RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
34 

Un prix littéraire chinois pour 15 auteurs étrangers, dont moi

Une cérémonie (pas une foire du livre comme l’écrit Livre-Hebdo) a eu lieu le 14 septembre à Pékin au cours de laquelle, avec 14 autres récipiendaires, m’a été décerné, pour mes livres et nombreux articles sur la Chine, un des plus prestigieux prix littéraire chinois pour contributions exceptionnelles à la promotion des échanges culturels.

Je n’ai pu être présent à cause du Covid. L’ambassade de France, sollicitée pour représenter un français honoré en Chine, a refusé, sans bonhomie : « L’ambassadeur ne sera pas à Pékin ce jour-là. » Point final. Ni regret, ni un mot de félicitation pour un compatriote qui œuvre pour le renforcement des échanges culturels entre nos deux pays. L’ambassadeur avait-il déjà eu connaissance du rapport de 640 pages de l’Armée française où je suis dépréciativement nommé 44 fois ?
C’est mon grand ami, le journaliste Zheng Ruolin qui a reçu le prix en mon nom. Zheng Ruolin est le fils d’un intellectuel chinois célèbre, spécialiste de la littérature française et traducteur de Balzac. Zheng Ruolin est aussi un des auteurs du livre « La Chine sans oeillères » (juillet 2021, éditions Delga) que j’ai co-dirigé avec Jean Pierre Page.

J’ai hésité un moment avant d’accepter ce prix, pour des raisons que vous devinez : il va re-déchaîner la meute médiatique contre moi. Et puis j’ai pensé que, s’il s’agissait d’un prix américain, personne n’aurait toussé.

Je répète : s’il s’agissait d’un prix américain, personne n’aurait toussé.

Donc, pas de pudeur de gazelle. Au demeurant, mon refus aurait été un injuste camouflet aux Chinois, une lâche concession aux « chiens de garde », bref, un geste frileux peu honorable, un premier recul dans le combat que je mène, vent debout, pour la vérité.

Depuis mon « Dalaï lama pas si zen » (2011) je n’ai cessé de ferrailler contre les mensonges des détracteurs de la Chine. Dix ans plus tard, je suis récompensé. Entre temps, je n’ai rien demandé et rien reçu.

Je n’ai pas encore en ma possession le diplôme ni le trophée. Pas davantage le montant du prix qui est de 10 000 euros et que je m’engage à partager (pour l’aider pendant son chômage ) avec le premier journaliste de la presse mainstream qui fera son coming out médiatique sur la Chine.

Car tous ceux qui m’ont éreinté savent que je dis vrai et qu’ils sont les petits soldats d’une offensive sinophobe lancée depuis les Etats-Unis d’Amérique pour gagner du terrain (ou cesser d’en perdre) dans la compétition qui les oppose à la Chine pour le leadership mondial et dont la France, avec ses médias, ne devrait pas se mêler.

Maxime Vivas

PS. Dès que j’ai touché le sous-sous, je le dirai pour que se déclenche en temps utile la campagne sur l’idiot utile, le dingo payé par les Chinois et pour partager le magot avec mes confrères courageux.

URL de cet article 37404
  

Même Auteur
« Les déchirures » de Maxime Vivas
Maxime VIVAS
Sous ce titre, Maxime Vivas nous propose un texte ramassé (72 pages) augmenté par une préface de Paul Ariès et une postface de Viktor Dedaj (site Le Grand Soir).. Pour nous parler des affaires publiques, de répression et d’impunité, de management, de violences et de suicides, l’auteur (éclectique) convoque Jean-Michel Aphatie, Patrick Balkany, Jean-Michel Baylet, Maïté Biraben, les Bonnets rouges, Xavier Broseta (DRH d’air France), Warren Buffet, Jérôme Cahuzac, Charlie Hebdo, Jean-François Copé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« L’utopie est ce qui n’a pas encore été essayé. »

Theodore Monod

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.