RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

12 

Après le cheval et le poisson : le scandale du chamallow, de la chauve-souris et des belettes.

Après le scandale de la viande de cheval en Europe, voici, aux USA, celui du poisson vendu sous des étiquettes dont 33 % sont erronées.

Mais le scandale planétaire que les médias connaissent depuis longtemps et qu’ils refusent de dévoiler concerne l’étiquetage volontairement mensonger d’un produit consommé dans le monde entier (et qui constitue la nourriture essentielle dans certains pays), un aliment dont les producteurs savent les effets néfastes sur les populations en raison de carences graves qu’il engendre et qui peuvent conduire à des amaigrissements spectaculaires, des déséquilibres, des dépressions, voire à des poussées de violence ou, au contraire, à des suicides.

L’Organisation Mondiale de la Santé des Peuples demande aux autorités d’imposer un étiquetage clair et précis. Ainsi, les mots « social-démocrate » ou « social-libéral » devront remplacer le mot « socialiste » après la mention « Parti » afin que les consommateurs n’ingurgitent pas des chamallows mitonnés avec de la tisane de tilleul sucrée à l’Aspartamedef « Laurencius Parisotium » en croyant préserver leur santé avec du « Monadversairec’estlafinancesansvisage ».

Et que soient proscrites les agences de publicité qui affichent, selon leur cible : « Vive le roi ! vive la Ligue ! »

Théophraste R. (Chat échaudé et Président du mouvement : « Boycott des parapharmacies Votutile ».

Post-scriptum : Ici la fable de La Fontaine :
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chauve-souris_et_les_Deux_Belettes

URL de cette brève 3272
https://www.legrandsoir.info/apres-le-cheval-et-le-poisson-le-scandale-du-chamallow-de-la-chauve-souris-et-des-belettes.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
27/02/2013 à 08:09 par morvandiaux

« Nul n’a le droit d’entasser des monceaux de blé à côté de son voisin qui meurt de faim. »
Maximilien Robespierre, citoyen arrageois, 1789

#91604 
27/02/2013 à 14:16 par Lionel

Autre petite perle de la journée dans le titre d’un article d’Ivan du Roy sur Bastamag :
« Jusqu’à quand les écologistes resteront-ils au gouvernement ? »
Par pitié n’assimilez pas les écologistes et les partis politiques qui se verdissent au sein du néolibéralisme !

#91611 
28/02/2013 à 02:22 par Jacques Richaud

Assainir la viande politique …

Sacré Théophraste, il m’a encore "˜piqué "˜ une idée :
« L’Organisation Mondiale de la Santé des Peuples demande aux autorités d’imposer un étiquetage clair et précis. Ainsi, les mots « social-démocrate » ou « social-libéral » devront remplacer le mot « socialiste » après la mention « Parti »…

Ces affaires de fraudes me faisaient en effet penser qu’à chaque élection nous consommons des produits avariés, en étant bien peu soucieux de vérifier l’adéquation entre l’étiquette et le produit… Moins soucieux que lorsque nous achetons nos légumes, viandes ou barquettes cuisinées !
Pourtant, si le cheval en soi n’est pas nocif pour la santé, j’ai bien souvenir de quelques nausées post électorales… Je sais que certains abstentionnistes (Je n’en suis pas) veulent simplement éviter d’avoir "˜la gastro’ comme on dit, on peut les comprendre parfois…

Nous devrions pouvoir demander le remboursement des députés avariés ou aller déposer leurs carcasses en vidant les bennes de l’imposture devant les locaux des partis concernés... Mais cela ne résoudrait pas le problème de la "˜traçabilité’ des élus… Leur empreinte "˜socio-génétique-mondaine’ telle que décrite dans "˜les chiens de garde’, leur affiliation a ces structures "˜qui n’existent pas’ et réunissent en des lieux gastronomiques et prestigieux les dominants de toute la planète qui se marrent entre eux de voir la fausse diversité de leurs étiquettes…
Y a encore du boulot pour assainir la viande politique …
Jacques Richaud

#91634 
28/02/2013 à 09:52 par Dwaabala

Avec sa carte CISL (tendance : ACDSA), entendez : Capacité d’Indignation Sans Limite (tendance : Autre que Celle de Son à‚ge), chacun pourrait s’apercevoir que dans sa friture de joëls il y a 20% d’hippocampe.
Aucune importance, car ils sont nourris ejusdem farinae.

#91646 
28/02/2013 à 12:07 par Cunégonde godot

Réclamer un meilleur étiquetage politique confine à la niaiserie. L’étiquette social-traître existe depuis au moins un siècle, ça change quoi ?...
Paraît-il, le secrétaire général de la CGT, M. Thibault, regretterait amèrement d’avoir choisi (la fausse) étiquette socialiste à la dernière présidentielle. Mais comment ce monsieur Thibault a-t-il pu se faire gruger à ce point (et tous ceux qui pleurent avec lui, aujourd’hui) ? Peut-être que lui aussi avait une sainte trouille de se faire traiter de "rouge-brun". Enfin, ce que j’en dis, hein...

#91649 
28/02/2013 à 14:21 par Jean-Marie BRUNIER

Oh voui que ce Théophraste R. dit vrai !!!
Moi, j’me souviens d’un hachis dégueulasse que les médiocrates avaient essayés de m’faire bouffer lors de la réélection de « Super Menteur » style URSS Stalinienne au bon vieux temps du camarade Kirov. La très parisienne « Nomenklatura » politico-gaucharde nous disant que plutôt que de voter FN, ils iraient tous aux urnes en rang serré, mais en se pinçant le nez, pour faire réélire « Jacquot le carotteur »…

#91655 
28/02/2013 à 14:27 par Bernard Gensane

Enfin Théophraste R. se met à nu pour les lecteurs du Grand Soir !

#91656 
28/02/2013 à 17:44 par Cunégonde godot

Le vrai révolutionnaire, sachant reconnaître les faux étiquetages politiques, vote à droite, ou s’abstient, parce qu’il sait que son pire ennemi est la social-démocratie, comme l’Histoire l’a maintes fois montré. C’est un vote dialectique...

#91665 
28/02/2013 à 19:24 par Jacques Richaud

Mais non Bernard, ce n’est pas Théophraste sur la photo...
Vue la longueur du ’cache’ ... Je pense que c’est Rocco Siffredi, jeune ... Non ?

#91672 
28/02/2013 à 21:31 legrandsoir

C’est la photo d’un des administrateurs et notre discrétion légendaire nous interdit de vous dire lequel, et je pense que Maxime Vivas serait d’accord avec moi.

#91683 
28/02/2013 à 22:47 par Sheynat

En tant que Virago-succube je remercie Théophraste pour le choix de ses photos et les administrateurs de poser pour lui.
(je n’aime pas les chamallows mais ce n’est qu’un détail).
28/02/2013 à 19:24, par Jacques Richaud

Mais non Bernard, ce n’est pas Théophraste sur la photo...
Vue la longueur du ’cache’ ... Je pense que c’est Rocco Siffredi, jeune ... Non ?

Vu la taille des chamallows, je me demande ?...

Sheynat.

#91687 
28/02/2013 à 23:33 par Père Lapudeur

Je croyais que les modérateurs voulaient que les commentaires soient centrés sur l’article.
Là , je vois que ça diverge alors que moi, seul le texte m’habite (de chev.. heu, de lasagne).

#91691 
RSS RSS Commentaires
   

Sélection naturelle. Un roman capitaliste.
Alexandre Grondeau
John, Yan et Jean ont des quotidiens et des parcours professionnels très différents, mais ils arrivent tous les trois à un moment clef de leur vie. John est un avocat d’affaires sur le point de devenir associé monde dans un grand cabinet. Yan, un petit dealer toujours dans les embrouilles et les galères. Jean, enfin, est un retraité qui vient d’apprendre que ses jours sont comptés. Malgré leurs différences, ces trois antihéros se débattent dans les contradictions de la société de consommation, seuls (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"L’un des grands arguments de la guerre israélienne de l’information consiste à demander pourquoi le monde entier s’émeut davantage du sort des Palestiniens que de celui des Tchétchènes ou des Algériens - insinuant par-là que la raison en serait un fonds incurable d’antisémitisme. Au-delà de ce qu’il y a d’odieux dans cette manière de nous ordonner de regarder ailleurs, on peut assez facilement répondre à cette question. On s’en émeut davantage (et ce n’est qu’un supplément d’indignation très relatif, d’ailleurs) parce que, avant que les Etats-Unis n’envahissent l’Irak, c’était le dernier conflit colonial de la planète - même si ce colonisateur-là a pour caractéristique particulière d’avoir sa métropole à un jet de pierre des territoires occupés -, et qu’il y a quelque chose d’insupportable dans le fait de voir des êtres humains subir encore l’arrogance coloniale. Parce que la Palestine est le front principal de cette guerre que l’Occident désoeuvré a choisi de déclarer au monde musulman pour ne pas s’ennuyer quand les Rouges n’ont plus voulu jouer. Parce que l’impunité dont jouit depuis des décennies l’occupant israélien, l’instrumentalisation du génocide pour oblitérer inexorablement les spoliations et les injustices subies par les Palestiniens, l’impression persistante qu’ils en sont victimes en tant qu’Arabes, nourrit un sentiment minant d’injustice."

Mona Chollet

L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.