RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

42 

Pour qui votait-on ?

Avec la révolution de 1848, le suffrage était prétendu « universel ». Mais il a fallu attendre jusqu’au 21 avril 1944 (presque un siècle) pour que le droit de vote soit reconnu aux femmes. Non pas accordé, mais arraché dans le contexte de la Libération où « les forces réactionnaires » serraient les fesses devant un Parti communiste français puissant (et communiste, ouais) et une URSS vainqueure des nazis.

C’est d’ailleurs par le vote d’un amendement proposé par le député communiste Fernand Grenier que ce droit a été établi en France (il existait depuis 1917 en URSS).

Les partisans des femmes confinées dans leur cuisine craignaient qu’elles votent comme leur curé ou leur mari. Aujourd’hui, peu nombreuses à fréquenter les églises et à ne pas être divorcées ou célibataires, trop de femmes désertent les isoloirs. Comme quoi (pardon Aragon) elles ne sont l’avenir de personne. Margaret Thatcher nous avait avertis.

Théophraste R. Président du comité littéraire qui travaille sur le féminin de « vainqueur ».

Devinette piégeuse  : Combien de sorcières ont été brûlées en Europe au Moyen-âge ?
Réponse  : aucune, les sorcières n’existent pas. Ce sont des femmes qui ont été brûlées.

URL de cette brève 7457
https://www.legrandsoir.info/pour-qui-votait-on.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
23/04/2024 à 23:34 par act

Les partisans des femmes confinées dans leur cuisine craignaient qu’elles votent comme leur curé ou leur mari. Aujourd’hui, peu nombreuses à fréquenter les églises et à ne pas être divorcées ou célibataires, trop de femmes désertent les isoloirs. Comme quoi (pardon Aragon) elles ne sont l’avenir de personne. Margaret Thatcher nous avait averti.

J’ai relu plusieurs fois, toujours pas compris ni le sens des deux premières phrases, ni le propos ?
La première phrase est un non sens et la seconde n’en a aucun. C’est quoi le projet en fait ?
Quelqu’un.e qui a capté pourrait m’éclairer ? Merci.

#208864 
24/04/2024 à 06:53 par xiao pignouf

C’est vrai que ce paragraphe provoque des questionnements.

Si ceux qui s’opposaient au vote des femmes, donc plutôt conservateurs, pensaient qu’elles voteraient comme leur mari ou leur curé, (j’aurais plutôt tendance à penser qu’au contraire, ils croyaient qu’elles ne voteraient pas comme leur mari ou leur curé), pour qui votaient ces derniers ? Dans ce cas, il paraîtrait même contradictoire pour les Communistes de leur avoir accordé ce droit. Cette affirmation est peut-être extraite d’une citation quelconque. Si c’est le cas, que Théo pardonne mon ignorance, mais d’où vient-elle ?

Dans la deuxième phrase, l’apparence de causalité entre les deux affirmations lui donne un petit air de sermon : « peu nombreuses à fréquenter les églises et à ne pas être divorcées ou célibataires, trop de femmes désertent les isoloirs ». Cela dit, on comprend bien qu’elle s’oppose à l’affirmation précédente : mariées ou pas, croyantes ou pas, elles s’abstiennent aujourd’hui.

À propos de l’abstention, on trouve (hélas) peu d’études de genre. Et quand c’est le cas, elles sont contradictoires.

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/abstention-pourquoi-les-femme...
https://www.humanite.fr/politique/egalite-hommes-femmes/chez-les-jeune...

Quant à savoir si Aragon (et Jean Ferrat) ont eu tort, je ne sais pas si cette interprétation est bonne. En tout cas, la conclusion de Théo est pour le moins rugueuse. Il devrait penser à sa maman.

« Thatcher nous avait avertis »... de quoi ?

« Vainqueure » me paraît très bien. Sinon « victorieuse » est disponible.

#208869 
24/04/2024 à 08:34 par Traducteur Bénévole

@ ACT

Les partisans des femmes confinées dans leur cuisine craignaient qu’elles votent comme leur curé ou leur mari. Aujourd’hui, peu nombreuses à fréquenter les églises et à ne pas être divorcées ou célibataires, trop de femmes désertent les isoloirs.
J’ai relu plusieurs fois, toujours pas compris ni le sens des deux premières phrases, ni le propos ?
La première phrase est un non sens et la seconde n’en a aucun. C’est quoi le projet en fait ?
Quelqu’un.e qui a capté pourrait m’éclairer ? Merci.

Moi répondre à votre demande :
1- Théo vouloir rappeler que les adversaires du droit de vote pour les femmes avaient un argument choc :"Ignorantes des choses politiques, elles voteront comme leur diront de voter leur mari ou leur curé".
2- Théo vouloir dire aussi que ces craintes étaient exagérées : elles sont largement abstentionnistes.
Mais merci à vous de exiger de Théo que lui écrire dorénavant pour lecteur de collège (classe de 6ème).
PS. Le mot "quelqu’un.e" n’existe pas dans la langue française.

#208870 
24/04/2024 à 08:48 par Cartésien

Je suis étonné que le titre volontairement provocateur ("Pour qui vos tétons ?") n’ait pas encore fait sortir du bois les lecteurs et les lectrices qui ont ri dans leur barbe (je parle des hommes) et souri dans leur moustache (je parle des femmes, pas toutes) mais point ne tolèrent la moindre facétie sur LGS, même pas sous la plume de Théo, souvent rigolard et provocateur (c’est dans son contrat, paraît-il).

#208871 
24/04/2024 à 09:35 par CAZA

La Femme est un homme comme les autres à part une différence chromosomique qui lui permet l’ embryogenèse et l’ accroissement de la tribu .Elle a perdu son statut de déesse dès que l’ Homme a compris que c’ était lui qui mettait la petite graine et a gagné le statut
d’ esclave dès que l’ homme a eut un héritage à transmettre à des rejetons dont il voulait être certain d’ être le géniteur et pas à des bâtards .
curé ,rabbin et imam ont théorisé l’ oppression et fait exécuter par le bucher ou la lapidation toutes celles qui enfreignaient la domination des mâles .
Il semble que pour le mouvement politique soit disant écolo l’ allaitement maternel ainsi que les deux mamelles contribuent au message subliminal à transmettre aux électeurs ( trices et non inscrits )

https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_vote_des_femmes#France

#208872 
24/04/2024 à 10:07 par J.J.

Merci au Traducteur bénévole qui a résumé mieux que moi ce que je voulais exprimer.
Quant aux réticences à donner le droit de vote aux femme à cause de la trop grande influence du curé ou du mari, il suffit de chercher un peu dans l’histoire d’après 1918, vous trouverez facilement les origines de cet argument.
Ne pas oublier qu’alors la France était un pays essentiellement rural et agricole (et plutôt calotin), qu’à la ferme (propriétaire ou fermier, ou même métayer, c’était, sauf rare exception, l’homme le patron, le maître et la femme l’esclave.
De retour des champs, pendant que "le maître", ayant accompli sa noble tâche de laboureur se chauffait à l’âtre en buvant son coup, la femme devait assurer les repas, s’occuper des enfants, des volailles, du jardin, bref toutes les "basses besognes". Et surtout "la fermer ". Et ne parlons pas des cordons de la bourse.
Les hommes mobilisés avaient été remplacés (parfois avantageusement ) par des femmes, mais de retour ils ont évincé sans ménagement leurs remplaçantes [bien illustré dans une séquence du film : La Vie et Rien d’Autre (1989 Noiret, Azéma)] les ramenant à leu rôle prétendu secondaire.

#208875 
24/04/2024 à 10:09 par françois gerard

Je crois que théophraste veut nous dire ( de façon un peu embrouillée c’est vrai ) que l’idéalisme féminin et parfois aussi féministe ne sont que des foutaises soit de droite soit des élucubrations bobo écolo. Les femmes ne sont pas meilleures ni pires que les hommes.
Bref, il y a Lénine et rosa Luxembourg Donald Trump et Ursula van der Leyen

#208876 
24/04/2024 à 11:30 par Suzanne

Je peux aider aussi pour la traducque. "Margaret Thatcher nous avait avertis" veut probablement signifier la vérité toute crue que ceux qui croyaient à la douceur et à la bonté des femmes quand elles gouverneraient en sont pour leur frais, Thatcher nous a fait une impeccable démonstration. Les femmes ne sont ni plus douces, ni moins douces que les hommes, qu’elles gouvernent ou pas. La douceur et la bonté n’ont pas de sexe. Et bien, la phrase sur les sorcières !

#208878 
24/04/2024 à 12:40 par xiao pignouf

Au traducteur bénévole,

Je ne crois pas que pour répondre à act il soit nécessaire de parler « petit nègre ». Ça en dit plus sur vous que le reste de votre commentaire.

Si on peut légitimement reprocher à act son usage (abusif selon moi, mais je suis prêt à en débattre) de l’écriture inclusive, on n’est pas obligé de s’abaisser a un tel niveau de puérilité. En plus, l’humour de droite est rarement drôle.

Quant à vos explications, elles ne sont guère satisfaisantes sauf, comme vous le remarquez vous-même, à ne pas espérer mieux que le niveau collège. Nous savons tous et toutes très bien que l’argument officiel des opposants au droit de vote pour les femmes arguaient de leur incompétence en politique, mais croire réellement que ce qui les effrayaient, c’est qu’elles votent comme leur mari ou leur curé semble de la plus haute naïveté. Moi, je pense qu’en vérité ce qu’ils craignaient, c’est qu’au contraire, dans le secret de l’isoloir, l’esprit d’indépendance se mette à prendre le dessus.

Enfin, l’abstention chez les femmes devrait être scrutée un peu plus sérieusement que les punchlines théophrastiques, à moins de se contenter de la lecture du Figaro, comme le laisse entendre votre sens de la dérision. On sait aussi que la promotion d’une abstention forte dans les médias est un des outils du système afin qu’elle s’auto-réalise au bénéfice des mêmes. C’est un phénomène protéiforme qui diffère selon l’âge, la classe sociale et l’origine. On se doute bien qu’une bourgeoise se déplace davantage pour voter qu’une ouvrière. La faute à qui ?

#208881 
24/04/2024 à 13:19 par Service(compris)

Pas compris ce qu’incompris moi. C’est clair pourtant. Simple. Mais peut-être que j’ai pas compris les ceusses qu’ont pas (compris) ?

J’ose pas imaginer que soient feints ces sourcillements sévères car : dans quel but ce serait ?

Merci de m’éclairer...

#208884 
24/04/2024 à 16:03 par Palamède Singouin

"Car les femmes toujours, ne ressemblent qu’aux femmes
Et d’entre elles les connes ne ressemblent qu’aux connes
Et je ne suis pas bien sur, comme chante un certain
Qu’elles soient l’avenir de l’Hôôôôôme"

Jacques Brel "La ville s’endormait"

#208887 
24/04/2024 à 17:25 par emerson xavier

ET PAS AU MOYEN ÂGE (ÉPOQUE DE L’HISTOIRE, D’AILLEURS, QUI N’A JAMAIS EXISTÉE. LES FEMMES ONT ÉTÉ SOUMISES AU BÛCHER EN PLEINE "RENAISSANCE"

#208889 
24/04/2024 à 19:09 par xiao pignouf

Je ne sais pas si c’est voulu, mais ce billet est en train de tourner au haro sur le féminisme... C’est moi ou bien ceusses qui croient avoir compris n’ont en fait rien compris et vice et versa ?

Suzanne, je ne sais pas si vous parlez anglais,, mais je vous conseille plutôt la lecture de cet article, relatant une interview de Thatcher :

Extraits (traduits par mes soins) :

« La réponse de Thatcher, lorsqu’on insistait sur sa tendance à tirer l’échelle de l’égalité des chances derrière elle, était invariablement qu’aucune des femmes n’était suffisamment bonne ou expérimentée pour gravir les échelons. Si une action positive était suggérée, elle était rejetée d’un ton impérieux : "Mais non, une femme doit s’élever grâce à son mérite. Il ne doit y avoir aucune discrimination." »

« La femme la plus puissante du pays, voire du monde à cette époque, avait été libre de poursuivre sa carrière politique grâce au soutien d’un mari riche et d’une armée d’aide au foyer. Sa sympathie pour les autres femmes ambitieuses, qui n’avaient pas autant de chance dans le domaine des épouses fortunées, était totalement absente. »

#208891 
24/04/2024 à 19:58 par Zéro...

Outre le débat sur son texte que certains trouvent alambiqué et le rôle ambigu des femmes dans la politique qu’il soulève, qui le conduisent déjà sur un fil d’équilibriste, Théophraste ose citer une chose positive en URSS et s’attaquer à Thatcher *, une femme !

Le bûcher n’est plus de mise... mais attention quand même au pilori médiatique pour hérésie !!

Je complèterais volontiers son propos si... mais, si je ne le dis pas, je n’en pense pas moins !

* et là je repense avec nostalgie au chanteur Renaud lorsqu’il était encore en guerre des mots contre le Système.
Aujourd’hui, il déclencherait plutôt une crise de boutons... cutanés ; je n’ose dire de "charbon" pour ne pas lui faire trop de mal en lui rappelant ses engagements passés...

#208895 
25/04/2024 à 06:51 par guy

Je m’inscris en faux , de nos jours les femmes adorent l’isoloir !...... mais surtout pour se faire tatouer leurs parties intimes ... Et l’unique raison , c’est la démission et le manque du père (le papa) !

#208899 
25/04/2024 à 07:20 par Zéro...

@ Xiao,

Le féminisme, TEL QU’IL EST CONCU AUJOURD’HUI, à savoir un combat de femmes revanchardes contre les hommes, mérite d’être rejeté car il ne devrait pas s’agir de séparer et d’éloigner femmes et hommes mais de leur donner les mêmes droits...

C’est encore une division imaginée par le Système !!

#208901 
25/04/2024 à 08:37 par Francine lo

J’aimerais tellement que LGS présente les oeuvres intégrales de Margaret Thatcher qui a tant fait pour la cause féminine dans le monde entier, entre autre. C’est vrai qu’elle ne disait pas que des horreurs. Et puis bien fait pour la vilaine et sexiste classe populaire anglaise, écrasée d’une main de fer sans discrimination, mineurs et mineuses enterrées dans les pages de l’histoire ultralibérale. Madeleine Albright savait aussi heureusement ne pas faire la différence des sexes parmi les milliers d’enfants massacrés an Irak pour la bonne cause de la civilisation occidentale. D’ailleurs enfants et adultes, civils et militaires, je ne comprends pas pourquoi on fait une différence dans le décompte des victimes de guerre dans les médias.

L’inclusion des femmes, des gays, lesbiennes, trans, queer dans la société hymermachiste occidentale et la lutte contre l’antisémitisme devraient être inscrits dans la constitution franco-européo-nor-américaine. Cette bravoure à se dresser et combattre contre tous les préjugés bourgeois, dont la discrimination en fonction de l’âge. Heureusement Emmanuel et Brigitte oeuvrent beaucoup en ce sens.

J’espère que l’égalité des chances ira jusqu’à l’engagement militaire pour aller bouter les Russes hors d’Ukraine. Mes filles piaffent d’impatience, et nous serions si heureuse que la future conscription imposée en France s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes de 15 à 75 ans pour aller combattre directement, fraternellement sur le front ukrainien, et aller planter le drapeau LGBT à Moscou.

#208904 
25/04/2024 à 09:15 par sixiangjiaoyu

Comment l’étaie-t-on ?

La (petite) pointe de Théophraste (sa piquette, son cure-dents ou si vous préférez sa fine plume) est dressée contre l’utilisation de Photoshop pour retoucher les photos des femmes politiques. Macron se gonfle les biceps et Juliette de Causans fait causer académie.
Ne nions pas que de manière cryptique Théophraste laisse entrevoir la misogynie qui l’habite. La vraie question n’est pas le vote des femmes mais le primat de la forme sur le contenu.

#208905 
25/04/2024 à 10:16 par dominique Muselet

Merci à Theophraste pour ses réjouissantes chroniques qui non seulement se rient avec malice de toutes les doxa et bien pensances mais engendrent des joutes tout aussi réjouissantes entre les tenants des valeurs soi-disant subversives mais en fait officielles de la modernité, avec en tête de liste le totem du féminisme (dont, toute femme que je suis, je suis revenue depuis qu’il s’est embourgeoisé et ne défend plus les femmes (le salaire des travailleuses est tjs inférieur à celui des hommes) mais les minorités à la mode, ignore les massacres de femmes et d’enfant à Gaza et ailleurs, et se range globalement dans le camp atlantiste), et les tenants de ce qu’on pourrait appeler les valeurs traditionnelles ou le bon sens populaire et facétieux dont je fais partie.

Les premiers, certains d’être dans le bon camp puisque c’est le camp majoritaire, font semblant de ne pas comprendre Théophraste ou nous délivrent doctement des leçons de morales de 10 pages, et les seconds mettent en déroute ces donneurs de leçons directes ou indirectes avec autant d’humour et de malice que l’auteur. Un vrai régal !

Les certitudes, la bonne conscience et la violence de la majorité (voir opération Covid) me dérangent depuis longtemps. C’est la raison pour laquelle je préfère être du côté des sans pouvoir, des discrédités, des bannis, des pauvres, même si c’est parfois difficile de distinguer les vrais opprimés dans cette société où tout est inversion et mensonge. Il y a bien une méthode attribuée à Voltaire qui pourrait servir : « Pour savoir qui vous dirige vraiment (et j’ajouterais qui est protégé par le pouvoir en place), il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer.{{}} » Elle a fait l’objet d’un savant debunking par un sitequi se targue vertueusement de rechercher et démonter "la propagande d’extrême droite dans les médias et particulièrement sur l’internet" et à qui on peut donc faire toute confiance. Il nous apprend que tout dans cette approche est antisémite. Oui, oui...
Un, parce que "c’est une citation que l’on retrouve postée par des sympathisants d’extrême droite de préférence antisionistes, pardon antisémites. Et donc particulièrement affectionnée par les soraliens et autres dieudonnistes".
Et deux parce que le vrai auteur, "le politicien conservateur australien Cory Bernardi", "c’est un activiste néo nazi notoire, suprémaciste blanc, séparatiste blanc, négationniste, anti communiste" et en plus pédophile !!! La totale...

Mais alors m’interrogé-je, moi aussi, en toute innocence : que veut dire le débunkeur ? Le debunkeur veut-il dire qu’il ne faut pas regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer pour savoir qui vous dirige vraiment ?
Le debunker veut-il dire que Villepin est antisémite, comme il en a été accusé sur BFMTV, pour avoir seulement parlé de la capacité des "puissances financières" à faire taire les artistes ?
Le debunkeur veut-il dire, comme l’oligarchie, que tout ceux qui s’opposent aux intérêts des puissants sont antisémites ?
Le debunkeur anti-extrême droite protègerait-il finalement l’oligarchie atlantiste ?

Que dis-je ? Je dois être folle...

Et pourquoi serais-je épargnée ? La folie règne actuellement dans cette société complètement déboussolée, et le seul rôle qui nous permette encore de garder un peu de raison est celui de fou du roi comme l’a compris Théophraste qui le remplit à perfection...

#208908 
25/04/2024 à 10:16 par J.J.

Francine Io @ C’est de l’humour ou du deuxième degré ?

#208909 
25/04/2024 à 10:26 par dominique Muselet

A propos de l’interdiction de critiquer les tenants du pouvoir en place et de la folie ambiante, voilà la réponse de Régis de Castelnau aux poursuites pour apologie du terrorisme pour faire taire ceux qui veulent stopper le génocide à Gaza :

"La convocation par la police de Mathilde Panot est d’une gravité exceptionnelle. Aucun démocrate ne peut accepter ce qui est en train de se produire (...)
Plus de 650 procédures ont été diligentées sur décision des magistrats du parquet. Dont certaines ont d’ores et déjà abouti à de lourdes condamnations
Au-delà du caractère inepte des incriminations utilisées, force est de constater que, dans le même temps, aucune procédure n’a été entamée contre les auteurs de déclarations racistes, d’apologie de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, qui ont inondé certains organes de presse.
Cette partialité, cette application d’un double standard, ce deux poids deux mesures démontrent s’il en était besoin, le caractère DIRECTEMENT POLITIQUE DES PROCEDURES ET DES DECISIONS JUDICIAIRES (...)
La liberté d’expression ne se divise pas et les institutions de la République n’ont pas à se mettre ainsi au service d’un gouvernement étranger."

#208910 
25/04/2024 à 11:00 par Josy

L’égalité c’est bien ce que l’on constate : les pourcentages d’imbéciles et de sans qualités particulières se retrouvent à peu près dans les mêmes proportion que les qualités et l’intelligence dans les représentants des deux sexes ( les autres se répartissent aussi également) .les débats sur ce point pourraient être clos depuis longtemps si l’on ouvrait les yeux et les oreilles sans se fier aux préjugés.
Mais les préjugés permettent de classer et d’interdire en s’appuyant sur des critères qui paraissent "naturels" : On a aussi brulé des sorciers et des livres : la connaissance peut aussi , comme l’ignorance , permettre de condamner .
Voyez nos censeurs et censeures sont ils si différents ?

#208911 
25/04/2024 à 11:02 par Suzanne

Xiao Ge xing hui, merci beaucoup de vos extraits, votre réponse me fait penser que je n’ai peut-être pas été assez claire : non, je n’aime pas DU TOUT Thatcher et le fait qu’elle ait pu accéder au pouvoir grâce à l’argent et une armée d’esclaves me la rend encore moins sympathique. L’horreur de la chose, c’est que j’ai pensé à un moment qu’elle représentait le pire, but now I know better. Il paraît en effet que des centaines de milliers d’enfants morts venant d’un certain pays, ça valait le coup, et que oui on va installer qui on veut en Ukraine, et que on est venus, on a vu, il est mort etc. etc. Depuis, on a vu encore pire, donc. Cela ne m’empêche absolument pas d’être féministe.

#208912 
25/04/2024 à 13:24 par dominique Muselet

Allez un petit dernier, cette fois sur la folie par Caitlin Johnstone

"Si vous pensez que les massacres quotidiens de civils innocents sont normaux et acceptables, alors vous êtes aussi perturbé & aveugle que n’importe quel fou furieux de la ville. Sans doute même pire.
Toutes les vociférations frénétiques sur les manifestations pro-palestiniennes dans les universités ces derniers jours montrent clairement que notre civilisation est tellement perverse et détraquée qu’elle considère que s’opposer à un génocide est bien pire que d’en commettre un. (...)
Quel genre de perversité, quelle genre de foutue dystopie est-ce là (...) ? Notre civilisation toute entière est saturée de propagande dénaturant la réalité, et cela rend fou (...)

Ils ont besoin que nous devenions dingues à ce point pour continuer à soutenir un empire planétaire qui ne peut littéralement pas exister sans violence et sans tyrannie permanentes. Ils ont besoin que nous pensions que le haut est en bas et que le noir est blanc (...) pour que nous consentions au degré de dépravation requis pour que nos dirigeants puissent continuer à nous dominer sur cette planète."

https://ssofidelis.substack.com/p/dans-cette-dystopie-etre-oppose-a

#208916 
25/04/2024 à 20:52 par xiao pignouf

Bonjour Suzanne, merci, vous êtes gentille. Je n’ai pas cru une seconde que vous aimiez Thatcher. Je suis juste pas d’accord avec vous sur le sens de ce que dit Théo sur Thatcher, mais ce n’est pas grave.

#208924 
25/04/2024 à 21:39 par xiao pignouf

Les premiers, certains d’être dans le bon camp puisque c’est le camp majoritaire,

Euh, act et moi, ça fait deux. C’est pas ce qu’on appelle une majorité ici. La majorité, c’est toi, Domi.

#208929 
25/04/2024 à 22:38 par xiao pignouf

le totem du féminisme (dont, toute femme que je suis, je suis revenue depuis qu’il s’est embourgeoisé et ne défend plus les femmes (le salaire des travailleuses est tjs inférieur à celui des hommes)

Belle inversion accusatoire : si les femmes ne gagnent toujours pas autant que les hommes, c’est la faute des féministes... Bah voui ! Pourquoi on n’y avait pas pensé ? Le libéralisme a de beaux jours devant lui.

#208932 
26/04/2024 à 05:10 par Candide

La lecture des commentaires me persuade que je n’avais rien compris à cet article de Théophraste. Je croyais qu’il voulait montrer que la candidate écolo mentait, sans même dire un mot, simplement en se positionnant de biais pour qu’on voie ses gros lolos artificiels.
Cela me rappelle une autre photoshop, celle de Macron boxant avec un bras de culturiste.

#208934 
26/04/2024 à 06:56 par xiao pignouf

Je veux bien qu’on m’appelle « con », mais c’est l’un des billets les plus cryptiques de Théo.

D’abord, j’ai beau chercher, je ne trouve aucun rapport entre le texte et son illustration. Ce n’est pas un reproche. Comme je le dis, je suis peut-être trop bête ou inculte pour piger. Et parfois un auteur se comprend sans se faire comprendre.

Le texte : après un rappel historique sur le droit de vote des femmes, Théo semble (je dis bien « semble ») reprocher aux femmes de cracher dans la soupe en restant chez elles les jours de scrutins. C’est pour ma part sur ce point que j’ai tiqué, et parce que j’aime bien la précision, j’ai dit en commentaire ce que j’avais trouvé sur ce constat un peu simpliste. Il conclut sur une petite pique à l’inclusivité.

La photo : elle montre une candidate écolo (ex-Renaissance) qui a abusé de Photoshop. Elle n’est pas la seule d’ailleurs. Le seul rapport entre la photo et le texte, c’est le calembour du titre.

La question à ce stade n’est même plus de comprendre vraiment la signification du texte, mais plutôt pourquoi le fil de discussion est parti en vrille, notamment sur le féminisme, jusqu’à mettre sur le tapis les personnes LGBTQ+ qui n’ont strictement rien à voir avec les problèmes soulevés par Théo. Est-ce le texte ou la réaction d’act qui a déclenché un tel tsunami réac ? Et les plus intelligents d’entre tous de se réjouir qu’on écrase la moindre contradiction en faisant passer des vessies pour des lanternes, de l’humour aux relents racistes pour de la finesse d’esprit...

Qu’est-ce que nous avons dit, act et moi, puisqu’il s’agit uniquement de nous deux ici je crois, qui explique ces réactions de mépris outré comme si on avait commis un blasphème ou pire, contredit Théo ? Celui-ci est-il devenu à ce point intouchable, sacré qu’on ne puisse remettre en question sa parole divine ?

Heureusement Emmanuel et Brigitte oeuvrent beaucoup en ce sens (...) aller planter le drapeau LGBT à Moscou.

Excusez-moi si j’ai tronqué votre citation, mais c’est grosso merdo ce que vous dites. Si vous croyez que le vrai objectif de l’Occident et de Macron est de faire cela, expliquez-moi alors pourquoi ils entretiennent tant de bonnes relations avec des gouvernements qui punissent bien plus sévèrement l’homosexualité que la Russie.

le totem du féminisme (dont, toute femme que je suis, je suis revenue depuis qu’il s’est embourgeoisé et ne défend plus les femmes

Moi quand on me dit cela, j’ai envie de répondre ceci : mais Madame, c’est peut-être vos propres échecs en tant que féministe que vous regardez dans le miroir, car qu’avez-vous obtenu comme droits en luttant personnellement ? Certainement pas l’égalité des salaires.

Voyez nos censeurs et censeures

Il faut arrêter de traiter la contradiction comme de la censure. Les censeurs sont ceux qui écrasent la contradiction. C’est exactement ce que fait la « minorité » ici et l’État avec ceux qui prennent parti pour la Palestine.

Le féminisme, TEL QU’IL EST CONCU AUJOURD’HUI, à savoir un combat de femmes revanchardes contre les hommes

Désolé Zéro, mais ce discours est un discours mascu qui vise à décrédibiliser un féminisme trop remuant. Cite-moi un seul exemple de combat féministe dont le but est d’écraser les hommes. On ne l’entend d’ailleurs que dans les sphères conservatrices et réactionnaires, ceux qui voudraient au fond que les femmes reviennent à la cuisine s’occuper de leur mari et de leurs enfants. C’est exactement le même type de discours que ceux qui parlent d’idéologie trans ou LGBT. Des sujets dont la majorité de la classe populaire se fout comme de l’an quarante mais qu’on décrit comme des menaces pour la société.

#208935 
26/04/2024 à 09:21 par bostephbesac

Francine Io, à moins que votre réponse à J.J. m’ ai échappé : de l’ humour, j’ ose espérer !

#208937 
26/04/2024 à 09:29 par Geb.

@francine io...

"et aller planter le drapeau LGBT à Moscou".

Chacun plante ce qu’il peut et surtout selon les capacités et ses moyens...

Pour l’instant je doute que qui que ce soit, femme, homme, ou tiers état, ait les moyens et les capacités de "planter" autre chose qu’un drapeau russe, (Et parfois encore un drapeau soviétique), à Moscou sans l’autorisations des autochtones du lieu.

Cependant cet échange touffu, musclé, et révélateur, sur sujet évidemment essentiel pour la survie du Genre humain et du Prolétariat nous démontre clairement que depuis la prise de Constantinople par les Turcs la controverse de la "Primauté de la Poule sur l’Oeuf" pendant que le péril frappe à la porte de la ville sont toujours d’actualité...

Avec la différence qu’aujourd’hui l’ennemi n’est plus "aux portes de la ville" mais "au Palais de l’Empereur", et que ses appartenances affirmées et publiques au "Tiers état", (et que c’est lui le patron - 49/3 oblige), rend toute discussion sur les statuts de femme ou d’homme totalement hors sujet. ((- :

#208939 
26/04/2024 à 10:16 par Carlos

Et pour ceux qui ont tout compris aux droits des femmes et surtout en ce qui concerne leur liberté de penser et de voter, mais qui veulent y mettre un peu plus, je vous recommande (que vous soyez cinéphile ou pas) d’aller sans tarder voir le film "il reste encore demain" ("c’è ancora domani" en italien) de la réalisatrice et actrice de Paola Cortellesi...(et en VOSTFR c’est bien mieux)
Vous y verrez la condition de la femme (et pas seulement en Italie) d’aprés guerre et gouterez le plaisir d’un bon film (5 millions d’entrée en italie et il y a une bonne raison à ça pour ce pays dont le cinéma se meurt, hélas).

#208942 
26/04/2024 à 12:14 par Suzanne

Commentaire parfaitement inutile, et je comprendrais si on ne le publiait pas : moi, j’ai adoré ce fil. Air frais.

#208948 
26/04/2024 à 22:27 par act

Hello haters ! :)
Sérieux, ça fait longtemps que je lis et souvent me délecte de la prose de Théo mais sur ce coup, je ne le reconnais pas.
Un vrai gloubi-boulga qui dit tout et son contraire, du coup les réacs qui se voudraient rebelles sont aux anges.
Xiao a détaillé à suffisance mais pour résumer nous avons :
1- Une illustration qui ne critique pas le fond mais moque la forme des seins d’une femme, à gauche au naturel en mode no-bra et à droite maquillée et dument push-upée et/ou photoshopée, trop drôle. Comme s’il manquait de raisons politiques de moquer ou détester ces prétendus "écolos".
2- Après avoir moqué une femme au sujet la forme de ses seins, un rappel du fait que les femmes n’ont obtenu le droit de vote qu’en 1944, ce grâce aux communistes, encore eux, vous saisissez le gag ?
3- La première phrase est factuellement erronée : les réactionnaires craignaient l’émancipation des femmes.
La seconde est une affirmation non fondée concernant l’abstention (et tant mieux si les femmes désertent les églises)
Et donc, parce que les femmes désertent l’église, qu’elles seraient abstentionnistes et que tatcher en était une, Aragon devrait revoir son poème ? Vous conviendrez que c’est du grand n’importe quoi.
Additionnez toutes les tatcher, méloni, lepen etc que vous voudrez, même en s’appliquant elles ont encore beaucoup de retard à rattraper
4- Vainqueure, vainqueuse ou vainqueresse.
5- Un rappel du fait que des femmes, entre 30 et 60k (à replacer dans le contexte démographique de l’époque et en sachant que nombre de ces assassinats resteront dans l’ombre), furent brulées par de bons chrétiens *sous accusation de sorcellerie* dans nos pays. En guise de dernière pirouette, à la vas-y que je t’embrouille ?

Quant à toi, traducteur bénévole, juste un mot : respire.

"Il est vrai que les femmes aiment les révoltes" Louise Michel

#208956 
27/04/2024 à 08:00 par keg

Quelle va être leur influence dans la prochaine européenne ? Il parait que le parti vainqueur aura contre lui, une "opposition" d’environ 94% des inscrits !
Mais elle "bénéficient" toutefois des inconvénients des gaspillages mal orchestrés (comme les mecs d’ailleurs) :
https://wp.me/p4Im0Q-6fY - Parmi Les syndicats, kapo du pouvoir et des patrons, dans le STO actuel, Il y a les mauvais, achetés et les autres, par définition libres. Si vous en connaissez …. , faites les connaître autour de vous !

#208962 
27/04/2024 à 09:57 par xiao pignouf

Cependant cet échange touffu, musclé, et révélateur, sur sujet évidemment essentiel pour la survie du Genre humain et du Prolétariat nous démontre clairement que depuis la prise de Constantinople par les Turcs la controverse de la "Primauté de la Poule sur l’Oeuf" pendant que le péril frappe à la porte de la ville sont toujours d’actualité...

Ça a déjà été constaté plusieurs fois ailleurs en d’autres termes : section capillaire quadripartite ou sodomie de diptères. Certes, mais brasser de l’air, n’est-ce pas un peu ce que tout le monde fait sur le Grand Soir en règle générale ? Je veux dire, et comme tu le remarques, face aux urgences du temps. Évidemment, il y a un peu de ça, mais on peut aussi voir le verre à moitié plein au lieu de l’inverse : une réflexion, une construction de conscience, brique par brique, morceau par morceau, atome par atome, un échange qui fait évoluer l’opinion, ne serait-ce que d’un dixième de millimètre.

#208964 
27/04/2024 à 10:09 par Jclaude

Planter ? Planter ? Il semble que la très grande réussite actuelle en France est de planter "l’Échoue" ! C’en devient un festival..... au point que le Grand Manitou des Houlalassaffaitbobo montre ça en modèle, sous le nom de Startupnation (on ne lui en voudra pas de n’être pas un expert ès langues).

#208965 
28/04/2024 à 09:41 par Zéro...

@ Xiao,

LA MISE EN AVANT du féminisme, du wokisme, de l’antiracisme, des droits de homosexuels, de l’écologie, etc... DEVANT LES PROBLEMES VITAUX DE SOCIETE, sont des combats inventés par le Système pour diviser les citoyens et éliminer ainsi toute opposition unie et forte.
J’ai bien écrit, EN GROS CARACTERES , "la mise en avant" et "devant les problèmes vitaux de société" pour bien insister sur le fait que CE NE SONT PAS DES PROBLEMES NEGLIGEABLES...

Mais, à part un gros facho aviné et décérébré, abreuvé de CNews, qui peut-être au 21ème siècle, macho, raciste, anti-homo, anti-écolo, etc...?!!
Après, doit-on et peut-on demander à tout le monde de se sentir féministe, de rejeter ses origines, de vénérer les homos, transgenres, etc... et d’être un Khmer Vert ?!!

Pour moi, LE combat que nous devrions tous avoir est social car, dans une société juste et équilibrée, plus personne ne s’inquiètera de ce que font et sont les autres ; ce sont les difficultés de vie et les crises de ce maudit capitalisme qui font rejeter les autres et rechercher en eux la faute des problèmes individuels et collectifs !!
Et le capitalisme provoque les dysfonctionnements de la Société...

La défense des causes citées plus haut relève pour moi de l’évidence, pas d’une priorité !!

Vous y voyez une réflexion conservatrice et réactionnaire, tournez-vous vers Macron et questionnez-vois sur le fait qu’il défende toutes ces causes et demandez-vous si cet homme est progressiste ou surfe sur de faux problèmes pour éluder les vrais...
Attention aux diversions !
Vous dites d’ailleurs vous-même que ce sont "des sujets dont la majorité de la classe populaire se fout comme de l’an quarante mais qu’on décrit comme des menaces pour la société "...
Macron soutient toutes les nouvelles luttes SAUF la défense des droits sociaux qu’il classe dans les anomalies, étrange, non ?
Attention à ce que cachent les diversions !!

Par constatation autour de moi - où il y a de tout, du gaucho au facho et tous les intermédiaires et genres... - ce qui irrite les gens, de Droite comme de Gauche, n’est absolument pas l’existence de tous ces gens "divergents", mais leur promotion !!

#208975 
01/05/2024 à 10:04 par xiao pignouf

LA MISE EN AVANT du féminisme, du wokisme, de l’antiracisme, des droits de homosexuels, de l’écologie, etc... DEVANT LES PROBLEMES VITAUX DE SOCIETE, sont des combats inventés par le Système pour diviser les citoyens et éliminer ainsi toute opposition unie et forte.
J’ai bien écrit, EN GROS CARACTERES , "la mise en avant" et "devant les problèmes vitaux de société" pour bien insister sur le fait que CE NE SONT PAS DES PROBLEMES NEGLIGEABLES...

Vous avez affirmé dans votre com précédent que le féminisme actuel avait pris l’aspect d’une revanche contre les hommes, et donc qu’il serait par extension l’expression d’une lutte des femmes « contre les hommes ». Je vous ai demandé des exemples de ce que vous affirmiez et qui est une déformation classique des milieux masculinistes dans les sphères réactionnaires et d’extrême-droite à laquelle une certaine gauche est devenue avec l’âge perméable par poussée de conservatisme. En disant cela, je ne prétends pas que vous fassiez partie de cette gauche-là, mais il est indéniable que ce genre de discours très présent en ligne est fréquent sur le GS.

Or, le féminisme ne lutte pas contre les hommes. Il lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Je suis bien d’accord pour dire qu’il a des défauts et qu’il peut y avoir dans ses rangs quelques hurluberlues, comme partout ailleurs, mais ce n’est que la forte présence réactionnaire en ligne qui permet d’en exagérer l’existence et de faire croire à ces sornettes. Ainsi qu’il y a des hommes sympathisants de la cause féministes, il existe en plus hélas des femmes, même de gauche, prêtes à prendre la défense des hommes (blancs, en particulier) sous prétexte qu’ils seraient opprimés, ce qui est un leurre.

Bref, vous n’avez pas répondu. Au lieu de cela, vous partez dans une autre direction.

Votre phrase manque de clarté : vous dites la mise en avant (...) sont des combats inventés... Il n’y a pas de lien entre le sujet et le verbe. Je pense que ça indique une certaine confusion. On ne parvient pas à définir ce que vous voulez vraiment dire, à savoir « est-ce que le féminisme, l’anti-racisme, les droits LGBTQ+, l’écologie... sont des combats inventés ? » ou « est-ce que c’est leur mise en avant qui est inventée ? »

Je précise plusieurs choses :

D’abord, le terme « wokisme » (wokeism) vient des milieux ultra-conservateurs américains pour décrédibiliser l’anti-racisme d’abord (en particulier BLM), puis plus tard le féminisme et les luttes pour les droits LGBTQ+ . Il est aujourd’hui supposé englober les trois, quoique son utilisation soit sur le déclin selon moi. Inclure l’écologie dans ces mêmes luttes est aussi symptomatique du discours de la droite conservatrice qui voudrait « conserver » son droit de polluer.

Ensuite, la récupération de ces luttes par le capitalisme, ce qu’on nomme entre autre par les anglicismes greenwashing, pinkwashing, bluewashing ou social washing n’enlève rien à la validité de ces luttes parce qu’elle n’a absolument aucun impact sur les aspects que ces causes défendent : est-ce que le fait que Mac Donalds colore son logo en vert et propose des burgers tradi améliore la qualité de sa viande et les effets de son industrie sur l’environnement ? Est-ce que le fait que Netflix inclue dans ces productions davantage de personnes de couleurs ou LGBTQ+ fait voler en éclat les discriminations dont sont victimes ces personnes ? Évidemment non, parce que ce ne sont que des stratégies marketing décidées pour l’amélioration d’une seule et unique chose, l’image de marque, dans un seul et unique but, l’augmentation des profits.

Au contraire, ce sont précisément ces récupérations et opérations de recyclage des luttes qui sont « inventées » par le pouvoir ou le Capital (tous deux confondus) et qui par leur court-termisme de vues se font à l’encontre et au détriment des militants et de ces causes car elles provoquent rejet et mépris. Vous vous trompez donc de cible.

Vous dites plus ou moins implicitement dans votre citation que l’anti-racisme, le féminisme et la cause LGBTQ+ seraient des facteurs de division délétères pour la lutte des classes. Je trouve cette croyance de plus en plus répandue parfaitement extraordinaire surtout si on en déduit le contraire, c’est-à-dire que le racisme, les discriminations et autres joyeusetés faites aux femmes et aux personnes LGBTQ+ seraient alors des facteurs d’union. On voit bien que ça n’a strictement aucun sens. Ou plutôt que c’est une inversion de sens, hélas de plus en plus courante à une époque où l’absurde le dispute au pathétique.

#209022 
02/05/2024 à 18:39 par Zéro...

@ Xiao,

Oui, bon j’ai compris, je suis dans l’œil du cyclone et les coups bas injustifiés de votre part m’attendent à chaque intervention, tant dans la forme que dans le fond.

Je vous laisse à votre extrémisme et à l’entre-soi qui font qu’on se croit fort parce qu’on est dans un groupuscule coupé du monde réel.

Bien entendu, ce comportement d’exclusion aura ses conséquences sur mes votes à venir...

#209052 
02/05/2024 à 18:56 par Zéro...

"Votre phrase manque de clarté : vous dites la mise en avant (...) sont des combats inventés... Il n’y a pas de lien entre le sujet et le verbe." Xiao

Même si j’aurais effectivement dû écrire "les mises en avant", bassesse de celui qui s’attaque à la forme d’un propos, ne veut pas comprendre ce que dit son interlocuteur et vil procédé journalistique, que je croyais réservé aux médias mainstream, consistant à extraire une phrase de son contexte pour la dénaturer et jeter le discrédit sur son auteur !!

Après l’extrémisme reproché à LFI, lancez-vous maintenant le sectarisme en son sein-même et étonnez-vous ensuite de voir vos soutiens fondre comme neige au soleil...

Le facho qui s’ignore va donc se tourner vers d’autres... qui ne voient pas des fachos partout !

#209053 
03/05/2024 à 12:37 par xiao pignouf

Bassesse, coup bas, sectaire, extrémiste... vous allez jusqu’à me rendre responsable de vos choix politiques futurs... Vous n’y allez pas de main morte.

J’avais pourtant pris mes précautions en précisant que je ne croyais pas que vous soyez conservateur ou réac, et encore moins d’extrême-droite. Vos multiples commentaires à d’autres sujets ne me le font pas penser en tout cas.

Non, je vous ai juste fait remarquer que le discours selon lequel le féminisme actuel serait une revanche des femmes sur les hommes et viserait à écraser ceux-ci était très répandu dans les sphères masculinistes, elles-mêmes composantes d’un renouveau conservateur réactionnaire, en vogue outre-atlantique, mais qui fait des petits ici et pas qu’à droite.

Si vous êtes toujours persuadé que c’est le cas, j’attends toujours vos exemples.

Quant à mettre effectivement le doigt sur une erreur de syntaxe, ne vous vexez pas. C’est juste que ça compliquait la compréhension d’une partie de vos propos qui étaient semble-t-il importants puisque vous aviez cru bon de les écrire en majuscules.

#209069 
RSS RSS Commentaires
   

L’horreur impériale. Les États-Unis et l’hégémonie mondiale
Michael PARENTI
Enfin traduit en français. Notes de lecture, par Patrick Gillard. La critique de l’impérialisme made in USA La critique de l’impérialisme américain a le vent en poupe, notamment en Europe. Pour preuve, il suffit d’ouvrir Le Monde diplomatique de novembre 2004. Sans même évoquer les résultats des élections américaines, dont les analyses paraîtront en décembre, le mensuel de référence francophone en matière d’actualité internationale ne consacre pas moins de deux articles à cette question. Signé Claude (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous faisons semblant de ne pas comprendre le lien entre notre confortable niveau de vie et les dictatures que nous imposons et protégeons par une présence militaire internationale.

Jerry Fresia

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.