RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Bébé Doc, ce dictateur que la France couva.

« Président à vie » d’Haïti à 19 ans, Jean-Claude Duvalier (Bébé Doc) avait fait massacrer 60 000 personnes, dont des écoliers, avant de s’enfuir en 1986 avec le trésor de la nation, une fortune estimée à 600/800 millions de dollars.

Le gouvernement français l’accueillit gentiment. Cependant, l’opinion protesta et le Premier ministre de l’époque, Laurent Fabius, expert dans l’art de déterminer quels chefs d’Etat méritent « d’être sur cette terre », jura qu’il y resterait 8 jours. Il y a passé 25 ans, allant de palaces en boutiques de luxe, de grands restaurants en concessionnaires Mercedes, achetant château et résidences.

Puis, le magot dilapidé et la plupart de ses crimes étant prescrits, il est rentré au pays en janvier 2011, des fois que…

Il y sera seulement jugé pour détournement de 120 millions de dollars destinés aux oeuvres sociales. C’est mieux que rien. Ce n’est pas grâce à « La patrie de droits de l’Homme », celle qui sut expulser en quelques heures vers l’Espagne une citoyenne française, Aurore Martin.

Théophraste R.

Pour en savoir plus sur Bébé Doc et sur Fabius : http://www.legrandsoir.info/Laurent-Fabius-a-egare-son-dictateur.html

URL de cette brève 3279
https://www.legrandsoir.info/bebe-doc-ce-dictateur-que-la-france-couva.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
01/03/2013 à 12:57 par tchoo

Toutes ses possessions en France, devrait revenir à l’état haïtien

#91698 
01/03/2013 à 14:18 par Lionel

Il se pourrait bien que l’inconscient collectif des élites de la Nation française soit encore chargé de l’humiliation subie lors de sévères défaites face à des "sauvages"...
La rançon indécente que nous leur avons alors imposée ( de pas mal de tonnes de monnaie-or ) n’aura pas suffit à laver l’affront, la première République "Noire" n’a jamais été que morte-née, nous ne lui aurions pour rien au monde donné la moindre chance d’exister et les régimes dictatoriaux duvaliéristes ou dérivés, nous les avons mis en place, nous avons formé dans les grandes écoles de la République tous les criminels qui y sont passés.
Bébé-doc est un avorton criminel, stupide et cupide, mais c’est le rejeton de notre propre enfant !
Livreriez-vous votre enfant à la police ?
Au risque qu’il vous salisse ???
Allons donc, à présent il est bien trop tard, le mal est installé et inguérissable, Haïti est vendu au plus offrant et nombreux sont les étasuniens et les canadiens propriétaires d’immenses domaines où ils viennent passer l’hiver, nous les avons humilié au delà de toute représentation, nous les dépossédons de ce qui dans ce fameux inconscient a toujours été notre bien, un peu comme cette "révolution conservatrice" qui nous prive de tous nos acquis sociaux, de tous les biens de l’État, qui nous vend au gré des marchés.
Alors Bébé-doc, juste un étron sur la voie !!!

#91700 
01/03/2013 à 14:34 par résistant

Et ce n’est pas nouveau :

Les Animaux malades de la peste, Jean de la Fontaine, 1678 :

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n’en voyait point d’occupés
A chercher le soutien d’une mourante vie ;
Nul mets n’excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n’épiaient
La douce et l’innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d’amour, partant plus de joie.
Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
Je crois que le Ciel a permis
Pour nos péchés cette infortune ;
Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
Peut-être il obtiendra la guérison commune.
L’histoire nous apprend qu’en de tels accidents
On fait de pareils dévouements :
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
L’état de notre conscience.
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
J’ai dévoré force moutons.
Que m’avaient-ils fait ? Nulle offense :
Même il m’est arrivé quelquefois de manger
Le Berger.
Je me dévouerai donc, s’il le faut ; mais je pense
Qu’il est bon que chacun s’accuse ainsi que moi :
Car on doit souhaiter selon toute justice
Que le plus coupable périsse.
- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
En les croquant beaucoup d’honneur.
Et quant au Berger l’on peut dire
Qu’il était digne de tous maux,
Etant de ces gens-là qui sur les animaux
Se font un chimérique empire.
Ainsi dit le Renard, et flatteurs d’applaudir.
On n’osa trop approfondir
Du Tigre, ni de l’Ours, ni des autres puissances,
Les moins pardonnables offenses.
Tous les gens querelleurs, jusqu’aux simples mâtins,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.
L’Ane vint à son tour et dit : J’ai souvenance
Qu’en un pré de Moines passant,
La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net.
A ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu’il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l’herbe d’autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n’était capable
D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

#91701 
01/03/2013 à 16:15 par Feufollet

Rappellons la dette de Haiti
Que la France lui à facturer pour son indépendance
Incommensurable, mais toujours actuelle
Baby Doc, idiot inculte et brutal
A fait payer partie de cette dette infâme a son peuple
Tout en s’enrichissant personnellement
N’est-ce pas incroyable ?
La France reconnaissante lui offrit l’accueil sous Mitterand
Colonialiste s’il en fut
Merci M. Mitterand.
Pour toujours, éternel, dans l’ignominie

#91705 
03/03/2013 à 15:41 par Anonyme

bébé doc avait ses fans :
...Des relations politiques douteuses et une comptabilité obscure

Mère Teresa était généreuse en prières, mais plutôt avare en argent avec les millions de sa fondation quand il s’agissait de soulager la misère du monde. Durant de nombreuses inondations en Inde ou après l’explosion de l’usine de pesticides de Bhopal, elle a offert beaucoup de prières et de médaillons de la Vierge Marie, mais aucune aide monétaire directe. D’un autre côté, elle n’avait aucun scrupule à accepter la Légion d’Honneur et une subvention du dictateur d’Haïti Jean-Claude Duvalier. Des millions de dollars ont été transférés à l’Ordre des Missionnaires de la Charité sur différents comptes bancaires, mais la plupart des comptes étaient gardés secrets, dit Larivée. "Étant donné la gestion parcimonieuse de l’oeuvre de Mère Teresa, on pourrait se demander où sont passés ces millions pour les plus pauvres d’entre les pauvres ?"
Le grand plan média vers la sainteté...
http://www.charlatans.info/news/Mere-Teresa-tout-sauf-une-sainte

#91741 
04/03/2013 à 15:04 par Paul Corbanese

Il y a une pétition internationale demandant que Jean-Claude Duvalier soit jugé http://www.avaaz.org/en/petition/PROSECUTE_FORMER_DICTATOR_BABY_DOC_DUVALIER/

#91777 
04/07/2013 à 14:32 par C.CH

Et ce n’est qu’un parmi d’autres qui ont été soutenus par la France, de Mobutu à Kadhafi... J’ai parfois honte pour nos gouvernants, qui soutiennent de telles personnes aux comportements à nos valeurs et, qui dans le même temps, se mettent à la botte des états-unis pour refuser le passage d’un chef d’état étranger dans notre espace aérien. Comment voulez-vous après cela qu’on la France ne soit pas ridiculisée à l’étranger et qu’on prenne le gouvernement au sérieux ?... Au fur et à mesure des gouvernements depuis la fin des années De Gaulle, et encore plus depuis Nicolas Sarkozy, de moins en moins de décisions ne sont prises dans l’intérêt régalien des français et de la France, les politiques raisonnent pour l’Union Européenne ou de manière à ne pas froisser la superpuissance américaine. J’ai honte pour mon pays et je me sens mal à l’aise en tant que français.

#96036 
RSS RSS Commentaires
   

La gauche radicale et ses tabous
Aurélien BERNIER
Le constat est douloureux, mais irréfutable : malgré le succès de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2012, le Front national réussit bien mieux que le Front de gauche à capter le mécontentement populaire. Comme dans la plupart des pays d’Europe, la crise du capitalisme profite moins à la gauche « radicale » qu’à une mouvance nationaliste favorable au capitalisme ! Tel est le paradoxe analysé dans ce livre. Paralysé par la peur de dire « la même chose que Le Pen », le Front de gauche (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’un des plus gros mensonges officiels de notre temps est que les États-Unis et le Royaume-Uni sont en guerre contre l’islam radical. De l’Afghanistan à l’Arabie Saoudite en passant par la Syrie et la Libye, les extrémistes islamiques ont été pendant des décennies un allié vital dans leur véritable guerre : contre l’indépendance, l’unité panarabe et la souveraineté économique au Moyen-Orient.

Matt Kennard

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.