RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)

legrandsoir
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l'écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d'une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l'expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l'information alternative ». Contrairement à d'autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le marché, vous ne trouverez pas ici une liste (qui se voudrait impressionnante) de 600 médias... Pour deux raisons : 1) Un peu de sérieux, quand même... vous croyez réellement que quelqu'un a passé le temps nécessaire et indispensable pour analyser, un par un, 600 médias ? 2) En ce qui concerne les médias mainstream, ils sont tous détenus par une poignée de groupes aux idéologies et intérêts convergents et interchangeables. L'analyse des uns vaut donc largement pour les autres. Qu'on se le dise. Le Grand (...) Lire la suite »
82 

La corporatocratie éclipse la démocratie.

Liliane HELD-KHAWAM
Un Conseil fédéral sous le signe de l’éclipse ou de la disparition. Photo prémonitoire ou informatrice de la fin de l’Etat traditionnel souverain, dirigé par une Constitution ? Lorsque la démocratie dépérit, cela revient à admettre que de nouvelles entités – pouvant être commerciales et privées- sont potentiellement en train de récupérer les pouvoirs et l’autorité qui reviennent au pays concerné. Le concept qui est lové au cœur de cette problématique est celui de la « souveraineté« . En voici une définition : « La souveraineté est le principe de l’autorité suprême. En matière de politique, la souveraineté est le droit absolu d’exercer une autorité (législative, judiciaire et/ou exécutive) sur une région, un pays ou sur un peuple. La souveraineté nationale caractérise l’indépendance de l’État-nation par rapport à d’autres États ou à des instances internationales, hormis pour les autorités que cet état a librement accepté de céder (Cf. fédéralisme). » Historiquement, la souveraineté a pu être détenue par différents (...) Lire la suite »

Front Anti-CFA : Onde de désobéissance monétaire et financière

François Soulard, Guillermo Robledo, Eduardo Murua, Clelia Isasmendi

Sous l’impulsion du Front Anti-CFA en Afrique aura lieu le 11 février prochain une série d’activités coordonnées dans 25 pays et 3 continents pour dénoncer le colonialisme financier et monétaire et avancer des alternatives. Vers un front intercontinental pour un nouveau système financier et monétaire ?

Le monde est en pleine convulsion et ne cesse d’exhiber presque tous les maillons de son archaïque architecture politique et économique. L’économie n’y échappe pas et le séisme financier de 2007-2008 nous a révélé à quel point la logique néolibérale continue profondément à hégémoniser les agendas politiques et à évacuer ses contradictions sous forme de projets réactionnaires, néocoloniaux et excluants. Les chiffres portant sur les inégalités mondiales (1) fournis par le dernier rapport d’OXFAM reflètent en grande partie cette réalité. Pourtant, la transition vers un monde multipolaire et les contradictions du capitalisme elles-mêmes provoquent un retour du politique dans le domaine du système financier et monétaire. Ces systèmes ont suivi un encastrement continu dans la mondialisation à partir de l’ordre économique scellé à Bretton Woods en 1945 et au cours des quarante dernières années de globalisation néolibérale. Une vague de désobéissance citoyenne, depuis les bases sociales, mais aussi au niveau national et (...) Lire la suite »
« Des policiers dévoyés, indignes de leur uniforme et de la mission pour laquelle ils sont payés ».

Théo et la fascisation des forces publiques chargées de nous protéger.

Vincent MORET

Le 20 octobre 2016, dans Le Grand Soir, un court billet de Théophraste R. alertait sur les manifs illégales de policiers armés et cagoulés sur les Champs-Elysées : « Les complotistes affirment que le FN est derrière ces provocations et ces menaces en forme de répétition. Dans des bureaux de vote proches des casernes de gardes mobiles ou de CRS, le FN recueille plus de 60% des voix au premier tour. » (1)

Et il ajoutait : « Quand un gouvernement laisse des bandes armées et masquées le défier en se pavanant dans la Capitale, il montre une faiblesse qui met en péril la démocratie et ouvre la voie aux coups d’Etat. Ces hors-la-loi payés par nous ont affiché leur mépris de leur hiérarchie, de leur ministre, du gouvernement tout entier, de la République. Ils l’ont fait parce qu’ils sont armés ! » Quatre ans plus tôt, le 26 avril 2012, sous le titre : « C’est partout le bruit des bottes » (2), Théophraste R. alertait sur le défilé de plusieurs centaines de policiers sur les Champs-Elysées, gyrophares allumés et sirènes hurlantes » pour protester contre la mise en examen d’un de leurs collègues qui avait tué un fuyard d’une balle dans le dos. Les domiciles et donc les bureaux de vote des policiers étant dispersés, on ne peut évaluer leur préférence politique avec autant de précision que pour les gardes mobiles et les CRS. Mais on peut raisonnablement affirmer que la police s’est fascisée. Le temps est proche où elle (...) Lire la suite »

Oui, la colonisation est un crime contre l’humanité

Bruno GUIGUE
En déclarant que “la colonisation est un crime contre l'humanité, une véritable barbarie”, Emmanuel Macron a déclenché un torrent d'indignation. On a dit que cette déclaration n'était que pur opportunisme, que le candidat d’”En marche”, comme d’habitude, disait tout et son contraire. En novembre 2016, il déclarait : “Alors oui… en Algérie il y a eu la torture mais aussi l’émergence d’un État, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation. Il y a eu des éléments de civilisation et des éléments de barbarie”. Certes. Mais si, pour une fois, Emmanuel Macron avait eu raison ? La réaction chauvine suscitée par ses propos, en tout cas, montre que le révisionnisme colonial fait partie de l'ADN de la droite française. Il faut les entendre fulminer, ces humanistes à géométrie variable, lorsque cette page sinistre de l'histoire de France est pointée du doigt. Pour Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, “ces propos constituent une insulte à l’Histoire de France et à la mémoire de (...) Lire la suite »
16 

Quand la dénonciation d’une "fausse nouvelle" est elle-même une fausse nouvelle.

Moon of Alabama
Un nouvel article assez amusant sur les fausses nouvelles a été publié dans le New York Times d'aujourd'hui. Voilà son titre : fausses Nouvelles, faux Ukrainiens : Comment un groupe de Russes a influencé un vote hollandais C'est amusant parce qu'aucun élément de l’article ne vient corroborer le titre. Au contraire, l’article se révèle n’être lui-même rien d’autre qu’une fausse nouvelle. Il fait état d’événements anciens, qui ne sont pas des nouvelles, et il n’apporte aucun élément à l’appui de sa thèse. Quelques expatriés ukrainiens ont fait campagne aux Pays-Bas contre un vote sur un accord d'association UE-Ukraine. Des Hollandais d'origine russe ont fait campagne dans le même sens. Les Néerlandais ont finalement rejeté l'accord avec 61,1% de voix contre et 38,1% pour. Ce vote a eu lieu en avril 2016. Je ne comprends pas pourquoi ce vote mérite aujourd’hui un article. Son but n'est certainement pas de d’informer sur l’actualité ou sur le vote lui-même. L’article n'explique pas sur quoi portait précisément (...) Lire la suite »

Les néocons et l’« État profond » ont châtré la présidence de Trump, c’est cuit, les gars !

le Saker

Il y a moins d’un mois, j’ai averti qu’une révolution de couleur était en cours aux États-Unis. Mon premier élément de preuve était la prétendue « enquête » que la CIA, le FBI, la NSA et d’autres menaient contre le candidat du président Trump au poste de conseiller à la sécurité, le général Flynn. Ce soir, le complot pour se débarrasser de Flynn a finalement réussi et le général Flynn a dû offrir sa démission. Trump l’a acceptée.

Maintenant, mettons immédiatement une chose de côté : Flynn était loin d’être un saint ou un homme parfaitement sage qui aurait sauvé tout seul le monde. Il ne l’était pas. Cependant, Flynn était tout simplement la pierre angulaire de la politique de sécurité nationale. Pour une raison : Flynn a osé l’impensable, il a osé déclarer que la communauté pléthorique du renseignement étasunien devait être réformée. Flynn a aussi essayé de subordonner la CIA et l’état-major au président via le Conseil national de sécurité. Autrement dit, Flynn a tenté de lutter contre le pouvoir et l’autorité absolus de la CIA et du Pentagone et de les subordonner à la Maison Blanche. Flynn voulait aussi travailler avec la Russie. Non pas parce qu’il aimait la Russie, l’idée d’un directeur de la DIA (Defense Intelligence Agency) fan de Poutine est ridicule, mais Flynn était rationnel, il comprenait que la Russie n’était pas une menace pour les États-Unis ou l’Europe et que la Russie et l’Ouest avaient des intérêts communs. Et c’est un autre (...) Lire la suite »
12 

« Le cabinet de copains de Trump a peut-être l’air très fort, mais ces gens ont peur »

Naomi KLEIN

La militante canadienne Naomi Klein voit dans le nouveau gouvernement des États-Unis un coup d’État très clair des grandes entreprises. Dans un article qu’elle a écrit pour The Nation et que nous publions ci-dessous traduit en français, elle explique comment ce coup d’État a été inspiré par la peur. En effet, dans le monde entier, l’influence des mouvements sociaux qui menacent les intérêts de l’establishment ne cessent de croître. Klein estime donc que ces mouvements ont désormais une tâche difficile mais nécessaire. Et que « nous pouvons toujours les vaincre ».

Zoomons sur Washington et observons ce qui s’y passe. Les gens qui possèdent déjà une part absolument obscène de la richesse de notre planète, et dont la fortune ne cesse d’augmenter d’année en année – les derniers chiffres montrent que huit hommes possèdent autant que la moitié de l’humanité –, sont bien déterminés à s’emparer d’encore davantage. Les personnalités-clés qui composent le cabinet de Donald sont non seulement des ultra-riches, mais ces individus ont amassé leur argent en nuisant aux personnes les plus vulnérables de notre planète, et à la planète elle-même. Cela fait apparemment partie du profil requis pour le job. Les gens qui possèdent déjà une part absolument obscène de la richesse de notre planète sont bien déterminés à s’emparer d’encore davantage. Il y a le banquier des produits pourris, Steve Mnuchin, le choix de Trump pour occuper les fonctions de ministre des Finances. Sa « machine à expulsions », illégale, a mis des dizaines de milliers de gens à la porte de leur logement. Passons des (...) Lire la suite »
18 

La destruction du Brésil et sa décomposition morale (Jornal GGN)

Aldo FORZIERI
La conséquence la plus tragique du coup d'État (de 2016, qui a écarté Dilma Rousseff de la présidence NdT) est la destruction du Brésil en tant que nation et la décomposition morale de ses institutions. Si l'impeachment représentait lui-même une attaque contre les fondements démocratiques et républicains de la Constitution, le travail du gouvernement illégitime (de Michel Temer NdT) vise la destruction implacable et impitoyable du sens social que le pays a construit depuis la Constitution de 1988. Les mesures gouvernementales parlent d'elles-mêmes et sont synthétisées dans la PEC des dépenses (projet d'amendement de la Constitution gelant les dépenses publiques durant 20 ans NdT), dans les propositions de réforme des pensions et du travail et dans la lente destruction des programmes sociaux tels que Prouni (bourse d'accès à l'enseignement supérieur), Minha Casa Minha Vida (accès à la propriété), Bolsa Família (allocation famille), financement des étudiants, etc. Le gouvernement fédéral et les (...) Lire la suite »

Ce sont les appétits et les fantasmes de puissances étrangères qui tuent les petits yéménites

Moon of Alabama
Dix-mille et bientôt des centaines de milliers de Yéménites sont en train de mourir à cause du fanatisme, de la cupidité et des luttes bureaucratiques internes de puissances étrangères. Les Saoudiens wahhabites se battent au Yémen contre les chiites iraniens qui n’y sont pas. Au vu et au su de la CIA, ils nourrissent les forces locales d'al-Qaïda pour qu'elles leur obéissent. Les Émirats Arabes Unis veulent avoir de nouveaux ports au Yémen, ce qui contrarie les rêves saoudiens de pipelines. Le Pentagone se bat avec la CIA pour les budgets des opérations spéciales. Les conflits locaux mineurs entre les diverses tribus se transforment en guerre du fait de l'ingérence et du financement étrangers. Les campagnes de bombardement ont remplacé la médiation tribale. La branche exécutive des Nations Unies est sous la pression de la coalition américano-saoudienne. Il ne lui est pas permis de faire un rapport sur les conséquences réelles de la guerre dévastatrice contre le Yémen. Cela donne lieu à des (...) Lire la suite »
Tenir bon à l’ONU, ce carnaval des hypocrites

La révolution est au bout du Ziegler.

Jacques-Marie BOURGET

Bon. L'idéologie Macron nous étouffe, la pratique de re-destribution de Fillon nous fait vomir, la social démocratie galope derrière le fantôme de Mitterrand. Ça va mal. Heureusement Jean Ziegler, avec son livre "Chemins d'espérance" (qui sont aussi ceux de la liberté), nous ouvre une bonne bouteille d'oxygène.

La Suisse a produit deux choses formidables, un couteau rouge qui sert à tout et aussi Jean Ziegler. Les connaisseurs du multi-lames feront remarquer que Ziegler est également rouge et qu’il sert tout le monde, chez les damnés. C’est exact. Ajoutons qu’il peut aussi piquer et couper, par exemple les oreilles des dictateurs et le cul des biens pensants. Victorinox à lames là où Ziegler a l’âme. Vous avez observé que les idées et les actes rebelles, que les êtres qui disent espérer que le monde change sont aussi rares que l’eau dans la mer d’Aral. Et Ziegler est un des derniers à tenir la barricade. Celle d’une utopie commune à ceux qui ne se résignent pas à la fin de notre espèce qui refusent de n’être plus que des poissons d’aquarium baignés entre deux eaux, celle de la social-démocratie et le bouillon trouble qui pisse de l’immense capital. « Au cœur de ce nouveau travail mémoriel se rencontrent les espérances démesurées que j’ai nourries à l’égard des combats menés au sein des Nations unies, l’analyse de (...) Lire la suite »

La revanche du rameur

Bernard GENSANE
L’origine de cette fable humoristique semble remonter à 1997. Il en existe de nombreuses variantes. Deux universités ont pour habitude de se confronter annuellement dans une compétition d’aviron. Le doyen de l’université A, qui a perdu les deux confrontations précédentes contre l’université B, décide d’appliquer à son équipe les techniques managériales modernes enseignées dans son établissement. Il débloque un budget conséquent pour ce projet et fait appel au cabinet de conseil Mc Delsen fondé par d’anciens élèves. Les deux équipes s’entraînent dur, mais l’équipe A est réorganisée à la lumière des méthodes de management modernes. L’heure de la course arrive enfin, malheureusement, le bateau A perd avec un kilomètre de retard sur l’équipe B. Le doyen de l’université A et les consultants de Mc Delsen en sont très affectés. Ils se réunissent pour rechercher les causes de cet échec. Une mission d’audit composée de seniors managers est constituée. Après enquête, elle constate que leur équipe est constituée d’un barreur, de (...) Lire la suite »

Ces citoyens français complices de la politique israélienne en Palestine

Thomas VESCOVI

Les Français font partie des plus importants contingents de volontaires dans l’armée israélienne. Si jusqu’à présent l’État français semble avoir fermé les yeux sur ces pratiques, l’entrée de la Palestine à la Cour pénale internationale risque de changer la donne.

Le 4 janvier dernier, le Franco-Israélien Elor Azaria, sergent dans l’armée israélienne, a été reconnu coupable par un tribunal militaire d’homicide volontaire. Le 24 mars 2016, il avait été filmé alors qu’il achevait d’une balle dans la tête Abdel Fattah al-Sharif, Palestinien de 21 ans qui venait de participer à une attaque au couteau contre des soldats israéliens à proximité de la colonie de Tel Rumeida, dans la ville d’Hébron. Ce jugement relance les discussions sur l’engagement de citoyens français dans l’armée d’Israël. « Donnez de votre temps pour Tsahal » Il existe cinq programmes de volontariat pour les citoyens étrangers qui souhaitent s’engager aux côtés de l’armée israélienne. La seule condition est d’être reconnu comme « juif » selon les critères définis par l’État d’Israël. Ces programmes comportent un apprentissage de l’hébreu, des entrainements physiques et des séquences de formation sur l’histoire d’Israël et du sionisme. Le programme Sar’El recrute dès 16 ans des bénévoles pour travailler dans une (...) Lire la suite »
28 

D’abord l’ALENA, ensuite le mur : comment les Etats-Unis ont joué au pompier-pyromane avec le Mexique (The Sacramento Bee)

Mark WEISBROT
Il est peu probable que le président Trump puisse accomplir son rêve de forcer le Mexique a payer pour le mur le long de la frontière au sud des Etats-Unis. S’il est construit, ce seront sûrement les contribuables étasuniens qui paieront la facture, estimée a près de 50 milliards de dollars. Mais il est intéressant de se pencher préalablement sur les relations économiques entre le Mexique et les Etats-Unis afin de comprendre comment l’immigration en provenance du voisin du sud est devenue un sujet à part entière dans la politique américaine au point d’être utilisé à son avantage par un personnage comme Trump. L’ALENA (l’Accord de Libre Echange Nord-Américain) [1] est un bon point de départ. Alors que de plus en plus de personnes ont commencé à se rendre compte que ces accords trompeusement labellisés « de libre échange » ont causé du tord à des millions de travailleurs étasuniens, il est encore commun d’entendre dire autant à gauche qu’à droite que l’ALENA a été bénéfique pour le Mexique. Pourtant, cette (...) Lire la suite »

Le rassemblement : "quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup" !

Laure ZUDAS

En préambule à ce qui suit, notez que cet article ne reflète que mon avis personnel, qu’il n’a pas prétention à être autre chose qu’une contribution portée au débat pour ceux qui le liront. A ce titre il n’engage donc que moi.

Ainsi le voilà revenu le temps du “dialogue” et du “grand rassemblement de la gauche”, cette Arlésienne qui refait surface à chaque élection, aussi ponctuelle qu'un coucou Suisse. Et l'on voit donc fleurir, très en avance sur le printemps, des pétitions et des tribunes qui en appellent à notre responsabilité, agitent l'épouvantail FN, prophétisent la mort de la gauche, s’effraient d’un risque majeur pour la France, etc. “Entendez-vous, discutez entre-vous, rassemblez-vous”, nous dit-on sur tous les tons. Alors discutons... puisqu'on fait mine de nous le demander. J'espère que vous ne m'en voudrez pas de commencer cette discussion en pointant d'abord ce qui l'obère. Parce que discuter des sujets sur lesquels nous sommes d'accord, pardonnez-moi, je n'en vois pas l'utilité. Passez-moi la rhubarbe, je vous passerai le séné... « - Je suis totalement d'accord avec vous, mon cher. Vous êtes bien aimable mon bon ami et je tiens à vous signaler que je ne le suis pas moins. D'ailleurs j'approuve totalement (...) Lire la suite »
17 

Amnesty International dénonce des exécutions massives en Syrie, sans fournir la moindre preuve.

Moon of Alabama

Un nouveau rapport d’Amnesty International affirme que le gouvernement syrien a fait pendre entre 5 000 et 13 000 prisonniers dans une prison militaire en Syrie. La preuve de cette allégation est fragile, basée sur ce qu’ont entendu dire des personnes anonymes qui ne vivent pas en Syrie. Les chiffres eux-mêmes sont des extrapolations qu’aucun scientifique ou tribunal n’accepterait jamais. Il s’agit d’un reportage romancé digne de la presse à sensation, depuis son titre « Abattoir humain » jusqu’à son dernier paragraphe.

Mais le rapport d'Amnesty n'est pas encore assez partisan pour les médias anti-syriens. Ils ne citent à chaque fois que la fourchette la plus élevée des chiffres d’Amnesty. Pour certains, ce n'est même pas encore assez. L'Associante press agency, copiée par de nombreux médias, titre : Rapport : Au moins 13 000 pendus dans une prison syrienne depuis 2011 : BEYROUTH (AP) - Les autorités syriennes ont tué au moins 13 000 personnes depuis le début de l'insurrection de 2011 dans des pendaisons de masse dans une prison du nord de Damas, appelée « l'abattoir » par les détenus, a déclaré Amnesty International mardi dans son rapport. Que veut dire ce « au moins 13 000 » dans un rapport déjà contestable où « 13 000 » est le chiffre le plus élevé d’une très large fourchette ? Voici un lien vers le rapport en question. Avant de nous pencher sur quelques détails, voilà déjà ce qu’on trouve dans la « synthèse » : De décembre 2015 à décembre 2016, Amnesty International s’est intéressé aux différentes formes de (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
Les plumes de canard du Front national

Marine Le Pen peut bien aller danser à Vienne avec les néo-nazis autrichien(1), diriger un parti créé par des anciens collaborateurs, être sur la sellette pour des captations irrégulières d’argent public, être accusée d’avoir truandé des centaines de milliers d’euros à l’UE, avoir embauché son compagnon et même son garde du corps avec des crédits destinés à payer des assistants parlementaires, avoir été élevée dans un manoir dont François Fillon aurait aimé la localisation (St-Cloud), être devenue riche sans avoir jamais fait autre chose que de la politique, tout cela glisse sur elle comme l’eau sur les plumes d’un canard.

Son parti est celui de la violence physique, celui dont les adhérents et élus comptabilisent le plus de problèmes avec la justice, le plus de procès, le plus de condamnations. Cela ne l’empêche pas de clamer : « Le FN, tête haute et mains propres ».

Elle est contre l’augmentation du SMIC, contre les syndicats, contre l’abaissement de l’âge de la retraite, contre les droits des femmes, elle soutient les policiers violeurs : qu’importe !

Elle pourrait tout aussi bien, demain, parler de « détails de l’Histoire », nier l’existence des chambres à gaz, ironiser sur des « fournées », sur Durafour-crématoire : l’eau continuerait à glisser. Elle resterait au plus haut des sondages.

Elle pourrait vitrioler ma voisine sans que mon voisin y trouve à redire, incendier la grange sans que le paysan y voit autre chose qu’un exploit pyrotechnique, voler le troupeau, tuer le chien en persuadant 30% des bergers que c’est un coup des arabes, des noirs, des chômeurs, de la CGT, des homos, des clandestins, de l’establishment...

Le PS, les médias, ont joué à enlever les cales du camion de 40 tonnes en haut de la montagne. Il dévale, il emporte tout, sa remorque folle fouette les bas-côtés. Le bruit qu’il fait cache les cris d’alarme. Des spectateurs applaudissent.

Les dindes se frottent pour un câlin contre les gros mollets blancs de la bouchère. Les moutons sont impatients d’entrer dans l’abattoir pour une caresse de l’équarrisseur pâle, au crâne lisse et tatoué, surnommé Batte-de-baseball (2).

Que faire ?

Théophraste R. (Chef du bureau provisoire « Moral à zéro »).

Notes
(1) Le 27 janvier 2012, jour de la commémoration de l’holocauste et du 67ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le parti d’extrême droite autrichien FPÖ (nostalgique du Troisième Reich) avait organisé à Vienne un bal dont l’invitée d’honneur était Marine Le Pen.
(2) Dindes, moutons… Veaux, c’était déjà pris par De Gaulle.

13 






 
Voir aussi
Alep, la douleur et la honte
Alep, capitale économique d’un pays en guerre. Alep, berceau de la civilisation, inscrite au patrimoine de l’humanité depuis 1986, se dispute avec Jéricho le titre de l’une des plus anciennes villes du monde. Alep, dès l’arrivée : des ruines. Pour s’y (...)
Leslie Varenne
L’homme en marche, ou l’illusionniste
Socrate. - Alors, mon cher Glaucon, tu me sembles perdu dans tes pensées. G. - Oui, je me sens parfois comme un prisonnier du doute... S. - Si tu te sens comme tel, tu es déjà en voie de guérison, rappelle-toi... G. - … l’étrange tableau et les (...)
PERSONNE
Doit-on voter en 2017 si on est de gauche ?
Les médias dominants ont décrété de façon générale que l’année 2016 était une année pourrie, et ce, à cause des attentats, du Brexit, de la guerre en Syrie, de l’élection de Trump, etc. Ça m’a énervé un peu parce que, pour ma part, j’ai passé une super année, (...)
Laurent Crevon
Jean-Luc Mélenchon : un candidat pour l’emporter cette fois !
Il y a un an exactement, à deux jours près, je publiais ce billet sur mon blog et sur le réseau social Facebook. Je vous le fais partager aujourd'hui car pas une seule virgule ne me semble devoir être retouchée. Le titre résume bien son contenu. (...)
Vincent Christophe LE ROUX
Ana Belén Montés : soixante ans très bientôt...
Chers amis, Le 28 février prochain, Ana Belén Montés « fêtera » ses 60 ans. En réalité un bien triste anniversaire pour elle qui vit cloitrée et malade dans sa cellule. Son cancer l’oblige a subir des séances de radiothérapie. Depuis sa mammectomie elle (...)
Jacqueline ROUSSIE
Des pierres dans le chemin vers la paix en Colombie
Les récents événements survenus dans la région du Catacumbo, en Colombie, où des centaines de paysans ont du s'en fuir face aux menaces de groupes armés irréguliers, mettent en évidence les défis extraordinaires que devra surmonter ce pays (...)
Guillermo ALVARADO
Mélenchon ou rien. Il n’y a plus d’autre solution
Je rejoins tout à fait ce que développe Laure Zudas dans l’ensemble. Il y en a marre des tergiversations sur une union de la carpe et du lapin que nous savons tous être impossible au stade actuel . Ceux qui me lisent ici connaissent mon point de vue (...)
GEB
12 
Un député Ch’kra dans la Cour du Roi Midas !
En politique, on peut être Hadj et Baba comme on peut être Hadj et Ammi. Mais la combine Baba Ammi n’existe pas dans le lexique du Ministre de l'Economie française Emmanuel Macron. A la limite économique du possible d’Ammi Ammek, le Premier (...)
Omar CHAALAL
La présidente du Parlement équatorien dénonce une tentative d’attentat à son encontre
Quito, 16 février, (RHC).- La présidente de l'Assemblée Nationale de l'Équateur, Gabriela Rivadeneira, a dénoncé une tentative d'attentat à l'explosif à son encontre. Depuis le Parlement, Gabriela Rivadeneira a expliqué qu’une enveloppe (...)
Radio Havane Cuba
Les Anglo-Saxons rétropédalent
Avec le Brexit et l’élection de Trump, le monde anglo-saxon vire à 180° sa façon de voir les choses. Après avoir poussé le libéralisme à son paroxysme, il change de cap. Si on reprend la grande histoire du monde, ce n’est pas la première fois qu’il (...)
VILA
Ce que les vrais catholiques pensent des faux...
Voilà ce que le penseur catholique "poil à gratter" Bernanos disait en décembre 1944 à propos de l’ordre mondial. Nos prétendus "catholiques-qui-vont-à-la -messe" (même à La Réunion !) feraient bien de méditer ce texte : "L’ordre actuel – ou du moins ce (...)
MONTAUBA
Le sophisme du "club de Rome"...
Deux romans de SF écrits en 1966 ont montré le devenir de l'humanité si le capitalisme se pérennisait : "Soleil vert" et "Blade Runner"... Descriptions d'un monde terrifiant où des “non-stop-city” couvrent la moitié des (...)
Georges SPÖRRI
11 
Qui sont-ils, comment travaillent-ils ?
Lettre ouverte aux épurateurs du Décodex
Le site dont je suis un administrateur (legrandsoir.info) est sévèrement épinglé dans votre Décodex (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=274751Capturemp.jpg ) : « Le Grand Soir. Un site peu fiable qui relaie les théories conspirationnistes . Ce (...)
Maxime VIVAS
10 
Débat sur HispanTV, en espagnol (sous-titré) sur Marine Le Pen entre Romain Migus (collaborateur du GS) et Javier Ortega, secrétaire du parti du parti d’extrême droite espagnol, Vox.
Vidéo de l´émission Detrás de la Razón (sous-titré en français) sur HispanTV, où Romain Migus participait à un débat sur Marine Le Pen et les prochaines élections en France. L´autre invité était Javier Ortega, secrétaire général du parti d´extrême droite (...)
Romain MIGUS
La Suisse, une SA en devenir…
Un Etat ne peut prétendre à l’appellation d’ »Etat de droit » s’il n’arrive -ou ne veut-plus faire respecter sa Constitution. Dans une démocratie basée sur l’Etat de droit, aucune entité, individuelle ou commerciale, n’a de passe-droit en matière de (...)
Liliane HELD-KHAWAM
Derniers commentaires
Jean-Luc Mélenchon : un candidat pour l'emporter cette fois !
Jean-Luc Mélenchon : un candidat pour l'emporter cette fois !
La corporatocratie éclipse la démocratie.
Jean-Luc Mélenchon : un candidat pour l'emporter cette fois !
Théo et la fascisation des forces publiques chargées de nous protéger.
Les Anglo-Saxons rétropédalent
Les néocons et l’« État profond » ont châtré la présidence de Trump, c’est cuit, les gars !
Les plumes de canard du Front national
Les plumes de canard du Front national
La fin de son blog, « l'opération de calomnie » du Monde, fake news : Olivier Berruyer se confie
La corporatocratie éclipse la démocratie.
Alep, la douleur et la honte
Oui, la colonisation est un crime contre l'humanité
Les plumes de canard du Front national
Oui, la colonisation est un crime contre l'humanité
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
Oui, la colonisation est un crime contre l'humanité
Les plumes de canard du Front national
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
RSS RSS Commentaires

Pour les accros des réseaux sociaux


le 18 février 2017
vous étiez 16511 à contempler le Grand Soir.
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.