Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Terrible lapsus de Jean Jaurès polémiquant avec Manuel Valls

Manuel Valls, mardi 5 février 2013 : « Il y a de la désespérance chez les ouvriers, chez les ouvrières, il y a de la colère. (...) J’en appelle évidemment à la retenue, au dialogue social, à la recherche de solutions. (...) Il n’y a pas de place pour la violence, et je lance évidemment un avertissement, la police, elle fait son travail, mais on ne peut pas admettre qu’on cherche à casser l’outil de travail, à briser des mobiliers urbains, qu’on s’attaque à des édifices publics, qu’on lance des boulons sur des policiers ».

Jean Jaurès, se réveillant : « il y a de la désespérance chez les ouvriers, chez les ouvrières, il y a de la colère. (...) J’en appelle évidemment à la lutte pour l’établissement d’un rapport de forces permettant le dialogue social, la recherche de solutions. (...) Il n’y a pas de place pour la violence patronale, et je lance évidemment un avertissement aux industriels : on ne peut pas admettre qu’ils cassent l’outil de travail, qu’ils délocalisent, qu’ils brisent des familles, des régions entières, désaffectent les édifices publics devenus inutiles, qu’ils lancent des paquets de boue médiatiques sur leurs victimes muselées ».

Et tendant le poing hors de son linceul, Jaurès a tonné : « Tu as compris, Hortefeux ? ».

Théophraste R. (Observateur des violences patronales et policières).

PS. Avant de reposer d’une main écoeurée la pierre sur lui, Jaurès a ajouté : « Vivement que les socialistes triomphent en France, qu’ils s’emparent de la présidence, du gouvernement, de l’Assemblée nationale, du Sénat, des régions et qu’ainsi, ayant tous les pouvoirs, ils plient à la volonté du peuple l’adversaire sans visage : la finance ».

URL de cette brève 3230
https://www.legrandsoir.info/terrible-lapsus-de-jean-jaures-polemiquant-avec-manuel-valls.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
10/02/2013 à 14:09 par Dwaabala

la police, elle fait son travail,


ce n’est pas comme ces bons à rien de syndicalistes et de piquets de grévistes qui résistent à la casse de leur instrument de travail.
L’Armée de terre, dans la foulée de l’épopée malienne, fait de la publicité pour 10 000 recrutements sur les écrans de la télévision : la création d’emplois va bon train, et le lancer de boulons paraît vraiment d’un autre âge.

#90976 
10/02/2013 à 14:49 par morvandiaux

s’il est vrai que : CGT : pour Lepaon, Hollande "s’inscrit dans la suite de "Sarkozy"
http://www.humanite.fr/medef/thibault-dans-lhd-le-positionnement-de-la...
il est "normal" que les ministres de l’intérieur soient interchangeables...
(si une différence m’a échappé, je vous remercie de me le signaler !)

#90978 
10/02/2013 à 15:59 par Bonjour

Si on observe bien, c’est le capital qui fait sa révolution.

Il dénigre et dévore l’espace public, légifère, délocalise, débauche, augmente ou diminue les taux et les prix dans ses intérêts, ....

Sans demander aucun avis à personne.

#90984 
10/02/2013 à 16:35 par morvandiaux
#90989 
11/02/2013 à 11:57 par skeol

De quand date le discours de Jean Jaurès et ou à t-il dit ça svp ?

#91023 
11/02/2013 à 13:21 par legrandsoir

@ Skeol
Les enquêteurs du GS croient savoir qu’il a dit ça le jour même où Valls a joué à être flic avant d’être socialiste.
Jaurès étaient alors allongé au Panthéon.

Evidemment, pas un micro, pas une caméra !
 :-)

#91027 
RSS RSS Commentaires
   
LA CRISE, QUELLES CRISES ?
Eric TOUSSAINT, Damien MILLET
Les médias et les économistes de la tendance dominante donnent généralement à propos d’un phénomène aussi profond qu’une crise des explications partielles, partiales et biaisées. Cette vision teintée de myopie caractérise tout ce qui touche aux questions économiques. Damien Millet et Eric Toussaint en spécialistes de l’endettement lèvent le voile sur les racines profondes et durables du déséquilibre économique qui caractérise toute la vie sociale. En 2007-2008 a éclaté la crise financière internationale (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La convention qui rédigea la Constitution des Etats-Unis était composée de 55 membres. Une majorité d’entre eux étaient des avocats - pas un seul fermier, ouvrier ou paysan. 40 possédaient du Revolutionary Scrip [monnaie émise pour contrer la monnaie coloniale]. 14 étaient des spéculateurs de terrains. 24 étaient des prêteurs. 11 étaient des marchands. 15 possédaient des esclaves. Ils ont crée une Constitution qui protège les droits de propriété, pas les droits de l’homme.

Senateur Richard Pettigrew - "Plutocratie Triomphante" (1922)


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.