formation de Moncef Marzouki, notre actuel Président Provisoire de la République, et le Forum Démocratique pour les Libertés et le Travail (FDLT), mieux connu sous le nom de Ettakatol, formation de Mustapha Ben Jaâfar, actuel Président de l’ANC. Ce qui a conduit au Gouvernement dit de la Troïka, dominé par Ennahdha, qui a raflé tous les postes de souveraineté, et présidé par son Secrétaire Général, Hamadi Jebali, le véritable chef (officiel) de l’exécutif, le véritable Chef étant, en réalité, Rached Ghannouchi, le Président-Fondateur de ce Parti.

2. Extrait de mon Article intitulé : « Tunisie : Les faux leitmotive d’Ennahdha, prélude d’un Coup d’Etat Islamique Constitutionnel ! » , paru, le 21 janvier 2012, sous le Lien :

http://www.legrandsoir.info/tunisie-les-faux-leitmotive-d-ennahdha-pre...

« D’ailleurs, dans son Discours de Politique Générale, prononcé le 22 décembre 2011 devant les Constituants, le futur Premier Ministre, Hamadi Jebali, en intégrant dans son Programme un point spécial relatif aux ’’Moeurs et à la Conduite Morale’’, dévoile jusqu’où peuvent aller les prérogatives du Pouvoir selon Ennahdha, en confondant Politique Partisane et Action Gouvernementale solidaire avec ses alliés, et ce, avant le sacre républicain de son Gouvernement. En effet, ce point stipule : ’’Une profonde et inquiétante détérioration des moeurs et une baisse flagrante des valeurs sont des phénomènes, sans précédent, que nous observons depuis un certain temps. Il est temps et urgent de penser un nouveau système de valeurs pour notre société’’.
Il est évident qu’une telle affirmation, chère à Rached Ghannouchi, ne peut être approuvée par les militants du CPR et d’Ettakatol, d’autant plus que sa réalisation nécessiterait la création d’une ’’Milice des Moeurs et des Valeurs ’’, comme l’ont appliqué, déjà , les Salafistes (à Sejnane, par exemple), et consacrerait Ghannouchi en tant que ’’Guide Suprême’’ de la Révolution, Moncef Marzouki, notre actuel Président de la République, serait l’analogue de Bani Sadr, premier Président de la République Islamique d’Iran.

(…)

Il est donc urgent que le CPR et Ettakatol, fervents militants, pendant les décennies obscures passées, de la Démocrite et des Droits de l’Homme, renouent avec leurs Valeurs originelles et retrouvent leurs fondamentaux pour stopper, par tous les moyens, y compris par la désintégration de la Troïka, et avant qu’il ne soit trop tard, cette dérive Islamiste.
Sinon, au vu de la complicité d’Ennahdha, de plus en plus criante et qui va crescendo, avec les Salafistes, le CPR et Ettakatol feront, "in fine" le jeu des Islamistes les plus radicaux et seront, devant l’Histoire, les complices responsables de l’Installation sans retour, dans notre Pays, d’une Dictature Théocratique Brune-Verte. » .

3. Conclusion de mon Message intitulé : « Message à mes Compatriotes de Tunisie et d’ailleurs » , paru le 14/10/2011 [soit neuf jours avant les élections pour l’Assemblée Nationale Constituante qui ont conduit Ennahdha au pouvoir] sous le Lien :

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/10/14/2613715_me...

« L’enjeu est donc énorme et chaque vote comptera.

Pour barrer la route à tous ceux dont le dessein est de nous spolier de notre Révolution (en la déviant de ses idéaux de Liberté-Dignité-Démocratie-Egalité, slogan crié, jusqu’à leur dernier souffle, par les Martyrs de notre Révolution de Jasmin, et en précipitant le Pays dans une Dictature brune-verte théocratique sans retour, dont les incidents vécus dernièrement donnent un avant-goût), faîtes circuler, tous azimuts, le message suivant :

’’Votez pour toute Liste, exceptées celles des Islamistes, déclarés ou cachés’’ ».

4. Pour conclure, il convient de souligner que l’Appel, lancé ci-dessus au CPR et au Ettakatol, est, plus que jamais, d’actualité et que ledit Message [adressé « à mes Compatriotes de Tunisie et d’ailleurs » qui est, lui, d’une actualité perpétuelle, pour toutes les élections futures] m’a valu des intimidations et même des menaces de mort !

Salah HORCHANI

URL de cet article 16951
   
Chroniques de GAZA 2001-2011
Christophe OBERLIN
L’auteur : Christophe OBERLIN est né en 1952. Chirurgien des hôpitaux et professeur à la faculté Denis Diderot à Paris, il enseigne l’anatomie, la chirurgie de la main et la microchirurgie en France et à l’étranger. Parallèlement à son travail hospitalier et universitaire, il participe depuis 30 ans à des activités de chirurgie humanitaire et d’enseignement en Afrique sub-saharienne, notamment dans le domaine de la chirurgie de la lèpre, au Maghreb et en Asie. Depuis 2001, il dirige régulièrement des (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Soit dit en passant, c’est une chose assez hideuse que le succès. Sa fausse ressemblance avec le mérite trompe les hommes.

Victor Hugo

Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
18 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.