RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Dans les coulisses de la rencontre El Khomri/Martinez

Le vendredi 17 juin 2016, après quatre mois de luttes, grèves, manifestations, de milliers de coups de matraques donnés et de grenades lancées, Myriam El Khomri a enfin reçu Philippe Martinez, secrétaire de la CGT.

Et qu’a-t-elle dit au syndicaliste ?

- On va vous le bousiller ce p… de Code de travail qui em… le MEDEF. Je propose de se revoir dans quatre mois.

Et Martinez, fort marri d’être venu pour rien, aurait lancé :

- Dans quatre mois, vous n’avez pas peur d’avoir oublié à nouveau le nombre de CDD autorisés par la loi ?

Théophraste R. (pétitionnaire contre l’interdiction des manifestations).

Signer  : https://www.change.org/p/je-ne-respecterai-pas-l-interdiction-de-manifester

URL de cette brève 5106
https://www.legrandsoir.info/dans-les-coulisses-de-la-rencontre-el-khomri-martinez.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
17/06/2016 à 16:31 par morvandiaux

l’intervention devant le Sénat des députés communistes devrait être bien plus largement diffusée que ce qu’elle n’est
http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/loi-travail-communistes-accuse...

#125109 
18/06/2016 à 03:09 par patrice

S’il fallait compter sur les directions syndicales pour changer quoi que ce soit dans ce monde de dupes et de dindons.
Je vais être cynique et dirais qu’heureusement que la tragédie qui a frappé ce couple de malheureux policiers, paix à leurs âmes, donne une bouffée d’air à notre immonde gouvernement de bras cassés...
D’ailleurs permettez-moi de rebondir sur la cérémonie de ce matin !
" Alors que se tenait une cérémonie pour rendre hommage au couple de policiers assassinés lundi 13 juin par un djihadiste dans la banlieue parisienne, un policier a refusé de serrer la main du président et du Premier ministre. "

Sartre avait écrit « les mains sales »...
Eh bien je pense à ce policier qui a bien fait par son acte courageux,
de ne pas se salir les mains en refusant ce salut !

Je citerais encore un livre de Sartre, « la nausée », pour qualifier l’envie de vomir qui m’étreint, à voir ces dirigeants politiques cyniques et impuissants, pousser au démantèlement des nations, de l’europe !

Ces deux malheureux policiers ont donné leur vie pour le nouvel ordre mondial, ce chaos constructeur promu par des idéologues atlantistes dégénérés, qui poussent les nations à s’entre-déchirer, et qui sont à l’origine de la création de ces sectes assassines islamistes aux portes de l’europe à présent !

Quand ce jeu machiavélique prendra-t’il fin ?

Devrons-nous attendre dans l’angoisse et la sidération l’invasion des barbares, qui faut-il le rappeler sont armés par ceux là même qui nous dirigent...

#125117 
19/06/2016 à 17:49 par chb

Signer un engagement à manifester malgré l’interdiction, malgré l’état d’urgence, aux côtés d’une organisation de « preneurs d’otages » et d’empêcheurs de gouverner à 180° ? Pourquoi pas. Et tant pis si, comme le suppute cyniquement Patrice, les directions syndicales aussi nous dupent et nous dindonnent.
Signer sur change.org, ça l’fait moyen, mais bon on est déjà super-fichés-cookés.
Pour moi, un seul message à retenir : toute occasion de combattre la dérégulation (internationale, financière, ou des droits du travail) est à saisir. La Loi, c’est (ou en tous cas ce doit être quand elle est faite par une représentation démocratique) la protection du petit peuple contre l’avidité des gros.

#125139 
19/06/2016 à 20:08 par pauvred'eux

Je complète "... bousiller ce Putain de code du travail qui emmerde le MEDEF et que veut absolument dégommer la commission européenne." (dixit Junker) "C’est le minimum... le maximum ce sont les réformes imposées à la Grèce."

#125148 
21/06/2016 à 00:51 par chb

Hervé LeCorre a réagi dans SudOuest le 20 juin avec une saine fureur, après la menace vallseuse d’interdiction des manifs de la CGT :

… de tout temps, les pouvoirs aux abois ont usé de méthode de basse police pour discréditer, criminaliser les protestations politiques ou sociales. Manipulation, infiltration des groupes les plus violents. Comment ne pas s’interroger aujourd’hui sur l’empressement malsain avec lequel nos gouvernants et les grands médias jouent sur les peurs, les émotions, à coups d’analogies scabreuses et de mensonges éhontés ?
Il n’y a pas de complot. Cette fuite en avant répressive, anti-démocratique, est l’expression brutale d’une mutation assumée, pensée, du pouvoir politique dans ce qu’on peut encore appeler nos démocraties...

 Au tréfonds de leur 11% de satisfaction, nos gouvernants aux abois se rendent sûrement compte qu’à contre-emploi (et de quelles façons !), ils font le jeu électoral de leurs adversaires. Grêle de coups bas contre la CGT, cascade de crasses contre le peuple ; et après, le déluge ? Les os de Machiavel et de Pétain se marrent, je parie.

#125169 
RSS RSS Commentaires
   

Viêt Nam, voyages d’après-guerres
André BOUNY
Nul mieux qu’un écrivain ne peut faire découvrir un pays. Que saurions-nous de l’Écosse sans Boswell et Johnson et comment nous représenterions-nous la magnificence de l’Orient au XVIe siècle sans les Pérégrinations de Fernaõ Mendes Pinto ? André Bouny s’inscrit dans cette lignée de voyageurs. Sa plume trace avec précision ce que tous les sens perçoivent du Viêt Nam traversé. Elle le fait doublement en accompagnant son texte de ses prodigieux dessins à la mine de plomb qui emmènent le lecteur de Hanoi à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

En Occident, la guerre deviendra la norme, la guerre constante. Les gens grandiront, atteindront la maturité, deviendront adultes, avec l’idée qu’il y a toujours une guerre. Alors la guerre ne sera plus une chose exceptionnelle, inhabituelle ou horrible. La guerre deviendra la nouvelle normalité.

Julian Assange

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.