RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

16 

Municipales : les charognards sont-ils lâchés ?

Le parti solférinien, qui veut un accord avec le parti communiste au premier tour des élections municipales là où ça l’arrange, vise à s’emparer de mairies communistes avec les voix des Verts et de la droite et d’au moins une mairie des Verts avec les voix de qui voudra à condition que Jean Jaurès ne le voit pas.

Il envisage en effet de conquérir en 2014 les mairies communistes de La Courneuve, de Saint-Denis, de Villetaneuse et une d’ EELV (Montreuil), prise aux communistes par Dominique Voynet en 2008 avec les voix du PS et de la droite.

Dans la jungle profonde où la main de l’homme de gôche n’a jamais mis un pied idéologique (oui, je sais…) la gloutonnerie peut faire naître la complicité des vautours, des hyènes et des vipères (lubriques et visqueuses, vous croyez ? Bon, c’est vous qui le dites).

Peut-être s’agit-il d’un chantage pré-négociations nationales, hors bilan municipal, dans un marigot où la seule loi est celle de la « discipline républicaine » du deuxième tour.

Il est alors à prévoir l’envahissement des isoloirs par des outlaws, la multiplication des pêcheurs à la ligne et des progrès du FN.

Pourquouâ ? aurait demandé Grock.

Mais c’était au début du siècle passé et Grock était un clown.

Théophraste R. (« Géométrie variable, géométrie minable »).

URL de cette brève 3623
https://www.legrandsoir.info/municipales-les-charognards-sont-ils-laches.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
24/09/2013 à 19:50 par morvandiaux

Hollande dans la lignée de Mitterrand ! supprimer le PCF ..c’est le rêve maintenu de "la droite complexée" solférinienne, elle va favoriser la le PEN avec l’aide des médias inféodés pour inciter au "vote utile",
reste que les militants PCF vont peut-être RESISTER et dire NON aux complices de l’oligarchie ?
C’est tellement gros que je me demande comment la direction de ce parti pourrait cautionner des listes communes avec ceux-là...maso ??

#99021 
24/09/2013 à 20:46 par Dwaabala

Allons, Théophraste ! vous jetez de l’huile sur le feu, alors que de si belles listes communes PS-PCF emmenées par le PS se mitonnent pour le premier tour à Paris, Nantes, Toulouse en particulier.
Ce qui est assaisonné des tirs à boulet rouge du Secrétaire national du PCF sur... la politique de F. Hollande et JM Ayrault, mais sans pour autant vouloir écrabouiller le PS... dont il n’est plus question.
Comprenne qui pourra la cuisine électorale.

#99028 
24/09/2013 à 20:59 par babelouest

2014.... au second tour, dans les bastions de gauche je crains que le grand vainqueur ne soit le bulletin blanc, juste après l’abstention. D’où des scores pour le moins peu honorables pour des survivants du second tour (genre 23% et 14% des inscrits), chose que les médias s’empresseront de ne pas mentionner. A coup sûr, ce sera l’élection municipale la plus ridicule, du moins dans les grandes villes, et sans doute aussi dans les villes moyennes.

Non, l’opposition de gauche n’ira pas voter pour le parti solférineux, seul en piste ou associé à quelques opportunistes.

#99029 
24/09/2013 à 21:07 par BOB

Au vue de la catastrophe qui s’annonce, le misérable jeu des petits potentats locaux semble quelque peu dérisoire, les récentes élections partielles ont montré une grande relativisation du caractère local des élections municipales à venir : La seule voie pour « offrir » une perspective réellement crédible c’est l’indépendance, en finir avec les manœuvres d’appareils. Ne nous y trompons pas, ceux qui s’engageront avec ceux qui organisent le désastre, non seulement seront entraînés avec eux, mais pour de petits profits trahiront également leur classe.

voir : http://2ccr.unblog.fr/2013/08/31/municipales-de-2014-avec-ou-sans-le-ps/

#99030 
24/09/2013 à 23:18 par grock @leclown

Sans blâââgue… et vous voteriez pour le PS ?
Oui mon caporal ! A vos ordres mon caporal !

#99042 
25/09/2013 à 15:22 par Fald

Le PCF a d’autant plus tort de se montrer conciliant avec les roses-verts qu’il n’a rien à en attendre.

La preuve par 2008, aux municipales comme aux cantonales :

Partout où une liste menée par un communiste ou un candidat communiste est arrivé au second tour, les roses-verts se sont abstenus ou ont voté à droite. C’est ainsi que des villes comme Le Havre ou Calais, et nombre de moins grandes, sont restées ou passées à droite alors que la liste d’union de la gauche à tête communiste ou le conseiller général communiste était mathématiquement élu.

Et partout où ils ont pu, en particulier en Seine-St-Denis, les roses-verts ont pris la place des communistes avec le soutien ouvert de l’UMP et les voix du FN. Montreuil n’est que l’exemple le plus connu.

Tout cela n’empêche surtout pas, en plus, les roses-verts de gloser sur les "rouges-bruns" dès qu’ils causent de gens qui se situent à gauche de Manuel Valls.

#99070 
25/09/2013 à 22:08 par DUPUIS Mathias

A Dieppe aussi, où l’ancien sénateur-président de région PS, mariée à une députée-conseillère générale PS, dont la fille d’un premier mariage est la suppléante de sa femme et conseillère régionale PS (la politique, une affaire de famille en seine-maritime !!!), va conduire une liste constituée du PS et d’anciens élus de l’UMP (2001-2008), au titre de "Il faut battre le maire communiste Sébastien Jumel" dans la presse. Tout un programme !!!!

#99084 
26/09/2013 à 05:01 par patrice

A un tel stade de parasitisme, y a plus que l’éradication à la sulfateuse gauche droite connes et fondues !
Malheureusement j’en connais une qui se frotte les mains, mais bon il faut relativiser quand l’on sait que toutes les décisions se prennent à Bruxelles en notre époque de nouveau grand circus mondialisé ...

#99100 
26/09/2013 à 07:39 par morvandiaux

sur le blog de José Fort : Que cherche Mélenchon ?
Un micro caché après une émission de radio avait enregistré, il y a quelques mois, une sortie de JL Mélenchon : "les communistes, j’en ai rien à foutre". Ce mardi matin sur France2, il s’attaque aux députés FDG, pour la plupart communistes, regrettant qu’ils ne soient pas les doigts sur la couture du pantalon aux ordres du FDG, c’est à dire à ses ordres. Les députés du FDG vont certainement apprécier. Petit rappel historique : les groupes communistes à l’Assemblée et au Sénat ont toujours été autonomes et ont pris leurs décisions (de vote notamment) en toute souveraineté. Parfois des différences et des divergences se sont exprimées. Rien d’anormal dans le fonctionnement démocratique d’un groupe parlementaire que l’on ne peut cantonner au rôle de supplétif.
Quelle signification donner à la multiplication des déclarations de JLM et de ses proches concernant le PCF ? Ne viseraient-elles pas à casser dans un premier temps le fdg pour le recomposer à la seule sauce mélenchonniste ? Après son score à l’élection présidentielle de 2007, Besencenot avait caressé l’espoir de liquider le PCF. Désormais, le "facteur" ne vit que grâce à la télé, son organisation ayant disparu des radars. Mélenchon devrait se méfier : il risque le même sort.
http://josefort.over-blog.com/que-cherche-m%C3%A9lenchon

#99102 
27/09/2013 à 10:02 par Dédé

Chez les Saouds il a des municiales aussi, bon c’est le Roi qui choisit les candidats et c’est pas un maire qui est élu mais un porte parole du Roi. Mais chez nous qu’est ce que ça change ? Que dalle ! C’est pareil ils sont tous de la même mafia et tous d’accord pour nous tondre..........................................

#99161 
27/09/2013 à 21:45 par Dwaabala

@ morvandiaux
Le groupe GDR à l’Assemblée est un simple groupe technique. Il compte 7 députés communistes sur quinze députés, dont cinq ultramarins.
Lors de sa constitution, le PS a tout fait pour empêcher sa formation ; il a réussi à dissuader le quinzième, nécessaire, l’ultramarin Chalus (socialiste) d’y entrer ; «  les élus du Front de gauche qui n’envisageaient pas, après avoir été dépouillés de plusieurs sièges aux élections législatives, de devoir en plus se priver d’un groupe. Les élus Front de gauche ont fait savoir à qui de droit que cela serait considéré comme une mauvaise manière à leur encontre. » (Le Monde, de l’époque)
Finalement, c’est in extremis qu’un autre ultramarin (socialiste !) a été recruté. Ce qui montre que, quand ils croient qu’il le faut, les dirigeants savent avoir la mémoire courte.
En 2007, pour la première fois depuis 1959, les communistes n’ont pas eu assez d’élus pour avoir leur groupe à l’Assemblée.
Quant aux ragots et aux micros cachés...

#99182 
28/09/2013 à 13:44 par Quidam

Je noterai tout de même quelques différences notables entre un grande Hyène africaine et un dirigeant dit "$ocialiste" hexagonal : (ou Brit travailliste, ou Teuton social démocrate, c’est pas mieux)

- Les Hyènes ne s’attaquent pas aux grands primates dits Homo sapiens pour peu qu’ils ne viennent pas très imprudemment les chatouiller
- Les Hyènes sont très utiles dans le milieu où elles vivent, elles empêchent notamment la survenue d’épidémies
- Elles ont toujours cohabité harmonieusement avec les prolétaires de bases & c’est la raison pour laquelle les 1ers d’entre eux - dans la préhistoire - en ont dessiné sur les mûr de leurs cavernes prolétariennes de l’époque.
- Les Hyènes sont des animaux sociaux, (& non antisociaux) elles vivent harmonieusement en groupe

Non ! S’il fallait faire une comparaison, un dirigeant P$ ça se rapprocherait plutôt d’un Ebola virus à mon avis, non ?

#99203 
28/09/2013 à 19:29 par patrice

@ Quidam
Ce serait peut être leur donner un peu trop d’importance, un virus mortel tel qu’ébola !
Une bonne et vulgaire maladie vénérienne associée à des morpions serait plus idoine ...

#99218 
28/09/2013 à 23:08 par Quidam

patrice

"@ Quidam
Ce serait peut être leur donner un peu trop d’importance, un virus mortel tel qu’ébola (...)"

Eh bien non - me semble-t-il - car si j’ai suggéré Ebola Virus c’est a dessein, celui-ci ayant lui des similitudes frappantes avec nos dirigeants P$.

Tout d’abord - tous les biologistes le confirmeront - Ebola virus c’est ce qu’il y a de plus con dans toute la palette de ce que la nature ait jamais inventé sur Terre depuis l’apparition de la vie il y a 5 milliards d’années à la louche.

En effet le B A BA du concept de prédation veut que d’une part le prédateur ne soit pas stupidement avide au point d’épuiser la source de ses proies potentielles en 2 jours histoire de ne pas lui-même crever irrémédiablement de faim, et de plus ne pas y aller tout de même trop fort afin que sa proie reste consommable faute de quoi cela aboutirait au même résultat tragique pour lui.

Or, Ebola virus ne respecte pas ces conditions pourtant élémentaires, il tue en quelques heures toutes ses victimes dans un rayon de quelques kilomètres à une vitesse telle et avec un tel degré de sauvagerie que l’épidémie ne peut jamais s’étendre, ne franchissant jamais la zone de quelques douzaines de kilomètres au plus, où tout être vivant s’y trouvant ou y pénétrant est trucidé en quelques heures, rien de vivant ne pouvant en sortir.

Les dirigeants P$ - ou leurs homologues ailleurs dans le monde - sont tout aussi cons, ils font de tels ravages dans l’histoire, qu’ils n’y apparaissent que subrepticement, laissant la plupart du temps le champ libre aux forces réactionnaires qui sont malheureusement beaucoup plus efficaces.

C’est très, très con de jouer le rôle immonde de sociaux-traitres révisionnistes & ça ne paie même pas en plus !

#99221 
29/09/2013 à 11:48 par daniel

Bonjour,
A quelle sauce les soc vont ils les bouffer les cocos, très certainement au picatre...
Quand aux The Outlaws, j’ai les CD à la maison du bon blues rock et j’ai repris ma carte de pêche -vrai- depuis quelques temps sur les bords de la Somme...

#99234 
29/09/2013 à 12:15 par Gigi

A Dwabala : « mettre l’huile sur le feu ! « 
Donc le groupe GDR n’est pas le Groupe « Front de gauche » de l’Assemblée Nationale ? Avec ses 2 députés FASE, 1 Parti de gauche, 7 PCF, et 4 députés de Réunion, Martinique, et Guyane.
Ce ne serait qu’un groupe ....technique ?

Quant à comprendre la cuisine électorale, JL Mélenchon et Marc Dolez sont des ’oies blanches’
cuites dans la marmite de l’abominable chef du PCF !!!! Tout le monde sait !

#99237 
RSS RSS Commentaires
   

Maurice Tournier. Les mots de mai 68.
Bernard GENSANE
« Les révolutionnaires de Mai ont pris la parole comme on a pris la Bastille en 1789 » (Michel de Certeau). A la base, la génération de mai 68 est peut-être la première génération qui, en masse, a pris conscience du pouvoir des mots, a senti que les mots n’étaient jamais neutres, qu’ils n’avaient pas forcément le même sens selon l’endroit géographique, social ou métaphorique où ils étaient prononcés, que nommer c’était tenir le monde dans sa main. Une chanson d’amour des Beatles, en fin de compte très (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le capitalisme est le génocide le plus respecté dans le Monde.

Ernesto Che Guevara.

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.