RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La chronique de Recherches internationales

Russiagate ou comment casser la gauche

Pierre GUERLAIN
Partons d’une interprétation largement partagée dans le monde intellectuel et médiatique : Trump, l’oligarque américain, est une catastrophe sur tous les plans, écologique, économique, géopolitique et sur le plan de l’égalité entre hommes et femmes, et entre groupes ethno-raciaux. Ce postulat ne sera pas remis en question ici. Cependant ceux qui s’opposent à lui, ou disent s’opposer à ses politiques, sont souvent pris dans des contradictions et des alliances fort étranges. Dès avril 2017, Matt Taibbi, un journaliste qui parle russe, avait évoqué un « Putin derangement syndrome », une forme d’hystérie de masse évoquant une conspiration qui affectait les médias américains [1]. Le dérangement politique n’a cessé de s’aggraver. Il y a tout d’abord « l’opposition inauthentique », selon le mot de Sheldon Wolin [2], c’est à dire tous ceux qui appartiennent au parti démocrate mais votent les crédits militaires ou encouragent Trump à déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem, voire l’encouragent à faire la guerre à (...) Lire la suite »

Equateur : La trahison de Lenin Moreno et le désastre qui s’annonce

Informations Ouvrières

En tant que citoyens et citoyennes équatoriens résidant en France, nous voudrions exprimer notre grande préoccupation à propos de ce qui se déroule en Équateur.

L’ancien président équatorien, Rafael Correa, et son vice-président, Jorge Glas, sont victimes d’une persécution et d’une judiciarisation antidémocratique de la politique. Elles sont perpétrées par le président actuel, Lenin Moreno, et ses alliés, les partis politique d’extrême droite, dont les leaders sont Guillermo Lasso, Jaime Nebot, Lucio Gutierrez, Abdala Bucaram, Dalo Bucaram, Cintia Viter et Cesar Trujillo, avec tous les médias privés, chargés de manipuler l’opinion publique, et la complicité des États-Unis, désireux de réinstaurer une politique néolibérale qui privilégie seulement l’élite. Comme tout le monde le sait ici, les anciens élus ont travaillé durant dix ans, entre 2007 et 2017, pour une transformation sans précédent du pays. Avec la réforme de la Constitution de Montecristi en 2008 (élaborée par une Assemblée constituante), ce texte est devenu l’une des constitutions les plus humanistes et écologistes du monde, permettant ainsi le développement d’infrastructures inédites, la stabilité politique (...) Lire la suite »

Y a-t-il un rapport entre les 12 000 soldats étasuniens et les 500 000 réfugiés africains en Italie ? (Counterpunch)

Aidan O’BRIEN
Pourquoi nous faut-il répondre à cette question ? Parce que les Italiens n’en sont pas capables. L'Euro-scepticisme est florissant en Italie. Mais on ne voit fleurir l’Otan-scepticisme ni l’Etats-Unis-scepticisme. Trump, en tant que personne, déconcerte sûrement les Italiens, mais la présence de l'armée des Etats-Unis sur la péninsule italienne est un sujet tabou. La machine de guerre étasunienne se développe en Italie au même rythme que le nombre de réfugiés - ces réfugiés qui exaspèrent Rome. Cependant, en Italie, il n’est pas pensable de faire le lien entre l'une et l'autre. D’ailleurs, nulle part en l'Europe, on ne fait jamais le lien entre les bases militaires étasuniennes et les réfugiés. L’aveuglement volontaire est, semble-t-il, la réponse favorite de l'Europe officielle à la crise des réfugiés. De fait, l'hostilité populaire, qui se manifeste à l'égard des migrants nord-africains et moyen-orientaux en Europe, contraste avec le sacrosaint silence qui entoure la présence de l'armée des EU. C'est (...) Lire la suite »

Un site d’actualités vénézuéliennes réputé est la dernière victime de Facebook

Venezuelanalysis

Facebook a encore supprimé la page d’un média. Cette fois, il ne s’agit pas d’un réseau d’extrême droite comme Infowars, mais de "la seule plateforme médiatique indépendante vénézuélienne de gauche en anglais", le site d’information Venezuela Analysis, noté sur Twitter.

Les administrateurs du site d’information ont été informés par Facebook, jeudi, que leur page avait été "dépubliée" en raison d'une "activité récente" qui "n’est pas conforme aux règles des pages Facebook". Lorsqu'une page Facebook n'est pas publiée, elle n'est plus consultable par le public, seulement par les administrateurs. Venezuela Analysis aura la possibilité de faire appel de la décision. On ne sait pas exactement quelle activité spécifique a motivé la décision de FB. Le site a réagi en disant : c’est une "tentative évidente de bloquer notre couverture locale de la situation sur le terrain au Venezuela. Avez-vous besoin de plus de preuves que [Facebook] est le bras armé des [médias grand public] pour censurer les voix alternatives ?" Le site a également indiqué que sa page a été dépubliée après qu’il a posté un "article brillant qui démolissait la couverture lamentable des [médias grand public] sur la tentative d'assassinat contre le [président vénézuélien Nicolas Maduro", samedi. L'organe (...) Lire la suite »
12 
...et quelques bières en souvenir de Carlos Gardel

Vendredi soir à Caracas (chronique N° 5)

Romain MIGUS

Avec cette 5ème chronique, notre ami Romain Migus nous conte une soirée qu’il a vécue dans la capitale vénézuélienne avec des amis. Il semblerait qu’ils aient surtout fréquenté les bars sans avoir lu nos médias : c’est la pénurie et, de toute façon, il faut une brouette de billets pour le moindre achat. Suivons-les.
LGS
Le téléphone sonne.
“Allo ?
- Epale hermano, comment tu vas ? C’est Enrique. C’est vendredi soir, tu vas faire quoi ?
Le vendredi, au Venezuela, c’est jour de fête. Le week-end est, quant à lui, consacré aux tâches domestiques et à la famille.

Ayant oublié ce détail, je m'étais plongé dans la lecture de “Jésus t'aime”, le très bon ouvrage de la journaliste Lamia Oualalou sur l'influence croissante des évangélistes au Brésil. L'invitation d'Enrique bouleverse mes plans. Jésus et ses serviteurs de l'Eglise Universelle du Royaume de Dieu attendront bien jusqu'à demain. “Rendez vous à la Casa Azul, c'est juste derrière chez toi, à San Agustín. A pied, tu en as pour cinq minutes”. A pied ? A 22 heures. Le souvenir d'avoir, quelquefois, bravé, de nuit, l'avenue Lecuna qui sépare Parque central des ruelles désertes de San Agustín n'augure rien de bon. Mais ça, j'allais le découvrir au fur et à mesure, c'était avant les problèmes de transport. Aujourd'hui, j'ai juste à me faire guider par le flot de jeunes et moins jeunes qui s'engouffrent, à pied, dans les rues de San Agustín pour arriver au “bar” en question. Son surnom est dû à son apparence. C'est une maison bleue, adossée à la colline du barrio, on y va à pied, on ne frappe pas, lalalala… La (...) Lire la suite »
Naguère, sans désoler nos médias, les Contras massacraient en masse : médecins, instituteurs, jeunes alphabétiseurs, simples citoyens…

Nicaragua. 19 juillet 1979 - 19 juillet 2018

Jean ORTIZ

Ce petit pays d’Amérique centrale est à feu et à sang. Le président, Daniel Ortega, ex guerillero sandiniste, semble loin des idéaux de la révolution. Mais les Etats-Unis n’ont pas renoncé à leurs velléités de déstabilisation.
Analyse de Jean Ortiz, correspondant de « l’Humanité » au Nicaragua lors de sa libération du joug de Somoza en 1979.

Je l’ai tant aimée cette révolution sandiniste où de jeunes « muchachos », munis sur les barricades « d’explosifs caseros (faits maison) », d’armes automatiques, finirent par chasser une dictature héréditaire de près d’un demi-siècle, au prix de 30 000 morts (sur environ 3,8 millions d’habitants) ; l’avant-dernier satrape, Somoza, Anastasio, empocha même l’aide internationale destinée à reconstruire la capitale après le terrible tremblement de terre de 1972. Les combats de 1979 et l’héroïque Masaya, soulevée, son cœur indien rebelle, Monimbo, et Managua, la capitale, libérée, le 19 juillet 1979, par l’insurrection sandiniste. Les jeunes « muchachos » ivres de bonheur, ne tiraient pas sur les tortionnaires de la terrible Garde nationale qui s’accrochaient aux avions pour quitter le pays. (photo : Nixon et Somoza). Somoza, créature pur jus de Washington, propriétaire de la moitié du pays, avait même créé une agence de don de sang où les pauvres venaient vendre leur plasma au prix d’une banane. La direction du FSLN (...) Lire la suite »
10 

L’impuissance de l’UE face aux sanctions américaines contre l’Iran (RT)

John LAUGHLAND
Le spectacle qu’a offert le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker au sommet de l'OTAN à Bruxelles le mois dernier en titubant tellement qu’il a fallu le soutenir, symbolise le statut de l'UE sur la scène mondiale. La réponse de l'UE à la décision de Donald Trump d'activer les sanctions contre les entreprises européennes qui font du commerce avec l'Iran, montre que le bloc des 28 nations n’est rien d’autre qu’un vieil imbécile qui ne tient plus sur ses jambes en matière de politique internationale. Il ne fait aucun doute que les dirigeants de l'UE sont furieux que Trump ait fichu en l’air leur accord bien-aimé sur l'Iran. Leur fureur est encore aggravée par le fait qu'au fond d’eux-mêmes, ils savent qu'ils ne peuvent rien y faire. Des dirigeants français comme Emmanuel Macron et son ministre des Finances, Bruno Le Maire, peuvent bien déplorer le fait que l'Europe n'est pas 'souveraine', en essayant de faire de l'impuissance de l'UE face à l'unilatéralisme américain un argument en (...) Lire la suite »

Venezuela : Le drone médiatique explose en plein vol

Romain MIGUS
Le 5 août 2018, lors de la commémoration du 81e anniversaire de la Garde Nationale Bolivarienne, deux drones chargés de C4 furent interceptés par les services de sécurité vénézuéliens. L'objectif de cet attentat : éliminer le président Nicolas Maduro et de hauts fonctionnaires de l´Etat. La tentative de magnicide échoua et provoqua l´ire de tout le système médiatique. Pour parler de l'attentat, tous les médias français utilisèrent le conditionnel, comme si cela relevait d´une invention du gouvernement bolivarien. Le premier jour, certains mirent même en doute l´existence des drones explosifs au prétexte qu'il n'y avait aucune image disponible. Argument curieux s'il en est, puisque le lendemain de l´attentat au Venezuela, un autre drone fut empêché de survoler le Fort de Brégançon, lieu de villégiature du président Macron. Malgré le fait qu´il n´existe pas d'image du drone en question, aucun média ne questionnera, cette fois-ci, la communication de l´Elysée. De la même façon, durant l´investiture d´Ivan Duque (...) Lire la suite »
10 
56 ans après le prétendu attentat du Petit Clamart qui aurait visé De Gaulle...

Nicolas Maduro aurait été visé dans un attentat

Jean ORTIZ

Dégoûtant ! Et ils se réclament de la liberté d’information... au conditionnel. Voir « Le Monde » du 04/08/2018. Les agences de presse, elles, ne connaissent pas l’indicatif. La victime devient le bourreau.

Le président MADURO « aurait été victime » d’un attentat, d’une « tentative d’assassinat », ce samedi 04 août 2018, vers 17h. C’est Maduro qui le dit. Lui, un président si diabolisé. Alors, c’est douteux, et l’on donne du conditionnel : « aurait », « aurait », « aurait »... On n’en est pas sûr, malgré les images... IL Y A UN DOUTE... au moment même où les vidéos tournent en boucle. Le pervers président Maduro « aurait » organisé un auto-attentat... pour tuer Maduro, et assurer ainsi sa réélection. En France, cela donnerait : un conseiller du président Macron « aurait » outrepassé ses prérogatives... alors qu’on le voit tabasser des manifestants. Vite, la loi sur les fausses nouvelles... Macron avait promis une « république exemplaire »... La voilà. Le président « aurait », « aurait couvert » ce monsieur Benalla... Avec nos médias chiens de garde du système, la guerre idéologique permanente, le monde tourne à l’envers. Ce qui est sûr ne l’est pas si « l’occident », l’impérialisme, n’y trouvent pas leur compte. Par contre, (...) Lire la suite »
56 

« Israël a soustrait deux millions de personnes à l’humanité » déclare Sarah Katz

Article paru dans le journal La Marseillaise du 3 août 2018 page 20

Sarah Katz, militante de l’Union juive française pour la paix (UJFP) a retrouvé le sol français après avoir passé quatre nuits dans les prisons israélienness. Elle a été ensuite expulsée du territoire ou elle était venue porter assistance à la population palestinienne via une flottille internationale.

La Marseillaise : Quel est votre état d’esprit après ce périple qui a commencé par l’arraisonnement de votre bateau par l’armée israélienne alors que vous vous trouviez dans les eaux internationales ? Sarah Katz : Ce fut un acte de piraterie très brutal. Le capitaine et le mécanicien norvégiens ont été violemment pris à partie et si nous n’avions pas été européens je pense que notre sort aurait été bien pire. N’oublions pas que le rôle de cette sixième flottille était de pointer du doigt la terrible réalité du blocus israélien que subissent les Palestiniens. Nous apportions des médicaments et surtout du matériel médical de type bandelettes, compresses qui manquent cruellement là-bas. J’ai espéré un moment que nous pourrions faire mieux, mais à partir du moment où l’armée israélienne ne nie même pas qu elle opère illégalement en eaux internationales, que pouvons-nous faire., Nous comprenons bien là ce que signifie soustraire de l’humanité deux millions de personnes (la population de Gaza, ndlr) Mais évidemment, je suis (...) Lire la suite »

« L’effondrement de l’Irak réalisé par les États-Unis a été un désastre »

Christian Parenti
Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre remarquable The Freedom : Shadows And Hallucinations in Occupied Iraq, vous racontez les enquêtes que vous avez effectuées sur le terrain en Irak. Ne pensez-vous pas que l’intervention des États-Unis marque un tournant historique non seulement au Moyen Orient mais aussi aux USA avec les crimes impunis de l’administration Bush ? Dr. Christian Parenti : Merci pour les mots gentils à propos de The Freedom. Alors que le rôle des États-Unis en Irak a été une catastrophe humanitaire pour l’Irak et toute la région, et a gravement endommagé la position des États-Unis dans l’opinion publique mondiale, il y a néanmoins une logique impériale malade par laquelle certains des résultats de l’invasion font avancer un programme impérial américain. Appelez cela dominer par le chaos, effondrement de l’État comme stratégie impériale. La Russie, la Chine et l’Iran se sentent tous menacés par le chaos. Les membres de l’establishment sécuritaire israélien d’extrême droite sont conscients (...) Lire la suite »

Trump projette-t-il d’attaquer l’Iran le mois prochain ? (RT)

Darius SHAHTAHMASEBI

Un rapport récent affirme que le président Trump a l’intention de bombarder l’Iran, dans une énième attaque armée étasunienne contre un pays étranger.

À la fin de la semaine dernière, un rapport explosif publié par l'Australian Broadcasting Corporation (ABC) affirmait que l'administration Trump se prépare à bombarder les installations nucléaires iraniennes dès le mois prochain, ajoutant que l'Australie pourrait aider à l’identification des cibles. Le rapport cite des personnalités de haut rang au sein du gouvernement australien, l'Australie étant l'un des acteurs clés de l'alliance connue sous le nom de Five Eyes, qui comprend également le Royaume-Uni, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Le rapport faisait suite au tweet tristement célèbre de Trump, dans lequel il menaçait le président iranien Hassan Rouhani d’ 'avoir à subir des conséquences sans comparaison avec celles que d’autres personnes ont subies tout au long de l'histoire'. En dehors du fait que ce tweet est, en lui-même, une violation claire de l’Article 2(3) et (4) de la charte de l’ONU, en particulier de la mention 'Tous les membres éviteront dans leurs relations internationales de se (...) Lire la suite »
Syrie / Astana 10 rendue à Sotchi

Conférence de presse du Dr Bachar al-Jaafari

Bachar al-Jaafari
Pour mémoire... et en mémoire des Druzes de Syrie qui ont payé de leur sang leur fidélité à leur indivisible patrie [NdT]. I. COMMUNIQUÉ J’aimerais commencer par saluer l’Armée arabe syrienne pour avoir libéré de vastes régions du sud-ouest syrien des gangs armés terroristes et, plus particulièrement, pour avoir libéré la totalité de la ville de Daraa, ses environs et la région du Golan jusqu’aux lignes d’avant ladite crise syrienne. Nous sommes d’autant plus optimistes de cette avancée militaire décisive que les groupes armés terroristes ont été obligés de fuir, via les lignes du Golan syrien occupé, vers l’intérieur d’Israël ; lequel, comme vous le savez, les a évacués vers la Jordanie, d’où ils ont fini par se retrouver entre les mains de leurs protecteurs aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et en Allemagne. Et, en cette occasion, nous nous inclinons devant les âmes des nôtres qui sont tombés en martyrs lors de l’attaque terroriste barbare sur la ville de Sweida. Qu’ils reposent en paix... C’est là (...) Lire la suite »

Rétablir les faits : Que se passe-t-il réellement au Nicaragua ? (Popular Resistance)

Kevin Zeese, Nils McCune
10 juillet 2018 - Il y a beaucoup d'informations fausses et inexactes sur le Nicaragua dans les médias. Même à gauche, certains ont simplement répété les affirmations douteuses de CNN et des médias oligarchiques du Nicaragua pour soutenir la destitution du président Ortega. Le récit de manifestants non violents contre les escadrons anti-émeute et les paramilitaires pro-gouvernementaux n'a pas été remis en question par les médias internationaux. Cet article cherche à rétablir les faits, à décrire ce qui se passe au Nicaragua et pourquoi. Au moment où nous écrivons ces lignes, le coup d'Etat semble échouer, les gens se sont ralliés pour la paix (comme l'a montré cette marche massive pour la paix du samedi 7 juillet) et la vérité est en train de sortir (par exemple, la cache d'armes découverte dans une église catholique le 9 juillet). Il est important de comprendre ce qui se passe parce que le Nicaragua est un exemple des types de coups d'État violents que les États-Unis et les riches utilisent pour mettre (...) Lire la suite »
16 
Problèmes d’alimentation, causes, solutions...

Venezuela : Entre mesures d’urgence et construction de l’Etat (Chroniques d’en bas nº4)

Romain MIGUS

Avec cette 4ème chronique, notre ami Romain Migus, journaliste français qui a longtemps exercé son métier au Venezuela où il se trouvait encore il y a quelques semaines aborde une question abondamment traitée par les médias mainstream : se nourrir au Venezuela.
Mais ce qu’il a vu n’est pas ce qu’on nous dit.
LGS

Samedi 16 juin 2018, 5h30 du matin, Caracas. Le réveil me sort de mon lit. Pour une fois, je ne m'en plains pas. Je prends une douche éclair et j'avale un café. Puis je vais réveiller Paola qui grommelle une suite de motsque je devine être des insultes. Depuis mon arrivée, elle n'a pas cessé de m'inviter pour aller faire des footings, pour suer dans une salle de musculation ou pour nager en mer. Ce que, avec une élégance très churchilienne, j'ai toujours décliné avec mépris. Elle a aussi la seule chambre de l'appartement avec une télévision. « Allez debout fainéante, tu voulais faire du sport. Nous y voilà. » lui dis-je en lui offrant un café et en branchant la télé sur une chaîne de sport où va commencer le match inaugural des bleus : France-Australie. « C'est pas vraiment ma conception du sport, mais merci pour le café » me rétorque-t-elle en attrapant la tasse. Avec le décalage horaire, le match de l'équipe de France commence à 6 heures du matin. Passé l'hymne que je chante à tue-tête, la première (...) Lire la suite »
10 
Parlons (Inter) Net
Mettez un tigre dans votre menteur *

Dans le JT de 20 H vendredi sur France 2, Valérie Astruc parle des vacances des chefs d’Etat : (à 24mn38).« C’est de loin Vladimir Poutine qui épate le plus la galerie : chasse au tigre en Sibérie, plongée dans les eaux glacées du lac Baïkal. Avec le maître du Kremlin, la propagande ne prend jamais de congés (1). » Et on voit une photo du« maître du Kremlin » (sic) fièrement accroupi devant un tigre mort. En vrai, cette photo (d’un tigre anesthésié) avait été prise 10 ans plus tôt lors d’une expédition à laquelle Poutine participait dans le cadre d’un programme national de protection des tigres de Sibérie.

Les réseaux sociaux se sont aussitôt enflammés devant la fausse nouvelle ainsi qu’une chaîne de télé. Laquelle ? Je cite Ouest France : « Le média russe controversé RT France ».

France 2 flatule en direct et Ouest France accuse Russia Today de sentir mauvais.

Sur tweeter, France2ServicePresse a sèchement répondu à RT : « Ce n’est pas une fake news mais une erreur involontaire… ». Cherchez la différence entre cette erreur « involontaire » (sic) et une fausse nouvelle.

France 2 a laissé passer 3 jours pour avouer sobrement lundi soir (à 36mn) ce que tout le monde avait appris sans elle . Elle concède qu’une « erreur s’est glissée dans le commentaire » (et non pas que France 2 a donné une information fausse). Par suite, la présentatrice n’étant pas responsable du glissement intempestif des erreurs dans ses présentations, il n’est pas utile que France 2 présente la moindre excuse. Et d’ailleurs, elle ne l’a pas fait (2).

Il est ainsi démontré que la chaîne nationale publique peut émettre une fausse nouvelle qui présente avec gourmandise un des plus puissants chef d’Etat (un voisin européen) sous un jour dépréciatif et qu’elle peut rectifier tardivement en exprimant de désinvoltes regrets.

Théophraste R. (du bureau d’étude pour la libération simultanée des tigres sauvages et de l’information et pour l’encagement des hyènes de Paris).

* Détournement d’une vieille pub pour Esso.

Notes :
(1) Tandis qu’avec France 2, comme on le voit…
(2) Ouest France dit mensongèrement que France 2 s’est excusée pour « l’erreur ».






 
Voir aussi
"Un baobab est tombé" : Samir Amin, le théoricien du développement inégal, est mort
Le professeur Samir Amin, directeur du Forum du Tiers Monde, est décédé dimanche 12 août 2018 à Paris à l’âge de 87 ans. « Marx n’a jamais été aussi utile », disait Samir Amin, qui fut sans conteste l’un des esprits les plus lucides du XX esiècle dans la (...)
HUMANITE.FR
Yémen : Le massacre des enfants et le déshonneur du silence
Encore un massacre au Yémen après tant d’autres massacres depuis plus de trois ans, dans une guerre dont les objectifs ne paraissent toujours pas clairement définis et qui pourrait durer encore longtemps, tout simplement parce que son règlement ne (...)
Ghaleb KANDIL
Alexandre Benalla, le barbare
L’affaire Benalla en France a son volet politique : La méfiance des partis d’opposition français, toutes tendances confondues, envers Emmanuel Macron qu’il soupçonne d’ambitions césariennes et d’évoluer vers un pouvoir autoritaire, échappant au contrôle (...)
Djamel LABIDI
Une Pluie sans fin : un coup de tonnerre dans un été aride
Une Pluie sans fin, de Dong Yue, vous laisse saisi d’admiration, mais perplexe : sous quel angle considérer le film ? une métaphore de la société chinoise post-Mao ? un film de genre (policier) à dimension métaphysique ? un chef-d’oeuvre formel ? un (...)
Rosa LLORENS
Ils n’arrivent même pas à croire eux-mêmes à leurs bobards
Le laborieux enfumage intermittent d’Europe 1 sur l’attentat contre Nicolas Maduro
Titre d’Europe 1, le 10 août 2018. « Venezuela : le député arrêté reconnaît son implication dans l’"attentat" ». Ce titre va rendre fou le DECODEX du Monde. Un coupable avoue sa participation à une action qui, pour Europe 1 et la plupart des médias (...)
Vincent MORET
Le blues de Cunégonde ou le népotisme dans la chanson française...
La censure ? Bien sûr qu’elle existe dans le domaine de la chanson, de la musique et plus que jamais ! 1) Elle est dictée et basée sur les forces de l’argent, le népotisme et ses cohortes de pistonnages multiples ( les relations /ou pas en lien et (...)
Jeannot LE CENDENT
10 
Colombie : Duque dans ses oeuvres
Comme il fallait s’y attendre, après avoir remis en cause les accords de paix, le président Iván Duque, par la voix de son ministre des relations extérieures, Carlos Holmes Trujillo, annonce que la Colombie s’est retirée de l’UNASUR qu’il considère (...)
Christian RODRIGUEZ
Et maintenant le Nicaragua
Le scénario se répète. Inlassablement. A chaque fois ce sont des gouvernements de gauche, progressistes ou socialistes qui sont visés. Tandis que les régimes les plus obscurs, mais aussi les plus serviables vis à vis de l’Empire, continuent de jouir (...)
RÉPUBLIQUE SOCIALE
Ludo de Witte : « Il faut changer les mentalités et décoloniser complètement l’espace public »
Entretien avec Ludo de Witte lors de l’inauguration du square Lumumba à Bruxelles. Le 30 juin 2018, la République Démocratique du Congo célèbre le 58e anniversaire de la proclamation de son indépendance. Ce même jour, est inaugurée à Bruxelles une place (...)
Ludo de WITTE
Celui qui a perdu le Pakistan par les urnes ne peut pas gagner le Venezuela par un assassinat
Celui qui a perdu le Pakistan par les urnes ne peut pas gagner le Venezuela par un assassinat Par Nasser Kandil Décrire le comportement de l’Administration américaine pourrait se résumer à parler d’un état de « nervosité confuse » encore plus (...)
Nasser KANDIL
Le Monde Diplomatique (août 2018)
Serge Halimi revient sur « la fable du 31 août 2013 » : Il y a exactement cinq ans, une interprétation de l’histoire des relations internationales a triomphé dans toutes les capitales occidentales. Rabâchée avec méthode, elle est devenue une religion (...)
Bernard GENSANE
L’extrême droite vénézuélienne a les faveurs des médias mainstream
La plupart des médias occidentaux dont l’hostilité au pouvoir du président vénézuélien Nicolas Maduro n’a jamais désarmé tentent de semer le doute sur la version que les autorités de Caracas ont donnée de l’opération aux drones chargés d’explosifs ayant (...)
Kharroubi HABIB
Philippines : Mandats d’arrêt contre des dirigeants de la gauche légale
Quatre mandats d’arrêt ont été délivrés à la mi-juillet contre des leaders de la gauche radicale (légale). Ils sont accusés d’implication dans une affaire de double meurtre qui remonte à plus de douze ans et pue le coup monté à plein nez. Arrêtez-les ! Le (...)
Phillippe RIVELLI
Des organisations juives mondiales approuvent le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions
Par cette lettre, nous joignant à de multiples organismes internationaux de lutte pour la justice sociale, nous dénonçons la prise pour cible systématique des organisations qui défendent les droits des Palestiniens et particulièrement le mouvement (...)
Les critiques formelles d’Israël par l’UE ne sont qu’un écran de fumée
L’UE entretient des relations normales avec Israël sur les plans politique, économique, financier, technologique et culturel. La critique, lorsqu’elle est formulée, exclut tout ce qui pourrait donner lieu à des démarches concrètes pour obliger l’État (...)
Stephen LENDMAN
Derniers commentaires
Mettez un tigre dans votre menteur *
Alexandre Benalla, le barbare
Alexandre Benalla, le barbare
Y a-t-il un rapport entre les 12 000 soldats étasuniens et les 500 000 réfugiés africains en Italie ? (Counterpunch)
Equateur : La trahison de Lenin Moreno et le désastre qui s’annonce
Russiagate ou comment casser la gauche
Mettez un tigre dans votre menteur *
Y a-t-il un rapport entre les 12 000 soldats étasuniens et les 500 000 réfugiés africains en Italie ? (Counterpunch)
Un site d'actualités vénézuéliennes réputé est la dernière victime de Facebook
Equateur : La trahison de Lenin Moreno et le désastre qui s’annonce
Alexandre Benalla, le barbare
Alexandre Benalla, le barbare
Venezuela : Le drone médiatique explose en plein vol
Alexandre Benalla, le barbare
Alexandre Benalla, le barbare
Equateur : La trahison de Lenin Moreno et le désastre qui s’annonce
Un site d'actualités vénézuéliennes réputé est la dernière victime de Facebook
Mettez un tigre dans votre menteur *
Nicaragua. 19 juillet 1979 - 19 juillet 2018
Alexandre Benalla, le barbare
RSS RSS Commentaires


le 14 août 2018
vous étiez 11089 à contempler le Grand Soir.

Pour les accros des réseaux sociaux

Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.