RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Résistance contre l’Amalek du XXIe siècle

Nous sommes le 9 mars 2010. Á la question posée par le journaliste Laurent Zecchini, « le Proche-Orient fait-il face à de nouveaux dangers ? », la réponse de feu le Président Israélien, Shimon Péres, fut limpide : « Oui, car nous sommes confrontés à de nouvelles ambitions. Les Perses veulent de nouveau contrôler le Proche-Orient. Que ce soit pour des motifs religieux importe peu... » Concernant les pays arabes, le Président ajouta : « ... La plupart des Arabes en sont profondément préoccupés. Ils ont peur d’une agression de l’Iran, et ils ne savent pas quoi faire. Israël n’est plus le principal problème pour eux, c’est l’Iran, qui utilise le conflit israélo-arabe comme une excuse pour ses ambitions... »(1)

Ces propos font échos à ceux, tenus en des termes bibliques, trois mois plus tôt, par le Premier ministre israélien Benyamin Netannyahou à Auschwitz et je cite : « nous nous souviendrons toujours de ce que nous a fait l’Amalek nazi, et nous n’oublierons pas de nous tenir sur nos gardes face au nouvel Amalek qui apparaît au devant de l’histoire, et menace à nouveau d’exterminer les juifs. Nous ne prendrons pas les choses à la légère en nous faisant croire qu’il s’agit d’intimidations en l’air. » (1)

Il va sans dire que pour le sionisme, le nouvel Amalek est l’Iran.

En 2017, c’est le prince héritier, Mohamed Ben Salmane, l’homme fort de l’Arabie saoudite qui reprend l’amalgame à son compte en déclarant : « nous avons appris de l’Europe que l’apaisement ne marche pas. Nous ne voulons pas que le nouvel Hitler de l’Iran refasse au Moyen-Orient ce qui s’est passé en Europe. »(2)

Et pour clore ces brefs rappels qui annonçaient le présent, c’est le Président du parlement libanais, Nabih Berry, qui a résumé en 2017 ce présent en affirmant que le Moyen-Orient risque de se trouver face à « une nouvelle déclaration Balfour, dans la perspective d’un marché du siècle qui serait conclu aux dépens de la cause palestinienne et des droits du peuple palestinien. »(3)

En effet, la colonisation de la Cisjordanie se poursuit sans discontinuité pendant que Gaza, de prison à ciel ouvert, est devenue un cimetière. Et sur ce point, le témoignage de Dominic Allen, le représentant du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) pour la Palestine est éloquent : « C’est un cauchemar qui est bien plus qu’une crise humanitaire. C’est une crise de l’humanité. Et ayant quitté Gaza cette semaine, je peux vous assurer que c’est pire que ce que je peux décrire, ou que les photos peuvent montrer, ou que vous pouvez imaginer. » (4)

Nous sommes au XXIe siècle !

Amalek ?

Dans le Deutéronome, XXV 17-19, il est écrit : « Souviens-toi de ce que t’a fait Amalek, sur le chemin, à votre sortie d’Egypte. Il te rencontra en chemin, démembra tous les gens affaiblis sur tes arrières ; toi, tu étais las et épuisé, et lui ne craignait pas Dieu. Ce sera lorsque le Seigneur ton Dieu t’aura donné le repos de tous tes ennemis alentour, dans le pays que le Seigneur ton Dieu te donne en héritage pour l’occuper, tu effaceras le souvenir d’Amalek de dessous les cieux, ne l’oublie point. Lorsque Moïse tenait ses mains levées, Israël l’emportait, et quand il les laissait retomber, Amalek l’emportait. »
Amalek est le roi du peuple ayant attaqué, à Refidim, les enfants d’Israël à leur sortie d’Egypte, et dont, selon la Bible, un descendant Perse, Haman, conseiller du roi Perse Xerxès Ier - dit Assuérus - (485 à 465 avant J.C), avait projeté d’exterminer tous les juifs du royaume. Mis au courant par Esther, fille adoptive du Juif Mardochée et femme de l’Empereur Perse, Xerxès I mit fin à l’entreprise d’aman et le destitua. Enfin, selon la bible, Amalek est polymorphe.
Actualisant cette histoire biblique. Le perse Xerxès Ier, aujourd’hui, aura la nationalité iranienne. Et, au regard de ce que vit la population palestinienne à Gaza, le Amalek d’aujourd’hui est israélien.

Quant à la « nouvelle déclaration Balfour » l’impérialisme israélo-occidental n’a jamais cessé de mettre en place les conditions géopolitiques de sa réalisation : le Royaume d’Israël du Nil à l’Euphrate. Avec, aujourd’hui, la collaboration avérée des Etats arabes signataires des Accords d’Abraham.
Quant aux forces de résistances palestiniennes pacifiques et armées, elles ont appelé à l’unité pour défendre la cause du peuple palestinien. Elles dénoncent la nomination d’un nouveau premier ministre par Mahmoud Abbas en déclarant que c’est une « mesure formelle dénuée de tout sens... La plus haute priorité nationale à l’heure actuelle est de faire face à l’agression barbare israélienne sur la bande de Gaza et à la guerre d’extermination et de famine que l’occupation fait subir à son peuple ».(5) Dans cet appel à l’unité, les forces de résistance ont appelé le Président de l’Autorité palestinienne à faire face au « risque de déplacement » (5) de la population palestinienne de Cisjordanie et de Gaza.

En fin de compte, il ne reste au Président de l’Autorité palestinienne que deux portes de sortie : rejoindre la résistance ou la démission. Dans tous les cas, les forces de résistance palestiniennes savent que la résistance arabe incarnée par le Hezbollah, la résistance irakienne et yéménite, soutenue par l’lran, la Syrie et l’Algérie est de leurs côtés.

(1)Journal Le Monde : 9/03/2010 et 28/01/2010
(2) https://www.lemondejuif.info/2017/11/prince-heritier-saoudien-layatoll...
(3) https://www.lorientlejour.com/article/1088174/le-liban-condamne-a-luni...
(4)https://french.almanar.com.lb/2897105
(5)https://french.almanar.com.lb/2896896

20 mars 2024

URL de cet article 39466
  

Même Thème
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"cette cloture a été placée pour votre protection. Ne vous en approchez pas, ne tentez pas de la traverser ou nous vous tirerons dessus".

panneau (en anglais) accroché sur une cloture de fils de fer barbelés qui entoure la ville d’Abu Hishma (Irak)

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.