Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

30 

Envoyé Spécial et le Venezuela

Envoyé Spécial est une émission que nous apprécions ainsi que son animatrice, Elise Lucet, qui est une des rares journalistes d’investigation pour laquelle il est encore possible d’exercer sa profession dignement.

Cependant, un frisson me traverse lors de la présentation du reportage sur le Venezuela : pauvreté, arrestations arbitraires, dictature sont autant de mots qui laissent plutôt à penser que nous allons assister à un réquisitoire contre le pouvoir en place.

De pauvreté il est question, en effet. Les files d’attente pour se procurer de quoi manger est une réalité. Mais il manque une interrogation sur la cause de la pénurie. La contrebande vers la Colombie et l’organisation des circuits de distribution avec la complicité des Etats-Unis sont aussi à l’origine du problème, malgré les efforts du gouvernement pour tenter de pallier aux difficultés d’approvisionnement.

Par ailleurs, le quartier dans lequel a lieu la plus grande partie de l’enquête est un fief bien connu de l’extrême-droite d’où l’activisme de certaines « milices » chavistes pour contrecarrer la violence de l’opposition.

Des images d’affrontements entre les forces gouvernementales et une opposition violente relèvent plus du sensationnalisme que de l’information brute et toujours l’assimilation de Maduro à un dictateur n’a pas de raison d’être même si sa gestion n’a pas le charisme de Chávez. Un régime qui convoque 25 élections en 18 ans ne peut en aucun cas être assimilé à une dictature.

Au final, c’est un bon reportage qui invite à la réflexion sur ce qu’est aujourd’hui la réalité vénézuélienne assez loin des clichés habituels et de la propagande antigouvernementale à laquelle nous ont habitué nos médias bien pensants.

URL de cet article 32818
   
Même Thème
Chávez. L’homme qui défia l’histoire
Modesto E. Guerrero
Cette biographie complète du commandant Hugo Chávez, écrite par un intellectuel vénézuélien reconnu, révèle les traits essentiels d’un personnage qui n’appartient pas seulement à la légende mais aussi à l’histoire de son temps. Le lecteur est entraîné dans ce parcours exceptionnel, de la province de Barinas jusqu’aux plus hautes charges de la plus grande révolution d’après la guerre froide. Le portrait intime et politique rejoint ici l’épopée de la libération d’un peuple et de tout un continent. 514 pages (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La convention qui rédigea la Constitution des Etats-Unis était composée de 55 membres. Une majorité d’entre eux étaient des avocats - pas un seul fermier, ouvrier ou paysan. 40 possédaient du Revolutionary Scrip [monnaie émise pour contrer la monnaie coloniale]. 14 étaient des spéculateurs de terrains. 24 étaient des prêteurs. 11 étaient des marchands. 15 possédaient des esclaves. Ils ont crée une Constitution qui protège les droits de propriété, pas les droits de l’homme.

Senateur Richard Pettigrew - "Plutocratie Triomphante" (1922)


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.