Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Un autre mur de honte, cette fois-ci dans la France très cultivée (Radio Havana Cuba)

Construire des murs pour contourner les problèmes, les cacher du scrutin public ou penser qu'ils vont disparaître avec devient de plus en plus une habitude pour de nombreux gouvernements qui ne trouvent pas ou ne veulent pas trouver, une issue réaliste et permanente au problème qu'ils prétendent encercler.

La nouvelle nous arrive de la France, un pays depuis lequel ont été diffusées au monde les idées lumineuses de la liberté, l’égalité et la fraternité, des idées qui semblent s’éteindre peu à peu pour laisser la place à un égoïsme rampant et à l’indiférence pour la souffrance d’autrui.

Il s’agit ni plus ni moins que de dresser un mur pour encercler la “jungle de Calais”, un grand campement de réfugiés où s’entassent environ 10 000 personnes en attendant une opportunité pour traverser le canal de la La Manche, que ce soit par bateau ou par l’Eurotunnel et regagner le territoire britannique.

Calais est le résultat, à ciel ouvert, des désastres provoqués par les interventions militaires des puissances occidentales dans des pays comme l’Afghanistan, l’Irak, la Libye ou la Syrie ou des misères découlant du dépouillement perpétré durant des siècles en Afrique sub saharienne.

Ces personnes cherchent désespérément une voie d’échappement vers un monde qu’ils considèrent comme étant meilleur que celui qu’elles ont laissé derrière, où se trouvent leurs foyers, leurs graines et très probablement des êtres chers. Elles tombent souvent sous contrôle de maffias de trafic humain ou des gangs violents.

La “jungle” de Calais a grandi d’une façon si désordonnée et chaotique, que les autorités françaises sont incapables de la contrôler. À Londres, de l’autre côté du canal, les Britanniques regardent avec méfiance et peur, ce groupe énorme qui prétend arriver en territoire du Royaume-Uni.

Calais, dans le Nord de la France, est le point de connexion entre les deux pays. Les frontières communes s’y trouvent. C’est pour cette raison qu’elle est devenue un point névralgique de concentration d’immigrants et de réfugiés.

Quelqu’un a eu l’idée “géniale” de dresser un mur, qui sera construit en territoire français, mais dont le financement sera assuré par la Grande Bretagne. Ils se sont dits que, s’ils sont dépassés par un problème, il faut au moins l’enfermer pour ne pas le regarder.

Le mur, qui sera construit avec du matériel lisse de telle sorte qu’il ne puisse pas être grimpé, devra débuter ce mois-ci et il devrait être terminé vers la fin de l’année.

Les habitants de la “jungle”, seront donc enfermés par un mur qui sera le symbole de la fin de leur liberté, s’ils en jouissaient vraiment. La misère est la pire des prisons. Le mur sera le symbole du cessez de l’égalité. A vrai dire la majorité des gouvernements européens n’en ont jamais éprouvé à leur égard. Ce sera aussi le symbole du naufrage de la fraternité.

Le mur de la honte de Calais symbolise l’échec de l’Union Européenne pour contrôler un problème qu’elle a aidé à créer et dont la solution ne se trouve pas dans ce continent, certes. Il faut réparer en tout premier lieu les dommages causés aux pays d’origine des immigrants, faire taire les canons de la guerre et les balles silencieuses de la faim et des maladies. À moins que cela ne se fasse pas rapidement, il n’y aura pas de murs, aussi modernes soient-ils, capables de contenir les masses désespérées.

Guillermo Alvarado

»» http://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/105187-un-autre-mur-de...
URL de cet article 30862
   
Même Thème
Histoire de ta bêtise
François Bégaudeau
PREFACE D’abord comme il se doit j’ai pensé à ma gueule. Quand en novembre les Gilets jaunes sont apparus pile au moment où Histoire de ta bêtise venait de partir à l’imprimerie, j’ai d’abord craint pour le livre. J’ai croisé deux fois les doigts : une première fois pour que ce mouvement capote vite et ne change rien à la carte politique que le livre parcourt ; une second fois pour que, tant qu’à durer, il n’aille pas jusqu’à dégager Macron et sa garde macronienne. Pas avant le 23 janvier 2019, date de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La pauvreté n’est pas naturelle, ce sont les hommes qui la créent et la tolèrent, et ce sont les hommes qui la vaincront. Vaincre la pauvreté n’est pas un acte de charité, c’est un acte de justice.

Nelson Mandela


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.