Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Les définitions à connaître pour parler de manière équilibrée et objective du "conflit" israélo-palestinien

Voici le dictionnaire de Majed Bamya, diplomate palestinien qui analyse, définit les mots les plus fréquemment utilisés dans les médias et par les politiques occidentaux pour qualifier la tournure actuelle du conflit israélo-palestinien. (publié sur Médias24, site d'information économique marocaine)

Légèrement modifié sur la forme avant publication, son dictionnaire improvisé permet de mieux comprendre les messages des médias sur les événements de cette région et d’appréhender dans le même temps leurs manipulations sémantiques de manière empirique.

Au final, ses définitions féroces et drôles sont accablantes pour certains médias occidentaux dont la couverture orientée fausse les données du conflit avec l’usage de termes au sens tronqué.

-L’Escalade est un terme utilisé par le gouvernement israélien et certains médias dès qu’un Israélien est tué. Le problème est qu’il faut plusieurs centaines de morts palestiniens pour parler d’un début d’escalade de la violence du côté israélien.

- Le mot Civil ne s’applique jamais à un Palestinien, y compris à un enfant. Par contre, il s’applique sans scrupules aux colons armés, aux réservistes de l’armée israélienne et il est sérieusement envisagé d’étendre son utilisation aux soldats d’occupation en exercice.

La Sécurité est un droit exclusivement réservé aux Israéliens qui permet de tout justifier : bombardements aveugles, massacres, édification d’un mur en plein territoire palestinien, arrestations arbitraires de masse, incursions, exécutions extrajudiciaires, démolitions de maison, et punitions collectives comme le siège imposé à 1,8 million de palestiniens à Gaza.

- L’expression Regain de violence permet de mettre dans le même sac le colonisateur et le peuple occupé en niant les causes pour ne s’intéresser qu’aux effets. Cela permet surtout de dédouaner la puissance occupante de sa responsabilité dans l’irruption de la dite violence.

- Un Territoire palestinien occupé est l’endroit où tout se passe ou presque mais qu’on évoque si peu. Si on parle d’un colon installé illégalement en territoire palestinien occupé, il vaudra mieux parler de civil sans la moindre précision géographique.

- L’Occupation, hein, pas compris ce que c’est. C’est un terme trop complexe qu’il vaut mieux éviter pour ne pas créer davantage de confusion dans l’esprit des bonnes gens. Il est préférable de se contenter d’évoquer les parties ou les Palestiniens ET les Israéliens. Ainsi, les termes "oppression" et "déni des droits" s’appliquent à tous les contextes du monde sauf à celui du Moyen-Orient.

La Résistance (à l’occupant s’entend) est apparemment interdite sous toutes ses formes par le droit international pour le seul peuple palestinien. En revanche, elle est pleinement autorisée pour tous les autres peuples du monde. Les Palestiniens ont un traitement de faveur avec pour seul droit d’avoir recours à la négociation.

- Les Négociations sont un processus de dialogue où Israël explique aux Palestiniens, l’arme au poing, toutes les raisons pour lesquelles elle ne peut mettre fin à la colonisation. Dénonçant l’intransigeance palestinienne, la puissance occupante refuse à la fois d’évoquer la perspective de la fin de l’occupation, le retour des réfugiés et un contrôle palestinien sur ses frontières, ou de discuter du statut final de la ville de Jérusalem.

- Le BDS (boycott, désinvestissements, sanctions) : une campagne ayant largement contribué à la fin de l’apartheid est considérée de fait comme une campagne héroïque contre l’apartheid en Afrique du Sud. Par contre, quand cette même campagne vise l’apartheid israélien, elle est clairement assimilée à de l’antisémitisme.

- La Paix veut dire que les Palestiniens doivent demeurer tranquilles pendant que l’occupation continue et que leurs droits sont quotidiennement violés et leurs terres volées. Toute révolte de ces populations menace en effet les efforts de paix alors que l’occupation et la colonisation sont, elles, tout à fait compatibles avec les efforts de paix.

Majed BAMYA

diplomate palestinien

Majed Bamya conclut qu’à cause de tous les détournements sémantiques précités, une couverture médiatique objective pour les Palestiniens, c’est un peu comme le loto, avec une chance sur un million de gagner.

»» http://www.medias24.com/
URL de cet article 29466
   
Même Thème
Être palestinien en Israël – Ségrégation, discrimination et démocratie
Ben WHITE
La Guillotine est heureuse de vous proposer sa deuxième publication. Après Europe-Israël : Une alliance contre-nature de David Cronin, traitant des relations ambivalentes entre l’Europe et Israël, cette fois il s’agit d’une investigation abordant un autre sujet peu éclairé. Alors que les Palestiniens en Israël s’imposent comme une composante incontournable de la réflexion politique et de l’action pour libérer la Palestine de l’apartheid et de la domination militaire sionistes, aucun livre en français (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Etre radical, c’est prendre les choses par la racine. Et la racine de l’homme, c’est l’homme lui-même.

Karl Marx


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.