Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Pourquoi les Banques avait-elles voulu et obtenu la possibilité de proposer à leurs clients l’ouverture d’un Livret A ?

Bon sang, mais c’est bien sûr !

Il ne s’agit pas, hélas ! des Cinq Dernières Minutes, la fameuse émission policière en noir et blanc de l’unique chaîne de télévision de l’époque.
Il faudrait tant pourtant que leurs affaires en soit aussi à leur dénouement !

Pourquoi les Banques avait-elles voulu et obtenu la possibilité de proposer à leurs clients l’ouverture d’un Livret A ?

Cette mesure avait de quoi intriguer le quidam qui jusque là allait tranquillement à la Poste ou à l’Écureuil.

Hé bien ! d’abord parce qu’elles faisaient de celui-ci un produit d’appel qui leur permettait de dévoyer une partie de l’épargne du client sur quantité d’autres offres alléchantes pour lui et lucratives pour elles mais au détriment de la Caisse des dépôts. Qui n’a pas vécu l’expérience, s’il avait quatre sous à mettre de côté ?

L’opération de détournement n’était déjà pas mauvaise, mais tout-à-fait insatisfaisante. Il leur en fallait beaucoup plus.

Parce qu’ensuite et surtout, et c’est ce qui justifie le « bon sang mais c’est bien sûr ! » il s’agissait tout simplement, à terme, de faire main basse sur l’épargne populaire, comme cela apparaît en pleine mais obscure clarté aujourd’hui.

Ce qui retient jusqu’à présent l’attention de l’Humanité.fr, c’est la baisse du taux du Livret A. Un article du 19 juillet titre :

Baisse du taux du Livret A, Le gouvernement met à mal l’épargne populaire pour le profit des banquiers (CGT)

Cet article* est intéressant et mérite d’être lu, cependant il n’a été suivi d’aucune autre analyse, à notre connaissance, alors que le Ministère des finances et la Caisse de dépôts et consignations annonçait par un simple communiqué le lendemain que les Banques allait pouvoir gérer à leur guise une partie, une partie pour le moment, de cette épargne.

L’analyse de cette véritable arnaque de la part des Banques aidées par les gens en place est faite par Martine Orange. Elle est diffusée sur de nombreux sites et émane de Mediapart**, sous le titre :

Livret A : le fric-frac de l’été

Les banques, qui convoitaient l’épargne du Livret A, ont enfin réussi. Le gouvernement leur offre aujourd’hui 30 milliards d’euros supplémentaires en provenance de l’épargne réglementée, en attendant plus. Un cadeau fait aux banques sans la moindre contrepartie.

Cet article insiste sur l’extrême discrétion, sinon le silence du Gouvernement, il est inutile ici de parler des Banques aux abonnés absents ; et sur le moment choisi pour faire l’annonce conjointe (Gouvernement, Caisse de dépôts), puisque finalement, à l’épreuve des faits, elle n’intéresse personne ou presque.

Il va pourtant bien au-delà et mérite mieux qu’une attention distraite.

On y voit à l’œuvre, in vivo sur ce cas particulier, non seulement comment les Banques procèdent, mais aussi la collusion du Gouvernement actuel comme des précédents avec leurs intérêts spéculatifs, et la parfaite hypocrisie, celle que portent en stigmates les visages des F. Hollande et P. Moscovici.

Ils nous annoncent de plus, avertissement non sans frais déjà, à quelle sauce ils (Banque, Compagnies d’assurances, Gouvernement) s’apprêtent à déguster les Retraites et la Sécurité sociale si rien ni personne ne se met en travers de leurs desseins de cloportes.

Dwaabala

* http://www.humanite.fr/fil-rouge/baisse-du-taux-du-livret-a-le-gouvernement-met-a-mal-lepargne-populaire-pour-le-profit-des-banquiers-cgt

**http://www.mediapart.fr/journal/france/230713/livret-le-fric-frac-de-lete

URL de cet article 21553
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI
Même Thème
Les caisses noires du patronat
Gérard FILOCHE
A quoi servent les 600 millions d’euros des caisses noires du patronat, et où vont les 2 millions d’euros distribués chaque année en liquide par l’UIMM et le Medef ? Gérard Filoche dénonce ce scandale du siècle au coeur du patronat français. Il soulève toutes les questions posées par ce trafic d’argent liquide qui circule depuis si longtemps au Medef et montre comment le patronat se servait de cette caisse anti-grève pour briser la fameuse concurrence libre et non faussée. Denis Gautier-Sauvagnac, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans toute idée, il faut chercher à qui elle s’adresse et de qui elle vient ; alors seulement on comprend son efficacité.

Bertolt Brecht


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.