Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

11 
Il a dit le plus important pendant que je dormais sur mon canapé

Macron m’a bercé, je n’ai pas tout écouté

Hier dimanche à 20 heures, je me suis affalé sur mon canapé devant la télé pour écouter le président de la République.

Mais, c’était long, il faisait des réponses logorrhéiques, l’homme politique n’a pas réussi à percer derrière le technocrate, son cœur était enfoui au plus profond de sa calculette et le ronron de son verbiage de bonimenteur a agi sur moi comme un puissant sédatif.

Résultat : j’ai dormi, par moments.

J’ai dormi. Est-il vrai qu’il a dit : « Ces feignasses de sans-dents vont pas me faire ch… longtemps parce que j’ai dit bordel ! » ?

J’ai dormi pendant que Macron annonçait, paraît-il, l’augmentation du SMIC, du point d’indice des fonctionnaires.

J’ai dormi pendant que Macron déplorait que les jupes offertes à Bri-Bri par LVMH soient trop courtes !

J’ai dormi pendant que les journalistes harcelaient et interrompaient Macron comme s’il était Mélenchon.

Je dormais quand Macron a dit que les riches qui fuient à l’étranger avec l’argent gagné ici devront en répondre. Une loi est en préparation.

Je dormais quand Macron a cessé de réciter les éléments de langage du MEDEF.

Je dormais quand Macron s’est exclamé : « Qu’est-ce que je raconte, moi ! Je me crois encore banquier chez Rothschild ! ».

Je dormais quand Macron a annoncé le vote d’une loi obligeant les propriétaires à baisser de 5 euros le prix des loyers.

Je dormais quand Macron a dit qu’il avait été pauvre (jadis) et qu’il se rappelle encore avoir vu un jour un billet de 5 euros.

J’ai dormi et des amis veulent me faire croire que Macron a défendu le droit des peuples (même arabes) à disposer d’eux-mêmes.

Je dormais quand Macron a remplacé sa blouse d’épicier par l’uniforme du général De Gaulle pour nous parler de la France.

Je dormais à la fin de l’émission quand Pujadas a dit : « En 30 secondes, M. le Président, le régime du Qatar est-il une dictature ? Le prince héritier d’Arabie saoudite est-il un dictateur ? ».

J’étais réveillé quand Macron a dit que la baisse de l’APL c’est tout de suite, la suppression de la taxe d’habitation demain ou après demain et la baisse du chômage dans 2 ans.

J’étais réveillé quand Macron a dit que les anti-macronistes sont des jaloux.

J’étais réveillé quand Macron a dit à la fois que les pauvres doivent faire des sacrifices et gagneront plus avec les réformes. S’enrichir en s’appauvrissant ! Il faudra que sa Bri-bri d’amour apprenne à son ancien élève ce qu’est un oxymore et qu’elle lui fasse enfin lire une pièce de Corneille intitulée « Le Menteur ».

Maxime VIVAS

URL de cet article 32446
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

Même Auteur
Victor Hugo à La Havane
Maxime VIVAS
Victor Hugo a pris parti pour Cuba, dans des textes admirables en faveur des femmes cubaines et pour fustiger l’armée d’occupation espagnole pendant qu’en Europe il portait le fer rouge de ses vers au front de l’injustice. Le poète a su associer son talent d’écriture, ses dons de visionnaire et ses penchants humanistes pour bâtir, dans cette complétude humaine, une oeuvre par cela frappée du sceau du génie. On découvrira ici qu’avec lui, des dizaines d’autres Français glorieux ont tissé des liens (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous devons employer la force parce que nous sommes l’Amérique. Nous sommes la nation indispensable.

Madeleine Allbright
Secrétaire d’Etat des Etats-Unis


Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.