RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


La Grèce, Leparmentier (1), Quatremer (2)

1) Référendum : procédé de démocratie semi-directe par lequel l’ensemble des citoyens d’un territoire donné est appelé à exprimer une position sur une proposition qui leur est soumise, concernant « une mesure qu’une autre autorité a prise ou envisage de prendre ».

2) Troïka : trois pelés ou tondus pas élus mais qui prétendent que leur avis vaut plus que celui des peuples d’Europe.

3) Europe : système financier et père fouettard dont la présidente est Angela Merkel, flanquée d’un porte-serviette français (François H.).

4) Expert (ou politologue) : financier et père fouettard, spécialiste dans l’art de prédire le passé et d’être solidaire de la BCE, du FMI, du MEDEF.

5) Arnaud Leparmentier et Jean Quatremer : partie émergée de l’iceberg des pas élus vaticinateurs, politologues et pères fouettards.

Théophraste R.
Notes :
1. Editorialiste à France Inter et directeur-adjoint des rédactions du Monde.
2. Journaliste à Libération, France 2, France 5, Arte.

URL de cette brève 4706
https://www.legrandsoir.info/la-grece-leparmentier-1-quatremer-2.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
29/06/2015 à 03:22 par Antar

Europe : système financier et père fouettard dont la présidente est Angela Merkel, flanquée d’un porte-serviette français (François H.) et d’un micro américain made in NSA.

#116833 
29/06/2015 à 11:53 par pilhaouer

Le Parmentier et Quatremer en evzones, ça fait bizarre !
La légende nous dit que l’evzone de l"Acropole qui avait la garde du drapeau grec s’en enveloppa pour se jeter dans le vide lorsque les nazis voulurent le retirer.
(En fait, Konstantinos Koukidis n’aurait jamais existé mais il s’agissait de faire oublier les vrais héros (communistes) Glezos et Sandas qui arrachèrent le drapeau nazi le 30 mai 1941.)

Mais si Le Parmentier et Quatremer décidaient de se jeter des étages supérieurs du Siège de l’Union enveloppés dans le drapeau européen, ça aurait vraiment de la gueule !

( Selon Wikipedia qui se trompe parfois, « Le drapeau européen est un drapeau décoré de 12 étoiles dorées disposées en cercle sur fond bleu marial, représentant la solidarité et l’union entre les peuples d’Europe ... ... » )

#116841 
29/06/2015 à 22:35 par Autrement

À Leparmentier et Quatremer, il faut ajouter JM Colombani, ici.
Je suis de nouveau en Grèce où les radios-télé privées majoritaires font du tsipras-bashing à jet continu, pire que les médias français. Et vous savez qui brandit la sortie de l’Europe et de l’euro comme si c’était l’enjeu du referendum ? L’illustre Samaras lui-même, cravaté et plastronnant, car Bruxelles lui a donné pour mission de déconsidérer et de tâcher de renverser par ce moyen le gouvernement populaire légalement élu de Syriza. Car les Grecs veulent rester dans l’Europe, la vraie, la nôtre, celle qui leur doit la civilisation, celle qu’ils sont en train de tirer de l’ornière en refusant le piège de la dette et de l’austérité. Pour l’euro, on verra bien après.

#116855 
30/06/2015 à 16:23 par pilhaouer

Et ne pas oublier l’indispensable Apathie !
cf ACRIMED : Référendum en Grèce : les éditocrates et la démocratie en 140 signes

#116872 
30/06/2015 à 19:45 par Enfant de la Haute Mer

National Spy Agency...

#116876 
01/07/2015 à 18:49 par Scalpel

@ Pilhaouer

Wikipedia peut inventer une signification sans queue ni tête (la solidarité entre les peuples -entre les oligarchies ?-) pour cette foutUE bannière bigote, la vérité n’en demeure pas moins accessible quant au caractère furieusement catholique, tant dans sa date de naissance... le 8 décembre (fête de l’immaculée conception) que par son histoire, pas piquée des vers, qui est une injure manifeste, une déclaration de guerre à notre constitution laïque gagnée de haute lutte.
Que cet aspect des choses soit à ce point occulté en dit long sur la véritable nature du "projet européen".
Lorsqu’on s’intéresse de près à l’UESA, sous quelque angle qu’on l’aborde, on aboutit inéluctablement à la conclusion d’une impérieuse et urgente sortie de cette pieuvre au dessein néo-féodal chaque jour plus visible de tous... sauf des aveugles, bien entendu, dit la chanson.

#116901 
01/07/2015 à 18:53 par Scalpel

@ Autrement

Pour l’euro, c’est tout vu.

#116902 
01/07/2015 à 20:50 par Dwaabala

Je serais gêné de me retrouver avec tous ceux (y compris N. Sarkozy aujourd’hui dans le Monde) qui voient ou qui veulent la sortie (respectivement : l’exclusion) de la Grèce de ceci et de cela.
La volonté des peuples s’imposera au sein de l’Europe dans le cadre de chaque Nation et solidairement entre les Nations. C’est dans ce sens que vont le mouvement Podemos* et la bataille menée par le gouvernement Tsipras .
Sinon cette volonté ne sera pas ; et nos peuples et leurs ultra minoritaires seront tenus pour encore moins qu’aujourd’hui par les mêmes ou leurs successeurs dans les mêmes instances.
Solidarité avec le peuple grec ! C’est bien la position des forces principales du Front de gauche et de la CGT.
* Alain Badiou - Jorge Lago. Après Syriza, jusqu’où ira Podemos ?

#116903 
01/07/2015 à 21:31 par Dwaabala

@ Autrement
Vous trouvez les mots justes ; mais « les autres », ou bien prennent si peu en compte les peuples ...ou bien comptent si peu pour leurs peuples.
Cf. J. Sapir : « ...il y a une étrange et malsaine synergie entre les plus réactionnaires des commentateurs et d’autres qui veulent se faire passer pour des « radicaux » et qui oublient sciemment de prendre en compte la complexité de la lutte conduite par le gouvernement grec. Ce dernier se bat avec le courage d’Achille et la ruse d’Ulysse. »

#116904 
RSS RSS Commentaires
   

Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique.

Guy DEBORD

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.