Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

63 
Des noms ! Des noms !

Liste des premiers signataires du Manifeste pour un nouveau média citoyen, liste des young leaders, et liste des bénéficiaires de chèques à l’ambassade du Qatar

Attention, les trois listes ne se recoupent pas !
La première qui appelle à la création d’un média indépendant, collaboratif, coopératif, écologiste, pluraliste, féministe, humaniste, antiraciste, progressiste, s’affranchissant de la dictature de l’urgence, ouvert à la confrontation des idées et aux débats de fond, valorisant la création culturelle et la francophonie, renforçant des solidarités humaines... n’a rien à voir avec les deux autres, dont l’une affiche la soumission atlantiste de nos « élites » et l’autre leur vénalité.

Les cinquante premiers signataires du Manifeste pour un nouveau média citoyen

(voir le texte tout en bas en complément de cet article) :

Cécile Amar (journaliste), Christian Audouin (directeur de rédaction), Laurent Baffie (chroniqueur), Josiane Balasko (comédienne), Blick Bassy (chanteur), Lucas Belvaux (réalisateur), Marie-George Buffet (députée), Bernard Cassen (président d’honneur d’Attac), Judith Chemla (comédienne), Sophia Chikirou (communicante), Antoine Comte (avocat), Jean-Pierre Darroussin (comédien), Antoine Deltour (lanceur d’alerte), Jack Dion (journaliste), Aurélie Filippetti (ancienne ministre), Bruno Gaccio (auteur), Raquel Garrido (avocate), Frédéric Gros (philosophe), Robert Guédiguian (réalisateur), Thomas Guénolé (politologue), Janette Habel (politologue), Cédric Herrou (agriculteur), Eva Joly (députée européenne), Pierre Joxe (ancien ministre), Jul (dessinateur), Juliette (chanteuse), Aude Lancelin (journaliste), Dany Lang (économiste), L.E.J (chanteuses), Philippe Lioret (réalisateur), Noël Mamère (ancien député), Jean Massiet (youtubeur), Guillaume Meurice (humoriste), Gérard Miller (psychanalyste), Giovanni Mirabassi (pianiste), Tania de Montaigne (écrivaine), Arnaud Montebourg (ancien ministre), Gérard Mordillat (écrivain), François Morel (comédien), Patrick Pelloux (médecin urgentiste), Edouard Perrin (journaliste), Philippe Poutou (ouvrier syndicaliste), Adrien Quatennens (député), François Ruffin (député), Bruno Solo (comédien), Jean Teulé (écrivain), Usul (youtubeur), Jacques Weber (comédien), Martin Winckler (écrivain), Karl Zéro (réalisateur).

Vous pouvez considérer que l’équipe du site Le Grand Soir et 99,99% de ses lecteurs s’y ajoutent).

Liste des Young leaders (datée de 2014) :

La French-American Foundation, dont un des patrons a été directeur d’une quinzaine de services secrets étasuniens (dont la CIA) a une branche de Young Leaders qui sélectionne chaque année des « élites » (dont 10 Français) qui seront formées pour approfondir « leur compréhension » (sic) des EU.

On remarquera dans la liste (incomplète) ci-dessous la prééminence de ministres et gens des médias :
Philippe Askenazy (2005) Directeur de Recherche au CNRS, Ecole d’économie de Paris.

Frédéric Barbry (2010) Etat-Major des Armées, Division Emploi, Ministère de la Défense.

Nicolas Bazire (1998) Directeur Général Groupe Arnault.

Alexandre Bompard (2009) Président Directeur GénéralEurope1.

Michel Bon (1981) Président Devoteam.

Jeannette Bougrab (2010) Secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et la Vie Associative.

Frédérique Bredin (1994).

Manuel Carcassonne (2001) Managing Director Editions Grasset.

Henri de Castries (1994) Président du Directoire Groupe AXA.

Yves Censi (2003) Député de l’Aveyron.

Emmanuel Chain (1999) Président Groupe Eléphant.

Hedwige Chevrillon (1996) Editorialiste BFM Radio et BFM TV.

Jérôme Clément (1982) Vice-Président ARTE France.

Béatrice de Clermont-Tonnerre (2010) Directrice du Dévelopement
Lagardère.

Annick Cojean (2000) Grand reporter Le Monde et France Télévision.

Jean-Marie Colombani (1983) Président JMC Média.

Matthieu Croissandeau (2002) Rédacteur en chef adjoint Le Nouvel Observateur.

Christophe Cros (1999) Directeur Général Délégué – Suez Environnement. Président Directeur Général – Sita France.

Louis Dreyfus (2005) Administrateur Les Inrockuptibles.

Sylvie Dreyfus (1981) Chef de Cabinet de la Directrice de la recherche et de l’innovation, Commissariat général au développement durable Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer.

Nicolas Dufourcq (1994) Directeur général adjoint - Directeur
Financier Cap Gemini.

Hakim El Karoui (2007) Director Rothschild & Cie.

Bernard Faivre d’Arcier (1983) Former Director Avignon theatre and dance Festival. Directeur BFA-Conseil.

Eric Fassin (1994) Professeur agrégé Département de sciences sociales Ecole Normale Supérieure.

Olivier Ferrand (2005) Fondateur de Terranova.

David Fontaine (2010) Journaliste Le Canard Enchaîné.

Stéphane Fouks (2001) Chairman EURO RSCG.

Thierry Gausseron (2008) Administrateur général Musée d’Orsay.

Bernard Guetta (1981) Chroniqueur – France Inter, Editorialiste – Libération et au Temps, Grand reporter – la Repubblica.

Jean-Claude Guillebaud (1981) Directeur Littéraire Editions du Seuil.

Catherine Hodeir (1989) PRAG Histoire Université de Picardie-Jules Ferry.

François Hollande (1996) Député et Président du Conseil Général de
la Corrèze Parti Socialiste.

Erik Izraelewicz (1994) Directeur Général Adjoint et Directeur des
Rédactions La Tribune.

Jean-Noël Jeanneney (1983) Professeur, Sciences Po Paris
Président, Europartenaires.

Laurent Joffrin (1994) Directeur de Libération.

Alain Juppé (1981) Ministre d’Etat, Ministre de la Défense et
des anciens Combattants, maire de Bordeaux.

Sylvie Kauffmann (1998) Directrice de la Rédaction Le Monde.

David Kessler (1999) Conseiller, en charge de la culture, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche Mairie de Paris.

Nathalie Kosciusko-Morizet (2005) Ministre de l’écologie, développement durable, des transports et du logement.

Pierre Kosciusko-Morizet (2008) PDG Groupe PriceMinister.

Anne Lauvergeon (1996) Présidente du Directoire AREVA.

François Léotard (1981) Ancien Ministre, Inspecteur Général des Finances.

Bruno Le Roux (1998) Député de Seine-Saint-Denis.

Sophie-Caroline de Margerie (1994) Conseiller d’Etat.

Gilles de Margerie (1989), Directeur banque privée, capital investissement et immobilier Crédit Agricole SA.

Pierre Mariani (1995) Président du Comité de Direction Dexia.

Alain Mérieux (1982) Président BioMérieux SA.

Emmanuelle Mignon (2005) Maître des Requêtes Conseil d’Etat.

Alain Minc (1981) Président AM Conseil.

Arnaud Montebourg (2000) Député de Saône et Loire.

Aquilino Morelle (1998).

Pierre Moscovici (1996) Député, Président de la Communauté
d’Agglomération du Pays de Montbéliard.

Dominique Nora (1994) Rédactrice en chef adjointe, service
Economie Le Nouvel Observateur.

Olivier Nora (1995) Président Directeur Général Grasset et Fayard.

Christine Ockrent (1983) Directrice Générale Audiovisuel Extérieur de la France.

Denis Olivennes (1996) Président du Directoire Groupe Nouvel Observateur.

Valérie Pécresse (2002) Ministre de l’Enseignement supérieur et de
la Recherche.

Thierry Pfister (1981) Auteur Editions Albin Michel.

Matthieu Pigasse (2005) Directeur Général Délégué Lazard Frères.

Eric Raoult (1994) Député de Seine Saint Denis, maire du Raincy, Seine-Saint-Denis.

Alain Richard (1981) Maire de Saint-Ouen L’Aumône, ancien ministre socialiste.

Pascal Riché (1999) Rédacteur en Chef Rue 89.

Guy Sorman (1982) Président Editions Sorman.

Jacques Toubon (1983) Ancien Ministre Député au Parlement Européen, Président du Comité d’Orientation de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration.

Marisol Touraine (1998) Députée de la troisième circonscription de
l’Indre et Loire.

Najat Vallaud-Belkacem (2006) Adjointe au Maire de Lyon. Déléguée aux Grands Evènements, A la Jeunesse et à la Vie associative,
Conseillère Générale du Rhône.

Laurent Wauquiez (2006) Ministre Délégué des Affaires européennes
Ministère des affaires étrangères.

Pour plus d’informations, voir notre article :

Chacun aura noté au passage le nom de Jean-Marie Colombani, célèbre pour son éditorial (septembre 2001) dans Le Monde : « Nous sommes tous Américains ».

Ajout du 12 octobre 2017.

Un lecteur qui signe « Roger » s’est procuré la liste des young leaders depuis 1981. Il nous livre des dizaines d’autres noms dont :
Emmanuel Macron, Fleur Pellerin, Edouard Philippe, Cédric Villani, Alexandre de Juniac (ex-PDG d’Air France), etc.

Liste des « élites » qui sont allé chercher 10 000 euros à l’ambassade du Qatar

On avait déjà les habitués des séjours à Doha : Dominique de Villepin, Bertrand Delanoë, Philippe Douste-Blazy, Rachida Dati, Ségolène Royal, Fadela Amara, Claude Guéant, Jean-Louis Debré, Gérard Larcher, Hubert Védrine, Frédéric Mitterrand, Hervé Morin, Jean-Pierre Chevènement, Jack Lang…

Il y a aussi ceux qui ont empoché de l’argent sans bouger de Paris.
L’ambassadeur du Qatar à Paris a eu en effet l’occasion de décorer du prix « Doha capitale culturelle arabe » plusieurs dizaines de personnalités de la politique et de la culture. Toutes sont reparties avec un chèque de 10.000 €.

Extrait du discours de Plantu en recevant le prix : « Que ce soit au Qatar ou au Proche-Orient, j’apprends beaucoup sur la liberté d’expression et sur la liberté de penser ».

Tout est dit, même si dans mes listes il manque des noms que le lecteurs voudront bien me proposer d’ajouter.

Vladimir MARCIAC

EN COMPLEMENT

Manifeste pour un nouveau média citoyen.

Pour la création d’un média alternatif éloigné du modèle économique et idéologique dominant.

Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyens peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre.

Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances industrielles ou financières. Economie sociale et solidaire, écologie, humanitaire, progrès scientifique ou avancées technologiques – des millions de gens mettent désormais leurs moyens et leur volonté au service de projets alternatifs. Par leur succès et leur envergure, ces projets prouvent une chose simple : il est possible de faire autrement et dès maintenant.

Aussi, à l’image de ces citoyens qui se sont, par exemple, organisés pour produire et commercialiser des aliments biologiques dans le respect de l’environnement, de la santé publique et de la dignité des producteurs, nous, signataires de ce manifeste, considérons qu’il est possible d’intervenir dans le domaine de l’information et de la culture.

Des objectifs clairs

C’est pourquoi, nous appelons à soutenir la création d’un nouveau média fondamentalement alternatif par sa gouvernance, son modèle économique et son fonctionnement. Généraliste, diffusé gratuitement sur Internet, audiovisuel et écrit, ses objectifs devront être clairs :

– Ce média, coopératif, sera indépendant : sa gouvernance impliquera ses sociétaires, ses salariés et ses « bénéficiaires ».

– Ce média sera collaboratif : s’appuyant sur un réseau de correspondant(e)s, d’associations, d’ONG, d’autres médias citoyens déjà actifs, il fera appel aux collaborations citoyennes.

– Ce média sera pluraliste : s’affranchissant de la dictature de l’urgence, il laissera sa place à la confrontation des idées et aux débats de fond.

– Ce média sera culturel et francophone : sans se limiter au seul hexagone, il contribuera à la valorisation et à la création culturelle de la francophonie.

– Ce média sera humaniste et antiraciste : il s’engagera dans la lutte contre les discriminations et travaillera au renforcement des solidarités humaines.

– Ce média sera féministe et défendra les droits LGBTI : il soutiendra l’émancipation des femmes et l’égalité entre les genres.

– Ce média sera écologiste et progressiste : il soutiendra les initiatives qui favorisent l’harmonie entre les hommes et la nature.

Voilà l’ambition de cet appel, lancé à tous ceux et à toutes celles qui se reconnaîtront dans un tel projet : s’éloigner du modèle économique et idéologique dominant pour bâtir un espace commun et visible, influent et fraternel, un espace qui agrège et rassemble des initiatives citoyennes.

Le mercredi 11 octobre, lors d’un événement diffusé sur Internet, débutera la campagne de souscription et d’élaboration de ce média. Son lancement officiel, lui, est programmé pour le lundi 15 janvier 2018. Mais rien, absolument rien, ne se fera sans vous.

URL de cet article 32426
   
Communication aux lecteurs
N’extradez pas Julian Assange ! #FreeAssange #Unity4J
Via Wikileaks, Julian Assange a rendu un fier service au monde entier, en rendant compte des crimes de guerre américains, de l’espionnage de leurs alliés, et d’autres secrets peu reluisants des organisations, entreprises et régimes les plus puissants de la planète. Cela n’a pas fait de lui l’ami de l’État profond américain. Tant Obama que Clinton ou Trump ont déclaré que son arrestation devrait être une priorité. Récemment, nous avons reçu la confirmation [1] qu’il a été inculpé en secret de manière à le faire extrader vers les USA aussitôt qu’il aura pu être arrêté.

suite : https://internal.diem25.org/fr/petitions/1


Libérez Julian Assange de sa prison médiatique
https://fr.mediumweb.info/assangefra

Free Julian Assange from his media prison
https://www.mediumweb.info/assangeeng

Liberen a Julian Assange de su cárcel mediática
https://es.mediumweb.info/assangeesp


CE SOIR 18/01 à 22h (heure de Paris) - Vidéo conférences en direct (et en anglais) du groupe d’appui à Julian Assange + invités. https://www.youtube.com/channel/UCteWVe7EelMkiU_9XjppUFQ/live Faites passer à vos contacts anglophones !


Vous avez une minute ?

Même Auteur
ESPAGNE : un livre en plein dans le mille
Vladimir MARCIAC
Jean Ortiz a publié 90 articles sur le site Le Grand Soir. Son style impeccable, son cœur à fleur de clavier, son intelligence servant sa remarquable connaissance des dossiers qu’il traite, son humour, sa fougue, sa fidélité aux siens, c’est-à-dire aux guérilleros espagnols que le monde a laissé se faire écraser par un dictateur fasciste, le font apprécier par nos lecteurs (nos compteurs de lecture le disent). Il a en poche une carte du PCF qui rend imparfaitement compte de ce qu’est pour lui le (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"L’un des grands arguments de la guerre israélienne de l’information consiste à demander pourquoi le monde entier s’émeut davantage du sort des Palestiniens que de celui des Tchétchènes ou des Algériens - insinuant par-là que la raison en serait un fonds incurable d’antisémitisme. Au-delà de ce qu’il y a d’odieux dans cette manière de nous ordonner de regarder ailleurs, on peut assez facilement répondre à cette question. On s’en émeut davantage (et ce n’est qu’un supplément d’indignation très relatif, d’ailleurs) parce que, avant que les Etats-Unis n’envahissent l’Irak, c’était le dernier conflit colonial de la planète - même si ce colonisateur-là a pour caractéristique particulière d’avoir sa métropole à un jet de pierre des territoires occupés -, et qu’il y a quelque chose d’insupportable dans le fait de voir des êtres humains subir encore l’arrogance coloniale. Parce que la Palestine est le front principal de cette guerre que l’Occident désoeuvré a choisi de déclarer au monde musulman pour ne pas s’ennuyer quand les Rouges n’ont plus voulu jouer. Parce que l’impunité dont jouit depuis des décennies l’occupant israélien, l’instrumentalisation du génocide pour oblitérer inexorablement les spoliations et les injustices subies par les Palestiniens, l’impression persistante qu’ils en sont victimes en tant qu’Arabes, nourrit un sentiment minant d’injustice."

Mona Chollet


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.