RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’insurrection citoyenne de Kiev, OVNI médiatique et politique

Le brouillage mediatique n’a pas permis jusqu’a peu de mesurer la taille réelle de l’occupation partie de la place Maidan et qui s’est etendue peu a peu, au fil des affrontements, radicalisations, incidents et apports de vagues successives d’occupants, à sa taille actuelle.

Le plan publié sur le site d’ Ilya Varlamov (journaliste photographe russe independant) il y a peu, laisse pantois :

Maidan inside out

Ilya Varlamov (zyalt) a écrit,
2014-01-28 02:02:00

plan au 27.1.2014 :

http://varlamov.me/2014/-/kyiv_2014_01_27_1_lat_map2.jpg

La zone occupée au centre de Kiev est grande de plusieurs km2, compte des batiments en dur, des tentes par centaines des cantines etc...et même des drapeaux rouges..

Elle s’est notablemment agrandie au fil des semaines, ressemble à ce jour à un camp retranché defendu par une barricade continue longue de plusieurs kilometres formé de sacs de jute remplis de neige glaçée,grace la temperature moyenne glaciale et haute de plusieurs métres.

Ce type de forteresse populaire est donc dépendante complètement de la température, en cas de coup de chaud, plus de murailles...

Il y a bien une course de vitesse contre le temps, et qui explique en partie la radicalisation inattendue de ces derniers jours.

Les clichés de decembre 2013 colportés partout sur la domination de l’extrême droite,
ont la vie dure chez nous, loin du terrain, le rapport de force semble pourtant changeant...

Cette occupation de places,complètement ouverte sauf aux forces de l’ordre, est devenue l’attraction dominicale des habitants de Kiev ainsi que de l’étranger, malgré le froid glacial (plus de 200.000 “visteurs” dimanche dernier).

Cette université populaire en plein air est bien le lieu de debat, d’information,de confontation et d’echanges malgré toutes les tentatives d’aneantissement externes comme internes.

C’est le lieu du débat de masse et d’ implication de beaucoup et de leurs changements réciproques, la dialectique des événements, faisant son effet sur la propagande et les préjugés.

Le chaudron bout toujours,dans une ville encore pacifique et fonctionnant normalement, et personne ne sait ce qu’il en sortira...

Tout est visible là :

http://zyalt.livejournal.com/986689.html

URL de cet article 24193
   

Même Thème
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En transformant les violences de l’extrême droite vénézuélienne en "révolte populaire", en rhabillant en "combattants de la liberté" des jeunes issus des classes aisées et nostalgiques de l’apartheid des années 90, c’est d’abord contre les citoyens européens que l’uniformisation médiatique a sévi : la majorité des auditeurs, lecteurs et téléspectateurs ont accepté sans le savoir une agression visant à annuler le choix des électeurs et à renverser un gouvernement démocratiquement élu. Sans démocratisation en profondeur de la propriété des médias occidentaux, la prophétie orwellienne devient timide. L’Amérique Latine est assez forte et solidaire pour empêcher un coup d’État comme celui qui mit fin à l’Unité Populaire de Salvador Allende mais la coupure croissante de la population occidentale avec le monde risque un jour de se retourner contre elle-même.

Thierry Deronne, mars 2014

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.