RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

20 

François Hollande is dangerous for you

Pourquoi le siège du PS est-il rue de Solférino ? Parce qu’il n’y a pas à Paris de rue Waterloo.

Dans un tweet du 10 septembre 2010 à 17 H 35, Jean-Marc Ayrault promettait : « Nous assumons les engagements pris par Ségolène Royal sur le droit de partir à 60 ans. Si nous sommes au pouvoir en 2012, nous le rétablirons ».

Dans un document budgétaire, le « Rapport économique, social et financier », annexe du projet de loi de finances transmis à la Commission européenne le 1er octobre 2013, la France a rendu compte de la mise en œuvre des « recommandations européennes ». Page 21 : « Ainsi, l’âge légal de départ à la retraite est maintenu à 62 ans, mais l’âge effectif de départ à la retraite (…), devrait mécaniquement augmenter avec l’allongement de la durée de cotisation. À terme, un assuré qui débute sa carrière à 23 ans (c’est la moyenne en France) ne pourra partir à la retraite au taux plein qu’à partir de 66 ans ».Signé : François Hollande.

Chacun se demande comment 170 communistes(1) ont pu imposer ce week-end le choix d’une liste commune PS/PCF pour les municipales de 2014 à Paris (Capitale de la France).

Théophraste R. (Chef du bureau de recherche des cotisations du fils de Fabius).


(1) 500 communistes ont voté pour une liste Front de gauche et 670, soit 170 de plus, pour une alliance avec les Solfériniens.

URL de cette brève 3666
https://www.legrandsoir.info/francois-hollande-is-dangerous-for-you.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
21/10/2013 à 08:31 par babelouest

Il faut peut-être se poser la question : comment 2800 adhérents du PCF sur 4000 dans la capitale ont-ils pu ne pas aller voter ? La proportion est énorme, surtout qu’avant même le scrutin il était beaucoup question de pressions dans certaines sections pour s’abstenir. Le vote est-il malgré tout valable ? Ce sera aux militants PCF de trancher bien entendu (y compris en ne réagissant pas).

Le Front de Gauche se retrouve dans cette situation inconfortable, où l’un de ses co-présidents a suggéré, et obtenu localement, de s’allier avec son adversaire objectif le néolibéralisme. Même pour des questions locales, le dilemme est sévère tant la politique est un tout. La question est d’autant plus importante, qu’à tort ou à raison la capitale occupe une place de choix dans l’esprit des citoyens.

#100126 
21/10/2013 à 12:34 par Enervé éveillé

(1) 500 communistes ont voté pour une liste Front de gauche et 670 non communistes, soit 170 de plus, pour une alliance avec les Solfériniens.

#100129 
21/10/2013 à 14:13 par reneegate

Theophraste sais tu que ton bureau de recherche n’existe plus, on parle désormais de cellules.(voir le blog de filoche qui est bien placé http://www.filoche.net/). Sinon ton blog, c’est tous les matins.Merci

#100136 
21/10/2013 à 14:26 par reneegate

Quant au PC oublions le. Ne parlons que du Front. Attendons les résultats du premier tour et le % PC il sera ridicule. Le PC va endosser une correction qui ne lui était pas destinée.
De plus si la gauche ne passe pas ?
Car je ne sais pas ce que vous allez faire mais pour moi c’est clair je ne me dépacerai pas pour un second tour sans le FG. Mon opinion ne date pas d’hier car j’ai pu juger l’attitude de Vaillant dans le Paris18 bien avant que Valls ne sorte du chapeau. Bien avant Hollande les parisiens ont pu juger leur maire sur pièce.
Je me demande si le PC ne serait pas un Al Quaïda de la politique française. Je parle de l’appareil, les communistes sont des pompiers New Yorkais quelques minutes avant que les tours ne s’éffondrent, des héros.
Je jure de ne plus parler désormais du PC

#100137 
21/10/2013 à 14:54 par Mr Gimblette

En fait, ce ne sont même pas 170 communistes, mais 86 ( soit la moitié plus un ) qui ont décidés du sort du front de gauche ( 670 - 86 = 584 // 500 + 86 = 586 ) !!
Comparé aux 4 millions d’électeurs qui ont votés pour Mélenchon .....!!

#100138 
21/10/2013 à 16:57 par vm

Ah ! la fameuse "démocratie interne" ! Démosthène dénonçait déjà le tort fait au peuple par les RETARDS pris par ses collègues de l’Ambassade pour se décider à agir, et par les FAUX RAPPORTS qui avaient trompé les Athéniens en édulcorant les entreprises de Philippe de Macédoine. Oui, quand les responsables manquent de lucidité, de courage ou de désintéressement, quand l’occasion n’est pas saisie à temps, la consultation des intéressés n’est plus qu’une parodie de démocratie. Le président-limace laisse partout ses traces.

#100142 
21/10/2013 à 17:14 par triaire

On peut dire sans avoir peur de se tromper que ces 170 communistes qui ont suivi Pierre Laurent,n’ont aucune notion de la véritable démocratie !ça ne peut pas etre le chef qui donne des ordres de votes !
C’est dommage pour eux dont les adhérents vont encore rétrécir...Mais c’est heureux pour le FDG qui va gagner un tas de voix .

#100143 
21/10/2013 à 17:24 par PrNIC

800 camarades ont refusé de voter ......et 2000 n’étaient pas à jour de leur cotisation .....

Donc sur les 4000 camarades parisiens , les 500 qui ont opté pour une liste avec le PS représentent 12% du Parti .....

et la démocratie serait en bonne santé avec une telle manoeuvre ?

#100144 
21/10/2013 à 17:55 par Emilio

ça ne peut pas etre le chef qui donne des ordres de votes !

Il me semble que c est bien le chef Melenchon qui a appele les adherents du FDG a vote pour la gauche girondine de Hollande ..il y a longtemps , aux dernieres elections presidentielles.

Il est vrai que 30 annees au parti "socialiste" laisse quelques amities d interets
Interets devenus subitement revolutionnaires.. dans les discours (meme si je combattrai la finance internationale n est pas de lui , sa participation au gouvernement du lambertiste Jospin , le plus ultra des neo liberaux par le nombre de privatisations est significatrice.. faites comme je dis, mais pas comme je fais ). Dans les faits et par les votes parlementaires de son parti FDG , c est soutien aux interets de cette bourgeoisie de gauche/droite girondine. Vote pour, ou abstention (qui ne dit rien consent > la guerre c est on y va ou on n y va pas ) des deputes FDG pour des guerres coloniales (Mali etc..) et utiliser une armee nationale ( aux ordres non pas de la nation mais d une classe bourgeoise dominante ) pour asseoir des interets prives (Areva et autres capitalistes dont Dassault ) est une continuite de politique coloniale bourgeoise pour des interets de classe bourgeoise nationale (la meme chose pour Total en Lybie etc, etc...), une rupture ?

Desole de faire le trouble fete , mais les faits ne mentent pas , eux !
ce n est peut etre pas dans le politiquement correct de LGS ou des commentaires .. mais ....! n est pas Robespierre qui le dit mais encore faut-il agir dans ce sens ...et avoir un minimum de passe socialement ethique

#100145 
21/10/2013 à 23:01 par latitude zero

Emilio,

Non tu ne troubles pas la fête ! On a déjà entendu ça ...

Mélenchon a appelé à voter Hollande, et donc ?
Reconsidère ça dans le contexte de cette campagne, il me semble qu’il ne pouvait pas faire autrement, il a appelé a voter au moins pire pour virer coûte que coûte Sarkosy.
Est-ce une trahison ? Pour moi non et il n’y avait rien à négocier.
Si une partie du Front de Gauche n’avait pas fait la sale besogne nous serions encore sous régime Sarkosy, imagine l’arrogance d’un Sarkosy et sa clique réélus
Et pourtant pratiquement personne au FDG ne se faisait d’illusion .
Par la suite une militante du Front des Luttes avait dit fort justement « on ne se faisait aucune illusion sur Hollande mais il quand réussi à nous décevoir ».
Revoterait on de la même façon ? Pas moi et je ne dois pas être le seul !

Il ne faut pas voir le Front de Gauche uniquement sous l’angle Mélenchon.
le FDG ce sont des économistes, des internationalistes, des communistes, des socialistes, des écologistes ...
Oui Mélenchon n’est pas « parfait » , toi non plus, moi non plus !
le FDG non plus, on le voit actuellement.
Chavez était militaire, a priori on pouvait rêver mieux comme futur dirigeant révolutionnaire.

J’ ai déjà critiqué Mélenchon ici même et pourtant en pleine campagne présidentielle.
Pourtant je suis sûr qu’il n’est pas Atlantiste, mais très mal informé a cette époque , on ne peut pas être bon sur tout et toujours et a n’importe quel moment, et quand on est mal conseillé des prises de position comme sur la Lybie peuvent arriver. Je ne dis pas que c’est normal, ça parait même incroyable, mais ça arrive, surtout quand les journalistes ne cherchent qu’a te piéger avec des questions à la con.
Il ne voit que par l’ONU, mais je pense qu’il doit commencer à comprendre que l’ONU n’est plus qu’un machin à réformer totalement.
Il ne faut pas nier que chacun peut progresser , apprendre toujours, expérimenter, rien n’est statique, personne n’est à l’abri de dire ou de faire une grosse connerie, encore moins une petite, surtout quand tu es pressurisé de partout.
On peut lui reprocher 30 ans au PS (ou il a essayé sans cesse de tirer ce parti vers la Gauche dans sa dérive « social-démocrate »)
Mais on peut pas lui reprocher d’avoir claqué la porte de ce parti pour fonder le PG, à l’encontre d’ intérêts bassement politiciens et carriéristes .
Sénateur il ne l’est plus. Franc-Maçon et alors ?
On peut lui reprocher d’avoir voter Maastricht mais pas d’avoir dit non à Lisbonne etc.

Colonialiste Mélenchon ? Le discours-sur-les-plages-du-prado-a-marseille/

On ne peut qu’approuver son soutien publique et très risqué électoralement à Cuba. à Corréa et à l’Amérique latine.

Mais pour le moment , en attendant le Messie blanc immaculé ou en attendant Godot , je considère que le FDG est ce qu’il pourrait arriver de mieux aux Français.
C’est tout ce qu’on a Emilio, et c’est déjà pas si mal , et c’est perfectible et ça le sera toujours.

#100152 
21/10/2013 à 23:29 par Dwaabala

Emilio, ce qui compte ici, ce n’est pas JL Mélenchon.
Les dirigeants du PCF ont négocié le programme municipal sans demander l’avis de personne.
Ensuite ils ont consulté l’instance des dirigeants locaux ( 67% d’accord) puis la base (57%).
Que l’exécutif prennent les décisions quand il y a urgence, puis les fasse ratifier, c’est un fonctionnement normal..
Ce n’est pas le cas aujourd’hui : les élections auront lieu dans plusieurs mois. Donc ce qui s’est passé est anormal sur le plan de la démocratie dont se gargarise le parti, qui à ce titre a d’ailleurs évacué tout ce qui fait l’histoire du communisme avec ses grandeurs et ses drames.
La base s’est trouvée mise devant le fait accompli qu’elle n’a plus eu qu’à entériner.
D’ailleurs, quoique la question posée alors fût plus que discutable, le processus n’a pas été le même pour la question de ministres communistes au gouvernement en 2012. Ceux qui auraient voulu et qui étaient prêts à se hisser n’ont pas réussi à négocier secrètement un arrangement préalable avec les socialistes, car il n’y avait rien à négocier comme on le voit maintenant.
Ils se sont trouvés contraints de poser la question de la participation toute nue, aux responsables (une conférence extraordinaire si mes souvenirs sont exact) puis à la base, qui la rejetèrent.
Ceci simplement pour rappeler qu’il y a au moins deux façons d’envisager la démocratie, à quelques mois d’intervalle, au sein du même parti. Et que dans les deux cas il s’agit de la même tendance opportuniste et manipulatrice qui est au travail.

#100155 
22/10/2013 à 10:16 par benzekri hamid

L’impossible est à notre portée…

Négliger le droit des personnes à une vie digne est en soi révoltant ; le pire, c’est d’ajouter à ce mépris la tromperie qui consiste à leur faire croire qu’elles sont traitées comme des « citoyen(ne)s à part entière… ». C’est pourquoi il faudrait sortir au plus vite de l’hypocrisie et de cet attentisme désespérant. On ne doit rien attendre de cette fausse démocratie vote toujours ; il n’en sortira que des changements dans la continuité…

La Liberté, il faut la prendre, en commençant par occuper les espaces médiatiques publics (France 3 régionale par exemple) pour qu’un journalisme insoumis, au service d’une information libre, utile et dans l’intérêt général se mette en place.
Si chacun(e) à son niveau et à sa place remettait en cause l’usage et les chaînes de la hiérarchie qui vise à soumettre des êtres libres à l’autoritarisme et refuse aux citoyen(ne)s le droit d’agir suivant leur conscience et leur sens des responsabilités, tout pourrait changer.

Les précaires n’ont-ils pas le droit légitime de se nourrir ? Sinon, qu’ils s’invitent dans les supermarchés, les lieux de culture et de savoir pour s’instruire (médiathèques, cinémas, théâtres…), et qu’ils aillent se faire entendre chez les représentants de l’État et du peuple pour qu’ils se mettent sérieusement au travail et leur proposent une activité avec un revenu décent. L’arrivée des forces de police ou autre ne devrait en aucun cas les inquiéter. Si des policiers choisissent l’obéissance à des lois injustes en acceptant de venir les déloger, alors, il faudrait que les manifestants mis au chômage forcé prennent place dans les fourgons de la République pour être conduits aux commissariats qui auraient à gérer l’ingérable. Aucune force ne pourrait tenir longtemps ni empêcher des citoyens de réclamer un droit constitutionnel…
Les hypocrites de gauche et de droite au pouvoir font semblant de pleurer sur le sort de « nos enfants qui n’ont pas à supporter nos dettes » ; la jeunesse paye déjà maintenant, avec moins de bourses, plus de frais d’inscription, de précarité de leur statut et de leurs conditions de vie et d’études… Et si les jeunes prenaient la tête d’un mouvement pour l’effacement de cette dette illégitime ? Ce mouvement ne prendrait fin qu’avec la fin de ce racket… Et que se passerait-il si on ne payait plus les intérêts de cette « dette »… ? Rien de grave car les créanciers-rentiers se porteront toujours bien et les milliards économisés serviraient à réparer les dégâts et les injustices d’un système libéral destructeur et à bout de souffle.

Les militaires, utilisés soi-disant pour porter secours et sauver des vies à travers le monde, pourraient songer à agir - ici et maintenant - en France, en ouvrant les casernes, réfectoires et dortoirs aux sans abri, aux sans revenu et aux précaires pour que ceux-ci recommencent à vivre…En agissant ainsi, ils seraient dans leur droit : porter assistance par leur insubordination - légitime et solidaire - à personnes en danger…
Les gendarmes pourraient laisser l’accès aux palais et résidences secondaires, sur le sol français, de monarques, présidents et autres émirs milliardaires, ces propriétés acquises avec l’argent volé aux peuples - aux sans abri français et étrangers – au lieu de passer leur temps à les garder jour et nuit pour préserver le luxe indécent de ces criminels.
Les médecins honoreraient leur profession en respectant le serment d’Hippocrate. La santé est un droit, en aucun cas une source de profits et d’enrichissement. Les malades doivent être traités comme des patients et non comme des clients quelque soit leur situation financière…

L’Égalité : il faut forcer les grands patrons, les grandes fortunes, les hauts revenus à accepter un partage équitable des richesses, des avoirs et des devoirs ; sinon il ne faut pas hésiter à les déposséder de « leurs » biens souvent mal acquis… Croire au mythe de « l’humanité » des possédants, aux sirènes de la compétitivité et attendre de la productivité des entreprises des créations d’emplois, c’est croire au père Noël…
Si, dans ce monde injuste, le système actuel -sans scrupule- n’hésite pas à saisir les biens de personnes mises en difficultés pour, nous dit-on, se faire payer de leurs dettes, pourquoi ne pas rétablir la justice en faisant plutôt payer les fraudeurs et profiteurs de tout poil ? La dignité humaine ne doit pas être sacrifiée aux dépens du droit à la propriété des très riches.

La Fraternité ne peut se forger que dans les combats collectifs et solidaires.
La charité institutionnalisée des Banques alimentaires, Restos du cœur, Secours populaire et autres associations caritatives et humanitaires a montré ses limites… Elle a souvent conduit à une sorte de passivité qui fait dire aux politicien(ne)s de tous bords -premiers responsables de l’état actuel de la France – que l’assistanat ça suffit.
Que les « assisté(e)s » prennent au mot ces parasites et profiteurs du système et qu’ils n’hésitent pas à aller les secouer dans leurs permanences d’élus…ou « chez eux » pour leur rappeler que le temps des privilèges est révolu.

Commençons par faire ce qui est impossible aujourd’hui et laissons ce qui est difficile à demain…

La Liberté il faut la prendre, l’Égalité il faut l’exiger et la Fraternité il faut la construire…

Il faut en finir avec cette :

« Liberté provisoire Égalité dérisoire Fraternité aléatoire »*

* La formule n’est pas de moi.

#100165 
22/10/2013 à 13:41 par Caius Gracchus

Tient en fait les votes sont "démocratiques" quand il vont dans votre sens ?
Visiblement dans ceux qui commentent ici ily a peu de membres du PCF, encore moins de membres du PCF de Paris. Donc les négociations entre PCF parisien et socialiste parisiens se sont faites en secrets ? un secret dont on discutait en assemblée de communistes ou dans les exécutifs durant les négociation c’est "discuter en secret" ?
Je n’ai rien compris sur cette hsitoire de 170 communistes, mais peut être est-il plus simple de dire qu’il ya une nette majorité qui trouve que l’accord négocié avec lamajorité PS di conseil municipale avait quelques intérêts....
Personnellement,décidé à sanctionner la politique gouvernementale, je n’étais pas a priori pour une entente avec le PS parisien, mais ce sont les commentaires particulièrement pénibles de Melenchon et sa clique, leur propositions insultantes en cas de liste autonome (seulement la moitié des têtes de liste pour les communistes et la certitude de perdre la plupart de nos élus alors que ceux du PG avaient toutes les chances d’être réélus, l’autoproclamation de simonet comme tête de liste sur Paris (et puis quoi encore ?!) et la pression unilatérale du PG d’imposer leur ligne au Front de Gauche, les commentaires anticommunistes ici ou ailleurs, etc ; tout cela m’a décidé à changer mon vote et à voter la proposition fédérale ! j’ai tendance à penser que ne pas voter comme Martelli, Autain, et autres liquidateurs du communismes était le moins mauvais possible parmis ceux proposés !
et juste pour préciser, je suis communiste, compte le rester (hors ou dans le PCF) et je ne suis ni frontdegauchistes,ni Mélenchoniste, je suis communiste c’est tout !

#100172 
22/10/2013 à 14:12 par legrandsoir

@ Caius Gracchus

et je ne suis ni frontdegauchistes,ni Mélenchoniste,

Oui, on le comprend à vous lire :

Melenchon et sa clique...

#100177 
22/10/2013 à 15:13 par Emilio

Dwaabala , et oui , rien ne change et au final de ces luttes ,il ne restera plus que des dirigeants a se gouverner eux memes .. je suis d une famille de communistes , militants de base et ouvriers chez Renault. Cet effondremment je l ai vecu et pourtant cet ideal perdu nous faisait vivre avec un espoir d un autre monde face aux “a Moscou” des bourgeois .. j ai ete berce dans ce monde la (qui a dit trop pres du mur )))

Latitude , attention je ne ferais pas -ici -un proces de Melenchon non plus , ni pire ni meilleur que le Npa ou le Pc (ce qu il en reste , helas) pas le fil et pas ce que je cherche , nous unir tous mais comment est ma preoccupation .

Je voudrais quand meme recopier ici un commentaire de Maxime que je trouve a propos dans ce fil. Maxime a bien sentí ce qui se passe en Amerique Latine . Et je rappelle que les attaques des medias dominants en France , sont beaucoup plus virulentes en Amerique Latine , parce que c est un fascisme sans floritures qui fait face , et son argumentaire ce sont des balles qui precedent et suivent les mots.

Mélenchon, la Syrie et L’Iran
15/02/2012 à 17:41, par Maxime Vivas
Je viens de réécouter intégralement sur le blog de J-L Mélenchon, sa prestation sur France Inter, qui fait polémique ici.
Beaucoup de choses ont été dites par des lecteurs, que j’approuve, sur les questions "dans la question" posées au candidat. Si JLM Mélenchon est interrogé sur la Syrie et pas sur les charniers de Colombie, où sur les massacres qui se produisent en ce moment en Libye, ce n’est pas par hasard. C’est politique. Les journalistes ne demandent pas aux candidats atlantistes ce qu’ils pensent de Guantanamo, des bavures de l’Otan, du droit des femmes en Arabie Saoudite, etc. Chacun me comprend ?
Mais ce qui est extraordinaire, c’ est que, sur ce site, LGS, plusieurs lecteurs embrayent sur le sujet précis voulu par les journalistes peu innocents et effacent du coup tout le reste de la discussion.
Je ne dis pas que la question ne valait pas d’être posée, ni même que JLM y a répondu excellemment, mais je ne trouve pas juste qu’on résume ce qu’il dit, le projet qu’il porte, les espoirs qu’il incarne à cela. Et je sais bien que d’autres insatisfactions de ce genre viendront pendant la campagne électorale.
J’ai eu l’occasion de me rendre deux fois au Venezuela et de m’intéresser aux prestations télévisées d’Hugo Chavez. Je mentirai en disant que, parfois, je n’ai pas sursauté. Mais si je votais dans ce pays, il aurait ma voix. Et de surcroît, je me méfie de la tendance à l’intransigeance des "diseux" sur les "faiseux".
Et, par suite, j’aurais scrupule à le tacler (en vertu du discutable "qui aime bien...") en oubliant dans, le même temps, de le comparer aux autres.
Quelqu’un a dit que si vous voulez un ange pour candidat, il vous faudra d’abord mourir, parce que ces perfections-là sont basées au paradis (paraît-il).

Et dans la foulee de ce que vient d ecrire benzekri Hamid..

En France , vous voyez le chef , le charismatique chef . C est vrai pour Chavez et parfois autocrate , je ne detaillerais pas , Maxime sait tres bien a quoi je fais reference et que je n ai pas compris du camarade Chavez que je soutiens , comme la revolution cubaine ,et pour leurs politiques sociales . Le socialisme est en construction , et ce qui est demande au chef c est d etre la voix du peuple . Ce chef est l expression de ce peuple et le cadre , ce n est pas (ou plus , ou beaucoup moins ) c est la Constitution . C est la qu est le reel pouvoir et c est ce qui est mis en avant , Comme un petit livre rouge .. face aux journalistes aux opposants etc… face a leurs questions biaisees et de pieges bourgeois. Repondre a ces questions , c est perdre le temps de reponse et faire le jeu de l ennemi . Leur brandir un petit livre en face et s y tenir , le citer , c est la reponse qui me semble appropriee . La sante et l education gratuite sont de ces fondamentaux de ce socialisme du XXIeme siecle , un droit humain pas une marchandise.

Vous avez en France une arme formidable

Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 23 juin 1793
http://www.gauchemip.org/spip.php?article1001

la souverainete nationale , n est pas un nationalisme , et dans les rapports avec les autres peuples , elles s appliquent en miroir > plus de polemiques possibles , c est aux peuples de choisir leurs destins , et le travail de politique interieure peut commencer et le detournement mediatique n a plus de prise . C est le pouvoir du colonisateur qui est immoral , C est cela qui est la cible et c est cela qui doit etre combattu. Par la prise de possession populaire des modes de productions capitalistes . Un travail interieur de refondation qui met tous les peuples sur un pied d egalite.

Et aussi ,de l importance du chef ne depend plus celle du parti. Parce que c est le fondamental de constitution qui regit tout le monde. On ne perd plus l energie populaire ainsi parce qu elle a un repere et un ideal , ce sont les opposants qui doivent se positionner a leur tour . Des mots simples , clairs que tous peuvent comprendre . Les declarations de chefs , ne pourront qu y faire reference , c est la verite de cette constitution qui fera loi . Pas leurs deraillages eventuels ni leurs egos .

Je ne sais pas si je me suis bien exprime , mais c est le pourquoi du succes des revolutions en marche en Amerique Latine , la constitution sous format de poche , dans la poche et dans la tete. Chavez meurt , soy Chavez … parce que ces idees les notres sont claires et elles sont la, dans ce petit livre .. c est une force imparable parce que les fascistes n ont pas ces reperes, juste des hommes , c est leur faiblesse , et tomber dans ce meme travers c est s affablir . Maduro en a fait sa base de politique participative et il ne manque jamais une occasion de le brandir a tous , c est cela que nous voulons et c est la dans ce petit livre de notre constitution et nous construisons le socialisme la dessus . Les hommes elus s y collent , pas le contraire , on evite tellement d erreurs des socialismes ainsi …

Desole , mais je voulais mettre de l espoir dans cette tourmente française et de l energie on en deborde en Amerique latine , n est-ce pas Maxime (et en Colombie il en faut croyez moi , en ce moment les indigenes ont pris la suite des campesinos , souvent les memes aussi , dans la lutte sociale et encore la meme repression fasciste d etat qui tue) Voir les peuples avant leurs gouvernements parce que ce sont les peuples qui souffrent et qui se font bombardes , c est la solidarite entre peuples qui changera la donne . La politique française est devenue la honte de l humanite , Montrez- nous vos valeurs , des valeurs de liberte de justice pour tous , brandissez au monde ce que vous voulez .. appelez le comme vous voulez constitution manifeste etc ..une voix du peuple de France , un ideal qui mettra fin a l arrogance de dirigeants usurpateurs. Un projet de societe , ou ce sera le peuple qui pose les questions et pas des medias bourgeois manipulateurs.

#100178 
22/10/2013 à 15:52 par Dwaabala

@ Caius Gracchus
Vous devez vous sentir bien seul dans ce parti du Front de Gauche, qui présente ses candidats sauf exceptions notoires sur des listes FdG.
D’après vous, il n’y a pas eu d’entretiens entre H. Désir et P. Laurent sur la question de principe d’un accord à de Paris ?
Ce qui montre d’ailleurs que contrairement à tout ce qui se raconte, il s’agit bel et bien d’un enjeu national revêtant une apparence locale.
D’après vous, pour le dire vite, le programme de la liste emmenée par le PS a été élaboré par les militants du Parti ?
En l’admettant, cela veut dire que le principe de l’accord avait donc déjà été posé. Mais alors par quelle instance et à la suite de quel vote ?
Non, cela ne tient pas debout.
Il y a eu négociation au sommet, en particulier sur l’effectif des communistes au conseil municipal.
Ensuite le programme municipal a été bricolé de concert : quelques propositions communistes montées en épingle.
Puis le tout a été soumis au vote des délégués des sections d’abord, puis à l’ensemble des adhérents parisiens.
Il s’agissait donc de votes de ratification et non pas de décision sur le principe d’une liste commune, qu’il aurait certainement été encore plus difficile de faire passer.

#100181 
22/10/2013 à 21:58 par Scual

Il faut faire très attention aux communistes qui arrivent et disent qu’ils en ont marre de se faire insulter et que c’est la faute à Mélenchon et compagnie. etc... Ils pourraient bien ne pas être ce qu’ils prétendent.

Parce qu’il faut envisager toutes les hypothèses. Certains croient que c’est une question de stratégie enfin il parait qu’il y en a qui le croient mais comme j’ai jamais vu un argument valable...

Beaucoup croient que c’est une trahison pour des places... c’est tout à fait possible et j’espère de tout cœur que c’est le cas parce qu’il y a bel et bien une autre possibilité que personne ne veut envisager : Pierre Laurent est un traitre depuis le début. Il bosse pour le PS ou je ne sais qui et maintenant il veut détruire le FdG parce que ça arrange ses maitres. Sincèrement aussi saugrenue que cette théorie puisse paraitre, il se trouve que s’il voulait détruire le FdG il ne s’y serait pas pris autrement.

Puisque nous à gauche avons tellement été cocufié que nous ne devrions pas écarter les pires des hypothèses, qui soit dit en passant se révèlent généralement être les meilleures explications après coup, je crois qu’il faudrait faire preuve de prudence et ne pas répondre aux provocations de cette poignée de trolls ayant manifestement pour but d’attiser le feu. En effet quand on y réfléchit Pierre Laurent à pointé un flingue sur la tempe du FdG mais les communistes doivent encore appuyer sur la gâchette. Il suffit de lâcher quelques trolls pour attiser le dégout que le reste du FdG a à l’égard de la poignée de traitres du PCF, pour que le débat s’enflamme et bien sur c’est TOUT le PCF qui va être touché par ces critiques que l’on ne porte qu’à une infime minorité. En clair si le but de Pierre Laurent est de mettre le feu au bateau, il vaudrait mieux ne pas jouer avec les bidons d’essence qu’il nous a fourni. Il faut encourager les communistes à agir afin que la contre-attaque vienne d’eux seuls, coupant court à toute possibilité de destruction du FdG.

Bref, on peut cracher sur Pierre Laurent tant qu’on veut, mais surtout il faut soutenir et encourager les communistes à se révolter dès maintenant et renvoyer Pierre Laurent à sa place légitime, celle de dirigeant d’un petit courant minoritaire du PCF. Les communistes sont touchés par la trahison au moins autant que nous. Que celui qui n’a jamais été trompé par un homme politique de gauche leur jette la première pierre. JAMAIS les communistes qui nous ont tant aidé en portant le FdG à bout de bras depuis le début n’ont autant eu besoin que nous leur rendions enfin la pareille.

#100187 
23/10/2013 à 00:49 par Latitude zero

Scual
Ca bouge un peu ..
lettre-de-demission-de-maeva-nicotra

Emilio

Merci d’avoir remis le commentaire de Maxime. Très bon commentaire mais doublé d’ un beau procès d’intention et accompagné comme souvent de la traditionnelle petite pique égratignante !
C’est comme ça !
J’aime cette expression « grand diseux petit faiseux » , elle me rappelle à chaque fois ma bonne Grand-Mère Victorine, femme de mineur à Lens Pas de Calais.
En Chti ça donne grin diseu tio feuseu.
Et chi a eune lingue que chu granmin fier eud parler incore ché le chti.
J’aime les Chti, mes racines, ya pas plus braves qu’eux, intelligents et directs, solidaires et généreux , mais attention très fiers et faut pas les chatouiller longtemps ...!!

Quand on avale une couleuvre , il est bien d’en discuter entre nous, en évitant de donner du grain à moudre à l’adversaire.
Rester dans le non dit n’est certainement pas la solution, c’était le but de cet article.
Lire des avis différents, et surtout l’avis des plus expérimentés confortent dans ses convictions.
Mieux que rester dans son coin à ruminer, c’est l’idée que j’en ai d’une vraie solidarité qui fait du bien.

#100190 
23/10/2013 à 22:24 par patrice

Dans l’absolu il faudrait se débarrasser de tous ces parasites, politiques, dirigeants, élus et syndicalistes compromis aux accointances avec le pouvoir mondialiste !
Le système est vérolé jusqu’à la moelle gauche droite en passant par les extrêmes confondus, ce sont les militants de base qui trinquent malheureusement ...

#100212 
25/10/2013 à 21:59 par loulou du bled

Ceux qui votent pour le PS sont des collabos. LE PC est en pleine dérive droitière depuis l’abandon de la dictature du prolétariat. Les français n’ont pas assez faim, mais cela vient et après la révolution viendra.

#100272 
RSS RSS Commentaires
   

Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je n’ai aucune idée à quoi pourrait ressembler une information de masse et de qualité, plus ou moins objective, plus ou moins professionnelle, plus ou moins intelligente. Je n’en ai jamais connue, sinon à de très faibles doses. D’ailleurs, je pense que nous en avons tellement perdu l’habitude que nous réagirions comme un aveugle qui retrouverait soudainement la vue : notre premier réflexe serait probablement de fermer les yeux de douleur, tant cela nous paraîtrait insupportable.

Viktor Dedaj

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.