Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Merci Macron !

Belles élections, merci Macron
Quelle splendeur de marcher après vous
On est suiveurs comme des fous
Merci Macron, belles élections
Dans la voie d’la Prospérité
Vous êtes not’premier de cordée
On f’rait même la révolution
Tant vous inspirez la passion
Ce que vous faites ici bas
Un jour, le Peuple le reconnaîtra

Comme on voit peu vous reposer
Qu’à la fin, certains sont épuisés
Nous sommes tous un peu gênés
Avec nos comptes-pénibilité
Ceux qui comptent vous apprécient
Vous êtes comme le Messie
Les médias chantent vos louanges
Tellement ils sont aux anges
S’ils ne vous avaient pas inventé
Pour sûr, il eût fallu les acheter

Belles élections, merci Macron
Quelle erreur de marcher après vous
On est suiveurs comme des fous
Merci Macron, belles élections
Dans la voie d’la Prospérité
Vous êtes le premier de cordée
On f’rait même la révolution
Tant vous inspirez la passion
Ce que vous défaites ici bas
Un jour, le Peuple le regrettera

Un sourire, un humour bienveillants
Avec des clins d’œil complices
Vos ordonnances furent un délice
Leurs premiers effets sont brillants
Quand les Patients sont ensuqués
Il faut d’urgence charcuter
L’ISF, les APL
Votre maîtrise est trop belle
C’est pas d’la politique pépère
Mais d’la chirurgie de guerre

Belles élections, merci Macron
Quelle horreur de marcher après vous
On est suiveurs comme des fous
Merci Macron, belles élections
Dans la voie des Inégalités
Vous êtes le premier de cordée
On f’rait même la Révolution
Tant vous engendrez la passion
Ce que vous défaites ici bas
Un jour, le Peuple s’en souviendra

Pour l’heure, à marche forcée
Vous êtes sur tous les chantiers
Vous êtes jeune, il est vrai
Mais votre projet est bien prêt
Il n’y a qu’une liberté qui vaille
Celle du commerce, celle de la maille
Cependant atteindre le sommet
Suffit pas pour vaincre ce dernier
Il est des retours sur Terre
Difficiles même pour un Jupiter (« piter », « terre », « terre »,...)

URL de cet article 32748
   
Banque du Sud et nouvelle crise internationale
Eric TOUSSAINT
En pleine crise du subprime, dont les conséquences n’ont pas fini de se faire sentir dans l’économie mondialisée, sept pays l’Amérique latine lancent une Banque du Sud qui pourrait jeter les bases d’une autre architecture financière internationale. En combattant inlassable, Eric Toussaint propose dans ce livre une approche claire et synthétique, destinée à des non-spécialistes, de l’état des résistances au néolibéralisme, du contexte économique international contemporain ainsi que des principaux défis que (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu’un objet n’est nôtre que lorsque nous le possédons.

Karl Marx


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
58 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.