RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Vous avez dit "fainéants" ?

Fainéants !, vous dis-je.

Devinez qui, de Macron ou de Wauquiez (et de beaucoup d’autres, hélas) a pu prononcer les phrases suivantes :

« Les plaintes de quelques personnes de la populace livrées à la misère parce qu’elles se livrent à la fainéantise, les plaintes de cette espèce ne méritent que du mépris ». Ou bien encore : « Les femmes et les filles misérables de la campagne feraient de bonnes moissonneuses : ne sont-elles pas habituées, en effet, à « avoir le corps courbé vers la terre » ? Leur misère n’est autre chose que le résultat d’une coupable fainéantise. Ou bien encore, dans le genre économiste allumé : le ruissellement du riche au pauvre se fait de lui-même et ce serait mal connaître l’ordre naturel (sic) des choses que d’avoir sur cela le moindre doute.

Avez-vous deviné ? Non, ce n’est pas un actuel petit marquis élitiste et égoïste qui a prononcé ces paroles, mais quelques-uns de ses prédécesseurs :

1 ) Boutin de La Coulommiers, Intendant de Bordeaux, 1765,

2) Société d’agriculture d’Orléans – 1784,

3) Calonne, alors jeune intendant de Metz, qui parlait du « reversement » pour évoquer l’actuelle escroquerie dénommée « ruissellement ». Ces trois citations sont extraites de Marc Bloch, les caractères originaux de l’histoire rurale française.

Où l’on voit que le mépris de classe et la morgue actuels sont les mêmes que ceux des « aristocrates » du XVIIIe siècle. Rien appris, rien oublié, disaient les émigrés chassés par la Révolution. Il y en a qui chaussent avec délectation les mêmes escarpins !

URL de cet article 32502
  

L’Âge du capitalisme de surveillance
Shoshana Zuboff
« Révolutionnaire, magistral, alarmant, alarmiste, déraisonnable... Inratable. » The Financial Times Tous tracés, et alors ? Bienvenue dans le capitalisme de surveillance ! Les géants du web, Google, Facebook, Microsoft et consorts, ne cherchent plus seulement à capter toutes nos données, mais à orienter, modifier et conditionner tous nos comportements : notre vie sociale, nos émotions, nos pensées les plus intimes… jusqu’à notre bulletin de vote. En un mot, décider à notre place – à des fins (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois vraiment que là où il y a le choix entre la couardise et la violence, je conseillerais la violence.

MAHATMA GANDHI

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.