RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

12 

Les fauxcialistes, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît…

Dans La Voix du Nord, (6/6/2016) Hollande dit : « Il y a un moment où, selon une formule célèbre, il faut savoir arrêter une grève ».
Sauf que la « formule célèbre », lancée par Maurice Thorez, est : « Il faut savoir arrêter une grève dès que satisfaction a été obtenue  ».

Et si Hollande parodie le secrétaire-général du Parti communiste, en le tronquant pour mieux enfumer les travailleurs qui vont être privés de droits fondamentaux, il commet un autre oubli : Thorez parlait quand les ouvriers venaient d’obtenir (entre autres) les congés payés (15 jours), la réduction du temps de travail avec la semaine de 40 heures au lieu de 48 et l’établissement des conventions collectives.

Tandis que Hollande ment par omission, Emmanuel Macron qu’il emprunta à la banque Rothschild pour en faire un ministre, s’aventure dans le 9-3 pour célébrer le 80e anniversaire du Front populaire. Accueilli par des lanceurs d’œufs, il dénonce la bêtise des victimes de sa politique et, lui qui traita les employés d’Air France de « crétins », lui qui tutoie ceux qui l’interpellent, rappelle aux sans-dents qu’il faut être poli avec lui et le vouvoyer.

La honte soit sur les couards qui voteront encore pour le PS de peur des autres : la droite dont il est une version maquillée et le FN qu’il fait grossir pour nous obliger à…

Théophraste R.

PS. Au plus fort du combat pour liquider le Code du Travail (et la CGT au passage), Hollande entendait élever au rang de commandeur de l’ordre national du mérite une vieille dame digne, rescapée d’Oradour-sur-Glane, cégétiste de toujours, opposée à la loi El Khomri, qui lui a dit en quelque sorte où il pouvait se la mettre, sa médaille (dans le dossier « Mon adversaire c’est la finance » ?).

URL de cette brève 5097
https://www.legrandsoir.info/les-fauxcialistes-ca-ose-tout-c-est-meme-a-ca-qu-on-les-reconnait.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
07/06/2016 à 08:41 par morvandiaux

en bas de l’article : par quoi remplacer le PS qui m’énerve ? Pour Mémoire ? ou Post-scriptum...d’autant que la vieille dame digne ne méritait pas le rappel de ces initiales...quelque peu injurieuses.

#124899 
07/06/2016 à 14:20 par ozerfil

Et, alors qu’on gouverne contre son propre électorat, avec moins d’un cinquième de satisfaits, ne faudrait-il pas aussi savoir retirer une loi lorsqu’elle fait autant de mécontents plutôt que l’imposer de force par des décrets anti-démocratiques, en envoyant ses milices pour briser les grèves et matraquer sans retenue les manifestants tout en misant sur le pourrissement du conflit...?!!

#124903 
07/06/2016 à 14:54 par daniel

Depuis quelques temps je commence par lire le post scriptum de Théophraste R. et ensuite l’article....pour mieux savourer le texte illico

#124904 
07/06/2016 à 16:01 par Sidonie

Une interview passionnante d’Emmanuel Todd : « Si je fais la somme de ce que les socialistes ont fait, le bon concept est violent et doux à la fois : il s’agit du fascisme rose »
http://arretsurinfo.ch/emmanuel-todd-si-je-fais-la-somme-de-ce-que-les...

#124907 
07/06/2016 à 18:47 par Fald

Je viens de placer ce commentaire sur un autre site qui abordait le même sujet. Je ne résiste pas à l’envie de vous l’offrir aussi :

Avis aux éventuels élèves de première et de terminale qui vont bientôt passer le français et la philo et qui visiteraient LGS :

A l’examen, si vous tronquez une citation, surtout de manière à en inverser le sens, gare !

Sauf cette citation de Thorez...

Vous pouvez mettre une majuscule au i de "il" bien qu’il ne soit même pas précédé d’une virgule, mais du mot "alors", et vous pouvez mettre un point après "grève" bien que la phrase continue sans même une virgule là non plus.

Les profs de philo et de français qui penseront à vous le reprocher se comptent en France sur les doigts d’un cheval (Et encore ! Même pas sûr qu’on en trouve quatre !)

#124909 
07/06/2016 à 20:15 par "Personne"

D’après le dictionnaire ’’Le Littré’’, le sialisme est une ’’évacuation abondante de salive’’, c’est un terme médical.
Le même donne pour troisième définition de sot : « fâcheux, désagréable, ridicule ».

À l’instar de F. Ruffin qui a écrit ’’la macronite ou le socialisme en phase terminale’’, il est tentant d’écrire que : le Hollandisme a dépassé le stade du ’’sot sialisme’’, il est en ’’réa’’, avec une sévère bradycardie (un pouls très faible de 14)...

Post-scriptum : avec qwant.com comme moteur de recherche, en demandant sialisme, on me propose en premier « socialisme - Wikipedia ». C’est un moteur de recherche français !

#124910 
08/06/2016 à 06:17 par Maxime Vivas

@ Sidonie
C’est aussi sur LGS.

#124911 
08/06/2016 à 08:38 par cunégonde godot

ozerfil :
Et, alors qu’on gouverne contre son propre électorat, avec moins d’un cinquième de satisfaits, ne faudrait-il pas aussi savoir retirer une loi lorsqu’elle fait autant de mécontents plutôt que l’imposer de force par des décrets anti-démocratiques, en envoyant ses milices pour briser les grèves et matraquer sans retenue les manifestants tout en misant sur le pourrissement du conflit...?!!

M. Hollande gouverne contre son électorat par défaut en quelque sorte (et accessoirement contre les Français), car sa préoccupation première est celle de gouverner pour l’UE mondialiste et son maître américain. C’est le sens de toute la politique du bon monsieur Hollande. Et aussi de ses faux ennemis politiques qui veulent, tout comme lui, "sauver l’Europe"...

#124915 
08/06/2016 à 17:03 par jean-marie Défossé

@ morvandiaux
Personnellement , j’ai remplacé PS en fin de courrier par Ajout que je souligne et fais suivre de deux points.
Moi aussi le Post Scriptum (PS) me hérissait le poil

#124931 
08/06/2016 à 21:26 par Autrement

Bonjour à tous ! J’ai trouvé la solution pour le "Post-Scriptum", afin d’éviter de nommer, même par allusion, l’innommable : je mets NB, qui signifie "allez-y voir de plus près" ! (ou au choix : les merveilleux nuages)

#124933 
09/06/2016 à 15:14 par Roger

Merci aux commentateurs qui cherchent comment supprimer toute référence à l’innommable PS. En effet, j’en étais venu à ne plus mettre de Post Scriptum dans mes courriers, tellement la simple vision de PS me met dans un état nauséeux !
NB évoque trop la littérature accadémique ; Ajout : souligné est un peu long.
Je propose Post Courriel...euh...non, ça fait PC, beaucoup mieux, mais discutable ;
Peut-être Post Lettre, PL, bon ça fait un peu syndicat des camionneurs ;
Pourquoi pas : Après Courrier, Courriel, comme AC : encore un mot et ça suffira pour cette fois-ci ! ?
Ce qui permettrai une synthèse du genre hollandienne : PS/AC
A vos suggestions...

#124950 
10/06/2016 à 12:08 par daniel

Je propose de supprimer le PS !!!!!!!!!!!!

#124974 
RSS RSS Commentaires
   

Gabriel Péri : homme politique, député et journaliste
Bernard GENSANE
Mais c’est vrai que des morts Font sur terre un silence Plus fort que le sommeil (Eugène Guillevic, 1947). Gabriel Péri fut de ces martyrs qui nourrirent l’inspiration des meilleurs poètes : Pierre Emmanuel, Nazim Hikmet, ou encore Paul Eluard : Péri est mort pour ce qui nous fait vivre Tutoyons-le sa poitrine est trouée Mais grâce à lui nous nous connaissons mieux Tutoyons-nous son espoir est vivant. Et puis, il y eu, bien sûr, l’immortel « La rose et le réséda » qu’Aragon consacra (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’emprise des multinationales sur l’opinion publique des Etats-Unis est une des choses incroyables du monde occidental. Aucun pays développé n’a réussi à éliminer des média, et avec autant d’efficacité, toute forme d’objectivité - sans même parler de dissidence.

Gore Vidal

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.