RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Un Ministre Tunisien, Grand Dignitaire de l’Ordre du "DÉGAGE", en passe d’être reconduit !

Et dire que les Islamistes s’apprêtent à reconduire dans ses fonctions,

Dans le remaniement ministériel imminent,

Leur illustre Docteur-Professeur-Savant,

Notre Ministre de l’Enseignement Supérieur, actuellement,

Instigateur de son auto-promotion [1]

Au plus haut grade de son initiale profession

A travers un Jury qu’il a désigné, pour lui, spécialement

Dont la majorité lui est proche politiquement

Et, aussi, régionalement,

Jury dont il a violé, par la suite, les secrets des discussions

En dévoilant sur les journaux et les plateaux des Radios et Télévisions

Que son vote lui a été acquis unanimement

Qui plus est, avant que le Jury n’arrête sa finale décision

L’impétrant-Ministre s’est auto-invité, semble-t-il, lors de l’ultime délibération

En téléphonant à son Président !

En vérité, ce Ministre a, depuis longtemps,

Toujours eu plus d’une corde à son violon

Pour réaliser ses fantasmes et ses politiques Ambitions

Ne fut-il pas, il y a plus de vingt ans,

Le Planificateur d’une partisane insurrection

Dont l’unique but est l’accaparement

Du pouvoir pour l’instauration

De la Sharia et ses inhumaines implications ?

De la Liberté, de la Dignité, de la Justice Sociale, pour le Peuple, il n’était pas question !

Ce sont les trois Mots d’ordre de notre Révolution de Jasmin, soit-dit en passant

Et, aujourd’hui, comme tous ses compagnons,

Il réclame, haut et fort, à la Nation

Une rémunération, une indemnisation

Pour les années passées en résidence surveillée ou en prison ;

Singulière et curieuse connexion

Entre l’argent et l’engagement,

Inconnue chez Bourguiba, Mandela,…et les militants de tous les temps

Ainsi, les Démocrates qui ont subi la répression,

Sous le règne des deux précédents Présidents,

Mais, eux, en se battant,

Pour la Liberté et la Démocratie et leur instauration,

Ont exprimé, publiquement et catégoriquement,

Leur refus de toute compensation,

De toute Indemnisation ou réparation,

Pour les tortures subies, les années qu’ils ont passées en prison

Et les souffrances de leurs familles, avec leurs harcèlements et leurs humiliations ;

Car, pour eux, le militantisme est un combat pour les valeurs permanent

Qui se conjugue avec l’absolu désintéressement

Ledit Ministre, n’a-t-il pas permis, récemment,

Par son partial engagement,

De transformer pendant un moment

L’une de nos plus prestigieuses Institutions

En Banlieue Wahhâbite, en un " Manoubistan" [2] ?

En définitive, ce Ministre peut-il franchement,

En tant que Chercheur-Enseignant,

Être un modèle, un exemple à suivre pour nos Doctorants,

Pour nos Étudiants ?

Mon Dieu ! Quelle désolation

Pour notre Université, notre Tunisie, notre Révolution !

.....................................................................................................................................................................................................................................................

[1] Voir, à ce sujet, mon Article intitulé "Monsieur le Ministre Tunisien de l’Enseignement Supérieur, il n’est jamais trop tard pour faire amende honorable ! " , paru, entre autres, sur le Lien suivant :

http://horchani.blog.lemonde.fr/2012/12/23/monsieur-le-ministre-tunisi...

[2] Voir, à ce sujet, l’Article intitulé "Chroniques du « Manoubistan » ", paru sur le Lien :

http://www.lapresse.tn/20012013/61414/chroniques-du-manoubistan.html

Salah HORCHANI

URL de cet article 19143
  

Hillary Clinton, la « Reine du Chaos »
Diana JOHNSTONE
1. Dans votre dernier livre, vous appelez Hillary Clinton la « Reine du Chaos. » Pouvez-vous expliquer pourquoi vous avez choisi ce sobriquet péjoratif pour décrire Hillary ? En un mot, la Libye. Hillary Clinton était si fière de son rôle majeur dans le déclenchement de la guerre contre la Libye qu’elle et ses conseillers avaient initialement prévu de l’utiliser comme base d’une « doctrine Clinton », ce qui signifie une stratégie de changement de régime façon « smart power » , comme un slogan de la (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"A quoi bon avoir des droits si on nous les retire au moment où on en a le plus besoin ?"

Kyle Kulinski

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.