RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Place à l’armée mexicaine !

Le Pen éliminée, c’est fait. Macron président, il l’est. Les problèmes réglés, certes pas. Comment un président minoritaire dans l’opinion, je rappelle son score de premier tour 24% des exprimés, va-t-il gouverner un pays aussi divisé, fracturé, mécontent et coléreux ? Une gageure ! Assurer sa victoire par la peur de son adversaire n’évite pas les contradictions qui travaillent en profondeur le peuple français.

Le président devra rapidement clarifier avec qui il compte diriger la France pour appliquer son programme de poursuite et d’aggravation de la politique de Hollande/Valls. Il devra tenir compte de ses opposants qui par millions rejettent cette politique. Équation difficile. Certes, ses appels à lui donner une majorité législative seront entendus. Ses électeurs du premier tour confirmeront leur choix mais sera-t-il en mesure d’en gagner de nouveaux et combien ? Le parti socialiste se maintiendra jusqu’au soir du 18 juin, les Républicains feront de même, En Marche va essayer de leur piquer des voix pour assurer une large représentation élective. Intéressant de mesurer les trahisons des chefs de partis, les reports d’électeurs entre ces formations. Nous assistons à la cacophonie inhérente à l’explosion de la cinquième république.

En effet, la bipolarisation vole en éclats, laissant place à une recomposition politique sans précédent. Nous allons vivre le gouvernement de coalition droite, socialiste, centriste. Évènement sans précédent sous la Cinquième. La constitution gaulliste ne l’avait pas prévu. Sera-t-elle en mesure de le digérer ? Possible mais pas certain. Expérience d’une grande coalition à la française ressemblant à celles qui prévalent en Allemagne, en Italie, dans certains pays nordiques dont les résultats économiques et sociaux sont catastrophiques pour le monde du travail et les retraités. Les politiques d’austérité pratiquées par ces gouvernants entraînent l’Europe dans une spirale d’enfoncement dans la pauvreté. Une indication nette de ce qui nous attend.

Les élections législatives vont déterminer les rapports de force réels. Les 7 millions d’électeurs de Mélenchon forment l’essentiel du rassemblement populaire contre la politique d’Emmanuel Macron. Les retrouver dans le vote législatif devient une priorité. De nombreux candidats France Insoumise peuvent accéder à l’Assemblée nationale. Dans ce cadre, les députés communistes sortants, les députés "ensemble" sortants y ont leur place aux côtés de nouveaux promus. C’est le début du rassemblement majoritaire que nous devons réaliser pour changer de politique. Travailler cette nouvelle union populaire passe par une intense campagne électorale, par un effort de conviction toujours plus grand. L’avenir est à l’insoumission. Nombreux sont les électeurs macronistes qui seront déçus dès les premières mesures anti-sociales promulguées par le prochain gouvernement. Ouvrons-leur nos bras, accueillons-les, discutons et agissons.

»» http://joseespinosacanalblog.com
URL de cet article 31864
  

Même Thème
Roms de France, Roms en France - Jean-Pierre Dacheux, Bernard Delemotte
Population méconnue, la plus nombreuse des minorités culturelles, présente en Europe depuis des siècles, les Roms comptent plus de dix millions de personnes. Ils ont subi partout l’exclusion et les persécutions : l’esclavage en Roumanie du XIVe au XIXe siècle, l’extermination dans les camps nazis… Peuple à l’identité multiple, son unité se trouve dans son histoire, sa langue et son appartenance à une "nation sans territoire" . La loi Besson de juillet 2000 a reconnu les responsabilités de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La gauche n’a pas la moindre putain d’idée du monde dans lequel elle vit.

José Saramago

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.