RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Les prudences de Nicolas Domenach

Nicolas Domenach est un homme cultivé qui n’étale pas son savoir. Il trouve Mélenchon utile et sympathique, ce qui est plutôt rare chez les vedettes des médias. Il n’hésite pas à renifler discrètement en parlant, ce qui montre son humanitude. Enfin, depuis 2007, il démonte inlassablement les rouages du sarkozysme, avec mesure, humour et fermeté.

Aujourd’hui, dans l’émission d’information de Bruce Toussaint où il officie quotidiennement, il est revenu sur la photo de DSK et Madame à côté d’une Porsche très grand tourisme.

Il a commencé par rappeler qu’on avait déjà vu d’autres hommes politiques français au volant de bolides somptueux, à commencer par François Fillon qui prend son pied en Ferrari. Il a poursuivi en rappelant que dans le couple DSK/Sinclair, c’est la femme qui est vraiment riche (il aurait pu évoquer la situation similaire de Giscard, Chirac et quelques autres). Il a terminé en notant, à deux reprises, que la voiture appartenait à un « grand communicant ».

Là , Domenach m’a déçu. Lui qui ne prend aucun gant avec ceux qui nous gouvernent, à commencer par notre kleiner Mann, il a tu le nom et la qualité du propriétaire du petit bijou allemand. Il fallait les donner, pour une raison très simple : la voiture appartient à un proche de DSK qui est en même temps un collaborateur important de Lagardère.

Une voiture, donc, au carrefour de toutes les fortunes, de toutes les ambitions, de toutes les connivences. Neuilly, quoi !

URL de cet article 13688
  

Même Auteur
Eric Hazan. Changement de propriétaire. La guerre civile continue. Le Seuil, 2007
Bernard GENSANE
Très incisif et très complet livre du directeur des éditions La Fabrique (qui publie Rancière, Depardon, Benjamin etc.), ce texte n’est pas près de perdre de son actualité. Tout y est sur les conséquences extrêmement néfastes de l’élection de Sarkozy. Je me contenterai d’en citer le sombrement lucide incipit, et l’excipit qui force l’espoir. « Dimanche 6 mai 2007. Au bureau de vote, la cabine dont on tire les rideaux derrière soi pour mettre son bulletin dans l’enveloppe s’appelle un isoloir. On voit (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Il est grand temps qu’il y ait des mesures coercitives (contre les chômeurs)."

"Il y a des moyens très simples : soit vous faîtes peur soit vous donnez envie d’aller bosser. La technique du bâton et de la carotte."

Extrait sonore du documentaire de Pierre Carles "Danger Travail", interview auprès d’entrepreneurs assistants à l’université d’été du Medef en 2003

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.