RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Que cherche Emmanuel Macron ?

La question se pose avec acuité. Depuis sept semaines, le chef de l’État refuse de répondre aux revendications des gilets jaunes. Pourtant il connaît les problèmes : pouvoir d’achat, augmentation sensible du Smic,des minima sociaux, des retraites. Pour les financer , rétablissement de l’impôt sur les fortunes. Sur le plan démocratique, mise en place du référendum d’initiative citoyenne. Mais le président reste aveugle, sourd et muet. Cherche-t-il la provocation ? Cherche-t-il un pourrissement ? Cherche-t-il la répression comme moyen de gouverner ? Je crois qu’il cherche tout ça en même temps !

Le mouvement des gilets jaunes a déjoué toutes les provocations policières. Je rappelle que les gilets jaunes ont eu neuf tués durant ces semaines. Des centaines de blessés par balles de flash-ball, coups de matraques, coups de poings. Bien sûr tous les policiers n’acceptent pas de réprimer les manifestants mais la hiérarchie aux ordres du ministère de l’intérieur les contraint à frapper. Je ne ferai pas d’amalgame car ce serait une faute politique que de mélanger les policiers extrémistes et l’ensemble de la police qui obéit au gouvernement, émanation de la République.

La violence d’État existe bel et bien tout comme la violence de la société. Pour en sortir, pour trouver des issues constructives, il existe deux solutions : elle sont politiques. Deux légitimités s’opposent. La légitimité présidentielle et la légitimité de l’Assemblée Nationale. Deux organes élus par le suffrage universel. Démission du président ou dissolution de l’Assemblée Nationale sont les deux versants qui permettraient de retrouver une autre légitimité démocratique. Laquelle sera choisie par Macron ? Difficile de répondre aujourd’hui. Mais la question demeure posée.

Je doute de l’esprit de responsabilité de Macron. Préférera-t-il le chaos à l’ordre, le désordre à l’harmonie, la violence à la paix sociale ? Sa prise de position pèsera lourd pour la suite des événements. Les gilets jaunes eux poursuivront leur lutte pour des droits nouveaux et des revendications sociales qui leur permettront de vivre mieux. Une année extraordinaire s’annonce marquée par des avancées sociales inédites.

URL de cet article 34318
   

Cuba, Fidel et le Che - ou l’aventure du socialisme
Danielle BLEITRACH, Jacques-François BONALDI
Voilà notre livre, il est enfin sorti de l’imprimerie, tout chaud comme un petit pain… Il faut que je vous explique de quoi il s’agit, comment se le procurer s’il vous intéresse et comment organiser des débats autour si bien sûr vous êtes en mesure de le faire… Danielle Bleitrach D’abord sachez que ce livre inaugure une collection du temps des cerises, collection qui portera le nom "aventure du socialisme" Je reviendrai sur cette idée du socialisme comme aventure. L’idée donc du livre (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Nous pouvons faire sauter un navire américain et en rejeter la faute sur les Cubains. La publication des listes des victimes dans les journaux américains accroîtrait encore l’indignation. Nous pouvons aussi détourner des avions. Dans des endroits bien choisis où l’impact serait énorme, nous pourrions poser des charges de plastic. Nous pourrions également repeindre des B26 ou C46 de nos forces aériennes aux couleurs cubaines et nous en servir pour abattre un avion de la République dominicaine. Nous pourrions faire en sorte qu’un prétendu appareil de combat cubain abatte un avion de ligne américain. Les passagers pourraient être un groupe de jeunes étudiants ou de vacanciers. »

Général Lyman LEMNITZER (1899 – 1988)
Chef d’état-major des armées (1960-62) et Supreme Allied Commander de l’Otan (1963-1969)

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.