RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


La malhonnêteté des grands médias à l’égard de la Palestine

Mariam Barghouti
La photo de l’adolescent de 16 ans, Fawzi al-Junaidi, les yeux bandés, contusionné, et entouré d'une douzaine de soldats israéliens, a fait le tour des médias sociaux. On a vu en lui un emblème de l'oppression israélienne. Mais pour les grands médias occidentaux, il était difficile d'intégrer cette photo à tous les discours sur la « colère », la « rage », la « violence » et les images régulièrement recyclées de pneus en feu et de jeunes hommes aux visages dissimulés par un foulard qui lancent des pierres. L'arrestation de Fawzi a donc été présentée comme un cas singulier, une exception, et ce qui lui est arrivé après qu’il a été photographié n'a pas intéressé les médias dominants. On a peu parlé des milliers d'enfants actuellement emprisonnés, et encore moins du fait qu'ils sont la cinquième génération de Palestiniens à vivre sous occupation militaire. De même, alors que de nombreux correspondants étrangers disaient que la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale (...) Lire la suite »

« Il existe un projet de recolonisation régionale en Amérique latine » (1/2)

Stella CALLONI

Après la « décennie d’or » des gouvernements progressistes qui ont pour la première fois mis en place des politiques sociales fortes et travaillé pour l’unité latino-américaine, le retour au pouvoir de la droite en Argentine et au Brésil est marqué par la destruction des services publics et une répression brutale qui rappelle les années sombres des dictatures des années 1970. Pour Stella Calloni, experte en histoire des relations entre les pays du Cône sud et les États-Unis, c’est loin d’être un hasard : aux dictatures marquées par la doctrine de « sécurité nationale » made in USA, ont succédé des « démocraties de sécurité nationale ». L’année 2018 offre une perspective décisive, avec des élections dans des pays aussi stratégiques que le Mexique, la Colombie, le Venezuela, le Brésil ou le Paraguay. Le moment est-il venu pour les peuples de Notre Amérique ?

Alex Anfruns : Les deux premières années du gouvernement Macri viennent de s’achever. Quel bilan feriez-vous de cette période ? Stella Calloni : Depuis le 10 décembre 2015, date à laquelle Macri a été investi, on a assisté à un gouvernement dont le président et les ministres font tous partie d’organisations étasuniennes, comme Heritage Foundation, la National Endowment for Democracy (NED) et d’autres. Les USA les ont créées comme « face sociale de la CIA ». C’est à dire qu’elles effectuent un travail autrefois mené par la CIA depuis l’ambassade : elles reçoivent de l’argent des organisations gouvernementales dans tout le pays. Je considère ce gouvernement comme illégitime depuis le début, depuis sa prise de pouvoir. Pour la première fois dans l’histoire de l’Argentine, nous avons un président qui arrive au pouvoir alors que deux procès à son encontre sont en cours, ce qui est anticonstitutionnel : l’un le met en cause pour des écoutes illégales, lorsqu’il était le chef du gouvernement de la ville de Buenos (...) Lire la suite »
TeleSur s’entretient avec le spécialiste de Cuba, Arnold August, à propos de la retraite imminente de Raúl Castro et des relations Cuba–États-Unis.

Perspectives d’avenir pour la Révolution cubaine en 2018

Arnold AUGUST
Cinquante-neuf (59) ans après le triomphe de la Révolution, pensez-vous que la célébration revêt un caractère particulier cette année, étant donné les élections prochaines et la retraite imminente de Raúl Castro ? Si je me fie aux publications de la presse cubaine des derniers jours de décembre jusqu’aux célébrations du 1er janvier, ainsi qu’aux conversations que j’ai eues avec des collègues cubains, on ne fait nullement mention de l’élection de la nouvelle présidente ou du nouveau président le 19 avril 2018. Quels sont alors les thèmes qui ont marqué le passage de 2017 à 2018 ? Les Cubains, comme partout ailleurs dans le monde, ont souligné d’abord et avant tout les événements de l’année qui s’achève. Par exemple, le quotidien officiel Granma passait en revue les principaux événements et réalisations de 2017. À l’échelle du pays, on y soulignait les réussites dans le domaine de la santé. À l’international, on mentionnait, entre autres, les efforts continus en faveur de l’intégration et de la coopération (...) Lire la suite »

Google renforce la mise sur liste noire des sites Web et des journalistes de gauche

André DAMON
Dans une expansion généralisée de ses mesures visant à censurer Internet, Google a supprimé les principaux sites Web et journalistes de gauche de sa plate-forme d’agrégation d’articles d’informations, Google News. Au moment de la publication de cet article, une recherche pour « World Socialist Web Site » sur news.google.com ne renvoyait pas un seul article publié sur le WSWS. Une recherche du titre exact de l’un des articles publiés pendant cette période ne donne par ailleurs aucun résultat. Au cours des sept derniers jours, news.google.com n’a redirigé que 53 personnes vers le World Socialist Web Site, ce qui représente une baisse de 92 pour cent pour la moyenne hebdomadaire par rapport aux plus de 650 au cours de la dernière année. Une recherche par Google News pour un article de l’édition du WSWS du jeudi ne renvoie aucun résultat Le journaliste et auteur Chris Hedges, titulaire du prix Pulitzer, a informé le WSWS mercredi que ses articles avaient cessé d’apparaître sur Google News. Hedges a (...) Lire la suite »

Un cri merdique pour dire la colère venant d’un trou à rats

Erno RENONCOURT
Voici un cri merdique que je partage avec vous en ce dimanche 14 janvier 2018, pour laisser retentir ma colère et mon indignation d’habiter un trou à rats. Quoi qu’il laisse présager comme tonalité merdique, Il n’a pas pour autant la prétention de répondre à la polémique créée par les propos du génie insulteur qui, laissant échapper sa furie, a qualifié Haïti, le Salvador et l’Afrique de trou de merde. Ma démarche se veut pédagogique. Qu'importe que le génie insulteur ait raison ou tort, il n’en faut pas moins contextualiser son discours, pour assumer la part de vérité qu’il contient. Il s’agit aussi de s'en inspirer pour nous réapproprier notre dignité effritée par notre passivité et nos complicités, pour nous reprendre en mains et nous projeter dans l'avenir par d’intelligentes résolutions pour surprendre ceux et celles qui nous chient dessus, mais aussi ceux et celles qui nous pissent dessus en nous faisant croire que c’est de l’eau bénite tout en se gavant à l’envi de nos ressources merdiques. (...) Lire la suite »

Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)

Viktor DEDAJ
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l'envi autour de « l'affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l'expliquer aux journalistes - lorsque l'occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n'y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d'incapacité à accepter le moindre écart d'une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu'elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d'un minimum de recherches, pas beaucoup, pour s'en convaincre... Questions : sont-ils trop lâches pour s'écarter du troupeau de faussaires ? Ce qui signifierait que leur conformisme est plus fort que leur attachement à la vérité (ce qui n'est pas pour nous rassurer, pour cette affaire comme pour d'autres). Ou sont-ils trop conditionnés pour réellement comprendre, et ne hochent de la tête que par politesse (ce qui n'est pas pour nous rassurer, pour cette affaire comme pour d'autres) ? Alors voici quelques éléments qui étonneront le lecteur (...) Lire la suite »

Syrie – L’énorme quantité de propagande en faveur d’Al-Qaïda annonce le succès de l’armée syrienne

Moon of Alabama
Le succès des opérations en cours du gouvernement syrien contre Al-Qaïda dans le gouvernorat d’Idleb peut être mesuré par le volume de la propagande américaine contre elles. On a assisté à la même opération lorsqu’Alep a été libéré du contrôle d'Al-Qaïda. Il y a clairement des médias, des organisations (non)gouvernementales et des politiciens américains pour préférer le régime takfiri d’al-Qaïda en Syrie au contrôle du gouvernement laïque légitime. Selon les différents courants de cette propagande, à Idleb il y aurait plein d'hôpitaux, de boulangeries et de petits enfants bombardés par les méchants Iraniens et Russes, mais aucun combattant takfiri en vue. Amnesty International, dont on connait la célèbre supplique : « OTAN, NE LAISSE PAS LE PROGRÈS S’ARRÊTER » en Afghanistan, est de nouveau aux avant-postes : Amnesty International @amnesty - 15h41 - 12 jan 2018 Nous sommes révoltés par les attaques contre des civils dans le gouvernorat d'Idleb qui accueille des milliers de personnes déplacées à l'intérieur du pays. (...) Lire la suite »

Dominique Lormier. Les 100 000 collabos. Le fichier interdit de la collaboration française. (2)

Bernard GENSANE
De nombreux Français ont travaillé pour les divers services de sécurité allemands. La Gestapo comportait en ses rangs 6 000 agents français (2 500 Allemands) et 24 000 informateurs. Durant la même période, la Résistance compta 150 000 membres permanents et 300 000 occasionnels. Parmi les aides de la Gestapo, on relève le parcours invraisemblable d’Henri Barbé. Ouvrier métallurgiste, il adhère à 15 ans aux Jeunesses socialistes. Partisan de l'adhésion à la IIIe Internationale, il opte pour le Parti communiste. En 1926, il succède à Jacques Doriot comme secrétaire général des Jeunesses communistes, avant d'accéder au Bureau politique en 1927. En 1929, il remplace Pierre Sémard à la tête du PCF, dans une équipe qui comprend également Maurice Thorez et Pierre Célor. En 1931, il est mis en cause au cours d'une réunion du Bureau politique auquel participe le représentant de Moscou, Manouilsky. Accusé de fractionnisme, il est éliminé du BP (et remplacé par Thorez). Il est rétrogradé au poste de secrétaire du rayon (...) Lire la suite »

Troublant : d’après un sondage sur les théories du complot, 1 Français sur 5 ne met en doute aucune « version officielle ».

Viktor DEDAJ
(Sur l'art de pseudo-sonder) Demandez à un échantillon de mille français, s'ils aiment les carottes. Disons que 120 répondent non. Ca fait 12%. Demandez aux mêmes s'ils aiment les choux. Disons que 150 répondent non (dont 20 qui avaient déjà répondu non pour les carottes). Ca fait donc 130 réponses négatives de plus, soit 120+130 = 250 qui n'aiment pas les carottes ou les choux, soit 25%. Même question, en ajoutant les poivrons. Il y aura forcément des personnes qui répondront non mais qui aiment néanmoins les carottes et les choux. Le pourcentage de réponses négatives à la question « parmi ces 3 légumes – carottes, choux, poivrons – est-ce qu'il y en un que vous n'aimez pas ? » sera donc mécaniquement supérieure. Ajoutez encore un légume. Votre pourcentage augmentera encore. A chaque élargissement du choix à la question « parmi ces N légumes, est-ce qu'il y en un que vous n'aimez pas ? », le pourcentage ne fera qu'augmenter. Continuez d'en ajouter jusqu'à obtenir un pourcentage qui indiquera que « (...) Lire la suite »
16 
Eléments d’information économiques pour les adeptes télévisés du cri ovin et bovin « Venezuelaaaaa ! »

Les preuves du crime économique contre le Venezuela

Alfredo Serrano MANCILLA

Laisser de côté ce à quoi est confronté le Venezuela aujourd’hui, sous forme d’une multi-agression permanente en matière économique, serait un acte d’irresponsabilité délibérée. Ce serait aussi une analyse partielle et biaisée.

Ce serait la même chose que d'analyser l'économie mexicaine sans considérer qu'elle a les États-Unis comme voisin du nord. Ou supposer qu'un pays a de l’accès à la mer sans l'avoir. Donc, comment une étude ou une proposition peut-elle être lue sur la base de prémisses fausses et inexistantes, éclipsant une bonne partie de ce qui se passe ? 1. Le « risque-pays » accordé par les agences de notation est inadmissible vu le respect du Venezuela concernant le paiement de la dette extérieure. Au cours des quatre dernières années, la République Bolivarienne du Venezuela a honoré ses engagements de paiement pour un total de 73.359 millions de dollars. Toutefois le « risque-pays » ne cesse pas d’augmenter. Ont été repérés 32 mois au cours des 14 dernières années où le « risque-pays » du Venezuela a augmenté malgré la hausse du prix du pétrole. Actuellement, le « risque-pays », donné par JP Morgan (EMBI +), se situe à 4.820 points, soit 38 fois plus de que ce qui est attribué au Chili malgré le fait que ce dernier a un (...) Lire la suite »

Dominique Lormier. Les 100 000 collabos. Le fichier interdit de la collaboration française. (1)

Bernard GENSANE
Nous voyageons avec cet ouvrage dans la zone grise de la France occupée, un pays qui ne compta ni 40 millions de pétainistes ni 40 millions de résistants. Une zone où un Mitterrand se mut comme un poisson dans l’eau. Une France où des hommes et des femmes d’extrême gauche dans les années 30 deviendront des tortionnaires au service des nazis et où d’anciens fachos prendront les armes contre l’occupant et connaîtront les camps de concentration ou les pelotons d’exécution. Ce fichier comporte exactement 96 492 noms, équivalant en gros au nombre de personnes épurées. Comme par hasard. Avec des aberrations. On y trouve le tout jeune acteur François Périer, certes d’origine bourgeoise et de droite, mais pas Pétain ! Une raison en sera donnée a posteriori par Alexandre de Marenches, ancien directeur des services secrets, dans le long entretien que Christine Ockrent lui consacrera en 1986 pour son livre Dans le secret des princes. Il révélait, sibyllin, que de prétendus résistants étaient en fait des collabos. (...) Lire la suite »

Le vrai livre explosif est celui que Trump a signé (Il Manifesto)

Manlio DINUCCI
Tout le monde parle du livre explosif sur Trump, avec des révélations sensationnelles sur comment Donald fait sa mèche, comment sa femme et lui dorment dans des chambres séparées, ce qui se dit dans son dos dans les couloirs de la Maison Blanche, ce qu’a fait son fils aîné qui, rencontrant une avocate russe à la Trump Tower de New York, a trahi la patrie et renversé l’issue des élections présidentielles. Presque personne, par contre, ne parle d’un livre au contenu véritablement explosif, sorti peu de temps avant sous la signature du président Donald Trump : “Stratégie de la sécurité nationale des Etats-Unis”. C’est un document périodique rédigé par les pouvoirs forts des diverses administrations, et avant tout par les militaires. En regard du précédent, publié par l’administration Obama en 2015, celui de l’administration Trump contient des éléments de continuité substantielle. Fondamental le concept suivant lequel, pour “mettre l’Amérique au premier rang pour qu’elle soit sûre, prospère et libre”, il faut (...) Lire la suite »
17 

Mélenchon victime d’un "fake" de "28 Minutes" sur Arte.

Jacques-Marie BOURGET

"28 Minutes" d'Arte se prend pour le lieu géométrique de la vérité. Pas un mot, pas un son, pas un signe de cette tribune qui ne soit vrai, authentique comme le camembert à la louche. Mardi 9 janvier la clique à Quin s'en est pris à Mélenchon accusé de "Fake". Manque de pot c'est celui qui le dit qui y est : Mélenchon a "bon" et les petits marquis d'Arte, "faux".

Le 4 septembre 2009 le journal « Le Parisien » nous faisait part d’une fondamentale et magnifique nouvelle : « La journaliste Elisabeth Quin a été nommée chargée de mission pour les industries de la haute couture et du prêt-à-porter auprès du ministre de l'Industrie, Christian Estrosi. » Editorialiste, « reporter sur la haute couture » et chroniqueuse culture à Madame Figaro, critique de cinéma à Paris Première, la journaliste a 46 ans... « Elle devra également exercer un rôle de veille en créant notamment un lien permanent entre les professionnels et le ministre ». Je me demandais depuis longtemps où Elisabeth Quin qui, chaque soir lors de son émission « 28 minutes » sur Arte noie les naïfs qui la regardent d’un flot de bonnes pensées, je me demandais donc où la dame avait appris toutes ses certitudes ? Voilà, c’est chez Estrosi qu’elle a parfait son absence de doute. Faut dire qu’avoir pour patron un motodidacte vous conduit tout de suite soit dans le décor, soit dans le savoir. Heureusement le « trailbike » (...) Lire la suite »
47 
Des Caraïbes à l’Afghanistan, en passant par l’Europe

Quand une respectable fondation prend le relais de la CIA

Hernando CALVO OSPINA

Retour - indirect - sur le récent sondage "Le conspirationnisme dans l’opinion publique française", réalisé par la Fondation Jean-Jaurès (et le site néocon Conspiracy Watch). Fondation mentionnée dans cet article publié par le Monde Diplomatique en 2007. Heureusement que tout le monde n’a pas la mémoire courte. - LGS

(Le Monde Diplomatique - Juillet 2007) Iran, Chili, Nicaragua… Depuis les annés 1950, les guerres « sales » menées par la Central Intelligence Agency (CIA) défraient régulièrement la chronique et, lorsqu’elles sont révélées, font même parfois scandale aux Etats-Unis. En créant la Fondation nationale pour la démocratie, le président Ronald Reagan a doté Washington d’un outil moins voyant et surtout moins controversé que la CIA. Mais dont l’objectif reste le même : déstabiliser, par le financement de leurs oppositions, les gouvernements non amis. « Une grande partie de ce que nous faisons aujourd’hui, la CIA le faisait clandestinement il y a vingt-cinq ans [1]. » L’homme dont le Washington Post rapporte le surprenant aveu, le 22 septembre 1991, s’appelle Allen Weinstein. Historien, il a été le premier président de la National Endowment for Democracy (NED, Fondation nationale pour la démocratie), une association américaine à but non lucratif aux objectifs particulièrement vertueux : promouvoir les droits de (...) Lire la suite »

Trump se décharge des problèmes de politique étrangère - L’UE s’autonomise

Moon of Alabama
Les États-Unis sont de plus en plus isolés en matière de politique internationale, et l'Europe commence même à montrer un peu de courage et à mettre en œuvre une politique étrangère indépendante. Cela contrarie les impérialistes américains mais ils ne peuvent pas y faire grand-chose. Cette évolution pourrait bien faire partie du projet de Trump de « Rendre sa grandeur à l’Amérique ». Après que Trump a déclaré que les États-Unis considéraient Jérusalem comme la capitale d'Israël, le Conseil de sécurité des Nations Unies et l'Assemblée générale des Nations Unies ont condamné cette initiative. Les États-Unis ont dû opposer leur veto à une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies que 14 autres membres soutenaient. Au moment où les manifestations et les émeutes de faible envergure en Iran se calmaient (comme je l’avais prévu), l'ambassadrice américaine Haley a tenté de s'en servir pour mettre en scène une sorte de condamnation du pays par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Elle essuyé une rebuffade de la (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
Les Russes, pour les humilier, on n’a qu’à faire défiler nos chars sur la Place Rouge

La (gentillette) armée française est aux frontières de la Russie avec la (gracieuse) Wehrmacht.

Après huit mois de présence (amicale et pacifiste), 300 militaires français qui défendent notre territoire sacré ont quitté l’Estonie pour la Lituanie.

Cette manœuvre a nécessité quatre trains militaires (fleuris) pour transporter 2 300 tonnes de matériel (de paix) ainsi que 132 engins et véhicules à roues.

Nos braves soldats vont intégrer un bataillon multinational (et patriotique) de 1 200 poètes, sous commandement allemand (non guerrier), aux côtés de soldats (non-violents) du Luxembourg, de Croatie et de Norvège.

Gardons-nous de qualifier de belliciste ce déploiement (innocent) aux frontières russes à plus de 2 000 km de l’Hexagone. Une accusation de poutinisme est en effet vite arrivée.

Donc, hors d’ici les oiseaux de mauvais augure qui prédisent qu’en cas de conflit entre une grande puissance du continent américain et la Russie (pays d’Europe), les missiles (agressifs) des Popov pourraient bien pleuvoir sur Paris, épargnant opportunément nos élites politiques et nos généraux réfugiés à Biarritz, comme de coutume en de telles circonstances !

Théophraste R. (« Entendez-vous dans nos campagnes/Mugir ces féroces Ruskoffs/ Qui viennent jusque dans nos bras, etc. »).

PS. L’information selon laquelle des troupes russes auraient été aperçues en manoeuvre vers Vintimille, le Perthus, au large de Calais et outre-Quiévrain est un fake.







 
Voir aussi
Manifeste : Une élection sans Lula serait frauduleuse
La tentative pour fixer au 24 janvier, soit en un temps record, la date du jugement en appel du procès de Lula n’a rien de légal. Il s’agit d’un pur acte de persécution politique du leader le plus populaire du pays. Le recours à ce moyen vicié, (...)
Christian RODRIGUEZ
Les Zindignés n°45-46
Paul Ariès attend les JO de 2024 de pied ferme. Dans son article, il brosse un bref historique des accointances du sport de compétition – surtout l’automobile – avec le fascisme, l’extrême droite en général : Ecclestone, Mosley, Balestre, ancien Waffen (...)
Bernard GENSANE
"Quand le journalisme tousse, la démocratie s’enrhume" : une idée de remède inspirée du modèle de la Sécu.
Sondage après sondage cette opinion se confirme : beaucoup de français estiment que les médias font mal leur travail. Ils ne remplieraient pas bien leur rôle de quatrième pouvoir, celui de garde-fou surveillant les autres pouvoirs, rouage (...)
Cyrille MARTIN
La réforme du baccalauréat en période de soldes : la casse du lycée public et du bac en marche !
Dans le plus grand secret et le silence des médias des milliardaires, le régime Macron s’attaque au lycée et à la réforme du bac. Une réforme du bac et du Lycée dont les détails devraient être finalisés d’ici la fin du mois de janvier, mais en réalité une (...)
PHILOPHILE
Nous sommes la classe ouvrière
Nous, des usines, des champs, du transport, du bâtiment, des ports, nous qui produisons biens et services, le matin, le soir, et la nuit. Nous qui faisons vivre notre pays, nous qui répondons présent pour le défendre, nous que l’on déconsidère (...)
Gilliatt De STAËRCK
Antisémitisme : une inquiétante dérive sémantique
Depuis plusieurs années, une dérive sémantique est en marche qui vise à qualifier de "nouvel antisémitisme" toute critique de l'Etat d'Israël, de sa politique ultranationaliste, d'apartheid et de colonisation. Un amalgame (...)
Claire VÉRILHAC
13 
Nationalisons Lactalis : il en va de notre santé, de notre agriculture !
Exploiteur-milliardaire – c’est la 11e fortune de France avec plus de 9 milliards d’euros – Emmanuel Besnier a été incapable de gérer le retrait de lait pour bébés contaminé Et avec lui ses comparses de la grande distribution dont les principales (...)
Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF)
Venezuela : Oscar Pérez mis hors d’état de nuire
Le pseudo-Rambo de l’opposition vénézuélienne, le terroriste Oscar Pérez et sa bande, ont été localisés et neutralisés, aujourd’hui 15 janvier. Lors de violents affrontements avec les forces de l’ordre, 2 policiers ont été tués et 5 autres gravement (...)
Christian RODRIGUEZ
33 
Les articles de fond du Grand Quotidien de Référence !
Un journal qui va à l’essentiel Le Grand Quotidien de Référence Auto-Proclamé se surpasse depuis quelque temps pour donner à lire à ses lecteurs des articles de fond, ceux qui ont été labellisés comme « Non fake news » par ses journalistes et ceux des (...)
MONTAUBA
La prochaine révolution de la production sociale passera par l’intelligence artificielle : sommes-nous prêts ?
« A mesure que se développent le mode de production capitaliste et, avec lui, le volume de valeur et la durée du capital fixe investi, on voit la vie de l'industrie et du capital industriel se développer également dans chaque affaire particulière (...)
Jimmy DALLEEDOO
Recep Tayyip Erdoğan et Thanatos : Vers un hyperpatriarcat musulman en Turquie
Un vent mauvais souffle sur la Turquie de Recep Tayyip Erdoğan. Thanatos est le nom de ce vent mauvais Thanatos c’est ici un « surmoi autoritaire et hyperpatriarcal » (de facture intégrisme musulman) ; c’est la logique impitoyable de mort, de (...)
Christian DELARUE
Homme augmenté, homme dépossédé, homme superflu ?
Avec le « transhumanisme », avec les projets de GAFA (Google-Amazon-Facebook-Apple), on parle beaucoup, aujourd’hui, de « l’homme augmenté ». Augmenté par la puissance additionnelle de composants informatiques -et autres- pour lui assurer une durée de (...)
Jean-Marc GARDES
Les agents de l’Haÿ-les-Roses contre la privatisation
En grève reconductible depuis le jeudi 11 janvier, les agents contractuels de la mairie de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne) refusent la privatisation du service public de l'entretien. Une trentaine d’agents d’entretien bientôt transférés au (...)
Nathalie Carmeni
Israël aime et veut la guerre (The Palestine Chronicle)
Que « la violence n’est pas la solution », combien de fois avons-nous entendu Tony Blair le dire ? Nous savons que la violence ne devrait pas être la voie à suivre, mais nous savons que c’est pourtant souvent le cas. Le « nous » de toute évidence (...)
Jeremy SALT
Faire de nous des moutons
POUR UN SERVICE PUBLIC DE LA SECURITE ROUTIERE Les dernières décisions sur la « sécurité routière », et notamment la limite à 80 km/h ont plusieurs objectifs que je vais tenter de synthétiser plus bas. Indiquons tout d’abord que l’objectif de (...)
Fabrice AUBERT
Derniers commentaires
Dominique Lormier. Les 100 000 collabos. Le fichier interdit de la collaboration française. (1)
La réforme du baccalauréat en période de soldes : la casse du lycée public et du bac en marche !
Venezuela : Oscar Pérez mis hors d’état de nuire
Venezuela : Oscar Pérez mis hors d’état de nuire
"Quand le journalisme tousse, la démocratie s'enrhume" : une idée de remède inspirée du modèle de la Sécu.
"Quand le journalisme tousse, la démocratie s'enrhume" : une idée de remède inspirée du modèle de la Sécu.
Venezuela : Oscar Pérez mis hors d’état de nuire
Troublant : d'après un sondage sur les théories du complot, 1 Français sur 5 ne met en doute aucune « version officielle ».
Venezuela : Oscar Pérez mis hors d’état de nuire
Venezuela : Oscar Pérez mis hors d’état de nuire
Les Russes, pour les humilier, on n’a qu’à faire défiler nos chars sur la Place Rouge
Mélenchon victime d'un "fake" de "28 Minutes" sur Arte.
Venezuela : Oscar Pérez mis hors d’état de nuire
Les Russes, pour les humilier, on n’a qu’à faire défiler nos chars sur la Place Rouge
Les Russes, pour les humilier, on n’a qu’à faire défiler nos chars sur la Place Rouge
Antisémitisme : une inquiétante dérive sémantique
Les Russes, pour les humilier, on n’a qu’à faire défiler nos chars sur la Place Rouge
Les Russes, pour les humilier, on n’a qu’à faire défiler nos chars sur la Place Rouge
Venezuela : Oscar Pérez mis hors d’état de nuire
Les Russes, pour les humilier, on n’a qu’à faire défiler nos chars sur la Place Rouge
RSS RSS Commentaires


le 18 janvier 2018
vous étiez 12140 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.