RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Venezuela - La chaîne de télévision privée RCTV, ou comment fermer une porte fermée ?








Mercredi 1er août 2007.


Le lecteur qui ne vit pas sur la planète Mars et qui lit la presse a entendu parler il y a deux mois de la « fermeture » de « l’unique » chaîne de télévision d’opposition au Venezuela.

Le monde entier s’en est ému, preuve de la puissance (et de l’unanimité) des médias. Le parlement européen a voté une résolution. L’Union européenne a publié un communiqué. Robert Ménard, le patron (à vie) de RSF, a foncé le 28 mai à l’hôtel Hilton de Caracas pour une conférence de presse, puis au siège de RCTV pour crier son indignation.

Quelques voix mal médiatisées (sauf sur quelques sites comme celui-ci) ont prétendu que la licence hertzienne de la télé putschiste arrivant à expiration au bout de 20 ans, le gouvernement ne l’a pas renouvelée afin d’attribuer l’espace dégagé à une nouvelle télévision éducative, sociale. Mais RCTV pouvait émettre par câble, satellite, Internet.


Chavez n’a jamais « fermé » RCTV.

La vérité est que RCTV, avertie dès décembre 2006 de la fin de sa concession, s’est fermée toute seule pendant quelques semaines pour pouvoir crier à la censure. Elle est revenue discrètement sur les écrans 50 jours plus tard.

RCTV émet aujourd’hui par câble avec la même programmation, via une de ses filiales de Miami (USA) qui commercialise ses productions dans le monde entier.

Le saviez-vous ? Vous a-t-on dit cette vérité avec la même puissance que celle qui nous a assourdi du mensonge de sa « fermeture » ? Ben non, car cela contredit et dévoile les bobards passés. Fermée, on vous dit ! Morte ! Assassinée par un apprenti dictateur !

Le public apprendra bientôt que «  Chavez referme RCTV ». Il manque un épisode, observera un esprit cartésien.

Et voici ce que le grand public ne saura pas : Marcel Garnier, le richissime patron de RCTV, a choisi Miami comme siège officiel de RCTV câble. De là , les mêmes programmes seront diffusés que par voie hertzienne mais avec une nouveauté : plus question de se soumettre à la loi du pays récepteur des émissions. Les « cadenas », par exemple, ces obligations de donner la parole au chef de l’Etat à sa demande (disposition imposée chez nous à toutes les chaînes françaises) ne concerneraient plus RCTV. Ainsi, RCTV câble ressemble à RCTV hertzien, mais en pire. Le gouvernement qui y était fustigé avec une rare violence en sera désormais exclu à 100%. Plus de droit de réponse. Bombardements sans risque depuis le territoire US.

Imaginons qu’une chaîne de télévision française prétende émettre depuis un pays ennemi pour se soustraire à la charte du CSA et prôner la violence politique en France. Sarkozy ne sortirait-il pas son Kärcher ?

Pour justifier cette course en avant dans la négation des lois de son pays, Marcel Granier allègue que RCTV câble est une télé internationale, comme CNN, Telesur, etc. Sauf que ses émissions (les mêmes qu’hier) sont destinées essentiellement à un public vénézuélien. S’y ajoutent, pour alibi, les îles Aruba, Curazao, Bonaire, Trinidad-Tobago.

La Conatel (le CSA vénézuélien) a demandé à 45 chaînes vénézuéliennes opérant par câble de s’enregistrer comme télés nationales, soumises aux lois du pays visé par leurs émissions. La même demande a été faite à Marcel Granier, patron de RCTV.

S’il refuse, le droit d’émettre par câble pourrait être suspendu en application de lois dont nous pouvons trouver l’équivalent chez nous.

C’est alors que la presse va nous stupéfier en nous apprenant que Chavez veut fermer en août une télé qui n’était, paraît-il, plus ouverte depuis mai.

Robert Ménard va encore foncer au siège de RCTV.

A Miami cette fois.

Il paraît qu’il a des amis dans le coin.

Maxime Vivas




Venezuela - Reporters sans frontières et RCTV : Désinformation et mensonges, par Salim Lamrani.


Venezuela : Chávez, les putschistes, la télé et le peuple, par Maxime Vivas.






URL de cet article 5301
  

Même Auteur
« Marine Le Pen amène le pire » (*)
Maxime VIVAS, Frédéric VIVAS
(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet. Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui. Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs. Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Si les gens devaient découvrir ce que nous avons fait, nous serions pourchassés dans les rues et lynchés"

Président George H.W. Bush (père)
cité par Sarah McClendon (reporter à la Maison Blanche) dans sa lettre d’infos datée de Juin 1992.

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.