RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Y’a pas qu’le "Buy European Act" dans la vie !

Gérard (pas l’acteur enceint de six mois, le nouveau groupie du kleiner Mann qui « n’aime pas trop les Français »), non, Gérard, un Toulousain pur sucre qui a la tête bien vissée entre les deux oreilles, faisait remarquer à son entourage que quand on prend ses exemples ailleurs et dans une autre langue, c’est qu’on a décidé de penser dans cette autre langue et qu’on n’est pas franc du collier. Surtout quand on utilise la langue de la CIA et de Wall Street.

Alors, on se gargarise de Small Business Act, de Patriot Act, de Buy European Act.

Et là , le danger point : en France, à force de laisser les Quatariens racheter des pans entiers de notre économie les yeux fermés, on peut craindre qu’il y ait bientôt un Quatar Act.

Bernard GENSANE

URL de cette brève 2363
https://www.legrandsoir.info/y-a-pas-qu-le-buy-european-act-dans-la-vie.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
17/03/2012 à 10:42 par mandrin

il faut savoir que lorsque Saddam hussein a envahit le Koweit, l’émir katari est venu se réfugier en France loin de la confrontation armé sous la protection de Mitterrand a l’époque...tout cela n’est pas nouveau.

#79151 
17/03/2012 à 12:27 par Michail

Contrairement à ce que l’on serait tenté d’imaginer les idéologues du Sarkozystan sont des néo-marxistes-léninistes pragmatiques et opportunistes. (Des néo-marxistes-sakozystes quoi)

Ils ont déjà compris que la lutte des classes est une réalité historique incontournable et s’y emploient à plein, mais au bénéfice de leur propre classe s’entend, qui pourrait bien leur reprocher ? Charité bien ordonnée…

Ils ont aussi compris que la classe ouvrière était fondée à faire valoir ses droits légitimes sur l’outil de production et les bénéfices qu’il rapporte et ont entrepris de solutionner radicalement le problème en délocalisant l’outil de production et donc en supprimant de facto la classe ouvrière à domicile, ce qui présente en outre des avantages évidents en matière d’écologie domestique.

Ils ont également compris que la nationalisation des moyens de production et des banques était indispensable, mais ayant préalablement supprimé l’Etat dans un souci libertarien des plus louables, ils ont contourné la difficulté en mettant à contribution les monarchies démocrates-islamistes du Golfe persique afin de le faire à leur place, ce qui - tout le monde en conviendra - aboutit au même résultat, non ?

#79156 
17/03/2012 à 15:07 par Le Vicomte

Ah ! Rien à ajouter à ce que je disais dimanche dernier à la Comtesse ! J’avais juste agrémenté mes propos en citant le grand Warren Buffet, patron de Berkshire Hathaway et qui a fait une très belle fortune :

"La lutte des classes existe, et c’est la mienne qui est en train de la remporter."

#79164 
17/03/2012 à 23:50 par Jean-Michel Hureau

Très belle chute, Bernard.

Félicitations !

JMH

#79180 
RSS RSS Commentaires
   

La Machine de guerre américaine
Peter Dale SCOTT
« J’avais dit du précédent livre éblouissant de Peter Dale Scott traitant de ce sujet, (Drugs, Oil and War) "qu’il faisait passer la plupart des explications journalistiques et universitaires concernant nos interventions passées et présentes pour une propagande gouvernementale écrite pour les enfants’. Son dernier ouvrage est encore meilleur. Lisez-le ! » - Daniel ELLSBERG, « l’homme qui fit tomber Nixon », auteur de Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagone Papers Ce livre stimulant et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.