RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Prisons états-uniennes : comment y échapper ?

L’astuce, si l’on est Français, est d’enfreindre la loi aux USA même (c’est nouveau, ça vient de sortir).

Règle universelle. Vous êtes à l’étranger, vous commettez une série de crimes, la police vous arrête, le tribunal ouvre ses portes, les avocats enfilent leur robe, mais votre pays leur dit : « Tss ; tss, tss ! Pour qui vous vous prenez ? On l’embarque chez nous.  »

Application. Le sergent Robert Bales (38 ans), qui a froidement abattu 16 Afghans, en majorité des femmes et des enfants, dans leur maison, la nuit, est rapatrié aux USA dans la base de Fort Leavenworth en attendant son procès.

Discours d’Obama au reste du monde. «  Vos ressortissants qui commettent un délit chez nous, venez vous les chercher, et vite. Nos prisons sont déjà pleines de nègres et de latinos. Nous n’avons pas vocation à accueillir toute la pègre du monde ».

Théophraste R. (Responsable du dossier « Crimes de guerre, Oradour-sur-Glane » au GS).

PS. Hep, Barak, si manque de place en cellule pour le sergent Robert Bales, libère Bradley Manning, qui a dénoncé (Wikileaks) bien des crimes de ton armée.

URL de cette brève 2367
https://www.legrandsoir.info/prisons-etats-uniennes-comment-y-echapper.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
19/03/2012 à 14:18 par Antar

Théophraste, Obama a la possibilité de libérer rapidement au moins 5 autres cellules des prisons de la Floride pour accueillir ses criminels en uniforme.

#79270 
19/03/2012 à 17:10 par do doan

"Nos prisons sont déjà pleines de nègres et de latinos." dit le Grand soir .C’est bien plus grave que ça .
Tapez "Slavery by Another Name : The Re-Enslavement of Black Americans from the Civil War to World War II" et vous allez pleurer pour les Noirs

#79278 
20/03/2012 à 12:39 par Benioto

C’est pas vrai pour les Canadiens en tout cas !

Faite ce que je dit , et non pas ce que je fait !

#79300 
RSS RSS Commentaires
   

La liberté contre le destin, discours de Thomas Sankara
Thomas Sankara reste une figure révolutionnaire de premier plan pour la jeunesse africaine en lutte. Durant son passage bref mais fulgurant à la tête du Burkina Faso, interrompu par son assassinat en 1987, le jeune officier a marqué l’histoire de son pays et de l’Afrique, ainsi que la mémoire des luttes anti-impérialistes. On trouvera dans ce recueil, outre les principaux discours de Thomas Sankara, des discours inédits. En plus de faire des bilans réguliers de la révolution, il aborde les thèmes (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Aussi longtemps qu’on ne le prend pas au sérieux, celui qui dit la vérité peut survivre dans une démocratie.

Nicolás Gómez Dávila
philosophe colombien

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.