Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Tunisie : Vous avez dit « Indépendants » ?

Citoyenne, ma soeur

Citoyen, mon frère

Dites-moi comment

Nous protéger de ce sacré Adjectif

Fourre-tout d’ « Indépendant »

Refuge des « Parasiteurs » de notre Société Civile

Qui ont envahi nos campagnes et nos villes

Et pollué notre Monde Associatif

Qui, avec ses Prédateurs-Prétendants

Ses faux Indépendants

Avec ses anesthésiés,

Serviles

Au Régime de Zinochet

Usurpateurs de notre Révolution

Sans, même, n’avoir participé à aucune de ses Manifestations

Essayent de casser l’enthousiasme et l’Unité que nous avons

Acquis depuis l’aube de notre Populaire Soulèvement ?

Citoyenne, ma soeur

Citoyen, mon frère

Pourriez-vous me dire

Si vous avez vu écrire

Un quelconque sérieux Document

Avec à l’appui analyse et argument

Sur ces prétendus « Indépendants »

Sortis brusquement

De je ne sais quel Néant

Document pouvant éclairer ma Votation

N’en voyez-vous une lueur

Même mince et légère

Sur Facebook ou ailleurs ?

Frère Citoyen

De tout cela, nous ne voyons rien

Nous ne voyons que défiler des alliances étranges

Des éloges, des louanges

Et des complices encensements

Nous ne voyons que défiler des vidéos

Des photos et des mots

Et le plus souvent :

Par ci, Tête de Liste

Par là , Constitution

Par ci, Absentéiste

Ou équivalent

Référendum, par là 

Et nous ne savons quoi, par ci !

Mais rien de ce que Tous

A notre rescousse

Nous attendons

Pour clarifier leurs positions

Alors,

Citoyenne, ma soeur

Citoyen, mon frère

Qu’attendons-nous

Pour « dégager » ces étranges Indépendants

Qui risquent de brouiller nos élections !

Salah HORCHANI

A Tunis, Jour J-3 des Elections

URL de cet article 14895
   
Une santé aux mains du grand capital ? L’alerte du Médiator.
Michel J. CUNY
Pendant plus de trente ans, un médicament, le Médiator, a réussi à défier le plus simple bon sens. Son histoire accompagne, et peut éclairer, celle de la montée en puissance des multinationales du médicament dont on découvre maintenant que les milliards qu’elles ont engloutis dans la recherche & développement n’ont à peu près rien produit du côté des améliorations thérapeutiques… En face de quoi, le flot des innovations est tout à fait démesuré : il permet de renouveler des brevets qui offrent à leurs (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le fait est que les slogans du type "soutenons nos soldats" n’ont aucun sens... Et c’est tout l’objectif d’une bonne propagande. Il vous faut créer un slogan auquel personne ne s’oppose, et tout le monde y adhérera. Personne ne sait ce qu’il veut dire parce qu’il ne veut rien dire. Son importance réside dans le fait qu’il détourne l’attention d’une question qu’il aurait fallu poser : soutenez-vous notre politique ? Mais ça c’est une question qu’on n’a pas le droit de poser.

Noam Chomsky


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.