RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Il faut expulser l’ambassadrice d’Israël

PTB

Envoyez un mail de protestation à Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères du gouvernement Michel.

Après le meurtre de 61 Palestiniens (dont 8 enfants) commis à Gaza par l’armée israélienne, le PTB exige que l’ambassadrice d’Israël soit expulsée. Aidez-nous pour que la Belgique pose ce geste fort. Le lundi 14 mai aura été un jour sanglant à Gaza. 61 manifestants pacifistes (dont 8 enfants) ont été tués et plus de 2400 ont été blessés par l’armée israélienne. L’ambassadrice d’Israël, Simona Frankel, a justifié ce massacre en disant que tous les morts étaient "des terroristes" et qu'il était légitime de les abattre. Face à de tels propos, le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a décidé de la convoquer afin de lui faire part de sa réprobation quant aux propos tenus. Pourtant, malgré cette convocation, elle répétait qu’Israël n’avait aucune responsabilité dans les événements et que tous les morts étaient manipulés par des groupes terroristes, y compris les enfants. De toute évidence, cette convocation n’a rien changé. Plutôt que de timides déclarations, le PTB exige que la Belgique pose un geste fort. (...) Lire la suite »

« Les États-Unis se sont opposés, ont déstabilisé, renversé ou assassiné chaque réformateur progressiste apparu sur la scène politique dans la région depuis plus d’un siècle »

María Páez Víctor
Mohsen Abdelmoumen : Pouvez-vous nous dire quelle est la situation qui prévaut actuellement au Venezuela ? Dr. María Páez Víctor : Il y a 6 questions clés pour comprendre la situation au Venezuela. 1) Le pétrole : La première chose à comprendre est que tout tourne autour du pétrole. Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole connues dans le monde dans un emplacement géographique hautement stratégique. Il faut 43 jours pour qu’un pétrolier voyage du Moyen-Orient aux raffineries du Texas, alors qu’il ne faut que 4 jours à partir du Venezuela. Les compagnies pétrolières et les gouvernements qu’elles soutiennent, convoitent le pétrole vénézuélien. Si le pays ne produisait que des mangues, personne ne se soucierait de ce qu’il s’y passe. Le gouvernement vénézuélien a pris le contrôle de sa compagnie pétrolière (PDVSA), a ouvert des contrats de partenariat privé pour l’exploitation pétrolière mais avec l’État qui détient la majorité des parts, leur a fait payer des taxes qui avaient été à 1% pendant (...) Lire la suite »

Venezuela : Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix

Thierry DERONNE
Le vice-président bolivien Alvaro Garcia Linera l’avait annoncé il y a quelques jours : ¨Le peuple du Venezuela détient aujourd’hui, de nouveau, la clef de l’avenir de l’Amérique Latine. Exactement comme il y a deux siècles, comme à l’époque de Simon Bolivar, son rôle historique est de protéger notre continent face à un empire et d’empêcher celui-ci de balayer les autres foyers de résistance¨. Après quatre ans de guerre économique, la tâche était difficile, à l’image du peuple indigène d’Autana, dans l’État d’Amazonas, faisant la file sous la bruine pour traverser le fleuve Orénoque et rejoindre les bureaux de vote (photo). La campagne de la droite consistait, à travers le secteur privé majoritaire dans l’économie, à augmenter les prix au-delà de tout ce qu’on avait connu jusqu’ici et à promouvoir le boycott du scrutin, allant jusqu’à paralyser le transport dans la région de la capitale, le jour de l’élection. Une droite sous forte influence externe, en osmose avec les annonces anticipées de l’Union Européenne et de (...) Lire la suite »

Chers grévistes français

Mélina CYRENNE

J’ai vu trop souvent les gens de mon peuple du Québec se plier devant l’austérité forcée. J’ai vu trop souvent mes voisins débattre de la légitimité d’une grève à coup de « ce sont tous des fainéants ! », tout en ignorant la misère qui s’approche dans l’ombre de cette désolidarisation. Alors, aux Français qui se battent toujours, n’abandonnez pas. La docilité nous a peut-être apporté le sigle de la « gentillesse et de la chaleur québécoise », mais elle nous a aussi bandé les yeux devant l’éminente érosion sociale.

Chers grévistes français, et tous ceux qui les encouragent, Ne cessez pas votre combat. Il est légitime, et il est un front majeur contre les attaques du gouvernement visant le service public. La blessure est déjà là. Entre vos infirmières qui s’éreintent et vos services de psychiatrie qui s'approchent dangereusement d'une situation de maltraitance, les effets de l’austérité se font déjà sentir dans l’un des domaines qui ne devrait pas être négociable : la santé. La subtilité de votre gouvernement n’est pas son plus grand talent, et il est facile de voir qu’il essaie d’essouffler les services publics pour vous faire tendre vers les services privés. Comme les pouvoirs précédents, il fantasme sur les États-Unis et salive devant Trump. Ne les laissez pas toucher à votre santé, votre éducation, votre intégrité, votre dignité, en tant qu’ouvriers. Voyez ce que cet abandon a créé au Québec. Nos services de santé gratuits ont des listes d’attentes effarantes. Aux urgences, il faut être patient. Les meilleurs jours, (...) Lire la suite »

Syrie - Inconsistant, incomplet et invraisemblable, le rapport de l’OIAC sur Saraqib est un scandale !

Moon of Alabama
Le 4 février, deux jours avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur les questions relatives aux armes chimiques, un hélicoptère de l'armée syrienne se serait rendu dans le gouvernorat d'Idelb, tenu par Al-Qaïda. Il aurait réussi à échapper aux défenses aériennes assez efficaces des terroristes, et il aurait largué deux bouteilles de gaz de chlore près d'un entrepôt agricole sans valeur militaire, à 40 kilomètres de la ligne de front. Onze hommes en âge de combattre qui vivent sur le territoire contrôlé par Al-Qaïda auraient été touchés par le gaz libéré, mais aucun d'entre eux n'aurait été gravement blessé. Cette histoire à dormir debout sert de base à un récent rapport de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques. Toutes les 'preuves' de ces événements proviennent d'organisations qui coopèrent étroitement avec Al-Qaïda et d'autres groupes militants 'rebelles' en Syrie et qui sontpayées par des gouvernements 'occidentaux' opposés à la Syrie. Cette histoire sans queue ni tête est relayée par (...) Lire la suite »
Rien de nouveau à l’ombre des dollars : Ménard au FN, un clone le remplace

Reporters sans frontières ment, acquitte les médias-menteurs et découvre le Mélenchon-bashing

Maxime VIVAS

La fausse ONG Reporters sans frontières ne s’est pas améliorée en confiant Robert Ménard au FN pour se contenter d’une copie dont je prédis qu’elle finira politiquement mal.

Je parle souvent de RSF ici. Ce n’est pas une obsession : c’est un dossier sur lequel j’ai travaillé des années pour en faire un livre. D’autres ont pour spécialité Jésus Judas, De Gaulle Pétain… Je reviens sur RSF aujourd’hui parce que Christophe Deloire, son secrétaire général, loin de mener le combat pour le respect des ordonnances du Conseil National de la Résistance (CNR), c’est-à-dire, loin de défendre l’information, se pique d’aboyer, avec la meute des médiacrates, contre ceux qui veulent (comme nous) une information complète et des journalistes libres (comme nous le sommes ici). Dans une tribune (13 mai) donnée au « Parisien-Aujourd’hui en France » et titrée « Mélenchon favorise une société de propagande et de manipulation » , Deloire, se vautre dans des à-peu-près, des paresseuses erreurs, une troncature, un collage de phrases (séparées dans l’original), un pamphlet contre le leader d’un mouvement politique qui veut libérer l’information et revenir à l’esprit des ordonnances du CNR. Le pire est le (...) Lire la suite »
44 

Comment Nicolas Maduro répond aux nouvelles offensives économiques et impériales

Thierry DERONNE
Roger Noriega, ex-assistant du Secrétaire d’Etat pour les Affaires de l’Hémisphère Occidental, connu pour ses antécédents de « faucon » allié direct des secteurs putschistes et terroristes de la droite latino-américaine vient de publier dans le New York Times un article intitulé : « les options sont épuisées pour le Venezuela » où il réitère l’appel d’autres politiques républicains en faveur d’un coup d’Etat militaire pour renverser le président Nicolas Maduro. D’autres responsables de la politique étrangère des Etats-Unis ont émis des déclarations dans le même sens comme le vice-président Mike Pence qui a annoncé que les prochains pays à libérer sont « le Nicaragua, le Venezuela et Cuba » ou Mike Pompeo, ex-chef de la CIA et nouveau secrétaire d’Etat des Etats-Unis, qui a donné autorité à un nouveau groupe de diplomates étasuniens pour promouvoir un changement au Venezuela. Kurt Walter Tidd, Chef du Commandement Sud des Forces Armées des États-Unis La journaliste Stella Calloni a diffusé un nouveau document du (...) Lire la suite »

Le « faiseur de rois » est de retour - Muqtada Al-Sadr remporte les élections en Irak

Moon of Alabama
Samedi, le peuple irakien a élu un nouveau parlement. La victoire de la coalition Al-Sairoon* du chef religieux chiite Muqtada al-Sadr et du Parti communiste irakien a surpris tout le monde. D'après les résultats préliminaires, elle a obtenu 54 sièges au Parlement. Il y a 320 sièges au Parlement irakien et il faut former des coalitions multipartites complexes pour obtenir la majorité nécessaire pour élire un nouveau premier ministre. L’alliance du Fatah dirigée par Hadi al-Amiri est arrivée en deuxième position avec 47 sièges. La coalition Nasr de l'actuel premier ministre Haider al-Abadi est troisième avec 42 sièges. Le parti de l'ancien premier ministre Maliki est à la traîne avec 25 sièges. Deux, trois ou quatre des plus grands blocs devront trouver un accord de coalition qui intégrera également des douzaines de petits partis qui ont chacun deux ou trois sièges au Parlement. Pour les étrangers, la politique irakienne peut paraître quelque peu étrange. La candidate du Parti communiste dans la (...) Lire la suite »

Nicaragua : Washington, FMI, patronat, travailleurs, retraités… même combat ?

Maurice LEMOINE
C’est dans une déclaration datée du 16 avril que le président de l’Institut nicaraguayen de sécurité sociale (INSS) Roberto López a rendu publiques une série de mesures destinées à redresser l’institution, laquelle annonce un déficit de 71 millions de dollars (59,8 millions d’euros). Ratifiée le 18 avril par la « résolution 1/317 » du président Daniel Ortega, l’un des leaders de la révolution qui, en 1979, renversa la dictature d’Anastasio Somoza, cette réforme augmentait les cotisations des employeurs, des travailleurs et, surtout, instaurait sur les retraites une contribution spéciale de 5 %. Après un moment de stupeur, cette amputation du pouvoir d’achat d’hommes et de femmes âgés souvent très modestes a provoqué un fort rejet. Emmenés dans un premier temps par des groupes d’étudiants de l’Université centraméricaine (UCA ; jésuite) et de l’Université polytechnique du Nicaragua (UPOLI) « solidaires de leurs anciens », des milliers de manifestants occupèrent la rue dès le 18 avril contre ce « paquete » qualifié (...) Lire la suite »

Souvenez-vous de ce moment !

PERSONNE
Parfois, il m’arrive d’hésiter. Pas vous ? Sur un sujet, il s’avère judicieux d’avoir connaissance de deux approches différentes, voire irréconciliables. Hier était un jour mémorable, un jour d’anniversaire, alors je consulte et je finis par lire (je sais, j’aurais pas dû) : « Israël en a rêvé, les États-Unis l'ont fait... Ce jour du 14 mai 2018 a vu le transfert de l'Ambassade américaine à Jérusalem, transfert qui avait été annoncé par le Président Donald Trump en décembre dernier. Le Crif vous propose de revivre ce moment qui s'est inscrit dans l'Histoire. Aujourd'hui, au lendemain de l’anniversaire de sa réunification, Jérusalem a vécu un moment historique, une nouvelle date à ajouter à son calendrier. De nombreux invités américains et israéliens étaient présents pour ce jour historique. La cérémonie a débuté par l'hymne américain, immédiatement suivi d'un premier discours de David Friedman, Ambassadeur des États-Unis en Israël. Le Président américain Donald Trump, absent de la cérémonie, a adressé un message (...) Lire la suite »

John Bolton a déjà saboté un accord avec la Corée du Nord - Il meurt d’envie de remettre ça.

Moon of Alabama
Le Washington Post a publié aujourd'hui un article à moitié vrai sur le poste de frontière d'al-Tanf occupé par les États-Unis entre la Syrie et l'Irak. En minimisant la possibilité d'une opération militaire autour d'al-Tanf, il nous livre cette étrange pépite : Ces derniers temps, Mattis s'est surtout concentré sur la préparation d’un éventuel conflit avec la Corée du Nord. Pourquoi le ministre de la Défense Mattis se prépare-t-il au conflit avec la Corée du Nord ? Pourquoi est-ce son 'objectif principal' ? La rencontre de Donald Trump avec Kim Jong-un le 12 juin à Singapour n’est-elle pas signe de paix et d'amour ? Non ? Pourquoi cela ne me surprend-il pas ? J'ai toujours soupçonné que tout le cinéma entre Trump et Kim Jong-un est une mise en scène dont tous les protagonistes savent qu’elle va échouer. La Corée du Nord propose une dénucléarisation progressive en échange d'un traité de paix et d'un retrait (partiel ?) des États-Unis de la Corée du Sud. Il est peu probable que les États-Unis l'acceptent. (...) Lire la suite »

Massacre colonial pour “un jour de gloire”

Bruno GUIGUE
52 morts et 2400 blessés dont 1200 par balles. C’est le dernier bilan de la sanglante journée du 14 mai 2018 dans la bande de Gaza. Mais pour Netanyahou, c’est un “jour glorieux”. Lors de la cérémonie d’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, il a remercié Donald Trump avec des trémolos dans la voix. “Quel jour glorieux ! Souvenez-vous toujours de ce moment, c’est un jour historique. C’est un grand jour pour Jérusalem et pour l’État d’Israël. Un jour qui restera dans nos mémoires pour des générations et des générations”. Cette journée restera dans les mémoires, en effet, mais pour ce qu’elle est vraiment : un nouveau massacre colonial. Déversant un déluge de feu sur des manifestants palestiniens désarmés, l’appareil répressif israélien s’est surpassé dans l’horreur. Où sont ses laudateurs habituels, toujours prompts à répéter le laïus officiel sur cette vertueuse armée israélienne pénétrée d’impératifs moraux et soucieuse d’épargner les civils ? On ne les entend guère, ils rasent les murs. Quand les (...) Lire la suite »
14 

Une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis aura-t-elle lieu ?

Ruolin ZHENG

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis aura-t-elle lieu ? Apparemment oui, même si la Chine décidait de rendre coup pour coup afin de défendre ses intérêts légitimes. Car cette guerre est très probablement voulue par Donald Trump, le président américain, soutenu par son entourage, une poignée des conservateurs les plus « durs », qui, âgés souvent plus de soixante ans, avaient dirigé, et surtout gagné auparavant durant des années quatre-vingt du siècle dernier, une guerre similaire contre le Japon...

Bien que je ne puisse pas exclure totalement une autre possibilité : les deux parties font du cinéma, l’un pour gagner les élections de mi-mandat à la fin de l’année, l’autre pour faire semblant de « “résister à une attaque... bidon », un « bluff » de jeu de Poker lancé par la Maison Blanche... Mais il serait plus sérieux, me semble-il, d’envisager une guerre commerciale qui entrainera probablement un conflit total entre les Etats-Unis, un conflit entre la superpuissance en déclin (?) et son challenger potentiel, la Chine. Après les six « durs » des Américains, du secrétaire américain au Trésor Steven T. Mnuchin, le secrétaire au Commerce Wilbur Ross jusqu’au représentant au Commerce Robert Lighthizer, le conseiller économique du président Larry Kudlow et celui pour le commerce Peter Navarro, précipités par Donald Trump à Pékin pour essayer de négocier, ou plus précisément pour donner un « ultimatum » aux Chinois, cette guerre est devenue de plus en plus concrète. La Chine est prête, je crois. Comme nous disent (...) Lire la suite »

Reese Erlich : « Trump va probablement provoquer une escalade dans diverses guerres »

Mohsen Abdelmoumen
Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre analyse à propos du retrait américain de l’accord du nucléaire iranien ? Reese Erlich : Les États-Unis violent l’accord depuis un certain temps en faisant pression sur les autres pays pour qu’ils ne fassent pas des affaires avec l’Iran. Cela a commencé sous Obama et s’est intensifié sous Trump. La décision de Trump de réimposer des sanctions sévères envoie un message autour du monde que vous ne pouvez pas faire confiance aux États-Unis, au cas où vous leur auriez déjà fait confiance. C’est aussi un pas vers la confrontation militaire avec l’Iran, comme le montrent les récentes actions israéliennes. Je pense que la décision isolera finalement les États-Unis au Moyen-Orient, en Europe et en Asie. Cela rendra un accord coréen encore plus difficile. « The Iran agenda » est un livre visionnaire où vous avez parlé d’une éventuelle frappe américaine sur l’Iran. Pensez-vous que l’administration Trump peut aller jusqu’à une confrontation militaire avec l’Iran ? Il semble (...) Lire la suite »

Venezuela : les États-Unis ont-ils autorité sur tous les autres pays ? (Axis of Logic)

thnkfryrslf
En réponse à un article citant le sous-ministre vénézuélien pour l'Amérique du Nord et représentant de l'Organisation des États américains (OEA), Samuel Moncada, je n'ai pas pu quitter mon clavier. Je pense que les États-Unis croient sincèrement qu'ils ont autorité sur tout le monde. C'est de l'arrogance que d'interférer et/ou d'empiéter sur les élections d'un autre pays, afin de contrôler politiquement ce pays et en fin de compte, de contrôler ses richesses. Ce qu'ils pratiquaient clandestinement, ils le font maintenant ouvertement pour que le monde entier puisse le voir. Ils ne ressentent aucune honte ou remords pour avoir tué, blessé, détruit et pillé d'autres personnes et leurs pays. Ils font le tour du monde en faisant et en prenant tout ce qu'ils veulent. C'est ce que font les prédateurs, les parasites et les criminels. Ils ne gouvernent pas leur propre pays, en fait, ils sont une cabale criminelle qui menace, tue et viole illégalement et immoralement les lois internationales et les droits de (...) Lire la suite »

Compte à rebours de la guerre contre l’Iran

Moon of Alabama
John Bolton est un homme sans foi ni loi : Au début de 2002, un an avant l'invasion de l'Irak, l'administration Bush a exercé une pression intense sur [José] Bustani pour qu’il démissionne de son poste de directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques. ... Bolton - alors sous-secrétaire d'État au contrôle des armes et aux affaires de sécurité internationale - est allé en personne au siège de l'OIAC à La Haye pour mettre en garde le chef de l'organisation. Et, selon Bustani, Bolton n'a pas mâché ses mots. Il a dit : 'Cheney veut que vous partiez', en faisant référence au vice-président des États-Unis de l'époque. 'Nous ne pouvons pas accepter votre style de gestion.' Bolton a ajouté, toujours selon Bustani, : 'Vous avez 24 heures pour quitter l'organisation, et si vous ne vous conformez pas à la décision de Washington, nous avons des moyens de vous le faire payer.' Puis après un silence : 'Nous savons où vivent vos enfants. Vous avez deux fils à New York.' José Bustani (...) Lire la suite »
Parlons (Inter) Net
Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE

Les médias :
1- Janvier. D’après l’AFP, Maduro sera le seul candidat aux élections présidentielles du Venezuela, l’opposition n’ayant le droit de se présenter qu’après les élections (1).
2- Dans un contexte de famine et de pénurie de PQ, Maduro gagne les élections (boycottée par une partie de l’opposition) avec 67,7 % des suffrages. Son principal adversaire, Henri Falcon, était peu connu (2).
3- La régularité du scrutin est contestable. Le vaincu demande une nouvelle élection (3).
4- La« communauté internationale » ne reconnaît pas la victoire de Maduro (4).
5- Les votes donnaient droit à un repas (5).
6- Maduro est un « apprenti dictateur », voire un « dictateur » (6).
7- Il faut dire « le régime vénézuélien », mais «  le gouvernement colombien ».

Résumé : Condamné par le monde entier, le caudillo Maduro , seul concurrent, a battu ses pâles opposants en distribuant des empanadas et des arepas aux affamés qui n’ont pas voté pour les non-candidats dont le score est faible.

Résultat  : Le DECODEX du Monde est victime d’un burn out face à pareil enfumage qui fait monter une saine et juste haine contre les médias.

Théophraste R. (Auteur du sondage « Qui préférez-vous : Trump ou Bolivar, Bolloré ou Albert Londres, le mensonge ou la vérité ? »).

NOTES.
(1) Le 20 mai, 4 candidats étaient en lice.
(2) Transfuge du chavisme, Falcon a été gouverneur de l´Etat du Lara. Lors des élections présidentielles de 2013, il était le directeur de campagne du candidat d’opposition Henrique Capriles, un légaliste que l’on voit ici avec des putschistes donnant l’assaut de l’ambassade de Cuba pendant le coup d’Etat contre Chavez en 2002.
(3) Le vote a été supervisé par 2000 observateurs des cinq continents et par des organisations comme l’Union Africaine, la Caricom, ou le Conseil d’Experts électoraux d’Amérique Latine.
(4) Les médias confondent une poignée de pays atlantistes avec les 194 pays membres de l’ONU.
(5) Attendons un peu pour que soit démontée cette information dont j’affirme ici qu’elle est un mensonge.
(6) Mais au Maroc, en Arabie Saoudite, au Qatar, les chefs d’Etat sont des rois, des princes, des émirs qui ne sont pas des dictateurs, mais nos amis.

AJOUT DU 22 MAI

Il faut absolument lire l’article (pas très long) ci-contre de Thierry Deronne : https://www.legrandsoir.info/venezuela-nicolas-maduro-est-reelu-presid...

12 





 
Voir aussi
Mieux vaut en sourire...
Déroute chaviste. Tous les médias sont consternés.
Le chavisme enfin dans les choux ? Mais une érection peut en cacher une autre. Les chavistes ont perdu aux présidentielles du 20 mai 2018. Ils n’ont obtenu que 67,7% des voix, contre deux candidats de droite, dont le redoutable Henri Falcon ; il (...)
Jean ORTIZ
Quel est donc ce lambeau que je ne saurais voir ou comprendre ?
Les attentats terroristes sont devenus choses si banales qu’on finit par y être indifférents ; certains diront blasés. Dernièrement à Paris, un djihadiste tchétchène a poignardé mortellement deux personnes et blessé sérieusement quatre autres. Bah ! Deux (...)
Pierre VERHAS
Mali : IBK candidat de la Françafrique
A 73 ans, Ibrahim Boubacar Keïta, ou IBK, est candidat pour un nouveau mandat à la tête du Mali. Ce cacique de la vie politique du pays, déjà Premier ministre en 1994, symbolise à lui-seul les racines inexpugnables d’une Françafrique où se mêlent déni (...)
Kioupy
Non, Benoît Hamon n’est pas la gauche !
Le 13 mai 2018, Libération a publié un entretien avec le fondateur du mouvement Génération.s, Benoît Hamon, avec un titre pour le moins surprenant : « Nous sommes la gauche puisque tous les autres ne le sont pas »[i]. Et l’ancien candidat du Parti « (...)
Fadi KASSEM
Victoire de Maduro : « Seuls Washington et ses alliés s’opposent à la volonté du peuple vénézuélien »
Après le succès de l’assemblée constituante vénézuélienne et la réussite du parti chaviste aux dernières municipales, Nicolas Maduro a remporté la présidentielle. Pour l’universitaire Salim Lamrani, « on ne peut lui nier sa légitimité démocratique ». RT (...)
Salim LAMRANI
Le grand pardon et trois idées familières
Un souvenir de jeunesse Dès la création de S.O.S racisme en 1984, j’ai participé à un débat sur le ’’droit à la différence’’. Je tairai le nom de celui qui a introduit le sujet vu qu’il est décédé et je ne veux pas blesser sa famille. Intervenant à ma (...)
Mohamed EL BACHIR
PETITION - Venezuela : Je refuse d’être une victime de désinformation médiatique
Le 20 mai 2018, les électeurs vénézuéliens seront de nouveau appelés aux urnes où quatre opposants à la politique de Nicolas Maduro tenteront de lui ravir la présidence. Cette élection sera supervisée par 2000 observateurs des cinq continents et par des (...)
14 
Massacre à Gaza, provocation des États-Unis : l’impérialisme EU et ses alliés israéliens, saoudiens et élyséens manœuvrent ...
Près de 60 morts, des milliers de blessés : voilà le bilan meurtrier de Tsahal sur la population de Gaza pour la seule journée du 14 mai, jour anniversaire de la création d’Israël. C’est également ce jour là que Donald Trump a fait ouvrir en grande pompe (...)
Gilliatt De STAËRCK
Les insoumis au lobby sioniste boycottent la Saison France-Israël
A l’occasion du 70e anniversaire de la création de l’Etat d’Israël, l’Institut français, une institution annexe des ministères des Affaires étrangères et de la Culture, en partenariat avec le bureau du Premier ministre israélien, les ministères des (...)
Qui aime bien châtie bien...
Communiste : plus que jamais.
Les Français ont-ils encore besoin d’un parti communiste ? Oui, s’il mène sans faiblir la lutte des classes et s’il s’inscrit dans une visée éco-communiste humaniste, faisant fi d’une pseudo opinion publique basée sur les sondages. Fils du mouvement (...)
Jean ORTIZ
12 
Un demi-siècle après Mai 68 : En finir avec la « gauche » Kollaborationniste
1968, ce n’est pas seulement l’année de Mai en France… Mai 68 en France, tout comme, à l’échelle internationale, l’ensemble de la révolte de la jeunesse et le resurgissement du mouvement ouvrier, se situe en quelque sorte au point d’un équilibre mondial (...)
LUNITERRE
11 
Palestine : Le dernier chapitre ? (Counter Currents)
Non, pas du tout, absolument pas. Pas tant qu’il restera un seul vrai Palestinien debout pour réclamer justice et se battre pour elle. Nous avons essuyé de nombreux revers, nous, les Palestiniens, au cours des 100 dernières années. Premièrement, les (...)
Jafar M Ramini
Un courage qui force le respect
Dans le même temps avant-hier lundi qu’officiels israéliens et étasuniens se congratulaient et se sont adonnés à des réjouissances célébrant le transfert de l’ambassade américaine à El Qods (Jérusalem), l’armée de l’Etat sioniste perpétrait un carnage sur (...)
Kharroubi HABIB
Entretien avec Laurent Brun secrétaire général de la CGT Cheminot
Entretien avec Laurent Brun secrétaire général de la CGT Cheminot : La mobilisation ne faiblit pas à la SNCF. Loin de là. Ce 14 mai, l’intersyndicale appellait à une nouvelle journée sans cheminots qui s'est traduite par des taux de grévistes (...)
Laurent BRUN
Balles tragiques à Gaza.
Le problème des larmes, comme encre pour écrire, c'est qu'elles ne laissent pas de trace. Alors il ne faut pas seulement pleurer mais tenter d'emboiter des mots pour tenter de décrire l'indicible. Fût un temps où les chinois, quand (...)
Jacques-Marie BOURGET
Derniers commentaires
Chers grévistes français
Venezuela : Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix
Chers grévistes français
Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE
Quel est donc ce lambeau que je ne saurais voir ou comprendre ?
« Les États-Unis se sont opposés, ont déstabilisé, renversé ou assassiné chaque réformateur progressiste apparu sur la scène politique dans la région depuis plus d’un siècle »
Venezuela : Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix
Il faut expulser l’ambassadrice d’Israël
Il faut expulser l’ambassadrice d’Israël
Déroute chaviste. Tous les médias sont consternés.
Quel est donc ce lambeau que je ne saurais voir ou comprendre ?
Déroute chaviste. Tous les médias sont consternés.
Il faut expulser l’ambassadrice d’Israël
Quel est donc ce lambeau que je ne saurais voir ou comprendre ?
Venezuela : Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix
Venezuela : Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix
Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE
Un demi-siècle après Mai 68 : En finir avec la « gauche » Kollaborationniste
Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE
Maduro responsable du burn out du DECODEX du MONDE
RSS RSS Commentaires


le 21 mai 2018
vous étiez 13568 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.