Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Le volontariat... obligatoire

Ce mot « volontaire » tant de fois utilisé depuis quelques mois, évoque pour moi, à la fois, courage et lâcheté.

Courage car il faut en avoir (au niveau de l’agi individuel, en premier lieu), en plus du discernement, pour entrer en rébellion lorsque les Peuples sont opprimés (par un « envahisseur » ou par leurs propres gouvernants) et que leurs idéaux auxquels ils croient et qui ont façonné leur vie, sont atteints dans leurs fondements au point de faire vaciller, mettre à mal et abattre leur vie propre et les principes devenus ainsi obsolètes mais qui ont permis de donner un sens à cette dernière.

Tous les humains ne sont pas forcément des hommes selon la version de J. Rudyard Kipling dans « if »

Courage de défendre l’Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 24/06/1793

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

Lâcheté quand ce mot « volontaire » est volontairement et collectivement pensé, exposé et dit par les dirigeants de tous bords (à commencer par les élites politiques), alors que leur volonté est d’imposer en force et sans le consentement initial et complet du Peuple :
- volontaires pour travailler jusque 70 ans

- volontaires pour piloter les avions et être au service des clients jusque 65 ans

- volontaire pour être inscrits dans le fichier « Edvige » (il suffit de ne bouger que le petit doigt.)

- volontaires pour ne pas exiger la mise en place immédiate de la promesse de l’amélioration du niveau de vie (moyennant quelques mesurettes qui n’avantagent pleinement que les nantis)

- volontaire de « corvée de chiottes » à l’armée, avec l’humour adjudantesque (« qui parle anglais parmi vous ? Et la suite marrante et « chiante » ) que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

- volontaires, d’abord, en Algérie (au siècle dernier)

- volontaires pour les « corvées de bois » dans cette même Algérie (passagèrement) française

- volontaires pour le STO (valeur typiquement française) qui devinrent « requis »

- volontaires de la LVF pour le front russe

- volontaires de la milice

- volontaires des pelotons d’assassinat pour les « fusillés pour l’exemple » de 14/18 (une « perm » à la clé pour les tueurs)

Ce volontariat initial ne sert que d’appâts aux gogos que nous sommes. Il est agrémenté « d’avantages », au point que l’on ne sait plus si on est réellement « volontaire pour le sujet abordé » ou simplement « volontaire pour percevoir les avantages » qui y sont attachés (au début), ce qui revient à dire que l’on ne sait plus ce qui est le plus important du sujet ou des avantages (on n’attire pas les mouches « gogotes » avec du vinaigre…..).

Ensuite vient le temps du volontariat qui entre dans les moeurs... et qui se banalise tellement qu’ensuite il devient « normal » que ce volontariat devienne la norme et donc arrive le temps de :

L’Imposition pure et simple, pure et dure, face à laquelle, nous n’avons plus le droit de « râler », car nous en avons été un moment, les complices bénéficiaires et que notre acceptation devient force de loi.

Alors que dans l’esprit des gouvernants, depuis le début, le mot « obligation » était la réalité du vocable « volontariat », lequel n’est que le « négatif » de la pensée de la gouvernance.

Mais comme ils n’ont que la lâcheté de leur fonction, après en avoir pillé les avantages personnels (au détriment du Peuple et surtout avec l’argent du Peuple : augmentation d’indemnités, augmentation des avantages en nature, augmentation des revenus des amis, maintien du cumul de mandats et surtout des revenus y liés, ... ), ils avancent à petite dose, sous couvert du fameux « bien-être » du Peuple (parce que le Peuple, c’est à dire vous et moi, sommes assez cons pour ne pas savoir ce qui nous convient : la preuve, nous avons rejeté « volontairement » le traité de Lisbonne en 2005 et ils nous ont imposé le même en 2008 parce que pour notre bien !).

Ces gouvernants et leurs chiens-chiens de garde que sont les parlementaires UMPS (le PS a quand même trahi le Peuple à 86%, lors du traité de Versailles, justement sur ledit traité de Lisbonne... et les quelques 14% de courageux ne peuvent effacer la honte qui colle à leur parti et donc à eux mêmes. Pourquoi n’ont-ils pas quitté le PS ? Voir le billet : « trahison nationale et symphonique » )

Qu’on le veuille ou non depuis le constat des trahisons de 2008, par les pouvoirs (législatif, exécutifs et judiciaires) :

- Traité de Lisbonne (Février 2008 - voir « liste des parlementaires qui ont osé résister… » )
- Modification de la constitution (Juillet 2008 - voir « trahison nationale et symphonique... »)
- Envoi de renforts en Afghanistan (Septembre 2008)
- Les différentes affaires et actions de plaintes (ou sans plaintes, mais lourdes de conséquences) :
 - « fichier Edvige » (voir « Edvige, j’y suis... et vous »
 - « casse-toi, pauv’con »
 - « poupées vaudoues
 - « occupation de la villa », sans plainte du proprio-ami de « qui vous savez », mais avec jugement malgré tout.
 - « Fichage des interventions des enseignants sur internet », aujourd’hui « volontaires-imposés » et bientôt opération similaire pour tous les Ministères !
 - « Heures sup » non taxées, mais qui feront sentir leurs effets dans 20 ou 30 ans, lors de la retraite...
 - Radars-laser auto-embarqués avec interdiction d’utilisation de moyen de détection... par l’usager ! encore une fois « volontaire-imposé », de se laisser prendre en infraction, ce qui démontre que nous sommes effectivement dans un système de « prévention des morts sur la route ». Mais jusqu’où iront nous dans cet esclavage, comme dans d’autres ?

A croire que les progrès technologique ne sont réservés, exclusivement, qu’à une élite et aux moyens de répression dont ils ont besoin (soit pour faire payer - car les morts, ils s’en contre-foutent.

Leur seul intérêt c’est le fric - soit pour aider les nantis à passer outre... la prévention salutaire et « volontaire »... N’est que l’habillage officiel de ce besoin de saquer.

Nous sommes bien dans le « volontariat... Imposé », face à des gens qui ont perdu toute crédibilité aux yeux des « petites gens ».

Il ne reste que leurs copains, profiteurs d’un certain système, pour encore croire en eux, comme les collabo en 39/45 s’accrochaient à leur collaboration et aux avantages qu’elle procurait pour éviter le lynchage... du Peuple.

Que faisons nous contre ces dérives « dictatoriales-démocratiques » ? Rien, y compris moi-même. Revoir le poème de Berthold Brecht « la marche des veaux »

Ce n’est pas ma « militation » (dite active) d’homme-sandvich sur les marchés en Drôme (26) qui peut enrayer ce lent (quoique en accéléré depuis 2007) processus de perte de Démocratie, démarré depuis 2004...

Tout au plus me contente-je, à découvert, d’oser mettre des mots sur des situations évidentes…. et écrire tout haut ce que tout le monde pense tout bas (un écrit reste, alors qu’une pensée, par définition, est... comme l’information... volatile. Ne dit-on pas « un clou chasse l’autre »)

Il est vrai que si partout en France quelques (pour ne pas dire de très nombreux) citoyen(ne)s osaient la fibre sandwichière, cela ferait peut-être déjà matérialiser, aux yeux de la population et des pouvoirs (locaux, départementaux, régionaux et nationaux) une opposition active aux dérives.

Peut-être faudrait-il que je suive les cours des cadres UMPS, pour transformer mon « volontariat » individuel, en « volontariat-imposé » des masses !

Kelly-Eric Guillon
« sous-Pupille de la Nation de 4éme Catégorie de 39/45 » (imposé)

URL de cet article 7503
   
Même Thème
Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary
Guy HOCQUENGHEM
Préface de Serge Halimi : Avant de mourir, à 41 ans, Guy Hocquenghem a tiré un coup de pistolet dans la messe des reniements. Il fut un des premiers à nous signifier que, derrière la reptation des « repentis » socialistes et gauchistes vers le sommet de la pyramide, il n’y avait pas méprise, mais accomplissement, qu’un exercice prolongé du pouvoir les avait révélés davantage qu’il les avait trahis. On sait désormais de quel prix - chômage, restructurations sauvages, argent fou, dithyrambe des patrons - (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les Occidentaux ont pour système de soutenir et de porter aux nues à l’Est des gens qu’ils s’empresseraient de jeter en prison chez eux.

Slobodan Despot


Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.