RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

65 

Pas de quoi s’énerver, mais quand même...

L’antisémitisme est un délit, mais l’accusation d’antisémitisme (en l’absence de tout jugement rendu par un tribunal en bonne et due forme) ne l’est pas. Mieux : dans le doute, accusez quelqu’un d’être un antisémite, ne serait-ce que pour vous couvrir. De façon préventive, en quelque sorte. Une sorte d’assurance-risque pour vous.

Et tant pis pour la violence de l’accusation, et la violence faite à l’accusé. Tant pis pour la charge de la preuve, ou la présomption d’innocence, ou le bénéfice du doute. On verra alors tous les regards se porter vers l’accusé et non vers l’accusateur.

Au final, l’accusateur, même à tort, s’en sortira toujours mieux que l’accusé. Comme s’il ne pouvait y avoir de fumée sans feu. Comme si l’accusation d’antisémitisme ne pouvait être (au mieux) qu’infondée, ou éventuellement exagérée, mais jamais en soi un véritable acte de bassesse.

Et si vous ne percutez pas sur ce qui précède, remplacez "antisémitisme" par "pédophilie" et relisez le tout.

Viktor Dedaj
"Ote-toi de là Théo, j’ai un coup de gueule à faire passer".

Théophraste R. : "OK, je descends juste en dessous dans "VOIR AUSSI".

URL de cette brève 3833
https://www.legrandsoir.info/pas-de-quoi-s-enerver-mais-quand-meme.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
13/01/2014 à 00:34 par Dwaabala

Bravo !
Et encore, même la condamnation par un Tribunal, qui semble être pour beaucoup le comble de la vérité, ne peut empêcher personne de garder son quant-à-soi sur certains cas. C’est la liberté d’opinion.

#102770 
13/01/2014 à 01:41 par Scalpel

L’association CAPJPO (paix au M.O.) lance à propos une pétition en ligne contre les violences terroristes du groupuscule LDJ, pétition à laquelle je convie tous les lecteurs de ce formidable site de souscrire. Ces violences sont étonnement couvertes par nos autorités politico-judiciaires et de ce fait inouï infiniment plus génératrices d’antisémitisme que tout une marmitée d’insipides quenelles décrétés par les inquisiteurs du CRIF d’"antisémites".
Pour revenir au centre du sujet, il est particulièrement troublant en effet que les calomniateurs ne paient jamais pour leur calomnies. Impunité là encore. Décidément.
Ce régime d’exception : calomniateurs impunis, violences LDJ impunies et résolutions ONU ignorées, fabrique de l’antisémitisme à échelle industrielle aussi sûrement que Guantanamo et toutes les crimes contre l’humanité perpétrés par les USA forge l’antiaméricanisme virulent qui sévit partout (peu m’importe d’être haïs pour peu que je sois craint disait Attila), ce que Jean Ziegler nomme "la haine de l’occident".
Au rythme où le peuple juif dilapide ainsi son précieux "capital victimaire", il ne lui en reste plus pour longtemps, voire plus du tout, l’isolement planétaire d’Israël est patent. Les trop rares juifs qui écopent l’océan de connerie des dirigeants USraëliens à la petite cuiller n’en ont que plus de mérite, plus de courage et de lucidité. Qu’ils en soient fraternellement loués ici ainsi que tous les valeureux acteurs pour une paix juste au M.O.. Et non pas juste une paix aux macabres accents orwelliens. Face à nous se trouve un lobby militaro-industriel, bras armé du fascisme financier globalisé, qui commande sous sa botte talonnée de fer la marche du monde et dispose d’une richesse infinie pour parvenir à ses fins totalitaires.
Bonne et heureuse année 2014 quand même à vous tous.

#102772 
13/01/2014 à 03:34 par babelouest

Cet État est descendu bien bas, pour en arriver à de si sordides manœuvres au grand jour : tout ce qu’il peut faire pour détourner l’attention, c’est ressortir des histoires d’alcôve déjà réchauffées. Je crains de trouver cela assez pitoyable.

Héraklès, tu n’aurais pas une minute, là ? S’il te plaît ?

#102773 
13/01/2014 à 06:48 par Cunégonde Godot

Personnellement, la pseudo-insulte d’antisémite roule sur moi comme une goutte d’eau sur une motte de beurre. La "gravité" de cette pseudo-insulte est avant tout dans la tête de celui à qui elle est destinée - elle est donc toute relative. Ainsi que nombre d’autres "insultes" savamment tenues au chaud par tout un tas de manipulateurs ou de crétins de base à qui cela évite de penser et de réfléchir.

Ex. : la pseudo et si comique "insulte" de rouge-brun qui a mis dans tous ses états la rédaction du Grand Soir. Cette "insulte" ridicule et par-là ne possédant en soi aucun principe actif, a pourtant déclenché un puissant effet nocebo chez son récepteur, effet évidemment recherché à dessein par l’émetteur…

La comparaison avec pédophile est particulièrement spécieuse. Un pédophile est un criminel. Être traité de criminel sans preuve devant témoin, p.ex. sur internet, relève des tribunaux.

#102774 
13/01/2014 à 08:19 Maxime Vivas

Cunégonde Godot nous aime bien puisqu’elle nous châtie bien, en général.
Mais on peut la contredire :

La comparaison avec pédophile est particulièrement spécieuse. Un pédophile est un criminel. Être traité de criminel sans preuve devant témoin, p.ex. sur internet, relève des tribunaux

La comparaison est judicieuse, au contraire. Le racisme est un délit. Mais, souligne justement Viktor, être traité de raciste sans preuve devant témoin relève de la connerie (ou d’un objectif politique) et les tribunaux se taisent.

Or, quand les abrutis planqués sous pseudos nous font ce procès, nous en devinons aussitôt la cause et les conséquences. Pour ces dernières, ce sont des tentatives, parfois réussies de nous interdire de parler en public (débats, conférences, salons) et c’est du soufre collé sur notre site. On ne va pas ici tout en dire, ils seraient trop contents. Donc l’"insulte" de rouge-brun qui a mis dans tous ses états la rédaction du Grand Soir" méritait une riposte à la mesure de l’enjeu. Ceux qui, comme Cunégonde Godot, nous conseillent le mutisme roulent (inconsciemment ?) pour des s... qui confient en privé que ce qu’ils ont braillé contre nous était de la diffamation.

Nous appliquons donc à ce dossier (et on continuera) un traitement "politique" et non viscéral (quoi que, pour moi, les médias qui se sont discrédités ainsi peuvent disparaître, leurs journaleux pointer à l’usine, que je ne signerai pas la pétition pour les sauver).

Et pour finir, Cunégonde, il ne vous est pas interdit d’être solidaires dans cette attaque que nous avons subie et dont traînent encore les scories. On est preneurs de la lettre que vous avez envoyée aux sites qui nous salissent.

#102775 
13/01/2014 à 08:38 par V. Dedaj

Ex. : la pseudo et si comique "insulte" de rouge-brun qui a mis dans tous ses états la rédaction du Grand Soir. Cette "insulte" ridicule et par-là ne possédant en soi aucun principe actif, a pourtant déclenché un puissant effet nocebo chez son récepteur, effet évidemment recherché à dessein par l’émetteur…

Pas exactement. Nous savions dés le départ (et même à l’avance) qu’il s’agissait d’une opération de faux-nez (la suite prouva que nous avions raison). Comment nous l’avions expliqué à l’époque, il s’agissait de faire "oeuvre de pédagogie" en démontant une technique. Et ce travail semble avoir été très utile à pas mal de gens.

La comparaison avec pédophile est particulièrement spécieuse.

Probablement parce que "Personnellement, la pseudo-insulte d’antisémite roule sur moi comme une goutte d’eau sur une motte de beurre.", ce qui n’est pas forcement le cas de tout le monde. Et vous n’avez sûrement pas été accusé de tel publiquement, à votre nom personnel et réel. Sinon, vous sauriez que ça ne "roule pas comme une goutte d’eau".

Par ailleurs, l’antisémitisme n’est pas une pseudo-insulte, mais une marque d’infâmie, à la limite de la criminalisation. D’où le "détour pédagogique" et la comparaison avec la pédophilie. Et votre réaction me conforte dans mon raisonnement...

L’accusation est lancée partout avec une décontraction inouïe, presque comme un nom d’oiseau et sans considération pour sa gravité. C’est même devenu "de bon ton". Ben voyons. Pour qui se prennent-ils, exactement, tous ces accusateurs ?

#102778 
13/01/2014 à 09:09 par Jean-Paul

Merci Viktor,

Voici d’autres éléments de réflexion dans un entretien récent de Jean Bricmont :

https://www.youtube.com/watch?v=2lbpqdiTq3s

Jean-Paul

#102779 
13/01/2014 à 09:10 par Mr Gimblette

Comme disait Martine, "Me voilà bien chanceuse ! Hélas ! l’on dit bien vrai :
Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage,
Et service d’autrui n’est pas un héritage."

#102780 
13/01/2014 à 09:11 par Romain

Quel est l’objectif de ce billet ? Faire douter de l’antisémitisme du personnage dont on fait la pub depuis maintenant près de 10 jours, celui qui nie l’existence de l’extermination des Juifs et des Tziganes, celui qui regrette que les chambres à gaz n’existent plus (alors qu’il nie leur existence, bizarre ce mec), celui qui joue sur l’ambiguïté de la signification d’un geste immonde, celui qui a demandé à Jean-Marie Le Pen de devenir le parrain de sa fille ?

Je suis très attentif à la ligne que va tenir LGS sur cette "affaire" qui n’en est pas vraiment une mais qui est révélatrice de la volonté de défendre certaines valeurs. Le racisme (et pas seulement l’antisémitisme, un racisme parmi d’autres), n’est pas une opinion mais un délit, une erreur qui a conduit aux pires drames de notre histoire, l’histoire commune de l’humanité.

Je pense que beaucoup de commentateurs vont me demander de relire ce qu’a écrit Viktor, me dire que je n’ai pas bien compris, mais je crois qu’il est essentiel sur ce sujet de ne pas jouer avec les mots et de choisir clairement son camp, avec intransigeance.

Valls a, selon moi, raison de faire taire Dieudonné. A nous de faire taire Valls (ou un autre) lorsqu’il tient des propos consternants sur les Roms ou une autre communauté.

#102781 
13/01/2014 à 09:24 legrandsoir

Ce billet n’a strictement rien à voir avec Dieudonné (qui a été condamné par des tribunaux, "en bonne et due forme"). Merci de relire ce qu’a écrit Viktor.

#102782 
13/01/2014 à 10:24 par Sam

Les sémites sont les arabes, les juifs, et quelques éthiopiens. Cette différence entre le racisme (contre les arabes, les noirs, les blancs, ...) et l’antisémitisme qui lui ne serait réservé qu’aux seuls juifs est vraiment étrange.
Et cet antisémitisme là ne serait pas un "racisme ordinaire" (on est mieux, vous êtes nuls), mais une volonté d’extermination, de destruction, un rappel constant de l’holocauste.
On peut voir déjà là l’instrumentalisation du terme, et la charge émotionnelle qu’il contient, surtout pour les européens. Instrumentalisation à outrance, jetant de l’antisémite à tout va, à toutes les sauces, dès que l’on ne parle pas d’Israël "comme il faut" (Mermet, LGS, BDS, palestiniens, ...).
Parce que l’on utilise les juifs et leur souffrance pour justifier toutes les dérives fascistes de ce pays, et des pays qui le soutiennent. Les juifs, petite communauté pacifique et vulnérable, ont toujours servi de distraction pour le pouvoir, et aujourd’hui, cette accusation d’antisémitisme a le même objet, désigner à la vindicte populaire une fraction pacifique et innocente de la population, pour cautionner les crimes odieux d’un pays fasciste et arrogant. C’est cela le vrai antisémitisme, calomniateur et abject.

#102785 
13/01/2014 à 10:30 par Cunégonde Godot

Grand Soir : Nous appliquons donc à ce dossier (et on continuera) un traitement "politique" et non viscéral (quoi que, pour moi, les médias qui se sont discrédités ainsi peuvent disparaître, leurs journaleux pointer à l’usine, que je ne signerai pas la pétition pour les sauver).

Et pour finir, Cunégonde, il ne vous est pas interdit d’être solidaires dans cette attaque que nous avons subie et dont traînent encore les scories. On est preneurs de la lettre que vous avez envoyée aux sites qui nous salissent."

Désolée. Je ne me sens pas concernée par ces fausses batailles. Si vous avez peur des insultes, mieux vaut aller à la pêche que faire de la politique. En fait, vous voulez rester l’arbitre des élégances à la gauchedelagauche et acceptez difficilement les critiques. Ça ne vous gêne pas du tout, p.ex., que le mot "islamophobie" (et que islamophobe soit devenu une insulte) soit utilisé le plus souvent à tort et à travers. Ça ne vous dérange pas parce que cela fait partie de la boîte à propagande à gauchedelagauche.

Les leçons, c’est valable pour tout le monde...

#102786 
13/01/2014 à 11:01 legrandsoir

Les fausses batailles sont fausses, certes, intellectuellement. N’empêche qu’elles ont servi et servent encore à tenter de neutraliser l’adversaire.

Je ne vois pas ce qui vous permet de dire que le mot islamophobe ne nous gêne pas du tout (ou pas) mais cela dit, il n’a pas concrètement la même connotation et n’a jamais servi à assassiner politiquement un adversaire, plutôt le contraire, non ?

#102791 
13/01/2014 à 10:47 par Sierra

Cunégonde Godot :
"Un pédophile est un criminel. Être traité de criminel sans preuve devant témoin, p.ex. sur internet, relève des tribunaux"

Peut être du temps du Minitel, désormais ce sont les salissures inscrites dans la mémoire de gougueule qui bornent l’opinion. Et la justice n’y peut rien. Retrouver votre nom accolé à des saloperies, ça coule pas si facilement.

#102787 
13/01/2014 à 10:59 par quimporte

Ce billet n’a strictement rien à voir avec Dieudonné (qui a été condamné par des tribunaux, "en bonne et due forme"). Merci de relire ce qu’a écrit Viktor.

Avec quoi a-t-il à voir, en ce cas ? Est-ce que Victor pourrait le préciser, parce que, pour l’instant, c’est tout à fait incompréhensible.

#102789 
13/01/2014 à 11:18 par V. Dedaj

@ qu’importe

Rien, juste une réflexion qui m’est venue lorsque je me suis aperçu que l’accusation s’était banalisée sans même que l’on s’aperçoive de la dérive. J’ai récemment était traité de tel, dans un forum semi-public. On m’a demandé "ce que j’avais à dire pour ma défense". J’ai répondu "rien" et qu’on aurait pu demander à l’accusateur ce qu’il avait à dire pour sa défense en rappelant qu’une telle accusation sans fondement était un délit. Le fait même qu’on demande d’abord à l’accusé de "s’expliquer" au lieu de demander à l’accusateur de prouver ses accusations me pareil symptomatique. Il n’a évidemment rien prouvé, et ça s’est arrêté là. S’agissant d’un forum "ami", je n’ai pas jugé bon d’envisager des poursuites... Tout cela est devenu d’une incroyable légèreté. Lancer l’accusation d’antisémitisme, c’est pratiquement devenu une gage de respectabilité. Ben voyons.

#102792 
13/01/2014 à 11:34 par Dwaabala

La question que pose aujourd’hui ce coup de gueule, est plutôt de savoir si l’incrimination d’avoir tenu des propos racistes, si elle est controuvée, peut entraîner une condamnation de son auteur pour diffamation, ou s’il peut dans ce cas particulier se permettre de salir impunément son adversaire politique en sachant que ce dernier n’aura aucun recours. Existe-t-il des exemples ?

#102793 
13/01/2014 à 11:38 par Romain

quimporte a devancé ma réaction pour demander avec quoi cet article avait à voir. J’avoue que le rattachement (raccourci peut-être, je vous l’accorde) que j’ai fait avec "l’affaire Dieudonné" est lié au contexte actuel. Mais, même si le nom n’est pas prononcé dans l’article, je doute.

Ainsi, j’accuse Viktor à travers cet article dans le contexte actuel d’entretenir le doute, non pas autour de son antisémitisme (il n’est pas antisémite), mais autour de sa position vis-à-vis de M.M’Bala M’Bala (qui l’est).

Qu’ai-je à avancer pour ma défense de cette accusation ? Le doute que j’éprouve moi-même sur la ou les positions des administrateurs (elle n’est peut-être pas unique après tout) du site vis-à-vis de Dieudonné et de tous les antisémites. J’espère qu’il sera rapidement levé, de façon franche et claire.

Merci à Sam d’avoir précisé la dimension sémantique du terme "antisémite" et de rappeler que tous les racismes sont à combattre de la même manière et sans compromis, tout comme est à combattre la politique actuelle menée par Israël (ce qui ne veut pas dire combattre tous les juifs et tous les israéliens, dont certains dénoncent le traitement réservé aux palestiniens).

#102794 
13/01/2014 à 11:57 legrandsoir

Je crois que votre commentaire a croisé la réponse de Viktor à quimporte.

#102797 
13/01/2014 à 11:54 par Maxime Vivas

@ Romain

Je suis très attentif à la ligne que va tenir LGS sur cette "affaire" qui n’en est pas vraiment une mais qui est révélatrice de la volonté de défendre certaines valeurs...

Soyez attentifs aussi à la grande liberté d’expression des autres sites sur ce dossier.
Votre remarque sent l’impatiente de l’hallali. Quand LGS va-t-il trébucher ? Mais jamais, couillon !
Autant trébucher quand on parle de zoophilie. La vérité est que des abrutis sont au boulot pour voir si, à la loupe ou au microscope électronique, ils ne pourraient pas finir par trouver chez nous ce que les menteurs disent stocké dans nos tiroirs étiquetés d’une croix gammée ("Rouge-brun" hein, c’est ce qu’ils prétendent).

Je l’ai déjà dit, ici (mais vous n’étiez pas arrivé, je vois) : le nullard qui, en 2011, nous a taxés nommément (mais sans donner notre adresse, tiens !) de rouges-bruns dans Charlie- Hebdo m’a avoué ceci : "Sur toi, on n’a rien trouvé" (il voulait dire contre toi , parce que sur moi, on trouve). Et il a ajouté : " Avec des copains de Charlie Hebdo, d’autres journalistes et même des journalistes étrangers, on va approfondir le dossier du GS".

On attend, pauvres mecs ! Ces hontes de la profession doivent se les geler, en embuscade depuis 2 ans au bord du bois.
Que te dire, cher Romain, pour ne pas trop vous ébranler d’un seul coup ? Ah oui ! : "Vive la Palestine" !

#102796 
13/01/2014 à 12:52 par Dwaabala

Sauf erreur, le tribunal condamne éventuellement quelqu’un pour la tenue de propos antisémites, mais il n’ostracise pas le coupable. Ce qui relèverait plutôt d’une pratique communautariste.

#102799 
13/01/2014 à 13:08 par Romain

@ Maxime.

Je passe sur le terme de "couillon", bien qu’il ne me semble pas approprié tant mon propos me semblait respectueux, bien qu’en questionnement voire en désaccord sur la portée de cet article (dans le contexte actuel, je le répète).

Si la liberté d’expression est limitée sur "d’autres sites", on en aura toujours d’autres, dont celui-ci jusqu’à preuve du contraire, et quand on ne l’aura plus du tout (on n’en est pas encore là), on ira la regagner dans la rue !

Pourquoi ressortir toujours cette histoire de Charlie Hebdo et de "rouge-brun". Je ne suis pas persuadé que cela préoccupe beaucoup vos lecteurs. Sont-ils moins nombreux depuis cette accusation injuste ? Et même s’ils étaient moins nombreux, où serait le problème ? Personnellement, je me réjouis que votre site ne cherche pas à faire l’unanimité et je ne cherche même pas à le qualifier et à le classer définitivement dans une catégorie. Ce que je viens chercher sur LGS n’est pas une question de couleur mais d’idées. Je le juge chaque jour en fonction de ce qui y est publié, en vous remerciant une nouvelle fois pour le travail effectué bénévolement.

Au delà de ça, et même si je ne vois pas ce qui dans mes propos a pu vous laisser penser le contraire, je partage votre volonté de voir la libération du peuple palestinien et la reconnaissance de ses droits.

Respectueusement

#102800 
13/01/2014 à 13:10 par latitude zero

Que la vie est simple pour Romain, toi t’es antisémite, toi tu ne l’es pas.
Boum, le jugement est tombé , à partir de là plus rien à dire, c’est du définitif, blanc d’un côté, noir noir de l’autre !
Que du bonheur.
Romain a des doutes , moi j’en ai un envers Romain l’observateur sur les starting blocks, je le sens tenté de faire des listes à la Patrick Cohen.

#102801 
13/01/2014 à 13:13 par Scalpel

@ Cunégonde,
A en juger par votre réaction, empreinte de votre coutumière impertinence, bien que d’une insoutenable (coupable ?) légèreté, enrichissant par ailleurs un débat ne vivant par nature que d’avis contradictoires, -c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je goûte vos interventions à rebrousse poil d’ourse mal léchée, et surtout les réponses qu’elles suscitent-, je ne saurais trop vous conseiller de faire un petit tour sur la très édifiante enquête menée par l’UPR sur la donzelle Guyet, contre laquelle un lourd dossier circonstancié assorti d’une plainte achève cruellement de ruiner son minable crédit d’agent des intérêts supérieurs américains, et accessoirement apporte la démonstration de ce que la CIA et ses innombrables faux nez met en œuvre pour démolir la contestation. Ne lui reste plus qu’à s’exiler au Qatar. R. Ménard pourra lui filer un coup de main, la pôvre. Comme son triste acolyte elle pourra se lancer en politique. Au Fhaine bien sûr, des listes ne sont-elles pas à pourvoir pour les européennes ? Vu ce qu’ils dégotent comme gibier, elle y sera chez elle. En attendant sa médaille de chevalier de l’ordre du mérite, encore qu’ils ne la décerne pas à titre posthume. :-)
Découvrant la face (très grossièrement) cachée (ca$hée) de de Cruella Guyet, vous en arriverez comme toute personne saine d’esprit à l’éclatante conclusion que ces viles attaques à coup de liasses de gros dollars sanguinolents attestent mieux que ne le ferait un brevet l’authenticité de la nature salutairement subversive d’LGS (je t’aime), ce qui vaut naturellement pour l’UPR (pas dénué d’intérêt au passage) jusqu’à plus ample informé.
Ce qui donne rétrospectivement une saveur toute particulière aux attaques de Charlie Hebdo, dont à titre personnel je renifle à pleine narines les liasses verdâtres de la même provenance qui récompensent son travail de sape. Ses "journalistes" font plutôt de belles carrières dans l’ensemble, non ?

Dites-voir Cunégonde, un doute m’assaille : ne seriez-vous pas parente de feue Cruella, par hasard ?
En ce cas, recevez toutes mes plus sincères condoléances.

#102802 
13/01/2014 à 13:21 par Cunégonde Godot

Romain : quimporte a devancé ma réaction pour demander avec quoi cet article avait à voir. J’avoue que le rattachement (raccourci peut-être, je vous l’accorde) que j’ai fait avec "l’affaire Dieudonné" est lié au contexte actuel. Mais, même si le nom n’est pas prononcé dans l’article, je doute.

Ainsi, j’accuse Viktor à travers cet article dans le contexte actuel d’entretenir le doute, non pas autour de son antisémitisme (il n’est pas antisémite), mais autour de sa position vis-à-vis de M.M’Bala M’Bala (qui l’est).

Qu’ai-je à avancer pour ma défense de cette accusation ? Le doute que j’éprouve moi-même sur la ou les positions des administrateurs (elle n’est peut-être pas unique après tout) du site vis-à-vis de Dieudonné et de tous les antisémites. J’espère qu’il sera rapidement levé, de façon franche et claire.

Vous vous comportez comme un authentique fouille-m.., cher Romain. Et savez-vous, je suis une (tout aussi authentique) anti-fouille-m... Je sais, c’est mal...

Merci à Sam d’avoir précisé la dimension sémantique du terme "antisémite" et de rappeler que tous les racismes sont à combattre de la même manière et sans compromis, tout comme est à combattre la politique actuelle menée par Israël (ce qui ne veut pas dire combattre tous les juifs et tous les israéliens, dont certains dénoncent le traitement réservé aux palestiniens).

Que faut-il faire, cher Romain ? Demander aux "bons" Israéliens de lever la main, afin qu’on les reconnaissent depuis la rue de Solférino ?

#102803 
13/01/2014 à 13:34 par Maxime Vivas

@ Romain

Je passe sur le terme de "couillon",

Je suis de Toulouse, hein ! C’est donc amical.

Si la liberté d’expression est limitée sur "d’autres sites", on en aura toujours d’autres,

C’est le contraire que j’insinuais : la plupart des sites d’opinion multiplient les articles, laissent passer des commentaires que vous nous reprocheriez. Vous ne le voyez pas, ça ?

Pourquoi ressortir toujours cette histoire de Charlie Hebdo et de "rouge-brun".

Aïe, Romain, vous êtes en train de dire aux juifs : « Pourquoi ressortir toujours cette histoire de la Shoah » ? Pour que justice soit rendue et que ça ne puisse pas se renouveler.

Je partage votre volonté de voir la libération du peuple palestinien et la reconnaissance de ses droits.

Vive la Palestine ! on le crie donc ensemble dans l’espoir que le vivre ensemble deviendra possible pour le plus grand bonheur de tous.

Au fond, on est d’accord (grand couillon).

#102804 
13/01/2014 à 13:55 par Cunégonde Godot

Scalpel,

Vous me prenez pour une enfant de chœur. C’est très gentil, vraiment. Hélas ! J’ai dépassé cet âge depuis longtemps.
Bonne fin de journée, cher ami...

#102805 
13/01/2014 à 14:08 par V. Dedaj

@ Romain

Votre réaction est une illustration de mon propos. Je ne sais pas dans quel esprit vous écrivez "Le doute que j’éprouve moi-même sur la ou les positions des administrateurs (...) du site vis-à-vis de Dieudonné et de tous les antisémites.", mais heureusement que j’ai les épaules larges... Vos propos sonnent à mes oreilles avec autant de violence que si vous aviez écrit (car je maintiens mon parallèle) : "Le doute que j’éprouve sur la position des administrateurs du site vis-à-vis de la pédophilie".

Vous écrivez : "J’espère qu’il sera rapidement levé, de façon franche et claire." Ben non, parce que c’est déjà fait, et plusieurs fois même. Je dois m’expliquer parce que vous avez un doute ? Mais c’est justement ça le problème. Si vous n’en êtes pas certain, et si vous n’avez pas d’éléments concrets et précis, alors... abstenez-vous de douter. C’est aussi simple que ça, et tout le monde s’en portera mieux. On en va quand même pas recommencer sempiternellement le même ballet (vous connaissez le film "Un jour sans fin" ?).

Et soit dit en passant : si vous commencez à voir des antisémites partout, vous versez dans le conspirationnisme. Or, il est dit partout en ce moment que le conspirationnisme n’est qu’une version édulcorée de l’antisémitisme. Vous êtes donc antisémite. Je sais, c’est dur à entendre, mais voilà, je tenais à vous l’annoncer moi-même.

#102806 
13/01/2014 à 14:13 par Sheynat

Bonjour Romain

Pour le terme "couillon", étant toulousaine comme Maxime, je peux vous dire c’est une expression courante (qu’on emploie plus particulièrement avec des amis) pour dire "naïf" ; elle n’est pas à caractère irrespectueux, mais elle est familière... Je vous invite à jeter un œil ici :

Par ext. trop serviable, couillon*, gentil*. Interférence de l’occitan brave, serviable.

Je comprends que vous puissiez en être de prime abord offusqué, mais vous verrez qu’il n’y a aucune méchanceté dans ce style d’expression (ceci dit, Maxime confirmera ou pas le sens dans lequel il l’a employé).

Pour ce qui est de la position par rapport à Dieudonné, même si j’estime votre questionnement légitime, il me surprend néanmoins car dans l’article de Viktor à ce sujet, il a clairement affirmé :

Faut-il condamner Dieudonné ? Evidemment.

Ce qui pourrait prêter à confusion est que cet article dénonce aussi l’accusateur (en tous les cas je l’ai compris ainsi) : s’il y en a un qui est bien mal placé pour accuser x, y ou z de racisme, c’est Valls, ses paroles, ses actions.
Mais accuser l’accusateur ne signifie pas innocenter le premier accusé de l’histoire, que je sache.

Pourtant, parmi ceux qui sont sensibles au phénomène discriminatoire de l’antisémitisme (ou d’autres formes de rejet) parce qu’ils en ont souffert et en souffrent directement, ou parce qu’ils voient leurs proches, leurs amis, ou même des inconnus dont ils n’ont rien à faire en souffrir et à forte raison (l’antisémitisme, cette discrimination raciste -et je ne parle pas là du faux prétexte "antisémitisme" utilisé entre autre contre les défenseurs des palestiniens-, existe toujours ; le nier serait tout aussi malhonnête que de nier l’islamophobie ou le machisme), il y en a qui vont interpréter cette déclaration dans ce sens : si tu es l’ennemi de l’ennemi de mon ennemi, alors tu es l’ami de mon ennemi, donc tu es mon ennemi.
D’autres n’en ont rien à faire mais vont l’utiliser pour d’autres motifs et de ce fait, dénigrent la cause des juifs.
D’autres encore, à l’inverse, voudront faire dire au GS qu’il est pro-Dieudonné parce qu’ils en sont fan, et cherchent ainsi un appui que le GS n’a jamais formulé, en se fichant, quoiqu’ils disent, que le GS soit étiqueté d’antisémitisme : ils cherchent par dessus tout à ce que les autres adhèrent à leurs propos, leurs articles et leurs vidéos de prédilection, qu’ils sortiront 10 fois en rabâchant les mêmes bêtises.

L’attitude du premier exemple comme du dernier fait preuve d’un raisonnement limité, binaire, aveuglé par le dualisme et qui s’enferme sur lui-même (je ne parle pas du 2ème qui est de la pure manipulation : cf Boutoleau).

A mon avis, "on" (là je parle en général de tous ceux qui se font taxer d’antisémites) ne peut cautionner de tels comportements ayant pour effet les calomnies qu’on connait, car au-delà d’accepter une diffamation injuste qui nous vise personnellement, elle s’en prend aussi aux idéologies humanistes d’un ensemble de personnes et de groupes qui, pourtant, ne sont pas antisémites, et qui se positionnent contre des politiques oppressives d’Israël en les dénonçant comme ils dénoncent un ensemble d’autres politiques oppressives (je pense au sexisme, par exemple).

@ tout le monde : j’ai été surprise en lisant la définition de "sionisme" dans wikipedia, de découvrir l’éventail complexe de ce à quoi il se réfère, alors qu’il est devenu de mode d’en restreindre la signification.

#102807 
13/01/2014 à 14:19 par Scalpel

@ Romain,

Voulez-vous que l’on vous montre la porte de sortie, égaré que vous êtes sur un site rouge/brun conspi ?
Loin de moi l’idée de gaspiller mon fric dans un spectacle de Dieudonné dont la parenté lepenienne me révulse.
Mais de là à dire que Valls, selon vous, a eu raison d’interdire a priori (censure et rien d’autre si ce n’est une grossière opération politique visant l’Elysée via Matignon) un spectacle qui s’est joué trois mois durant à Paris sans le moindre incident, ni même qu’un agent de la police politique ne daigne trouver à redire sur le contenu dudit spectacle (et de surcroît dans un contexte ou l’homme est surveillé comme le lait sur le feu), si j’ai bien lu les truculents attendus du TA de Nantes, il y a un monde, non ?
Je vous invite à vous rendre sur le site de la pétition mentionné plus haut dans mon autre post, cela vous dessillera les yeux à moins que le mal ne soit plus profond.
@ tous
Condamner l’antisémitisme, un milliard de fois, OUI ! Et durement, exemplairement de préférence, comme tout acte de racisme, ni plus, ni moins. Le racisme est de l’avis de tout observateur éclairé fondé en premier lieu sur un racisme social. L’antisémitisme sous cet angle revêt un caractère singulier, puisque d’une certaine manière il procède d’un racisme inversé, étant donné la place prépondérante que la communauté juive occupe dans les hautes sphères de la société. C’est ce qui le place aux antipodes des cibles du racisme ordinaire, celui dirigé contre la lie de l’humanité : le "clandestin" ou le Rrom . C’est à mon sens la raison pour laquelle un Finkielkraut tient tant à distinguer l’antisémitisme du racisme, quand il n’associe pas le premier avec...l’antiracisme (qui serait selon lui au XXIè siècle "ce que le communisme fut au XXè siècle"...) comme on distingue expatrié et immigré ou torchon et serviette. C’est là et précisément là que l’antisémitisme est le racisme du pauvre, du pelé, de l’exploité rendant la monnaie de son dollar au racisme intrinsèquement bourgeois.
Si les deux fléaux montent de concert cela a tout à voir avec la paupéristion du monde, avec le mensonge libéral fondé sur le mythe odieux du riche combattant à sa façon la misère du pauvre (ruissellement des richesses de haut en bas), avec l’accaparement des richesses de quelques uns (qui se moquent comme d’une guigne de l’antisémitisme que cela génère, comme les USA se moquèrent éperdument naguère du traitement sordide réservé aux juifs) au détriment de la multitude.

L’instrumentaliser, en revanche, c’est se faire pyromane déguisé en pompier. C’est irresponsable et rejoint en cela les politiques de fuite en avant menées conjointement par les USA et leur satanée base arrière moyen orientale qui nous mènent droit à la guerre si l’on y prend pas garde.
Une fois pour toute, le capitalisme, les transnationales, la City et Wall Street n’ont cure de ces considérations humanistes, seul le dieu dollar compte à leur yeux de criminels de fait contre l’humanité.

Pardon d’avoir été si long (et prolixe : troisième post), mais ce sujet m’énerve pour de bon, moi.

#102808 
13/01/2014 à 14:25 par Romain

@ latitude zéro : Ce jour-là (celui où une "liste noire" a été évoquée), Taddei a répondu à Cohen : "Je m’interdis de censurer qui que ce soit, à partir du moment où il respecte la loi.". A ce que je sache, et à tort ou à raison, le racisme et le négationnisme sont interdits par la loi (je considère que c’est à raison, mais on pourrait en discuter). Si vous arrivez à me prouver que M. M’bala M’bala est ni raciste, ni négationniste, je veux bien le retirer de ma liste noire. Un raisonnement n’a pas besoin d’être forcément compliqué pour être juste. Non ? La lutte des classes, l’impérialisme, ce n’est pas très difficile à comprendre si on a compris l’essentiel. Après il faut avoir le courage de prendre parti : je n’apprécie pas forcément Taddei, mais je le préfère à Cohen ; je n’apprécie pas forcément Valls, mais je le préfère à M’Bala M’Bala ; je n’apprécie pas forcément le Parti dit Socialiste, mais je le préfère au FN.

@ Maxime :
- J’avoue que j’essaye d’économiser un peu de mon temps pour ne pas le passer à vérifier tout ce qui est censuré et ce qui ne l’est pas sur tous les sites "d’opinion". De temps en temps, je préfère consacrer mon temps à relire l’article de Bourdieu "L’opinion publique n’existe pas.".
- D’autre part, j’ai tendance à ne pas mettre tout à fait la Shoah et un qualificatif-composé utilisé par C.H contre vous sur le même plan (aux dernières nouvelles, vous avez l’air plutôt vivant), mais là aussi c’est une question de point de vue. Je comprends bien les arguments de ceux qui disent qu’on ne met pas, et c’est regrettable, l’esclavage, la colonisation ou d’autres crimes de masse sur le même plan que l’extermination des Juifs (et des Tziganes, sans oublier le sort réservé aux handicapés, aux homosexuels, aux communistes...), mais cela ne doit pas non plus la faire oublier ou banaliser.
- Je suis d’accord avec vous sur le fond pour crier "Vive la Palestine" à condition que cela ne soit pas suivi de "Mort à Israël".
- Pour finir, et même si visiblement il n’est pas question de Dieudonné ici, qu’est ce que je voudrais un billet clarifiant définitivement la position du GS à son égard ! Avec si possible l’humour de Viktor, que j’espère n’avoir pas froissé avec mes interrogations.

Si c’est affectueux, permettez-moi, bien que n’étant pas de Toulouse, de vous saluer amicalement "grand couillon"^^

#102809 
13/01/2014 à 17:55 par Dom

Excellent billet du GS, comme souvent.
Réaction rapide de la police de la pensée, comme toujours. Dès qu’un sujet tabou est abordé.
Ironie oiseuse, indignation retenue, étonnement feint...Qui peut se laisser abuser par ces stratagèmes ?
La question de l’antisémitisme est-elle une chasse gardée ? Réservée à une élite accréditée, chargée d’instruire le bon peuple, si prompt à oublier et à se laisser entraîner dans de funestes dérives...

#102814 
13/01/2014 à 18:36 par M'enfin...

Il n’y a pas besoin de Dieudonné pour qualifier d’antisémites, sans tribunaux et sans preuves, les personnes que le libéralisme trouve gênantes. Des exemples parmi de nombreux autres en sont Hugo Chavez par le passé et Mélenchon à l’approche des élections européennes. Tous deux ont dû dument s’en défendre afin de ne pas être assimilés à des nazi par une France qui... n’était pas à 100¨% dans la résistance à l’occupant nazi et cherche dès lors peut-être à se refaire une vertu à moindre frais.

Par ailleurs, les juifs de France qui ne sont pas sionistes sont trop difficiles à dénombrer pour qu’on puisse dire qu’ils sont "trop rares" ; On ne sait pas combien ils sont, car ils sont silencieux : Ils sont en butte aux accusations de leurs proches qui les traitent de "Juifs qui se haïssent eux-mêmes", à celles des vrais antisémites, à celles de ceux, y compris à gauche, qui les soupçonnent - mais sans le dire le plus souvent - d’êtres sionistes, etc... en plus de celles auxquelles est confronté (brillamment) le peuple de gauche.

Seuls ceux qui sont assez solides, personnellement et familialement, pour faire face à tout cela, qui écrivent assez bien et savent donner de la voix... en donnent. Malgré leur nom "à coucher dehors". Peut-être qu’ils sont aussi rares que dans la population générale, toutes traditions religieuses confondues, allez savoir ? Les autres se taisent mais n’en pensent pas moins et souffrent en silence. Les commentaires à ce coup de gueule de Viktor ne risquent pas de les en faire sortir !

#102816 
13/01/2014 à 18:40 par Scalpel

Que recouvre le vocable Shoah, et que ne recouvre-t-il pas ?
On apprend en consultant Wikipedia/Shoah que des 12 millions de victimes des camps, une bonne moitié est de fait exclue du terme de "Shoah". Cela pose à tout le moins un grave problème de justice mémorielle.
Quel qualificatif faudra-t-il forger pour donner corps au massacre de ces six millions d’oubliés de l’Histoire ?
Mieux, pour intégrer les 12 millions de victimes des camps, ne faut-il pas revenir au terme d’Holocauste, plus neutre et non exclusif d’autres appartenances ethniques ?
"le terme d’« holocauste » est parfois utilisé en anglais pour décrire le meurtre systématique d’autres groupes exterminés par les nazis, tels que les handicapés physiques et mentaux (Action T4), les dissidents politiques, les Tsiganes, les communistes, les pacifistes, les homosexuels, les Témoins de Jéhovah en tant qu’objecteurs de conscience, les Russes, les Polonais, les Serbes et d’autres peuples slaves, le nombre de victimes avoisinant douze millions".

Sans me faire l’avocat de quiconque et surtout pas celui de Diabledonné, j’ose demander si occulter ainsi une grosse moitié des victimes au prétexte qu’elles ne seraient pas juives ne procède pas d’une très insidieuse forme de révisionnisme historique visant à donner l’exclusivité victimaire à une seule ethnie, au mépris de l’Histoire.
Par ailleurs et dans un souci de me faire une opinion la plus objective possible sur les "ignominies" dieudonesques comme il est désormais de bon ton (le terme est repris partout) de les qualifier (Le grain à moudre France Culture à l’instant encore), je demande si l’on peut, en démocratie, censurer des propos ne tombant pas sous le coup de la loi, pire, censurer a priori toute une tournée d’un artiste au seul motif d’une appréciation esthétique ou politique ?

#102817 
13/01/2014 à 18:52 par Scalpel

France Culture 18H40 "il s’agit d’un holocauste, il s’agit de SIX millions de morts"
Pour nous tous, l’holocauste et a fortiori la Shoah c’est six millions de mort, au lieu de DOUZE !!!!!
Que fait-on des six autres millions ?
On les jette dans la poubelle de l’Histoire, avec la mention "morts sans importance", celle des 7000 enfants de moins de cinq ans morts de faim quotidiens ?
Cette question rejoint celles abordées dans mon premier post soulignant les révoltants privilèges dont jouit une communauté de quelques millions d’individus sur le commun des 7 milliards de mortels.

#102818 
13/01/2014 à 18:54 par aldamir

Il faudra peut-être commencer par le commencement c’est à dire définir véritablement l’antisémitisme en évitant surtout d’éviter de faire l’amalgame entre race et religion ce qui serait aberrant pour le plus simple des humains. Car jusqu’ici, on nous a toujours entrainé dans des eaux boueuses où la visibilité est nulle.

#102819 
13/01/2014 à 19:19 par gérard

« Le tout c’est qu’on s’explique dans la vie. À deux on y arrive mieux que tout seul. »
(Louis Ferdinand Destouches, dit Céline)
mmmm....Céline !
C’est permis ?
Avec Céline, puisque par les temps présents, on se DOIT d’aller dans le sens de la mode des idées préconçues, je n’arrange effectivement pas mon cas...
Je ne compte plus mes commentaires qui ne sont pas passés...
Ils n’avaient pourtant rien de...je ne sais quoi à vrai dire, qui puisse expliquer un tel ostracisme...
On ne peut donc plus s’expliquer...
Ô sournoises interrogations !
Il y en a donc qui préfèrent la douce quiétude de la gomme et de son pouvoir !
Ce n’est pas intelligent une gomme, vous savez, ça ne fait qu’exécuter, et puis c’est sournois aussi, tous les motifs lui sont bons pour dénicher de quoi bosser...
La recherche de la Vérité c’est comme grimper une pente très escarpée, si jamais tu as peur, si jamais tu hésites et t’arrêtes en chemin, il y aura de nombreuses forces de gravité qui te feront retomber en arrière...
Ah cet effrayant syndrome d’Icare !
Si, si, il y a de quoi s’énerver...
Tout le monde parle d’anti-sémitisme, alors que tout le monde sait parfaitement bien que sans le problème Palestinien, jamais cette histoire n’aurait pris une telle ampleur...ni même n’aurait débuté !
C’était depuis le début une affaire politique qui n’avait strictement rien à voir avec le nazisme que j’exècre tout autant si ce n’est beaucoup plus que certains : ma famille en Roumanie, cause à la guerre, elle a été dispersée, mais où...bonne question !
Quand par exemple passait Nuit et Brouillard d’Alain Resnais à la télé, je n’ai jamais pu le regarder en entier, fallait que je sorte...respirer !
Tout le monde est-il au courant de la curieuse histoire de l’association 11 septembre/anti-sémitisme ?
De, mémoire : (alors pour les noms et les détails)...
Loose change, le documentaire "culte" sur le 11.9., était à l’origine un documentaire fiction qu’une bande de copains américain s’était proposés de créer sur le 11.9., avec un scénario somme toute assez semblable à la "réalité". Ils s’en sont aperçus, et sont aller dénicher tous les éléments factuels qu’ils pouvaient trouver sur la toile, dont quelques éléments sur un site ou dans un journal je ne sais plus exactement d’extrême-droite et qui s’est avéré par la suite anti-sémite. Ces "éléments" n’avaient rien à voir de près ou de loin avec de l’anti-sémitisme.
L’occasion était en or de faire des amalgames pour torpiller ce documentaire...
En attendant, la liberté d’expression, elle va maintenant prendre un sacré coup dans la gueule : le combat politique a été gagné, et tout est déjà fin prêt pour museler Internet, restent plus que les motifs...
Ils seront plus simples à trouver.
J’arrête, de toute façon c’est trop tard et faire quoi en plus ?
Au revoir, peut-être...

#102821 
13/01/2014 à 19:34 par Maxime Vivas

@ Romain

J’avoue que j’essaye d’économiser un peu de mon temps pour ne pas le passer à vérifier tout ce qui est censuré et ce qui ne l’est pas sur tous les sites "d’opinion".

Vous devriez avant de nous demander de nous justifier !

Vous verriez que les trois médias qui nous ont attaqué (et qui ont lancé une cabale qui vous trouble sur notre positionnement à l’égard de tous les racismes) ont fait :
- soit l’éloge d’intellectuels antisémites (pas nous),
- soit sont allés en interviewer un chez lui (pas nous)
- soit ont invité la fille Le Pen dans leurs colonnes (pas nous).

Nous, on combat toutes les extrêmes droite, figurez-vous. Il faudrait nous lire, aussi.
Si vous ne nous lisez pas, alors qu’on a révélé ça plusieurs fois ça, que venez-nous nous demander de sortir notre diplôme d’anti-racistes ?

Ces sont les suspects et les présumés coupables qui doivent répondre à des enquêteurs. Nous ne sommes rien de tout ça, sauf aux yeux de pauvres types sans morale et sans honneur qui ont lancé ou repris des bobards.
Alors, renseignez-vous. Sinon, attendez-vous à vous entendre demander de quel lieu vous nous parlez.

#102822 
13/01/2014 à 19:56 par pilhaouer

ANTISEMITISME
D’abord et avant tout, pour faire comme tout le monde, et par sécurité, j’affirme :
1. D... n’est pas un humoriste et ne me fait pas rire .
2. D... est un antisémite notoire .
3. D... est un cerveau malade

Je peux maintenant commencer après ces précautions d’usage.

Mais, c’est bête de parler de quelque chose sans en donner la définition.
Ce concept a été forgé par Wilhelm Marr qui a finalement regretté ses erreurs. Il est significatif de voir que le mot est utilisé maintenant pour analyser une époque antérieure à sa création, celle du théoricien du racisme Gobineau, par exemple.

On sait que le mot est étymologiquement impropre (un palestinien est un sémite mais il ne viendrait à l’idée de personne de déclarer que Netanyahu est antisémite.
Au contraire, le Sunday Times a publié une caricature montrant Netanyahu construisant un mur avec du sang, en écrasant les palestiniens, Rupert Murdoch fut contraint de s’excuser .
http://www.timesofisrael.com/sunday-times-apologizes-for-netanyahu-cartoon/)

Il s’agit donc d’un mot impropre et "réservé", pour désigner un comportement qui n’est pas du racisme ou qui est plus que du racisme. C’est que "les juifs", ne sont pas une race, "des juifs" laïcs ne se définissent pas par l’adhésion à une religion mais à une culture et "des juifs" se considèrent comme un peuple (ce que Shlomo Sand conteste et il préfère parler d’ "antijudaïsme ").

A propos de D ... Voici ce que dit un chirurgien, le professeur Christophe Oberlin dont la famille a souffert du nazisme. C’est ... inhabituel ... ! "La France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt"
Après le professeur Oberlin qui semble un homme posé et raisonnable, voici un personnage plus énervé, Philippe Tesson qui lui, souhaite carrément pour D. un peloton d’exécution (sic), interviewé avec Colombani par Guillaume Durand sur Radio Classique le 9 janvier, dans l’émission Accords/Désaccords

Il semble bien que D ... soit proche d’individus auxquels je ne serrerais pas la main mais je ne serrerais pas non plus la main de F.H qui vient de saluer un assassin et donc de nier le crime . Voir : "Le Président et l’Assassin (c’est marrant ! on en parle peu de ce négationnisme-là, en notre nom à tous !)
En tous cas, pour me faire un avis, je vais visionner les 33 vidéos de D ... que je n’ai pas encore vues.
Et avant, excusez-moi, il faut que je me lève.. sur LCP... une voix grave et triste annonce une cérémonie pour un ancien chef d’Etat ... QUI ? Arik ?

#102824 
13/01/2014 à 21:01 par patrice

Par delà le personnage infréquentable de Dieudonné, force est de constater que de tous temps les gouvernements ont manipulés les opinions en agitant la menace antisémite à plus forte raisons en temps de marasme, il faudrait avant tout se demander pourquoi valls a fait tout ce pataqués et quand on lit l’enquête de médiapart le doute est définitivement levé !
Alors certes l’antisémitisme est à condamner avec la plus grande force, mais il y a en amont des provocateurs, des manipulateurs aux méthodes bien fascistes stipendiant nos politiques qui par leurs agissements sont en train de mener le pays au chaos !

#102825 
13/01/2014 à 22:19 par TOTO

@pilhaouer

D ailleurs, il me semble qu aucun texte légal ne comporte le mot "antisémitisme".

exemples de rédaction dasn la loi de 1881 sur la presse (où figure les délits d’injure, de diffamation, de contestation du jugement du tribunal de Nuremberg) : ....envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

exemples dans le code pénal :

1/Constitue un génocide le fait, en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d’un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l’encontre de membres de ce groupe, l’un des actes suivants :
- atteinte volontaire à la vie ;
- atteinte grave à l’intégrité physique ou psychique ;
- soumission à des conditions d’existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe ;
- mesures visant à entraver les naissances ;
- transfert forcé d’enfants.

2/ A raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ; (circonstance aggravante du meurtre (redaction probablement reprise dans d autres articles)

3/Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs moeurs, de leur orientation ou identité sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

#102829 
13/01/2014 à 22:35 par gérard

@ pilhaouer
Merci beaucoup pour ce lien la « France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt », pas de mots assez forts pour dire à quel point je suis entièrement en accord avec son propos...
J’ai applaudi à la fin, mais je confirme : on a l’air con d’applaudir devant un écran...
Un dernier point : on a laissé faire D. tant qu’il ne faisait que des "bouffonneries", mais dès qu’il s’est mis à parler sérieusement notamment dans ses interviews, il outrepassait son rôle et devait être "exécuté", comme le furent les bouffons des Rois...

#102830 
13/01/2014 à 23:23 par Scalpel

Du fond de mes tripes, merci camarade Pilhaouer. Je suis subjugué par ton propos frappé du coin de la Sagesse. Et que dire de celui du Pr Oberlin. Que tous les lecteurs se précipitent et méditent sur ces 4minutes et 57 secondes de pure clairvoyance humaniste, un véritable antidote au poison ambiant.
On est mal barrés.
Très mal barrés.
Ce que Mme Aminata Traoré appelle le viol de l’imaginaire trouve dans cette éclairante affaire une parfaite illustration. Nous sommes quasiment tous dépossédés de notre imaginaire. Je suis atterré par l’extraordinaire difficulté à se dépêtrer du terrorisme intellectuel infligé par une poignée au détriment de tous. l’Antisémitisme sonne comme l’Antéchrist. C’est la nouvelle Inquisition.
Encore bravo et merci, Monsieur Pilhaouer.

#102834 
13/01/2014 à 23:58 par quimporte

Merci à pilhaouer pour le lien avec la video du Dr Oberlin ; pour moi qui ne connais pas Dieudonné elle est effectivement fort intéressante et édifiante.

Au commentaire de pilhaouer je suis tentée d’ajouter que les vrais, et peut être les seuls, descendants des Juifs qui occupaient la Palestine à l’époque romaine, sont très vraisemblablement les palestiniens, convertis par la suite à l’Islam, pour une majorité d’entre eux, quand l’Islam est devenu la religion dominante de la région et surtout la religion du pouvoir en place.

Il y a néanmoins, sinon un peuple, du moins une identité juive dans laquelle des populations pourtant très diverses semblent se reconnaitre. Plutôt que la religion, puisque certains juifs sont athées, une culture commune issue de cette religion ( les plus anciennes cultures humaines que nous connaissons sont aussi des religions) et peut être une longue histoire de persécution pourraient être ce qui les lie...?

Un ami, indien d’origine, né sur la côte est de l’Afrique, comparait, à l’époque où dans plusieurs pays de la région les indiens ont été persécutés, le statut de sa communauté à celui des juifs d’Europe et lui attribuait la même cause : un certain complexe de supériorité culturelle qui les maintenait à l’écart de la population locale, ajouté à leur fonction économique de commerçants, qui les plaçait en intermédiaire, et en écran, entre le grand capital et la population.

Tout ce laïus pour arriver à dire que je trouve Oberlin un peu imprudent, car s’il connait mieux que moi les spectacles de Dieudonné et leur public, et beaucoup mieux encore les sentiments des palestiniens à l’égard des juifs, je ne pense pas qu’on puisse mettre sur le même plan, en France, les "je n’aime pas les américains" ou "je n’aime pas les corses", d’un côté, avec "je n’aime pas les juifs" ou "je n’aime pas les arabes (ou les musulmans)" de l’autre.
Je ne sais pas très bien comment le définir, puisque, comme l’ont observé plusieurs commentateurs, le mot racisme est impropre, mais il s’agit bien de quelque chose comme ça : on entend rarement parler d’agression contre un corse ou un américain, n’ayant pas d’autre motif qu’une aversion générale contre les corses ou les américains. Alors que des agressions de ce type contre un juif ou un musulman (surtout un musulman actuellement) sont monnaie courante, et me semblent d’une nature très proche de celles qui menacent les noirs ou les asiatiques.

#102836 
14/01/2014 à 00:14 par yo

Philippe Tesson qui lui, souhaite carrément pour D. un peloton d’exécution (sic), interviewé avec Colombani par Guillaume Durand sur Radio Classique le 9 janvier, dans l’émission Accords/Désaccords

Radio Classique a dû jugé qu’il était allé un peu au delà du politiquement correct, car l’archive du 9 janvier a disparu.... probablement un problème technique....

Enfin ça fait pas mal de choses qui disparaissent subitement du net depuis le début de cette "affaire Valls" quand même... probablement une poussée de conspirationnisme de ma part....

Et sinon, Patrice, c’est le quel cet article de médiapart ? J’ai pris la facheuse manie du "clic sur lien pour vérifier", technique promue par les gourous d’un site obscur depuis une sombre affaire que je me passerais de rappeler (j’en vois déjà des ressemblantes partout... probablement encore de la parano...

En plus je ne m’y retrouve pas sur mediapart, d’autant qu’ils pourraient sans doute avoir la palme de ceux qui gueulent avec les loup et avec les brebis en même temps dans cette histoire.... probablement que je suis aussi schyzo...

#102837 
14/01/2014 à 03:16 par olivier

Merci à Mr Dedaj pour cet article pertinent.

"Le procès d’intention : Le procès d’intention est en philosophie un sophisme consistant à invoquer le discrédit sur une personne en lui prêtant des intentions inavouables et condamnables."

D’une manière plus générale me semble-t-il, le problème soulevé par Mr Dedaj renvoie à toute une conception du dialogue qui a disparu dans notre société de l’image où il est désormais plus important de convaincre l’auditoire que de tenter de tester la validité de ses propres croyances ou argumentaires dans l’échange à autrui.

Pour ce faire, la décrédibilisation de la source est toujours une manœuvre de choix. Malsaine, immorale (si l’on admet la vérité et sa poursuite comme valeur morale) mais bien trop efficace pour que cette pratique ne soit pas devenue LE standard du "débat d’idée" ou plutôt de la polémique médiatisée. Ainsi, invariablement, voit-on les pseudo débats médiatiques dériver sur les attaques personnelles, les "vous", les "nous" fusent de droite et de gauche et les idées (et le débat qui devrait aller avec) finissent systématiquement laissées de côté au profit de l’esclandre.

Ce modèle nous conduit à une espèce de sectarisme où les personnes se trouvent labellisées et leurs discours se trouve de fait éliminés mais par la même et surtout non débattus et donc, moins encore, contre argumentés, selon qu’elles sont affublées de tel ou tel qualificatif accepté ou non à tel ou tel endroit (et peu importe que le dit discours parle du rempotage des glaïeuls ou de l’extermination des gens, il ne sera pas publié). De plus le média qui tentera de se faire l’écho des discours de la personne stigmatisée, même pour en faire la critique, pourra se voir accusé d’en faire la promotion et par ricoché de récupérer le label en question. On instaure ainsi une forme de tabou, une zone de non dialogue...

Ce qui, rapporté au discours anti raciste par exemple, nous amène à comprendre pourquoi, loin d’avoir disparu, le racisme se développe (en plus des disparités économiques que souligne bien Scalpel), parce que les méthodes adoptées pour la "lutte" sont basées sur la stigmatisation de la personne et non sur la contre argumentation du discours ce qui ne fait que multiplier les ancrages communautaristes plutôt que de les effacer.

Si à ces habitudes antidémocratiques on combine l’ambiguïté du terme "antisémite" (comme souligné par pilhaouer et complété par quimporte) et les mesures expéditives que semble vouloir prendre l’état français (en plus de celles déjà prises), on en arrive à quelque chose qui se rapproche du maccarthysme et de ses dérives.

NB : Merci également à toutes les personnes qui commentent ici et arrivent à rehausser une problématique pourtant bien dévoyée par les média de masse.

#102838 
14/01/2014 à 07:15 par Cunégonde Godot

Olivier : Ce qui, rapporté au discours anti raciste par exemple, nous amène à comprendre pourquoi, loin d’avoir disparu, le racisme se développe (en plus des disparités économiques que souligne bien Scalpel), parce que les méthodes adoptées pour la "lutte" sont basées sur la stigmatisation de la personne et non sur la contre argumentation du discours ce qui ne fait que multiplier les ancrages communautaristes plutôt que de les effacer.

Non. Le racisme dans sa réalité ici et maintenant ne se "développe" pas. C’est faux ! Ce qui se "développe" c’est le discours antiraciste. Le discours antiraciste est un fonds de commerce comme un autre. Le fond de sauce d’un plat sans cesse réchauffé en changeant de temps à autre quelques ingrédients selon les saisons et les intérêts bien compris de la sphère communicante au service du Manche.

#102839 
14/01/2014 à 07:31 par Emilio

@ Patrice , pas besoin d archives interdites sur tesson , en liberte sur you tube pour l instant

http://youtu.be/DuUdeenL9mo

no coments , la quenelle il se l enfile lui meme ..

#102840 
14/01/2014 à 09:33 par pilhaouer

La vidéo de l’émission "Accords/Désaccords sur le site de Radio Classique avec l’humoriste Philippe Tesson a disparu, mais il est facile de la retrouver, par exemple ici http://rutube.ru/video/b1c8ae6f4d16330aa4eb66e679052ed3/?autoStart=true&bmstart=1

Concernant l’opinion du Docteur Oberlin exprimée dans la vidéo "La France qui dérape n’est pas celle qu’on nous montre du doigt", le fait de présenter un texte ou une vidéo sans commentaire peut laisser penser qu’on en approuve l’intégralité, notre défaut commun étant de chercher la plupart du temps à prouver ce que nous croyons et non à rechercher la vérité.
J’ai produit cette vidéo parce qu’il me semble qu’il s’agit de l’opinion d’un homme respectable et que cette opinion est interdite. (évidemment l’extrême-droite tentera de récupérer)
Mais il ne faut pas en déduire une approbation sans nuances.
Sur le geste de Soral à Auschwitz, j’ai plus que des doutes. Non seulement il n’est pas de mon bord mais sa versatilité politique discrédite toute son expression .
Egalité et Réconciliation, mon œil, rien que le nom sonne faux !

#102843 
14/01/2014 à 10:05 par quimporte

Et merci à Olivier pour cette belle synthèse.

#102844 
14/01/2014 à 10:34 par babelouest

Je ne penserai pas comme Pilhaouer (une fois de plus).

J’ai noté que ceux qui manient le mot antisémitisme sont ceux qui ont quelque chose à cacher, et dont c’est une arme pour couper court à toute discussion. Parmi ces gens-là, on notera des journaleux qui ont appris le mot, et le ressortent à toutes les casseroles sans bien savoir à quoi cela correspond réellement. Et puis des philosophes (du moins il paraît que c’en est) qui semblent être les maîtres à penser des susnommés journaleux. Enfin s’essaieront à ce terme des politiciens. Possédant un passeport français, ils agissent complètement et exclusivement comme si leur passeport comportait un autre drapeau. De ces trois catégories, avec plus ou moins de force, tombent les anathèmes sur ceux qui ont l’audace de critiquer la politique d’un seul pays. Ou plus précisément d’un seul gouvernement. Un gouvernement si à l’extrême droite dans sa rectitude cruelle, que ceux en France qui sont considérés comme en étant, paraissent bien "petits joueurs". Que certains nostalgiques étatsuniens, ex-fédérés affublés de cagoules blanches pointues, ne sont que ridicules à côté. Ce qui ne les empêche pas éventuellement de soutenir les personnages de ce gouvernement. C’est beau l’élitisme, tout de même ! Au point que l’une des figures les plus "éminentes" vient d’être portée en terre alors que sa responsabilité dans des massacres atroces le porte au plus haut niveau des tortionnaires.

Tout le monde souffre de ces gens-là. Y compris la plupart de ceux au nom desquels ces personnages disent agir. On a même entendu parler de religions ! Il n’en est rien bien entendu. Il suffit de penser aux Éthiopiens qui ont cru trouver une terre promise, et qui l’ont payé fort cher. Donc ce n’est pas la religion.

Est-ce l’origine géographique ? Bien des colons d’origine russe ont "l’imprimatur", s’ils font leur boulot de colons sur des terres envahies. En revanche "les gens d’ici", ceux qui brandissent leurs actes notariés, sont spoliés de leurs terres, de leurs maisons. Ce n’est pas cela non plus.

Sont-ce les rites ? Les habitants du quartier Méa Shéarim, avec leurs chapeaux (je ne les envie pas vu la chaleur), qui sont parmi les plus pointilleux, sont le plus souvent contre cet état de fait et crient à la manipulation. Eux, et leurs homologues de Paris, de New York et d’ailleurs. Ce n’est donc pas cela non plus.

Ne reste qu’un dessein politique, porté depuis cent cinquante ans environ par des politicards comme Lord Balfour, et d’autres plus hauts personnages encore. Ni juifs au niveau religieux, ni habitants du proche-orient, ce sont eux qui ont inventé le mot honni, à servir chaud à quiconque se met en travers de leurs projets. C’est donc un anathème vide de sens, mais pas vide de conséquences.

Que peut-on dire alors ? Pour moi, athée, je me contenterai de dire à tous mes frères humains "Paix à vous, vous qui professez des idées liées à la divinité, quel que soit le nom que vous lui donnez, ou qui comme moi n’ont pas ce souci". Je leur dirai "Paix à vous, quel que soit le pays où vous vivez, par hasard, ou non, paix à vous, et que personne pour des raisons fumeuses ne vienne vous arracher à vos maisons, vous molester, vous tuer". Je leur dirai "Paix à vous, quelles que soient vos opinions politiques, philosophiques ou autres, aussi longtemps que vous les vivrez sans avoir la prétention de les imposer aux autres humains". En revanche, toute personne qui, se croyant supérieure à d’autres, se livrera à des exactions au nom de mots plus ou moins vides de sens sur les autres humains, devra être châtiée selon les termes de la loi, la même pour tous. Le mot antisémitisme, je viens de le démontrer, est l’un de ces mots vides de sens que certains assènent avec violence, à tort et à travers, à tous ceux qui se dressent sur leur chemin. A la Justice de faire son devoir, dans la plus grande impartialité et la plus grande sérénité.

(à l’attention de Victor, Maxime et toute l’équipe : malgré les précautions, je n’ai peut-être pas assez de recul, et peut-être alors mon intervention n’est-elle pas souhaitable : par ces temps d’anathèmes et de partialité cruelle, oser parler n’est pas simple. D’avance, merci. bab)

#102846 
14/01/2014 à 11:42 par gérard

@ pilhaouer
Philippe Tesson un "humoriste" ?
Dans son style peut-être..., mais c’est vraiment involontaire de la part de ce sinistre personnage.
Quant à « l’opinion du Docteur Oberlin », il faut aller plus loin que cette vidéo pour en avoir une meilleure idée : « Israël est un État mafieux ».
http://www.silviacattori.net/article4492.html
Je n’aime pas du tout Soral, et j’ai la même analyse que toi.
A mon avis ce point ne peut être « qu’anecdotique » sinon on ferme l’analyse.
Je préfère et de loin écouter le Docteur Oberlin pour bien le situer, et c’est quelqu’un dont je me dis que j’aimerais bien le rencontrer :
http://cercledesvolontaires.wordpress.com/2012/06/20/christophe-oberli...
Là, bien évidemment, on arrive sur un terrain politiquement "miné"...désolé !

#102851 
14/01/2014 à 12:06 par Cunégonde Godot

J’ai remarqué que les antiracistes en général étaient tous de fervents européistes. Rien de plus logique : l’ "Europe" faisant disparaître les peuples souverains promeut puissamment les communautés, régions, groupes, peuplades, lobbys, clans, ethnies, mafias, églises, sectes, etc. qui alimenteront le racisme, et donc par ricochet si j’ose dire l’antiracisme.
Avec l’antiracisme, c’est facile, et si pratique, de se trouver bon et beau dans sa glace, au moindre effort. Et ça coûte rien...

#102852 
14/01/2014 à 13:02 par Leo Lerouge

Comment ça ? il faudrait que le GS "définisse sa ligne" et "choisisse son camp" ? Et pour quelle raison ?

Entre le camp Dieudonné et le camp Valls, il y aurait obligation de se placer dans l’un ou l’autre ?
Choisir son camp entre les ouvriers en lutte pour leurs emplois, pour leurs salaires, pour leurs conditions de travail contre le patronat, oui, mais ici ? Faut-il se prononcer obligatoirement pour l’un ou l’autre ?

Valls n’a aucune leçon à donner aux autres en matière de racisme, de discrimination, et de justice, lui-même versant dans l’abject impunément. Il a, entre autres, à son actif le harcèlement, l’expulsion et la stigmatisation des Rroms (ceux-là mêmes dont les parents et aïeuls ont été envoyés dans les camps mais qui ne bénéficient pas, pour autant, de sa protection et de son empathie), la chasse aux sans papiers, leur incarcération et leur expulsion, ou la mise à l’index des musulmans et des non-"blancos".

Dans un Etat de droit, tout mandat politique lui serait interdit pour incitation à la haine et traitement discriminatoire anticonstitutionnel.

Quant à Dieudonné, ses positions volontairement ambigües, sa proximité affichée avec l’extrême-droite et son choix de prendre le contrepied des pouvoirs tout en utilisant les mêmes armes qu’eux ne justifie en rien qu’on le soutienne.

Alors, il faudrait dépasser les visions binaires qu’on veut nous imposer et qui profitent depuis des décennies aux pouvoirs en place.

Demander au GS de "clarifier sa position" sur Dieudonné, c’est ridicule.
Les interventions des admins du GS (et de nombreux commentateurs) ont été très claires, qui ne cautionnent ni l’un ni l’autre parti, mais mettent en garde contre les nouvelles atteintes aux droits fondamentaux de tous les citoyens en matière d’égalité, de justice et de liberté d’expression.

Parce que c’est de cela qu’il faut s’indigner dans cette affaire, comme dans bien d’autres à l’heure actuelle.
Vouloir faire taire un homme seul, chercher à lui faire fermer son théâtre et faire interdire ses spectacles, le ruiner et le menacer de prison, c’est de l’abus de pouvoir, et cela ouvre la porte à bien d’autres mesures liberticides.

Si des propos publics sont condamnables, qu’ils soient, donc, condamnés par la voie légale, pas par une meute despotique et partiale qui bénéficie de tous les relais médiatiques et qui se réclame de la justice en lieu et place des instances légales.
Nous sommes censés ne plus être au temps des gladiateurs où c’était la foule présente dans l’arène qui décidait de la vie et de la mort des vaincus.

C’est à la justice, donc, de décider et de prononcer la sentence prévue dans les textes de loi, pas au pouvoir exécutif de prendre l’initiative, avec force tapage, d’infliger lui-même une sanction totalement disproportionnée à un délit où ce sont ces pouvoirs et leurs médias qui fournissent le dossier à charge.

D’autre part, l’indignation et l’exigence de sanctions contre les proclamés "antisémites" – où, dans de nombreux cas, l’accusation d’antisémitisme est prononcée arbitrairement pour interdire tout débat sur les crimes commis par Israël et ceux qui le soutiennent - ne s’étendent pas à la propagande acharnée anti-"arabo-musulmane", menée au nom de la "liberté d’expression" et qui sert aujourd’hui de justification à toutes les destructions, à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Ce parti pris flagrant et ostentatoire montre bien qu’il ne s’agit ni de justice, ni de lutte contre le racisme, mais d’instrumentalisation de l’opinion à des fins liberticides et criminelles.
Et, si dans un camp, l’antisionisme permet parfois de satisfaire l’antisémitisme de certains, dans l’autre, c’est l’accusation d’antisémitisme qui sert à occulter l’idéologie sioniste.

Et, ici, Viktor est très clair dans son billet : l’antisémitisme étant un délit, accuser publiquement et illégitimement quelqu’un d’antisémitisme, comme de tout autre délit, relève de la calomnie, également punissable par la loi.

Que faut-il dire de plus ? C’est cela, pourtant, le cœur du débat.

La calomnie est une arme redoutable qu’utilisent désormais ceux qui ont accès aux grands médias, réservés à une caste de cooptés, pour faire taire toute voix discordante.

Et, comme cela a été souligné dans un commentaire, Mélenchon et Chavez en ont fait les frais, ainsi que René Balme, d’ailleurs, et on a vu que même la gauche cède lâchement à ces pressions.
Et c’est ainsi qu’on laisse perpétuer l’idée que c’est l’antisémitisme qui motive les opposants au capitalisme, au sionisme et aux "interventions humanitaires".
Tant que la gauche tergiversera, tant qu’elle ne s’opposera pas clairement et d’une même voix à ces manœuvres d’intimidation, on ne pourra pas s’attaquer à ce système corrompu et sans foi ni loi et on laissera la place aux opportunistes.

@pilhaouer "Le fait de présenter un texte ou une vidéo sans commentaire peut laisser penser qu’on en approuve l’intégralité, notre défaut commun étant de chercher la plupart du temps à prouver ce que nous croyons et non à rechercher la vérité".
Très juste. Merci de le souligner.

#102854 
14/01/2014 à 14:05 par Cunégonde Godot

Si j’avais à choisir entre le "camp" Dieudonné-Soral ou le "camp" Valls, je choisirais le second. Allez savoir pourquoi...

#102856 
14/01/2014 à 18:16 legrandsoir

Allez savoir pourquoi...

Parce que vous êtes de droite ?

#102862 
14/01/2014 à 21:32 par quimporte

A pilhaouer ,

J’ai comme vous la plus grande admiration pour le Dr Oberlin et je vous suis réellement reconnaissante de nous avoir communiqué le lien avec sa vidéo dont je n’avais pas connaissance. Ma remarque sur son "imprudence" n’était pas à proprement parler une critique ; plutôt un avis ou une nuance complémentaire.

#102866 
14/01/2014 à 22:24 par yo

merci aussi à celui qui nous a mis le lien vers le point de vue de Jean Bricmont. Il y a des fois où il a su m’énerver, mais là il m’a plutôt enragé mais pas contre lui, tant son propos est simplement bien construit et met le doigt là où ça fait mal, d’une manière crue et avec des mises en perspective bien à propos.

#102867 
15/01/2014 à 10:32 par Safiya

@ babelouest - 14/01 à 10:34

Clair, net ; précis. Je salue ton courage bab. Chapeau bas !

#102873 
15/01/2014 à 11:32 par charles Keck

@ Leo Lerouge

Excellent résumé avec cette brillante analyse !
Bravo !

#102878 
16/01/2014 à 07:04 par DeeJay

@ Leo Lerouge
Je trouve ce débat fastidieux et très long, mais bon..
Il m’arrive d’être tout a fait d’accord avec toi.

#102937 
16/01/2014 à 16:46 par gérard

@ 16/01/2014 à 13:01, Le Grand Soir.
J’avais oublié cette histoire !
Je ne suis pas certain du tout d’être en accord avec ce principe, principe qui m’a déjà valu quelques soucis sur LGS avec Aymeric Chauprade si je me souviens bien...(je n’ai rien à cacher !)
Mais je vais toujours sur son site (que de temps en temps faut dire), car j’estime que son avis de géopoliticien m’intéresse, et il y a de fortes nuances entre être intéressé et être d’accord.
Je touche du bois, je n’ai pas apparemment pas encore été défiguré, lobotomisé, lepenisé, ou que sais-je encore...
Je suis par nature curieux de ce qui ce dit ailleurs de la "Famille" et je suis certain d’avoir suffisamment d’esprit d’analyse et de sens critique pour faire le tri sur un sujet. J’estime aussi que c’est indispensable d’avoir assez d’éléments pour affiner un sujet.
Quant à faire la promo de Philippe Bilger, alors là vous allez bien vite en besogne, car
- je ne savais rien de ses activités, Wikipédia ne dit rien la-dessus.
- je ne connaissais de lui que ses interventions sporadiques sur des sujets judiciaires sur nos écrans.
- je n’avais rien trouvé d’inquiétant dans son texte, bien au contraire (vous l’avez lu ?), et donc je le ressentais "classique", de droite(?) socialiste (?), je ne savais, et c’est grâce ou à cause de ça que seule son opinion de MAGISTRAT, j’insiste bien là-dessus , m’avait paru intéressante à connaître...
Je ne m’attendais vraiment pas à ce style de révélation sur son sujet, et en plus ce que je viens à l’instant de lire de lui sur Ménard me laisse un mauvais goût...
Pour revenir sur le "principe", celui de ne pas passer un article, je comprends, mais celui de supprimer un commentaire à cause d’un lien...

#102972 
16/01/2014 à 18:01 Maxime Vivas

Pour revenir sur le "principe", celui de ne pas passer un article, je comprends, mais celui de supprimer un commentaire à cause d’un lien...

On a déjà parlé de ça. J’y reviens, je complète :
- LGS est administré par des bénévoles qui y consacrent chacun plusieurs heures par jour (et/ou par nuit) et avec le sourire,
- Il existe des sites (qui nous ont montré leur hostilité, pas vrai, Rue89 ?) qui font grimper le nombre de lecteurs en multipliant les commentaires qui se répondent entre eux. Si les lecteurs s’y emplafonnent, c’est encore mieux, ça fait monter la tension et d’autres se jettent dans la bagarre. Et chaque clic augmente le nombre de visites et le prix de la pub. LGS ne fait pas ça.
- Les liens mis dans les commentaires posent problème. Parfois, ce sont des liens vers des sites commerciaux, ou vers de sites dont nous combattons l’idéologie, parfois vers le blog de l’intervenant (pub gratuite !). Mais pour savoir ça, il nous faut aller sur ces sites, voir qui ils sont, voir qui les administre. Trop de travail quand on sait qu’on a des articles en attente dont certains, très pertinents, ne seront pas publiés parce qu’on les aura laissés vieillir et se périmer.
- le lecteur du GS qui a trouvé des informations intéressantes ailleurs peut toujours vous les rapporter directement, ici. Oui, c’est un peu de travail.
- Chaque administrateur est libre et sans en référer aux autres, de publier ou de refuser un article ou un commentaire. Sans en référer nous faire gagner un temps fou ! On n’est pas tous obligés de lire les mêmes articles ou commentaires. Avec un autre mode de fonctionnement, LGS tel qu’il existe et tel que vous le lisez demanderait 10 (ou 20 ?) administrateurs quasi permanents.

Bref, à nos yeux, les inconvénients que vous soulevez à juste titre pèsent moins que les avantages.

Au moment où j’écris, nous avons 43 articles en attente de lecture. Ils sont souvent très longs. Comment faire ?

#102975 
18/01/2014 à 18:55 par alexis

Je viens de relire l’article de botuleau sur a11, il a été publié le 28 mars 2011. Vous avez publié un entretien avec Jacob Cohen le 16 juillet 2010

http://www.legrandsoir.info/LE-PRINTEMPS-DES-SAYANIM-editions-l-HARMATTAN.html

L’article de botuleau ne mentionne pas du tout cet article, alors qu’il est ouvertement (pour utiliser la terminologie des idiots utiles) ’complotiste’. C’est amusant... Pourquoi ne pas remettre cette article en une maintenant ? Ne vous laissez pas impressioner par les trolls qui vous accusent d’antisémitisme. Si la gauche choisit de fermer les yeux sur ce sujet (et c est ce qu’elle fait largement), les vrais antisémites auront un boulevard, et ça sera mauvais pour tout le monde, sioniste et ou pas.

#103105 
18/01/2014 à 20:56 legrandsoir

Pourquoi ne pas remettre cette article en une maintenant ?

Parce que, contrairement à Botuleau (Ornella Guyet de son vrai nom), nous ne radotons pas.

#103109 
RSS RSS Commentaires
   

Indignez-vous ! par Stéphane Hessel
Présentation de l’éditeur « 93 ans. La fin n’est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance ! » Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l’expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l’homme de 1948, élevé à la dignité d’Ambassadeur de France et de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Avant les missiles, ils lancent des narratives. Avant les bombes, ils larguent des idées. Avant l’invasion, la propagande. Avant le massacre, la manipulation. La ligne de front de tout mouvement anti-guerre est le combat contre les opérations psychologiques des médias de masse.

Caitlin Johnstone

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.