RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

17 

Où la France punit les artistes de pays africains mal-pensants

Après ostracisation des intellectuels, artistes et sportifs russes, voici venir le tour des Africains. Un courrier des directions générales des affaires culturelles (DRAC) demande aux entreprises culturelles françaises subventionnées (festivals, théâtres.. ) l’arrêt immédiat de tout projet de coopération avec les ressortissants du Mali, du Niger et du Burkina Faso.

« Tous les projets de coopération qui sont menés par vos établissements ou vos services avec des institutions ou des ressortissants de ces trois pays doivent être suspendus, sans délai, et sans aucune exception. Tous les soutiens financiers doivent également être suspendus, y compris via des structures françaises, comme des associations par exemple. De la même manière, aucune invitation de tout ressortissant de ces pays ne doit être lancée », peut -on lire dans le courriel envoyé par les DRAC à des acteurs et institutions de la vie culturelle.
« A compter de ce jour, la France ne délivre plus de visas pour les ressortissants de ces trois pays sans aucune exception, et ce jusqu’à nouvel ordre », peut-on lire également dans ce communiqué.

Le ministère français de la Culture a réagi en affirmant « qu’aucune déprogrammation d’artistes, de quelque nationalité que ce soit, n’est demandée ni par le ministère des Affaires étrangères, ni par le ministère de la Culture ». Mais ce n’est pas de ça qu’il s’agit : la DRAC vise les projets. Les pro-jets !

Et voici le sommum de l’hypocrisie du ministère : « Pour des raisons de sécurité, la France a suspendu depuis le 7 août la délivrance de visas depuis Niamey, Ougadougou et Bamako, ainsi que la mise en œuvre dans ces pays de nos actions de coopération culturelle ».

Bref, on n’a rien censuré et d’ailleurs, c’est par mesure de sécurité, y compris la suppression de l’aide financière qui mettait en danger les artistes aux poches pleines dans les rues peu sûres de Niamey, Ougadougou et Bamako.

Théophraste R. Auteur de l’opuscule (inachevé) : « Pourquoi la France se fait botter les fesses en Afrique ».

URL de cette brève 7285
https://www.legrandsoir.info/ou-la-france-punit-les-artistes-de-pays-africains-mal-pensants.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
16/09/2023 à 13:26 par bostephbesac

Ces pays visés doivent éliminer le mondre contact avec toutes les organisations occidentales - diplomatique, militaire, économique - presentes sur leurs sols, y compris avec les ONG qui sont souvent un bras caché d’ intrusion des occidentaux dans leurs affaires . Les pays doivent rappeler leurs ambassadeurs et expulser (s’ il le faut par la force (cas du Niger)) les ambassadeurs occidentaux récalcitrants !

#204482 
17/09/2023 à 07:47 par Josy

Peut on arrêter la sottise une fois qu’elle est bien installée ?
Après avoir imité les USA et ses sanctions opportunes , variables et partisanes (comme tout ce qui est règle avec toutes ses exceptions ) , la suppression de toute référence légale la même pour tous , discutée par un parlement d’opinions diverses, réfléchie et bien pensée ,,Nous décidons en petit dictateur tout content de son pouvoir sans jugeote , unilatéralement et sans complexe ,de punir les outrecuidants pays indépendants qui refusent d’obéir à nos injonctions colonialistes.
C’est fou ce que la détérioration de ce qu’on appelle "élite" est en dessous de toute culture valable !

#204489 
17/09/2023 à 09:41 par Le roseau pensant

Itou à présent pour les étudiants.
Et les pousse-baballes des stades, c’est pour quand ?

PS : on vous avait bien dit que Foutriquet était le candidat le plus dangereux, à éliminer "quoi qu’il en coûte."

#204494 
17/09/2023 à 10:31 par Choubidou

C’est vrai que le RN est connu pour ses positions anti-colonialistes.

Croire ne serait-ce qu’une demi-seconde que Mâme « quoi qu’il en coûte » Le Pen aurait agi différemment confrontée aux rebellions anti-françaises en Afrique, c’est joliment audacieux...

Pire, en ce qui concerne les visas des étudiants en provenance d’Afrique, elle n’aurait même pas eu besoin de ça pour appliquer des restrictions.

#204497 
17/09/2023 à 15:35 par Francine lo

Un type de fascisme qui ne souhaite pas dire son nom mais pousse ses pions. Comme la guerre en Ukraine que la France n’a pas officiellement déclarée où admise officiellement mais dans laquelle elle est impliquée jusqu’au cou.

Du moment que ce type de narration surréelle est acceptée et passe pour une majorité de mougeons, jusqu’à présent tout va très bien Monsieur le Marquis...

#204504 
18/09/2023 à 08:32 par Andrés

Ils n’ont pas osé le faire avec le Gabon, au cas où ça pourrait déranger l’Oncle Sam

#204507 
18/09/2023 à 10:48 par Le roseau pensant

Croire ne serait-ce qu’une demi-seconde que Mâme « quoi qu’il en coûte » Le Pen aurait agi différemment...

Bien que ce ne soit pas du tout compliqué à comprendre, vous vous obstinez à croire que Le RN au pouvoir aurait pu agir selon son bon vouloir.
Eh bien non, nous aurions eu une crise politique qui aurait permis de rebattre les cartes, peut-être sans rien changer in fine, mais nous aurions au moins essayé.

Quand on ne fait rien pour faire évoluer une situation, il faut au minimum avoir la décence de ne pas pleurnicher sur son sort comme un veau mené à l’abattoir : en d’autres termes, videz les stocks de mouchoirs en papier et pleurez en silence, vous y gagnerez en dignité.

#204512 
18/09/2023 à 17:05 par Auguste Vannier

on vous avait bien dit que Foutriquet était le candidat le plus dangereux, à éliminer "quoi qu’il en coûte."
@Le roseau pensant

La meilleure façon d’éliminer Foutriquet, c’était d’amener le programme de l’Avenir en Commun au second tour...
Il en aurait pas coüté plus que le risque habituel de ne voir qu’une partie des propositions de ce programme mises en oeuvres.

#204515 
18/09/2023 à 17:58 par Choubidou

peut-être sans rien changer in fine, mais nous aurions au moins essayé.

Ça dit tout et ça rime. On dirait du Herbert Léonard...

Comme dit M. Vannier, faudrait voir ce que vous avez essayé au premier tour, et je ne pleurniche pas, au contraire, je me réjouis que les Africains se libèrent, eux ne pleureront pas sur le déshonneur français, et moi non plus.

#204516 
18/09/2023 à 18:37 par Francine lo

Ah bien, le Programme en Commun tendu comme la bible électorale, et ensuite ? Et maintenant ?...

Ce débat a eu lieu ici, pourquoi en remettre une couche ? On a constaté, commenté que les positions pro où Anti LFI étaient désormais intangibles. Pendant que Mathilde Panier pass sur les médias mainstream type Rance Q, qui ont fait avaler toutes les couleuvres au peuple des non-sachants, continuent à nous endormir avec leur sacrée division extrême gauche/extrême droite.

Encore faudrait-il expliciter ce que LFI a d’extrême, devenu un mouvement politique opportuniste et très bobo-compatible.

#204517 
18/09/2023 à 22:57 par Le roseau pensant

Comme dit M. Vannier, faudrait voir ce que vous avez essayé au premier tour, ...

Au premier tour, je me suis abstenu, parce que voter c’est cautionner toute cette classe politique indigne.
Et si vous voulez que l’on vote pour la NUPES, qu’ils commencent par accorder leur mandolines, puis qu’ils nous concoctent un programme "bandant" car, même avec une tonne de Viagra, "ça le fait pas."

Taxer ceux qui bossent, épargnent et construisent, uniquement pour assister vos amis traîne-savates, cradingues, sectaires et envieux, non merci.

#204519 
19/09/2023 à 00:19 par Lini Ange

" Si le vote changeait quelque chose ça ferait longtemps que se serait interdit "... C’est Coluche qui avait dit cela. Donc c’est sans doute une connerie ! ... Mais de qui ?

#204520 
19/09/2023 à 10:55 par Auguste Vannier

Donc, selon @Le Roseau pensant, @Francine Io, @Lini Ange, il n’y a rien qu’on puisse faire...
Les chantres de l’impuissance politique élaborent une équation imparable : élection piège à cons=abstention piège à con=tous pourris.
La classe dominante se frotte les mains et se renforcent dans sa conviction : la démocratie c’est nul parce que le peuple est con.
Laissons donc les personnes intelligentes s’occuper de nos affaires.

#204533 
19/09/2023 à 23:37 par Choubidou

Taxer ceux qui bossent, épargnent et construisent, uniquement pour assister vos amis traîne-savates, cradingues, sectaires et envieux

Le roseau penchant... nettement à droite. (ah ben, au moins comme ça, c’est clair, camarade, tu as fait ton rebelle au premier tour et tu as cru faire ton rebelle au second, et c’est qui qui te dit merci ? C’est Macron !) C’est toi , bwana, qui dois pleurnicher sévère quand tu vois tous ces petits Africains qui se révoltent contre ta Françafrique...

#204554 
21/09/2023 à 13:58 par Le roseau pensant

Le roseau penchant... nettement à droite.

Déduction, défendre ceux qui bossent (les ouvriers, les employés, les sans grade...) contre les assistés revient à être de "droite" : ah, mais j’oubliais, les profiteurs et les fraudeurs sociaux n’existent pas, selon vous, c’est d’ailleurs pour cela que vous les défendez.

Vous êtes la gôche Don Quichotte, partie en guerre contre les moulins à vent : le racisme et le fascisme fantasmés, le sexisme présumé, l’homophobie qui fait autant de victimes que le Covid (aucune augmentation des décès depuis 2019, selon les statistiques), etc.

Et merci de ne pas chercher dans mes pensées ce qui n’existe pas, j’approuve les Africains qui veulent prendre leur indépendance, mais ils n’y parviendront pas car eux-aussi se feront couillonner par la "Démocratie". Les ricains sont déjà à la manœuvre.

Je suis pour le multiculturalisme et non un mondialiste comme vous, d’ailleurs le capitalisme n’a jamais été réactionnaire, mais au contraire progressiste.
Avant de me traiter d’idiot, allez vérifier qui a dit cela, c’est Karl Marx.

#204571 
21/09/2023 à 20:37 par Choubidou

les profiteurs et les fraudeurs sociaux n’existent pas

Sauf que t’as pas un mot pour le patron, le bourgeois et l’actionnaire, ceux qui pompent VRAIMENT le sang du travailleur, de l’ouvrier, de celui qui bosse, du sans grade... T’as dû paumer Karl Marx en route. Pour toi, y a que le fraudeur social, le bronzé qui vient en France pour se dorer la pilule et prendre des vacences financées par la CAF...

#204574 
22/09/2023 à 10:32 par Le roseau pensant

Pour toi, y a que le fraudeur social, le bronzé qui vient en France pour se dorer la pilule et prendre des vacences financées par la CAF...

Ce n’est pas "pour moi", c’est une réalité qui nous coûte un bras et ce budget va exploser, grâce à ceux qui encouragent la submersion migratoire, sans la moindre contrepartie.

Et puis il faut arrêter de voir en chaque patron un salaud, un négrier, qui ne fait rien d’autre que faire suer le burnous.

Les petits patrons ne sont pas à la fête en ce moment, notamment à cause de la crise immobilière et de l’explosion de la facture de l’énergie : voire les boulangers, les coiffeurs qui ferment et les boutiques fermées qui ne sont pas reprises.

Mouiais, et les "gros patrons" qui délocalisent et ne paient pas ou peu d’impôt en France ?
Eh ben mon coco, à leur place tu ferais pareil, grâce aux traités européens et internationaux qui le permettent et que la gauche défend bec et ongles.
Si il existe des paradis fiscaux, c’est bien parce qu’il existe des enfers fiscaux et la France en est un.
Ce pays nous asphyxie tous avec ses taxes exorbitantes et fait "chier" tous ceux qui veulent entreprendre, à cause d’une bureaucratie étouffante.

Il faut arrêter de défendre l’indéfendable.

#204581 
RSS RSS Commentaires
   

TOUS LES MEDIAS SONT-ILS DE DROITE ? Du journalisme par temps d’élection
par Mathias Reymond et Grégory Rzepski pour Acrimed - Couverture de Mat Colloghan Tous les médias sont-ils de droite ? Évidemment, non. Du moins si l’on s’en tient aux orientations politiques qu’ils affichent. Mais justement, qu’ils prescrivent des opinions ou se portent garants du consensus, les médias dominants non seulement se comportent en gardiens du statu quo, mais accentuent les tendances les plus négatives inscrites, plus ou moins en pointillé, dans le mécanisme même de l’élection. Ce sont (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faut s’endurcir, mais sans jamais se départir de sa tendresse.

Ernesto "Che" Guevara

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.