RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Ce soir je suis heureux et triste à la fois !

Dès mon retour de la Place d’Italie où avec mes amis de Montreuil nous étions allé manifester pour nos revendications, j’ai ressenti le besoin d’exprimer mes sentiments partagés. Satisfait de la soirée anniversaire tenue la veille, soirée politico festive à laquelle plusieurs centaines de participants ont échangé, partagé, rêvé, je partai joyeux à la manifestation montreuilloise de Croix de Chavaux jusqu’à Place d’Italie. Sans incident, entourés d’une empathie populaire, nous voici arrivés sur la place du 13e arrondissement.

Soudain des explosions de grenades lacrymogènes, des charges policières, des gilets jaunes désemparés, des poubelles incendiées. Nous nous rendons dans un café bordant la place pour prendre un sandwich et consommer une boisson. A nouveau, lacrymo, charges, débandades. Ce coup-ci, les gaz pénètrent dans le bistrot. Mes yeux se mouillent, l’air m’est irrespirable malgré le mouchoir en papier me servant de masque. Je suffoque ainsi que mes voisins. nous sortons pour nous mettre à l’écart. Nous prenons une ruelle, nous rencontrons une amie montreuilloise en larmes. Les gaz l’ont surprise dès son arrivée. On se sépare et je conduis une autre amie prendre le métro à la station Chevaleret.

Je reviens sur mes pas, je croise des manifestants qui se dirigent vers la gare d’Austerlitz, j’observe les manoeuvres de la flicaille qui cherche à nous cerner. Je pense que le pouvoir en difficultés face à la montée du mécontentement et de la colère tente par la répression aveugle de mater l’insurrection pacifique qui le discrédite depuis une année.

Je pense qu’il n’y parviendra pas. Ce soir les médias à sa dévotion vont tenter de nous opposer aux syndicats, nous opposer entre nous. Les zélés commentateurs vont habler sur l’anniversaire qui a mal tourné sans inviter un seul gilet jaune sur les plateaux. Les directions de chaînes ont reçu l’ordre de n’inviter que des propagandistes macroniens. Mais la vérité chemine. Le mouvement aussi. Ça remue dans beaucoup de quartiers. La police apparaît nue devant des millions de français. l’État devient policier et que fait la police ? Ça crève les yeux comme le clame la majorité des gilets jaunes. Ce soir mon coeur est triste. Le pays s’enfonce dans un autoritarisme digne des pays totalitaires tant honnis par les peuples qui l’ont subi.

Ce soir, d’autres victimes des violences policières, des arrestations, des blessés, des gazés vont rejoindre le panthéon des héros anonymes qui luttent pour défendre les libertés, les droits républicains foulés aux pieds par ce pouvoir aveugle, sourd, méprisant. En réponse aux questions d’une télé étrangère, je viens d’expliquer que la répression aussi forte est l’expression d’une grande faiblesse et d’une peur du rassemblement en vue de la grève interprofessionnelle du 5 décembre. Les gilets jaunes sauront faire front en participant nombreux aux manifestations de syndicalistes et d’étudiants.

Ce soir, après avoir écrit ce post, je retrouve mon optimisme. En préparant l’action de demain à Montreuil. La vie continue et la lutte aussi. ¡Ramos a triumfar !

URL de cet article 35436
  

« Arabesque américaine » : Printemps Arabe ou révolutions colorées fomentées par les USA ?
Ahmed BENSAADA
Souvent évoqué, parfois décrié, mais rarement analysé, le rôle des États Unis dans les révoltes de la rue arabe fait enfin l’objet d’un travail sérieux, rigoureux et fort bien documenté. Arabesque américaine* est l’ouvrage d’Ahmed Bensâada, un chercheur algérien établi à Montréal. Dès les premières lignes, l’auteur annonce la couleur « une chose est évidente : le mode opératoire de ces révoltes a toutes les caractéristiques des révolutions colorées qui ont secoué les pays de l’Est dans les années 2000. Comme il (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Je ne sais pas."

Secrétaire d’Etat des Etats-Unis Colin Powell.
Interrogé pour savoir s’il aurait été favorable à une invasion de l’Irak
en sachant de ce dernier ne possédait pas d’armes de destruction massive.

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.