RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Après le 1er Mai, déconfiner les luttes !

Ce 1er mai marque un virage dans les luttes sociales et une accélération du combat politique. D’abord le nombre de participants dans les manifestations (+ de 300 initiatives dans toute la France ) dépasse les 150 000 manifestants. Ensuite la convergence des gens sur des revendications sensibles autour du triptyque lutte contre la pauvreté, justice fiscale et gagner des droits démocratiques. Félicitons-nous de voir syndicats, gilets jaunes, associations, mouvements féministes se rassembler pour combattre la politique de Macron et du grand patronat.

L’annonce de la candidature officielle de Mélenchon à la présidentielle a provoqué un choc salutaire : le réveil politique dans un pays muselé, endormi, léthargique sous l’effet conjugué de la pandémie et de l’état d’urgence sanitaire qui limite nos libertés et nos droits. Soudain, les partis de gauche engourdis se voient contraints de discuter de l’élection présidentielle plusieurs mois avant la date qu’ils s’étaient fixés. Macron lui-même est obligé d’entrer en campagne bien plus tôt qu’il ne le souhaitait. Bref l’activité politique reprend un cours plus normal malgré les mesures sanitaires qui en réduisent la portée.

Un an avant la grande confrontation politique, chacun fourbit ses armes. Macron a décidé de tuer dans l’oeuf tout débat sérieux sur les causes de la crise sanitaire et les incohérences gouvernementales dans la gestion de cette crise. Empêcher la confrontation sur la crise économique et sociale qui taraude notre société, éviter les interrogations sur l’irruption massive de la pauvreté dans la 5e puissance mondiale, étouffer toute critique constitutionnelle sur l’état de nos libertés et de la démocratie qui se délite vitesse grand V. Pour ce faire, Macron entretient la fiction du danger Lepen prenant appui sur les attentats et les problèmes d’insécurité récurrents dans les sociétés très inégalitaires. Son objectif avoué de rejouer la partition de 2017 opposant Marine Lepen à sa Majesté est mis en scène mais connaît quelques couacs (Darmanin trouvant Mme Lepen plus molle que le gouvernement en est un sévère, la ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur en train d’organiser la police de la pensée à l’université ne manque pas de sel )

Malgré un déluge de sondages plus ou moins bidonnés, le pouvoir a peur d’où ses attaques fantaisistes sur le "danger islamo-gauchiste" concept dénué de matérialité mais utilisé pour faire peur et déstabiliser l’opinion de certaines personnes de gauche qui ne savent plus s’il faut rester anti raciste face à l’avalanche de thèmes d’extrême droite bien alimentés par les idéologues du pouvoir macroniste. Nous vivons une époque formidable où les valeurs sont transformées en leur contraire par des charlatans ayant pignon sur rue faubourg saint honoré. Mais le fait est là : la majorité du peuple est mécontente de la gestion macroniste et souhaite tourner la page. Une nouvelle page de notre histoire s’ouvre pleine d’incertitudes et de promesses.

Dans ce contexte, le 1er mai ouvre la porte au déconfinement des luttes sociales. Nous devrions assister à l’éclosion d’un printemps solidaire, combatif, unitaire et libérateur.

URL de cet article 37098
   

LA TYRANNIE DU BIEN VIEILLIR
Martz Didier, Michel Billé
La tyrannie du Bien Vieillir, voilà bien un paradoxe ! Il faut être un peu iconoclaste pour aller s’en prendre à une si belle idée, qui fait si largement consensus : « bien vieillir ». Bien vieillir, qui pourrait être contre ? Qui ne le souhaiterait pas pour soi-même et pour autrui ? Qui oserait affirmer préférer vieillir mal ? C’est que le désir de bien vieillir de chacun sans trop d’inconvénients est devenu un slogan qui anime les cercles politiques, court dans les maisons de retraite, envahit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En Occident, la guerre deviendra la norme, la guerre constante. Les gens grandiront, atteindront la maturité, deviendront adultes, avec l’idée qu’il y a toujours une guerre. Alors la guerre ne sera plus une chose exceptionnelle, inhabituelle ou horrible. La guerre deviendra la nouvelle normalité.

Julian Assange

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.